La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Monter un projet pastoral. Une question de motivation! Est-ce que vous avez envie de gagner du temps ? Est-ce que vous voulez être plus dynamique, plus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Monter un projet pastoral. Une question de motivation! Est-ce que vous avez envie de gagner du temps ? Est-ce que vous voulez être plus dynamique, plus."— Transcription de la présentation:

1 Monter un projet pastoral

2 Une question de motivation! Est-ce que vous avez envie de gagner du temps ? Est-ce que vous voulez être plus dynamique, plus efficace et plus réaliste au cours de vos réunions? Vous êtes motivés pour conduire ensemble un projet pastoral! Si vous en avez marre des discours (2 Tim 2,16 ), et que vous voulez du concret et de laction:

3 1. Ce nest pas très compliqué 2. Cela demande un peu de méthode Quelques remarques pour commencer: Quelques remarques pour commencer: 3. Il vous faudra de la lucidité, du réalisme, de la modestie et de laudace 4. La dimension pastorale (Jn 10) suppose que notre projet: a) conduise au Christ b) soit ouvert et proposé le plus largement possible (pas uniquement aux pratiquants) c) ait constamment la Parole de Dieu comme critère à toutes les étapes et dans toutes les actions menées.

4 Pourquoi faire un projet? A lorigine de tout projet, il y a un problème, une situation insatisfaisante, reconnue par une personne motivée (ou un groupe) qui veut lui apporter une solution. Question à se poser: « Au sein de notre communauté, dans telle mission ou tel service, au sein de nos quartiers, quel changement aimerions-nous voir » ? ECCLESIA SEMPER REFORMANDA

5 Distribution de la fiche conduire un projet pastoral Prenez trois minutes pour lire personnellement la fiche, et avoir lensemble de la démarche. Elle sera ensuite commentée.

6 Quest-ce quun projet? Entrer dans un projet, cest un peu comme se décider à participer à une course à pieds (Phil 3,12-16): 1.il faut être motivé 2.connaître la ligne darrivée: voir le but à atteindre (la vision) 3.se mettre sur la ligne de départ (létat des lieux) 4.déterminer le parcours (plan daction) pour en connaître les points de passages (les objectifs) 5.engager toutes ses forces pour sy lancer (les moyens) 6.Enfin, se faire connaître pour avoir du soutien et des sponsors, et pouvoir envisager de continuer à progresser dans lavenir (la communication)

7 Se motiver pour trouver le bon projet 1

8 1/ Trouver le bon projet ? 1.PRIER POUR: - Se ressourcer en Dieu (acquérir la Charité, source de laction pastorale) - Saccorder à la volonté de Dieu, à sa Parole (trouver le dessein de Dieu: Ps 32,11; Act 5, ) - Être guidé par la force de lEsprit, maître de la Mission, qui ouvre notre esprit (open your mind) et nous met en communion les uns avec les autres pour lunité de laction pastorale. Il nest pas si évident de trouver le bon projet à réaliser.

9 2. PRENDRE LE TEMPS DE LOBSERVATION: Adoptez un regard extensif: du plus proche au plus lointain. Pour comprendre les problèmes et saisir les enjeux, il faut regarder, observer, écouter, et échanger, en portant son attention sur lEglise et la société actuelle. Adoptez un regard extensif: du plus proche au plus lointain. - En interne: les chrétiens de la communauté (jeunes et anciens, actifs et non actifs), les autres EAP, le conseil pastoral, larchiprêtré, la zone, les orientations du Projet Pastoral Diocésain, notre évêque, les autres propositions du diocèse, dautres diocèses, de lEglise Universelle. - En externe: les habitants du quartier, les groupes constitués, les associations, le maire, … les acteurs et les décideurs de la société (comprendre leurs difficultés et leurs problèmes, leurs attentes, leurs centres dintérêts, ce qui marche bien, leurs modes de vie, …)

10 Exemple Exemple: Bienvenue au 21ème siècle!!! - En interne: En paroisse, nous avons un programme dactivités chargé. En ce moment, le diocèse propose la lecture de lÉvangile de St Luc. - En externe: Les gens sont très pris (rythme de vie dingue), assez individualistes, et ont des vies de familles compliquées. Mais ce qui marche: café klatsch, réunion Tuperware, soirée Party Light, fêtes de quartier, plateformes déchange sur internet, cafés littéraires … => besoin déchange dans un climat affectif damitié, sympa, convivial, festif, participatif, moderne, en réseau, accessible, technologique, non chronophage, modulable (mobile), avec engagement à géométrie variable, open, utile à la famille, intéressant mais pas lourd …

11 - Si vous voulez fidèlement incarner lÉvangile, ce regard croisé sur lÉglise et sur la société daujourdhui est nécessaire. -Il permet de mesurer la distance à parcourir pour établir un dialogue et une rencontre, et saisir les opportunités et les enjeux. -Cest ce temps dobservation et dattention qui fait advenir une vision réaliste et pertinente, et crée du projet. Ce temps nous ouvre les yeux! Conclusion de ce temps dobservation:

12 Létablissement de la vision du projet 2

13 1. Organisez un « brainstorming » (échange didées) au sein de lEAP, pour dégager lensemble des problèmes que vous voyez à présent dans votre communauté et dans votre quartier. 2. Notez-les tous, pour pouvoir y revenir plus tard. 3. Choisissez un seul problème, celui qui vous semble prioritaire aujourdhui. Comment faire ? Exemple: « LEvangile de St Luc nest pas connu dans notre quartier, dans notre village!

14 Précisez ce problème le plus clairement possible. Pour cela, décrivez -le de manière détaillée en vous posant 4 questions (4 angles de vue) : 1.Quest-ce qui pose problème et à qui ? (Identification) 2.Dans quel environnement le problème se pose-t-il ? (Lieu) 3.A quel moment ? (Temps) 4. Quelle est son importance, son étendue, et son éventuel développement prévisible ? ( Ampleur; enjeu) Quel est le problème exactement?

15 Exemple Exemple: « Aujourdhui, lÉvangile de Saint Luc nest pas connu des habitants (pratiquants dominicaux et non-pratiquants) de notre quartier dElange. »

16 La Vision doit répondre au problème posé, au moins partiellement, si lon veut quil y ait un début de changement! Par conséquent, la vision doit être : 1. Clairement identifiable (on sait ce que lon veut et pour qui) 2. Limitée dans le temps (pour quand) 3. Située dans son environnement (pour où) 4. Mesurée de façon réaliste dans son ampleur; et précisée dans son enjeu (quelle est la qualité du résultat attendu; quest-ce qui se passe si le projet ne se fait pas) Accueillir la vision : repérer la ligne darrivée

17 -Quand la vision est claire et commune aux membres de lEAP, il faut la mettre par écrit. - Elle doit pouvoir tenir dans une phrase simple, et être facilement communicable à tous. Écrire la vision : Exemple: Dans deux ans, lÉvangile de Saint Luc aura été lu en son intégralité par les habitants du quartier dElange qui auront adhéré à notre proposition.

18 Quelques remarques - Etablir la vision ou la « prévision », cest dire la transformation que lon aimerait voir. - Plus la vision sera claire, plus elle sera capable de guider le projet vers sa cible. Bref:ayez la vision claire de ce que vous voulez changer! Bref: ayez la vision claire de ce que vous voulez changer!

19 Comme le prophète Habacuc ne sachant que faire devant la situation détestable de la société de son époque, nous sommes souvent à poser la question au Seigneur : « Combien de temps, Seigneur, vais-je tappeler au secours et tu n'entends pas! Pourquoi m'obliges-tu à voir l'abomination et restes-tu là, à regarder notre misère ? » (Ha 1,1-3) Et la réponse de Dieu depuis Habacuc jusqu'à nos jours est la même : «Tu vas mettre par écrit la vision, bien clairement sur des tablettes pour qu'on puisse la lire couramment. Cette vision se réalisera, mais seulement au temps fixé, elle tend vers son accomplissement, elle ne décevra pas. » (Ha 2, 2-3) Une pause « Parole de Dieu » simpose!

20 Are you ready? Go on!

21 Létat des Lieux 3

22 Question à se poser: Doù part-on ? Quelle est la situation sur le terrain, dans telle paroisse ? Qui a la responsabilité de cette mission ? Qui pourrait être un point dappui pour aider ce responsable, dans ce lieu, à ce moment de lannée ? Quelles sont les possibilités et les opportunités offertes par la mairie, par les associations locales, les entreprises, les événements et les lieux, etc…? Quels sont les moyens dont nous disposons (en hommes, en matériel, en finances…) ? Quels obstacles voyons-nous ? Un bon état des lieux est absolument nécessaire et conditionne la réalisation du projet : ne jamais le négliger!

23 Comment faire ? - Par rapport au projet, faites une enquête sur la situation matérielle, financière et humaine. (Lc 14, 28-30) - Cet audit doit être réalisé selon 2 points de vue: a) Un Audit interne : Listez les forces et les faiblesses constatables aujourdhui dans la communauté, puis larchiprêtré, la zone, le diocèse, pour la mise en œuvre du projet. b) Un Audit externe : Déterminez les avantages et les inconvénients qui seront rencontrés dans lenvironnement dans lequel évoluera le projet.

24 Pour chaque audit, faites un tableau double, en écrivant le positif et le négatif : Ecrire létat des lieux : En interne: Forces:Faiblesses: +Un certain nombre de personnes dans le quartier avaient déjà participé à la lecture de St Marc. + Le conseil de fabrique peut allouer un budget pour ce projet. +La Cté de Paroisses voisine a fait une fête de fin dannée autour de lÉvangile. + Le diocèse nous fournit les livrets et nous apporte une formation (+ radio, internet, EDM…). Il a aussi prévu des affiches. -Il faudra revoir le groupe que Mme untelle avait constitué parce quil y eu des tensions (cf remontée de fin dannée) - Certaines personnes nous ont dit quelles ne continueraient plus, faute de temps et de goût -Lan dernier, on navait pas de moyens concrets pour faire de la pub dans le quartier, et on ne sait pas comment faire. EXEMPLE:

25 En externe: Avantages:Inconvénients: + Je connais un jeune qui est doué en informatique et pourrait peut-être nous faire des tracts. + Le maire est disposé à nous prêter gratuitement la salle des fêtes. + Lors de la kermesse du village, on peut obtenir un stand. + Je connais une maman qui peint sur bois. Ses créations sont superbes! Elle accepterait volontiers de nous aider. + Et on peut demander à untel, ancien ébéniste, de nous faire des panneaux de bois. + LAssociation « ça marche à Elange» pourrait nous donner un coup de main. - Attention, les employés municipaux ne seront pas disponibles de telle date à telle date pour nous installer lestrade dans la salle des fêtes. Ils seront en congé. -A telle date, lAssociation « ça marche à Elange » a déjà prévu une sortie. -Dans telle partie du quartier, les gens sont « barricadés » dans leurs appartements: on aura du mal à les toucher parce que les boîtes aux lettres sont à lintérieur du sas, et que nous ne connaissons personne qui y habite.

26 Monter un plan daction déterminer les objectifs 4

27 Quelles sont les actions à mener ou les points de passage incontournables pour atteindre notre but ? Comment dautres ont- ils fait pour résoudre le problème ? Quest- ce qui doit être mis en œuvre en priorité ? Quel est le temps que lon se donne pour atteindre chaque objectif ? Question à se poser:

28 -Le plan daction est le chemin à emprunter pour réaliser la vision. Cest la feuille de route (scénario), dans laquelle on détermine et on planifie les actions à mener dans un délai de réalisation. -Létat des lieux a déjà permis de faire le tri entre des actions possibles et dautres inutiles à entreprendre. Un Plan daction: cest quoi?

29 -Elles doivent être clairement identifiées, et si possible précisées (durée, lieu, ampleur, enjeux). Visez particulièrement des actions qui créent du lien avec de nouveaux partenaires (non-pratiquants). -Faites-le par écrit. 1) Faites la liste de toutes les actions (ou objectifs) possibles : Exemple: « Dici 4 mois, Georges prendra contact avec lassociation « ça marche à Elange » pour organiser une « marche de lEvangile » le 18 septembre 2010 »

30 Il sagit maintenant de les classer suivant deux critères : a)Faites un premier classement par ordre dimportance. Vous ne pourrez peut-être pas tout faire. Pour alléger votre projet, supprimez ce qui nest pas très utile pour réaliser la vision. Attention: un objectif peut être petit, facile à réaliser et très important! Vérifiez enfin que vos objectifs ne sont pas trop chronophages. Le but est de les réaliser! b) Faites maintenant un deuxième classement avec les objectifs retenus, par ordre durgence (ce quil faudrait faire en premier dans le temps). Remarquez bien que ce qui est important (prioritaire) nest pas forcément à faire en premier (urgent). 2) Etablir le classement des actions : Bravo: vous avez votre plan daction. Et toutes vos actions sont classées dans lordre chronologique

31 EXEMPLE pour la lecture de St Luc: 1.Le 28 novembre, une formation de zone est prévue à Ste Anne pour les accompagnateurs de groupe. Dici 8 jours, le curé enverra un courrier dinvitation à tous les anciens accompagnateurs, ainsi quà 3 nouvelles personnes repérées. 2.Dici 8 jours, le curé demandera au conseil de fabrique un budget, pour financer lensemble des actions et la gratuité des livrets de lecture quil commandera. 3.Dici 8 jours, Georges, membre de lEAP, contactera untel de son quartier pour la création dun flyer « café biblique », à réaliser et à éditer pour le 01/12/09.

32 4. A partir du 22/11/09, nous ferons de la pub dans notre feuillet paroissial et sur notre site internet, et le curé dira un mot en chaire pour inviter les paroissiens à rejoindre un groupe. 5. A partir du 01/12/09, lEAP aidée de bénévoles distribuera les flyers dans les boîtes aux lettres. 6. Dici 1 mois, Joceline demandera à lancien ébéniste de lui faire 5 panneaux en bois pour fin janvier.

33 7. Dici 2 mois, Jacqueline, membre de lEAP, est chargée de contacter madame untelle de son quartier. Elle lui proposera de réaliser une fresque biblique autour de St Luc, sur panneau de bois. Cette fresque sera exposée avec son explication à léglise en juin Dici 2 mois, Gisèle, membre de lEAP, contactera le maire, pour lui demander le prêt de la salle des fêtes le 15 juin En janvier, lEAP organisera le projet « fête de lEvangile » (15/06/10). ( A ce moment là, on verra quelle ampleur donner à ce projet) 10. Dici 4 mois, Georges prendra contact avec lassociation « ça marche à Elange » pour organiser une « marche de lEvangile » le 18/09/10

34 Mobiliser les moyens 5

35 Pour tel objectif, de qui avons-nous besoin, et de quel matériel ? Peut-on financièrement chiffrer nos besoins ? Question à se poser: Les moyens sont matériels, financiers, humains et spirituels.

36 1) Lister les moyens nécessaires : -Faites-le par écrit, objectif après objectif. Exemple: 1. Un courrier à 22 accompagnateurs potentiels 2. Budget total à demander au conseil de fabrique: le jeune informaticien Cédric; 5000 flyers à 74 T.T.C chez « Promo-flyers.com » ………. 2) Rechercher les moyens : - Les moyens sont à rechercher, et pas uniquement au sein de la communauté. Larrivée de nouveaux partenaires extérieurs et de nouveaux moyens manifestera la pertinence pastorale de notre projet => établir un partenariat « gagnant gagnant » Ayons lhumilité et lintelligence de demander de laide! Comment faire ?

37 La mobilisation des moyens est souvent le point dur dun projet: on a des idées, mais apparemment trop peu de moyens. Or, la Parole de Dieu nous invite justement à la confiance, sans focaliser sur les moyens. Si notre projet est vraiment la volonté de Dieu -et donc réaliste et pertinent-, les moyens seront trouvés et donnés, même sils demeureront modestes. Attention :

38 3) Adapter le plan daction si nécessaire : -Si, pour telle action, malgré notre recherche décidée et volontaire, nous narrivons pas à dégager des moyens ou de façon trop faible, il y a un principe réaliste à appliquer : « A limpossible nul nest tenu ». -Il faudra alors revoir le projet dans ses objectifs, et réaliser ce quil est possible de faire. -Ladaptabilité du plan daction manifeste lhumilité et lintelligence de ses acteurs.

39 Communiquer largement 6

40 Quavons-nous à communiquer ? Vers qui ? Quel support est le mieux adapté à la cible visée ? Question à se poser: La communication est un tremplin pour notre projet. Elle amplifie sa portée.

41 1. La communication est le langage daujourdhui, surtout auprès des jeunes générations. Elle crée de louverture, nous rend accessible en changeant limage caricaturale que lon peut avoir. 2. Elle donne une visibilité à notre projet, et le fait connaître. 3. La communication mobilise de nouveaux moyens. 4. Enfin, la communication est liée au cœur de la mission : comment proposer lEvangile aujourdhui sans chercher à le communiquer? Pourquoi communiquer?

42 Vers qui communiquer ? En Interne: il sagit dinformer la communauté (conseils de fabrique, bénévoles, paroissiens habituels) pour dégager une synergie et une aide efficace. En externe: il sagit aussi de communiquer le projet, pour le partager et le proposer au plus grand nombre.

43 Comment bien communiquer ? - Pour bien impacter, il faut que notre communication soit ciblée en fonction de ses destinataires, dans sa forme, son contenu et son support. - Mais pour toucher ses destinataires propres, il est nécessaire quelle soit le plus large possible pour avoir un effet large : un effet boule de neige. « Qui sème peu, récolte peu. » - Utilisez tous les moyens à votre disposition pour communiquer : sites internet, flyers ou tracts, cartons dinvitation, guide paroissial à distribuer dans toutes les boîtes aux lettres, de la main à la main, via les paroissiens ou des équipes de distribution (avec le curé), etc. Un exemple : « Constitution dun flyer attractif et moderne « café biblique », avec les informations essentielles (nom et logo de la paroisse, objet des rencontres, calendrier, adresse et site internet) ».

44 Recto

45 Verso

46 BILAN Et RELECTURE A/ BILAN DU PROJET 1) Il suffira de revoir : - la manière dont le processus sest développé - les modifications apportées au projet suite aux difficultés rencontrées -et surtout, limpact concret du projet sur la communauté chrétienne, ses acteurs extérieurs, et sur nos quartiers. Là encore, vous pouvez vous aider dun tableau double : - dun côté, mettez ce que le projet a suscité de positif -de lautre côté, les difficultés rencontrées. 2) Conclusion : - Y a-t-il eu un renouveau, même modeste ? - La vision est-elle en voie de réalisation, ou même réalisée ?

47 B/ RELECTURE EVANGELIQUE Enfin, il faut se poser une dernière question, la plus importante, même au cœur de léchec : Notre projet nous a-t-il permis de progresser dans la foi ? A-t-il suscité plus despérance, et fait grandir la charité et la communion au sein de notre communauté et de nos quartiers ? Peut-on le relire à la lumière de la Parole de Dieu? Si la réponse est oui, alors notre projet était vraiment chrétien : bravo !


Télécharger ppt "Monter un projet pastoral. Une question de motivation! Est-ce que vous avez envie de gagner du temps ? Est-ce que vous voulez être plus dynamique, plus."

Présentations similaires


Annonces Google