La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Invention et développement de la photo Les artistes sont libérés de la nécessité de « reproduire » le réel. Les artistes sont contraints douvrir de nouvelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Invention et développement de la photo Les artistes sont libérés de la nécessité de « reproduire » le réel. Les artistes sont contraints douvrir de nouvelles."— Transcription de la présentation:

1

2 Invention et développement de la photo Les artistes sont libérés de la nécessité de « reproduire » le réel. Les artistes sont contraints douvrir de nouvelles voies de création.

3 Donner la priorité à la sensation sur la réalité. Turner, les origines de labstraction:

4

5 Bouleversements techniques et scientifiques Bouleversements historiques et sociaux (la grande guerre 14-18, la révolution Russe, les mouvements ouvriers…)

6 « Je fus ébloui par une culasse de 75 ouverte au soleil. Elle men a plus appris pour mon évolution plastique que tous les musées du monde ». Beauté de la machine, de la mécanique et des formes géométriques réalisées dans lindustrie.

7

8 La nuit davril 1915 Le ciel est étoilé par les obus des Boches La forêt merveilleuse où je vis donne un bal La mitrailleuse joue un air à triples croches Cœur obus éclaté tu sifflais ta romance Et tes mille soleils ont vidé les caissons Que les dieux de mes yeux remplissent en silence Les obus miaulaient un amour à mourir Un amour qui se meurt est plus doux que les autres Ton souffle nage au fleuve où le sang va tarir

9 « La couleur entre en vibration selon son voisinage, sa superficie, son rapport avec les autres couleurs ». Ces rapports vibratoires organisent la mobilité de lœil à la surface de la toile

10

11 Libérer lart du poids inutile de lobjet Ne pas soumettre lœuvre à la seule restitution des apparences Le suprématisme est lexpression dun mouvement universel intuitif de forces énergétiques Lénergie universelle vise léconomie, la révolution nest rien dautre quune nouvelle énergie économique

12

13 Découvre labstraction en voyant une de ses toiles posée à lenvers: « une extraordinaire beauté embrasée dun rayonnement intérieur ». « Un beau rouge doit sonner comme un clairon » « Point, ligne, plan », grammaire formelle dun alphabet de signes géométriques élémentaires qui permettent d« Ecrire un pur conte pictural » 1926

14

15 Supprimer les différences entre beaux arts et arts appliqués Relier art et industrie La synthèse entre les différentes disciplines libère lart de lindividualisme pour tendre vers luniversel Cest dans sa relation à larchitecture que la peinture prend son sens en tant quinvention créatrice.

16 Réaliser la synthèse entre industrie/arts/artisanat Réaliser harmonie entre esthétique et technique Mies Van Der Rohe « less is more », aller vers un environnement minimaliste (building de verre et acier)

17 Le MODULOR: établir les dimensions d'un bâtiment en fonction de la morphologie humaine en utilisant le nombre d'or.

18 Le nombre d'or est la proportion, définie initialement en géométrie, comme l'unique rapport entre deux longueurs telles que le rapport de la somme des deux longueurs (a+b) sur la plus grande (a) soit égal à celui de la plus grande (a) sur la plus petite (b) c'est-à-dire lorsque (a+b)/a = a/b.proportion

19 Il existe des cristaux dont les atomes s'organisent selon un schéma pentagonal. Les proportions entre les côtés et les diagonales du pentagone font intervenir le nombre d'orcristaux En biologie, l'ordonnancement des écailles d'une pomme de pin ou de l'écorce d'un ananas induit des spirales ordonnées par des nombres entiers, souvent associés au nombre d'or.biologiespirales

20 On observe 8 spirales, chacune formée de 13 écailles dans un sens et 13 spirales formées de 8 écailles dans l'autre sens. Les proportions de ces spirales ne sont pas très éloignées de celles d'une spirale d'or.

21 Le compositeur Iannis Xenakis utilise les propriétés mathématiques du nombre dor pour certaines compositions.

22 « Dénaturaliser, cest abstraire, dénaturaliser cest approfondir » Labstraction se construit par étapes et stylisations successives. Lobjet est analysé, décomposé en plans, lignes, couleurs.

23

24 Lespace pictural est fondé sur de purs rythmes déterminant des rapports de proportion fondés sur la relation entre horizontal et vertical. « Lémotion du beau est cosmique et universelle » Platon et le monde idéal des idées

25

26 « Lart ne reproduit pas le visible, il rend visible » Un monde de signes fragiles et instables Des souvenirs dun monde concret

27

28

29

30 Les figures du Ballet triadique d'Oscar Schlemmer ouvrent cette parade, sur la musique pour orgue mécanique composée par Paul Hindemith lors de la première au festival de Donaueschingen, le 5 juillet 1926 et sur des extraits de la musique pour percussion composée par Hermann Scherchen en Au cœur de cette Gesamtkunstwerk réalisant le triple accord entre danse, costume et musique, et symbolisant la triade corps, âme, esprit, l'homme « sur scène devient événement », selon ce créateur polymorphe, peintre, sculpteur, chorégraphe, musicien, danseur, compositeur entré au Bauhaus en 1921, comme « Maître de Forme » et qui, par la fulgurance de sa pensée transversale, contribua au stimulant décloisonnement des champs artistiques.

31

32


Télécharger ppt "Invention et développement de la photo Les artistes sont libérés de la nécessité de « reproduire » le réel. Les artistes sont contraints douvrir de nouvelles."

Présentations similaires


Annonces Google