La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Glaverbel Réglementation en Belgique: Présentation de la nouvelle NBN S 23-002 (STS 38) 2007 Technical Advisory Service.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Glaverbel Réglementation en Belgique: Présentation de la nouvelle NBN S 23-002 (STS 38) 2007 Technical Advisory Service."— Transcription de la présentation:

1 Glaverbel Réglementation en Belgique: Présentation de la nouvelle NBN S (STS 38) 2007 Technical Advisory Service

2 Glaverbel Réglementation en Belgique Introduction Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Protection contre lincendie Calculs des épaisseurs de verre

3 Glaverbel Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38) En Belgique, les prescriptions concernant le verre sont données dans la NBN S (STS 38) La base de ces documents est veille de 26 ans Elles ne sont plus adaptées: - aux produits verriers modernes - aux nouvelles normes européennes NBN EN

4 Glaverbel Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38)

5 Glaverbel Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38) Les normes européennes contiennent: des descriptions des produits verriers des méthodes dessais des méthodes de calcul MAIS ne donnent pas dindication quant au choix et à lutilisation des différents produits verriers Exemple: Les normes européennes (EN 12600, 356, 1063, 13541) donnent une classification des verres de sécurité, mais ne disent dans quelle situation un produit doit être utilisé

6 Glaverbel Il y avait donc nécessité de réviser les STS et den faire un document dapplication des normes européennes Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38) Publication dune nouvelle édition des NBN S23 002:2007 STS 38:2007

7 Glaverbel

8 Les nouvelles spécifications techniques annulent et remplacent les documents suivants: STS 38 éd STS 38 Addendum 1: 1988 NBN S : 1989 NBN S /A1 :1992 Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38)

9 Glaverbel Le nouveau document a un double statut de NBN et STS: La structure des STS permet de spécifier clairement les points à préciser dans le cahier des charges pour que les produits livrés correspondent aux exigences légales et à celles du client Le statut de norme lui donne un poids supérieur vis-à-vis de la régulation du marché et de la compétition équitable Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38)

10 Glaverbel Nouvelle structure: Introduction et champs dapplication Terminologie Rappel des exigences essentielles Performances et domaines dapplication Mise en oeuvre Juxtaposition des marquages CE et volontaire Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38)

11 Glaverbel Le nouveau document exprime des performances de 2 types: Niveau légal: sécurité, thermique, acoustique, environnementale Niveau volontaire: esthétique, confort, protection des biens Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38)

12 Glaverbel Certaines performances sont détaillées dans la NBN S elle-même (sécurité des personnes, …) Certaines performances existent à dautre niveaux (AR, Règlements thermiques des Régions, …) et dans ce cas la NBN S y renvoie Introduction – La nouvelle NBN S (STS 38)

13 Glaverbel Performances Type Evaluation Sécurité en cas d'incendie -La réaction au feu -La résistance au feu Légal (AR) Classes en fonction du type de bâtiment Marquage CE de cette performance obligatoire en Belgique Hygiène santé et environnement Légal (AR) Substances réglementées Marquage CE de cette performance obligatoire en Belgique

14 Glaverbel Performances Type Evaluation Sécurité d'utilisation -Résistance mécanique et stabilité -Calcul Normative sous forme de spécifications (NBN S ) -Définition des actions et des combinaisons dactions, définition des états-limites -Définition de la valeur de conception des matériaux -Choix des produits et sécur. personnes -Protection / blessures & défenestration -Protection bless. contact & fragment -Prescript. complément. pour VEC Normative sous forme de spécifications (NBN S ) Classes en fonction du type de bâtiment -Choc thermique - heat soak Normative sous forme de recommandations - -Protection contre les collisions - Visualisation du produit verrier Normative sous forme de spécifications dans les lieux publics (NBN S ) Dispositions constructives -Résistance à l'effraction Normative sous forme de recommandations Classes -Résistance à la pression dexplosion Normative sous forme de recommandations Classes -Résistance aux armes à feu Normative sous forme de recommandations Classes

15 Glaverbel Performances TypeEvaluation Protection contre le bruit (isolation vis-à-vis des bruits aériens) Normative sous forme de spécifications (NBN S , en révision) Classes Economie d'énergie et isolation thermique -Isolation thermique Légal (Règlements thermiques régionaux) Valeurs max à respecter Marquage CE de cette performance obligatoire en Belgique -Evaluation du risque de condensation Normative sous forme de recommandations Calcul détaillé ou choix du facteur de température -Facteur solaire et transmission lumineuse Normative sous forme de recommandations Valeurs à spécifier ou simulation du bilan global du climat intérieur

16 Glaverbel Réglementation en Belgique Introduction Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Protection contre lincendie Calculs des épaisseurs de verre

17 Glaverbel Isolation thermique - Généralités La réglementation thermique est régionalisée en Belgique Des limites sont définies pour chaque types de paroi (U) ainsi que pour la consommation énergétique globale du bâtiment (K, Be, …) Les limitations concernent les fenêtres et pas le vitrage seul

18 Glaverbel Isolation thermique – Calcul de la valeur U Valeur U w dune fenêtre : Châssis: U f A f Intercalaire: l g Vitrage: U g A g

19 Glaverbel Isolation thermique – Calcul de la valeur U Formule générale – EN ISO U g * A g + U f * A f + g * l g U w = A g + A f

20 Glaverbel Formule simplifiée – NBN B /A2 Isolation thermique – Calcul de la valeur U Si U g U f U w,T = 0,7.U g + 0,3.U f + 3. g W/(m².K) Si U g > U f U w,T = 0,8.U g + 0,2.U f + 3. g W/(m².K)

21 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation en Wallonie Immeubles de logement Immeubles de bureau Bâtiments scolaires Applicables aux bâtiments neufs et aux rénovations nécessitant un permis de bâtir Portée du règlement

22 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation en Wallonie Logements: K55 ou Bemax Ecoles et bureaux: K65 Exigences globales

23 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation en Wallonie Exigences pour les parois Types de paroi Umax mur extérieur0,6 W/(m².K) toiture0,4 W/(m².K) portes vitrées3,5 W/(m².K) fenêtres3,5 W/(m².K) …

24

25 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation en Wallonie

26 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation en Flandres Immeubles de logement, bureaux et écoles: K45 + exigences concernant la consommation dénergie (EPB) Bâtiments industriels: K55 U fenêtre : max 2,5 W/(m².K) U façade-rideau : max 2,9 W/(m².K) U vitrage : max 1,6 W/(m².K) Nouvelle réglementation – Depuis le 1/1/2006

27

28 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation en Flandres

29 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation à Bruxelles Immeubles de logement, y compris hôpitaux, hôtels, … Immeubles de bureau Bâtiments scolaires Applicables aux bâtiments neufs et aux rénovations nécessitant un permis durbanisme Portée du règlement

30 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation à Bruxelles Logements: K55 Ecoles et bureaux: K65 Exigences globales (bâtiments neufs)

31 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation à Bruxelles Exigences pour les parois Types de paroi Umax mur extérieur0,6 W/(m².K) toiture0,4 W/(m².K) portes vitrées2,5 W/(m².K) fenêtres2,5 W/(m².K) … Le double vitrage haut rendement est obligatoire à Bruxelles

32

33 Glaverbel Isolation thermique – Réglementation à Bruxelles

34 Glaverbel Pour les fenêtres Isolation thermique – En résumé

35 Glaverbel Réglementation en Belgique Introduction Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Protection contre lincendie Calculs des épaisseurs de verre

36 Glaverbel Contrôle solaire Pas de réglementation concernant les valeurs de contrôle solaire, de transmission lumineuse ou daspect des vitrages

37 Glaverbel Réglementation en Belgique Introduction Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Protection contre lincendie Calculs des épaisseurs de verre

38 Glaverbel Isolation acoustique Les vitrages acoustiques sont décrits par un indicateur à valeur unique (NBN EN ISO 717): Rw (C, C tr ) Le projet de norme NBN S exprimant des exigences vis-à-vis de ces index est prêt et sera publié en 2007

39 Glaverbel Isolation acoustique Modifications par rapport à lancienne version: les critères d'isolation pour confort supérieur sont plus sévères la norme ne donne pas d'exigence par rapport aux composants (çad le vitrage, le châssis, le mur, …) mais par rapport à la paroi globale, donc à la façade. C'est l'architecte qui doit calculer la performance globale de la façade sur base de ses composants et faire le bon choix de matériaux pour obtenir les niveaux d'isolation voulus

40 Glaverbel Isolation acoustique Modifications par rapport à lancienne version: les exigences sont exprimées en bruit route, çad en indice Rw + Ctr et pas en indice Rw cette nuance est fondamentale puisqu'un même produit ou vitrage a une valeur Rw + Ctr de 3 à environ 8 dB inférieure à la valeur Rw, dépendant de la composition

41 Isolation acoustique Exigences pour les façades

42 Glaverbel Isolation acoustique Comment calculer lisolation dune façade où Si (m²) est la surface de la partie i Stot (m²) est la surface totale de la paroi Ri (dB) est lindice daffaiblissement acoustique de la partie i

43 Glaverbel Isolation acoustique Exemple 1 Vitrage4 m²35 dB Porte2 m²25 dB Mur14 m²55 dB Isolation totale34,2 dB

44 Isolation acoustique Exemple 1 Vitrage4 m²45 dB Porte2 m²25 dB Mur14 m²55 dB Isolation totale34,9 dB Vitrage4 m²35 dB Porte2 m²25 dB Mur14 m²55 dB Isolation totale34,2 dB Vitrage4 m²35 dB Porte2 m²30 dB Mur14 m²55 dB Isolation totale37,8 dB Conclusion: cest toujours lélément le plus faible de la paroi qui influence lisolation globale

45 Glaverbel Isolation acoustique Exemple 2: Pour une façade composée de 15 m² de maçonnerie (50 dB), et 5 m² de vitrage, que vitrage faut-il utiliser en fonction de lisolation souhaitée pour la façade ? Isolation façade souhaitée Vitrage minimum 30 dB24 dB 34 dB28 dB 38 dB34 dB 42 dB37 dB

46 Glaverbel Réglementation en Belgique Introduction Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Sécurité incendie Calculs des épaisseurs de verre

47 Glaverbel Sécurité Comportement au choc (chutes et blessures) Résistance à leffraction Résistance aux armes à feu Résistance à la pression dexplosion

48 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN pneus jumelés 50 Kg Echantillons Dim : 876 x 1938 Pression: 0,35 Mpa

49 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN Hauteurs de chute –classe 1: 1200 mm –classe 2: 450 mm –classe 3: 190 mm Fragmentation –type A: float –type B: verre feuilleté ou verre armé –type C: verre trempé

50 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Lessai est réussi si le verre est: Intact Cassé a/Nombreuses fissures Pas de déchirure (sphère 76 mm de diamètre) Poids du plus grand éclat < poids de mm² Poids total détaché < poids de mm² b/Désintégration Poids des 10 plus grands morceaux < au poids mm² Classification du verre - EN 12600

51 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN Classification () Hauteur * non cassé * cassé selon exigences a/ ou b/ ()Type de fragmentation Hauteur * non cassé * cassé selon exigence a/

52 Glaverbel

53 Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN – Exemples 1B1 = verre feuilleté résistant à une hauteur de chute de 1,20 m 1C1 = verre trempé résistant à une hauteur de chute de 1,20 m sans rupture 1C2 = verre trempé résistant à une hauteur de chute de 0,45 m sans rupture et cassant de manière safe à une hauteur de chute de 1,2 m

54 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN 12600

55 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN 12600

56 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Classification du verre - EN Verre trempé thermiquement 4 mm1C3 5 mm1C3 6 mm1C2 8 mm1C2 10 mm1C1 12 mm1C1 15 mm1C1 19 mm1C1 Artlite/ColorbelNPD

57 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Verre de sécurité: -seuls des verres testés de classes B (feuilleté) ou C (trempé) sont considérés comme des verres de sécurité -un verre de type A (recuit) nest jamais considéré comme un verre de sécurité même sil a passé un test sans rupture Choix du verre de sécurité - Généralités

58 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Vitrages isolants: -en cas de DV, le verre de sécurité doit être placé du (ou des) côté(s) où le choc risque de se produire -si un des verres dun DV est un verre trempé, lautre composant doit aussi être un verre de sécurité Choix du verre de sécurité - Généralités

59 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Ouvrages en verre: -dans la plupart des cas, les verres sont utilisés dans des ouvrages (fenêtre, garde- corps, …) -des exigences complémentaires concernant louvrage sont parfois mentionnées dans dautres documents: STS 52: Menuiserie NBN B : Garde-corps … Choix du verre de sécurité - Généralités

60 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Fenêtres: Lutilisation dun verre de sécurité na de sens que si le châssis a le même niveau de performances Choix du verre de sécurité - Généralités

61 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Epaisseurs de verre à utiliser en pratique: Dans tous les cas, un calcul dépaisseur est nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation réels Lépaisseur correspondant à la classe de la norme (par exemple 1B1 = 44.2) nest donc quun minimum à adapter au cas par cas Choix du verre de sécurité - Généralités

62 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Exigences de la NBN La norme envisage différentes utilisation du verre (façades, parois, toitures, …) La norme envisage différents types de bâtiments (privé, bureau, public, …) Un tableau résume le verre de sécurité à utiliser en fonction du type dapplication et du type de bâtiment

63 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Exigences de la NBN Cas 1 Cas 2 Cas 3 Cas 4 Cas 5 Cas 6 Cas 7 Cas 8 Parois verticales Portes Catégories hc <1,5 h<0,9 hc >1,5 h<0,9 h>0,9m Parois verticales et/ou inclinées Palière hb < 1,40 autres Toitures Plafonds Applique Bardage Zonede choc A 1C- 1B1 - A,B,C 1B1 1C1C- 2B2 1C- 2B2 1C- B - 1B1 - A,B,C 1B1 1C1C- 2B2 1C- 2B2 1C- C - 1B1 1C- 1B1 A,B,C 1B1 1C- 1B1 2B2 1C- 2B2 1C- D - 1B1 - A,B,C 1B1 1C- 1B1 2B2 1C- 2B2 1C- E - 1B1 - A,B,C 1B1 1C- 1B1 2B2 1C- 2B2 1C- 8 applications possibles du verre 5 catégories de bâtiments 2B2

64 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Exigences de la NBN Catégories de bâtiments (selon Eurocodes): - A: Habitation, résidentiel - B: Bureaux - C: Lieux de rassemblement des personnes C1: Avec tables (écoles, restaurants, …) C2: Avec sièges fixes (églises, théâtres, …) C3: Sans obstacles au mouvement des personnes (musées, hall d'accès, …) C4: Activités physiques (danse, gymnastique) C5: Accessible à la foule (stade, sale de concert) - D: Surfaces commerciales - E: Surfaces susceptibles de recevoir une accumulation de marchandises

65 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 1: Parois Hauteur dallège inférieure à 0,9 m: h < 0,9 m Pas de risque de chute: h c 1,50 m 1,5m < 0,9 m

66 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 1: Parois Cas 1 A - Activités domestiques et résidentielles * 1C- 1B1 B - Bureaux 1C- 1B1 C - Lieux publics 1C- 1B1 D - Surfaces commerciales 1C- 1B1 E - Surfaces de stockage 1C- 1B1

67 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 1: Parois Verre trempé 1C- ou feuilleté 1B1 Exemple: Vitrine de show-room Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

68 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 1: Parois Double vitrage composé de 2 verres de sécurité (trempés 1C- et/ou feuilletés 1B1) Exemple: Vitrine en double vitrage accessible des 2 côtés Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

69 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 1: Parois Exemple: Paroi intérieure en verre simple Simple vitrage trempé 1C- ou feuilleté 1B1 Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation > 90cm

70 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 2: Façades Hauteur dallège inférieure à 0,9 m: h < 0,9 m Risque de chute: h c > 1,50 m > 1,5m < 0,9 m

71 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 2: Façades Cas 2 A - Activités domestiques et résidentielles1B1 B - Bureaux1B1 C - Lieux publics1B1 D - Surfaces commerciales1B1 E - Surfaces de stockage1B1

72 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 2: Façades Exemple: Fenêtre à létage Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation < 90cm >150cm > 90cm Le verre intérieur du DV doit être un verre feuilleté 1B1

73 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 2: Façades Exemple: Fenêtre à létage >150cm Le verre intérieur du DV doit être un verre feuilleté 1B1 Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation > 90cm

74 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 2: Façades Exemple: Fenêtre à létage >150cm Cas Particulier: un double vitrage avec verre recuit peut être utilisé si un garde-corps conforme à la NBN B est installé du côté intérieur Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation > 90cm

75 Sécurité – Comportement au choc >150cm Choix du verre de sécurité – Cas 2: Façades Cas particulier: Garde-corps avec risque de chute Le verre doit être feuilleté 1B1 Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixationA > 90cm

76 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 3: Façades Hauteur dallège inférieure à 0,9 m: h 0,9 m Avec ou sans risque de chute 0,9 m

77 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 3: Façades Cas 3 A - Activités domestiques et résidentielles- B - Bureaux- C - Lieux publics 1B1 1C- D - Surfaces commerciales- E - Surfaces de stockage-

78 Sécurité – Comportement au choc h >90cm Choix du verre de sécurité – Cas 3: Façades Exemple: Bâtiment privé ou de bureaux avec hauteur dallège supérieure à 90 cm Pas dexigence pour le verre Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

79 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 3: Façades Exemple: Bâtiment public avec hauteur dallège supérieure à 90 cm et vitrage accessible du côté intérieur (ex: salle de sport, gare, …) h >90cm Le verre intérieur du double vitrage doir être feuilleté 1B1 Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

80 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 3: Façades Exemple: Salle de sport avec cafétaria à létage Les 2 verres du double vitrage doivent être feuilletés 1B1 Ou 1 verre doit être trempé 1C- (côté sport) et un verre doit être feuilleté 1B1 (côté cafétaria)

81 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 4: Façades Vitrage de façade surplombant une zone à forte concentration humaine Le verre extérieur du DV ne peut pas laisser tomber de morceaux coupants (en cas de choc sur le verre intérieur)

82 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 4: Façades Cas 4 A - Activités domestiques et résidentiellesA, B, C B - BureauxA, B, C C - Lieux publicsA, B, C D - Surfaces commercialesA, B, C E - Surfaces de stockageA, B, C A: un verre recuit peut être utilisé si un test montre que le verre extérieur du DV ne casse pas en cas de choc sur le verre intérieur

83 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 4: Façades Exemple: Vitrage à létage et concentration de personnes possible au pied du bâtiment Le verre extérieur doit être trempé ou feuilleté, ou un essai montre que le verre extérieur ne casse pas après un choc sur le verre intérieur h >90cm

84 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 5: Portes Parties vitrées dans les portes Avec ou sans risque de chutes > 1m < 1m Situation porte ouverte h

85 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 5: Portes Palières h b < 1,4m Autres h b < 1,4m A - Activités domestiques et résidentielles1B1 1C- 2B2 B - Bureaux1B1 1C- 2B2 C - Lieux publics1B1 1C- 2B2 D - Surfaces commerciales1B1 1C- 2B2 E - Surfaces de stockage1B1 1C- 2B2

86 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 5: Portes Exemple: Porte vitrée dun immeuble résidentiel Les parties vitrées situées à moins de 1,40 m du sol doivent être en verre feuilleté 1B1 ou trempé 1C- Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

87 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 5: Portes Exemple: Porte vitrée dans un lieu public (hôpital, gare, …) Les parties vitrées doivent être en verre feuilleté 1B1 ou trempé 1C-, quelle que soit la hauteur du verre Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

88 Glaverbel Choix du verre de sécurité – Cas 6: Toitures Sécurité – Comportement au choc

89 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 6: Toitures Cas 6 A - Activités domestiques et résidentielles1B1 B - Bureaux1B1 C - Lieux publics1B1 D - Surfaces commerciales1B1 E - Surfaces de stockage1B1

90 Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 6: Toitures Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation h >90cm Le verre feuilleté 1B1 est obligatoire en toiture (sauf serres non accessibles au public) En cas de vitrage isolant, cest le verre inférieur qui est feuilleté

91 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 6: Toitures Lorsquil est prévu de circuler sur le verre pour lentretien, le verre doit être dimensionné en conséquence selon les Eurocodes (charge ponctuelle de 100 kg et charge répartie de 40 kg/m²)

92 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 7: Plafonds Attention: Un calcul dépaisseur du verre est toujours nécessaire, tenant compte des dimensions, sollicitations et moyens de fixation

93 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 7: Plafonds Cas 7 A - Activités domestiques et résidentielles 1C- 2B2 B - Bureaux 1C- 2B2 C - Lieux publics 1C- 2B2 D - Surfaces commerciales 1C- 2B2 E - Surfaces de stockage 1C- 2B2

94 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 8: Bardages Surface des éléments > 1 m² Base du verre à moins de 1,8 m du sol

95 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 8: Bardages Cas 8 A - Activités domestiques et résidentielles 1C- 2B2 B - Bureaux 1C- 2B2 C - Lieux publics 1C- 2B2 D - Surfaces commerciales 1C- 2B2 E - Surfaces de stockage 1C- 2B2

96 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 8: Bardages Pour les éléments verriers utilisés en bardages, le verre de sécurité peut être remplacé par un collage sécurisé sur le support, càd: -soit un collage sur toute la surface du vitrage -soit un collage partiel avec des cordons de colle de 10 mm (ou tape) de largeur minimum réalisé sur toute la hauteur de l'élément verrier. La distance entre les cordons de colle est au maximum de 15 cm

97 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 9: Autres applications h < 90h > 90 Mobilier urbain (abribus, cabines téléphoniques, …) 1B1 1C1 2B2 1C2 Parois et portes de douche 1B1 1C1 1B1 1C1 Séparations de balcon (sans différence de niveau) 1C2 Renforts et raidisseurs de vitrine 1B1 1C1 1B1 1C1

98 Glaverbel NBN S Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 9: Autres applications Exemple: Abribus Les parois doivent être en verre feuilleté 1B1 ou trempé 1C1

99 Glaverbel Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Cas 9: Autres applications Exemple: Cabines téléphoniques Les parois doivent être en verre feuilleté 1B1 ou trempé 1C1

100 Glaverbel NBN S Choix du verre de sécurité – Cas 9: Autres applications Sécurité – Comportement au choc Exemple: Cabine de douche Les parois doivent être en verre feuilleté 1B1 ou trempé 1C1

101 Glaverbel NBN S Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Visualisation En cas de vitrines ou parois accessibles des 2 côtés Base du vitrage à moins de 60 cm du sol Largeur du vitrage au moins 55 cm

102 Glaverbel NBN S Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Visualisation

103 Glaverbel NBN S Sécurité – Comportement au choc Choix du verre de sécurité – Visualisation Pour les portes: -A : soit par une poignée dune surface au moins égale à 400 cm² -B : soit par un motif visible dau moins 100 cm² situé à environ 1,50 m du sol fini Pour les autres vitrages: -C : soit par un bandeau dune surface au moins égale à 400 cm² par mètre de dimension horizontale de vitrage et situé à environ 1 m du sol fini -D : soit par un motif visible dau moins 100 cm², par fraction de 1,50 m de dimension horizontale de vitrage et situé à environ 1,50 m du sol fini.

104 Glaverbel Sécurité Comportement au choc (chutes et blessures) Résistance à leffraction Résistance aux armes à feu Résistance à la pression dexplosion

105 90 cm 4,1 kg 110 cm h 13 cm Sécurité - Résistance à leffraction Classification du verre - EN 356 Test à la bille

106 Glaverbel 900 mm 1100 mm Sécurité - Résistance à leffraction Test à la hache Classification du verre - EN 356

107 Glaverbel Choix du verre résistant à leffraction La norme nimpose pas de classe Le verre doit être choisi en fonction du projet et de lenvironnement Certaines compagnies dassurances imposent des classes en fonction des risques (type de magasin, lieu, …) Sécurité - Résistance à leffraction

108 Glaverbel Choix du verre – Exemple pour habitations privées Solutions : 44.4 à … Sécurité - Résistance à leffraction

109 Glaverbel Sécurité Comportement au choc (chutes et blessures) Résistance à leffraction Résistance aux armes à feu Résistance à la pression dexplosion

110 120 Sécurité - Résistance aux armes à feu Types darmes: -Armes de poing -Armes dépaule fusil de guerre fusil de sport et de chasse - Kalashnikov (hors classification EN 1063) Classification du verre - EN 1063

111 Classe Type d'arme CalibreType Masse (g) Conditions d'essais Distance de tir (m) Vitesse (m/s) Nombre impacts impact (mm) BR1carabine0,22 LRL/RN 2,6 0,1 10,00 0, BR2pistolet 9 mm luger FJ 1 /RN/SC 8,0 0,15,00 0, BR3pistolet 0,357 magnum FJ 1 /CB/SC 10,2 0,1 5,00 0, BR4pistolet 0,44 Rem. Mag. FJ 1 /RN/SC 15,6 0,1 5,00 0, BR5carabine 5,56 x 4 5* FJ 2 /FN/SC 4,0 0,1 10,00 0, BR6carabine7,62 x 51FJ 2 /PB/SCP1 9,5 0,1 10,00 0, BR7carabine 7,62 x 51 ** FJ 2 /PB/HC1 9,8 0,1 10,00 0, SG1 fusil de chasse Cal 12/70 Plomb massif 3 31,0 0,5 10,00 0, SG2 fusil de chasse Cal 12/70 Plomb massif 3 31,0 0,5 10,00 0,

112 Glaverbel Outre la classe (BR ou SG), on distincte également les produits en: –«S» (splitting, avec éclats) –«NS» (not splitting, sans éclats) Sécurité - Résistance aux armes à feu Classification du verre - EN 1063

113 Glaverbel Sécurité - Résistance aux armes à feu Classification du verre - EN 1063

114 Glaverbel Choix du verre résistant aux armes à feu La norme nimpose pas de classe Le verre doit être choisi en fonction du projet et de lenvironnement Sécurité - Résistance aux armes à feu

115 Glaverbel Sécurité Comportement au choc (chutes et blessures) Résistance à leffraction Résistance aux armes à feu Résistance à la pression dexplosion

116 Glaverbel Sécurité - Résistance à la pression dexplosion Classification du verre - EN 13541

117 Glaverbel Choix du verre résistant à la pression dexplosion La norme nimpose pas de classe Le verre doit être choisi en fonction du projet et de lenvironnement Sécurité - Résistance à la pression dexplosion

118 Glaverbel Réglementation en Belgique Introduction Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Protection contre lincendie Calculs des épaisseurs de verre

119 Glaverbel Protection contre lincendie Cloisonnement intérieur: Les obligations dutilisation de verre ayant une réaction et/ou une résistance au feu spécifiée sont reprises dans lArrêté Royal du 19/12/1997 Façades: Un arrêté Royal est en préparation

120 Glaverbel Réglementation en Belgique Isolation thermique Contrôle solaire Isolation acoustique Sécurité Protection contre lincendie Calculs des épaisseurs de verre

121 Glaverbel

122 Calculs des épaisseurs de verre - Vent

123 Glaverbel Paramètres indépendants du bâtiment –Zone de terrain (côte, ville,...) –Proximité d'un bâtiment haut –Terrain en pente Paramètres dépendants du bâtiment Dimensions du vitrage Nombre d'appuis du vitrage Position du vitrage dans la façade Hauteur du vitrage dans la façade Hauteur et dimensions du bâtiment Cloisonnement ou non du bâtiment Calculs des épaisseurs de verre - Paramètres

124 Glaverbel Comment calculer lépaisseur ? –«à la main» –à laide de tableaux –à laide dun programme Calculs des épaisseurs de verre

125 Glaverbel «à la main» Calculs des épaisseurs de verre

126 Glaverbel à laide de tableaux NIT 176 Calculs des épaisseurs de verre

127 Glaverbel à l aide dun programme (voir ) Calculs des épaisseurs de verre

128 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - Façades La seule charge à considérer est l'action du vent

129 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - Façades Vitrage à 4 m de haut sur 4 appuis – zone centrale 2 m x 4 m 12 mm 2 x 10 mm 10 mm 2 x 8 mm Mer 1 m x 1,5 m6 mm 2 x 5 mm Ville 5 mm 2 x 4 mm

130 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - Vitrines

131 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - Vitrines 4 appuis 12 mm feuilleté: mm Exemple: Vitrine de 2 m x 4 m – A la mer 2 appuis - feuilleté: mm

132 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - VEC

133 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - VEA

134 Glaverbel

135 Calculs des épaisseurs de verre - Toiture Charges à considérer: –Vent –Poids propre –Neige Paramètres supplémentaires : -Altitude du bâtiment -Pente du vitrage

136 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre – Planchers

137 Glaverbel Calculs des épaisseurs de verre - Planchers NIT "Ouvrages en verre" en cours de rédaction Limiter le tableau à 1,20 m x 1,60 m ?? Charges à considérer pour les planchers: répartie: minimum 200 kg/m² ponctuelle: minimum 200 kg Exemple d'épaisseur (sur 4 appuis continus, bâtiments privé) 0,5 m x 0,5 m 2 x 10 mm 1,0 m x 1,0 m 2 x 12 mm


Télécharger ppt "Glaverbel Réglementation en Belgique: Présentation de la nouvelle NBN S 23-002 (STS 38) 2007 Technical Advisory Service."

Présentations similaires


Annonces Google