La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’expérience de l’Équipe Itinérance du CSSS-IUG de Sherbrooke

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’expérience de l’Équipe Itinérance du CSSS-IUG de Sherbrooke"— Transcription de la présentation:

1 Les soins et services dédiés aux personnes en situation d’itinérance en région
L’expérience de l’Équipe Itinérance du CSSS-IUG de Sherbrooke Marie-Claude Jacques, inf. B, Sc. Philippe Gendron, T.S. Dre Natasha Bird Charles Coulombe, organisateur communautaire 26e Colloque de l’AQIISM 28 mai 2009

2 Déroulement Comprendre l’itinérance
Portrait de l’itinérance au Québec et à Sherbrooke L’Équipe itinérance du CSSS-IUGS L’intervention auprès des individus: trois histoires de cas L’intervention communautaire Coordonnées, références

3 Comprendre l’itinérance
De quoi parle-t-on? Un phénomène complexe dont l’étude est relativement nouvelle. Des descriptions et définitions multiples. Une condition de vie au cœur de problématiques multiples.

4 Comprendre l’itinérance
L’itinérance désigne: l’errance et la rupture sociale qui se manifestent par une difficulté pour une personne de maintenir une stabilité résidentielle et des rapports fonctionnels, stables et sécuritaires dans la communauté. Table de concertation sur l’itinérance à Sherbrooke, 2002

5 Définition de l’itinérance
Comprendre l’itinérance Trois axes : la qualité de l’ancrage sur le plan du logement; La qualité de la relation avec les différents services; les caractéristiques associées.

6 Comprendre l’itinérance

7 Comprendre l’itinérance
Alcoolisme toxicomanie Pauvreté Itinérance Problèmes de santé mentale

8 Comprendre l’itinérance
Les types d’itinérance Itinérance situationnelle ou transitoire Personnes momentanément sans logement alors qu’elles sont généralement logées. Itinérance épisodique ou cyclique Personnes qui vont et viennent entre le logement et la rue. Itinérance chronique Personnes qui n’ont pas connu de logement stable depuis une longue période. Source : Cadre de référence en itinérance,( document de travail du MSSS), novembre 2000

9 La personne itinérante…
Vit des difficultés majeures de stabilité sur le plan du logement; éprouve des difficultés à obtenir et/ou à utiliser des services adaptés à sa situation, ce qui se manifeste par une errance d’un service à l’autre; vit en plus des conditions telles que la pauvreté, des problèmes de santé physique et/ou de santé mentale, de violence, de toxicomanie, etc.

10 Portrait de l’itinérance au Québec et à Sherbrooke
Accroissement du phénomène Augmentation des personnes touchées dans les grandes villes et développement du phénomène dans les villes moyennes. Diversification des caractéristiques des personnes itinérantes Féminisation de la population itinérante et variation des groupes d’âge. Aggravation des problèmes associés Problèmes de santé physique ou mentale graves. Source : L’errance urbaine, (Laberge, 2000)

11 Portrait de l’itinérance au Québec et à Sherbrooke
Source : Fournier, L. et Chevalier, S. et all., Dénombrement des personnes itinérantes dans les centres d’hébergement, les soupes populaires et les centres de jour des villes de Montréal et de Québec en , Santé Québec, 20 novembre 1998.

12 Portrait de l’itinérance au Québec et à Sherbrooke
Sur une base annuelle à Sherbrooke Organisme Nombre de personnes Accueil Poirier (refuge) 850 Partage Saint-François (hébergement hommes) 200 La Source-Soleil (hébergement ans) 75 Maison Jeunes-Est (hébergement pour mineurs) 115 La Chaudronnée (soupe populaire) 1 250 Tremplin (logement de transition)

13 Une Équipe Itinérance à Sherbrooke
Un contexte favorable à la mobilisation Une situation d’impasse vécue par l’ensemble des ressources du milieu Un projet collectif

14 Mission La mission de l’équipe itinérance est de favoriser l’intégration et le maintien des personnes itinérantes dans la communauté.

15 Population cible Parmi les personnes itinérantes ou à haut risque de le devenir, l’équipe vise particulièrement : celles qui ont épuisé le réseau des ressources du milieu celles dont le profil de dysfonctionnement est généralement associé à des problèmes multiples

16 Principes directeurs Une intervention dans la communauté
Une responsabilité partagée en réponse à un besoin commun Un outil en harmonie avec les ressources du milieu

17 Principes directeurs (suite)
Un cadre souple et adapté Une action auprès des personnes et des structures Une évaluation transversale

18 Mandat Offrir des soins de santé et psychosociaux de dépistage et de suivi adaptés à la population itinérante. Soutenir, sur les plans clinique et organisationnel, les ressources qui interviennent auprès des personnes itinérantes

19 Mandat (suite) Soutenir et organiser le développement de projets communautaires qui ont une incidence sur les déterminants de la santé et sur le maintien dans la communauté. Participer à l’amélioration des services offerts aux personnes itinérantes

20 Représentation spatiale de l’équipe
ITINÉRANCE Zone d’intervention contraignante pour les organismes, établissements ou équipes de travail Organismes, établissements ou équipes de travail

21 Objectifs Prévenir la dégradation et favoriser l’amélioration des conditions de vie des personnes itinérantes Permettre un meilleur accès aux ressources Favoriser le développement des habiletés des personnes Développer une meilleure connaissance des besoins des personnes Développer de nouvelles stratégies d’intervention

22 Objectifs (suite) Soutenir, sur le plan clinique, les intervenants et les ressources de la communauté qui interviennent auprès des personnes itinérantes. Développer des liens et outils cliniques entre les ressources Favoriser le partage des expertises et habilités des intervenants Favoriser le développement d’habiletés chez les intervenants de milieux non dédiés à l’itinérance Améliorer la circulation de l’information entre les ressources Diminuer le sentiment d’isolement professionnel des intervenants

23 Objectifs (suite) Soutenir la consolidation et le développement des capacités du milieu Soutenir la consolidation d’organismes et de services prioritaires disponibles pour les personnes itinérantes Organiser et/ou soutenir le développement de projets adaptés aux besoins des personnes itinérantes

24 Approches d’intervention privilégiées
Réduction des méfaits Suivi systématique Approche communautaire Développement local (ou des communautés)

25 Services offerts Bloc 1 - Outreach et accompagnement
Promotion, prévention et dépistage Accompagnement Bloc 2 - Suivi et coordination de services Suivi intensif des personnes Développement d’outils cliniques collectifs Interventions sur l’organisation des services

26 Services offerts (suite)
Bloc 3 - Soutien clinique Discussion de cas et consultation Formation et information Bloc 4 - Intervention communautaire Soutien aux organismes et à la concertation locale Développement de projets dans la communauté

27 Services offerts (suite)
Bloc 5 Recherche et enseignement Activités de recherche Activités d’enseignement

28 Conditions de réussite
Une démarche de concertation active La réciprocité et l’ouverture à la modification des pratiques

29 L’intervention auprès des individus Trois histoires, trois approches

30 Premier cas Mme Tremblay
Contexte Dame dans la quarantaine, instabilité résidentielle depuis plusieurs années, méfiance particulièrement importante Défis Méfiance importante Refus de rencontrer un médecin Buts de l’intervention Création d’un lien avec un professionnel Stabilisation résidentielle Ultimement, évaluation psychiatrique

31 Premier cas Mme Tremblay
Moyens Respect des limites posées par Madame Tremblay Respect du rythme de Madame Tremblay Travailler sur le plan de la souffrance plutôt que celui de la maladie mentale Enjeu Développement d’une relation exclusive avec le travailleur social Résultats A accepté de voir le médecin Prise on/off de la médication? Diminution du recours au refuge

32 Deuxième cas Jonathan Contexte
28 ans, vie de rue depuis l’âge de 15 ans, polytoxicomanie, anxiété généralisée, stress post-traumatique, hépatite C. Défi Échecs répétitifs dans les tentatives de stabilisation Buts de l’intervention Stabilisation de la situation psychosociale Adoption d’une hygiène de vie plus saine

33 Deuxième cas Jonathan Moyens Approche de réduction des méfaits
Logement supervisé Enjeux N’a jamais connu ce mode de vie Trouble anxieux sévère Résultats Plusieurs mois stable en logement Accès à un montant d’aide sociale pour contrainte sévère à l’emploi A accepté de voir un psychiatre Prend sa médication A vu un gastro-entérologue A travaillé presque 6 mois

34 Troisième cas M. Richard
Contexte Dans la quarantaine, narcodépendant, séquelles d’AVC, trouble de personnalité antisociale, demandes répétées de toutes sortes Défis Manipulation, clivage Douleurs bien réelles Fraude envers l’aide sociale? Comportements à risque sur le plan de la consommation des narcotiques (injection I/V du M-Eslon) Buts de l’intervention Ne pas devenir un « pusher », tout en favorisant le soulagement de la douleur Préserver un lien de confiance malgré la manipulation évidente

35 Troisième cas M. Richard
Moyens Comme intervenant, faire preuve d’authenticité Établir des règles strictes et s’y tenir Rencontrer le client à deux intervenants Prescriptions pour 1 mois (permet de revoir le client régulièrement) Mesures de contrôle de la médication: médecin et pharmacie désignés, livraison à domicile à la journée Enjeux Longues périodes sans donner de nouvelles Ne vient jamais aux rendez-vous à l’heure, il faut aller le chercher Résultats Contrôle de la consommation de narcotiques Diminution des demandes Réussit encore à nous « déculotter » , mais le lien est plus sain et transparent

36 L’intervention communautaire

37 Principales contributions de l'intervention communautaire en itinérance
Animation d'une Table de concertation sur l'itinérance et de groupes de travail Soutien à l'implantation du refuge Participation à la mise sur pied d'un service de fiducie volontaire Mise sur pied d'une coopérative de solidarité en habitation sociale avec soutien communautaire

38 Coordonnées Gestionnaires responsables
Pierre Noël, chef de programme, direction des services généraux et des programmes spécifiques aux adultes (DSGPSA) CSSS-IUG de Sherbrooke Tél. : (819) , poste 48339 courriel : Alain Dumais, responsable clinico-administratif du regroupement santé mentale Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) Tél. : (819) , poste 25536 courriel :

39 Coordonnées Coordonnées Équipe d’intervention
Charles Coulombe, organisateur communautaire CSSS-IUG de Sherbrooke Tél. : (819) , poste 46475 courriel : Philippe Gendron, travailleur social Tél. : (819) , poste 48345 courriel :

40 Coordonnées Coordonnées Équipe d’intervention (suite)
Marie-Claude Jacques, infirmière CSSS-IUG de Sherbrooke Tél. : (819) , poste 48036 courriel : Natasha Bird, médecin courriel :

41 À lire Décarie, S. (2009). Tendre la main aux itinérants. Perspectives infirmières, 6(2), Laberge, D. (coord.). (2000). L’errance urbaine. Québec: Éditions Multimondes. Roy, S., Hurtubise, R. (2007). L’itinérance en questions. Québec: Presses de l’Université du Québec.

42 Sur le Web Homeless Nation Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) Collectif de recherche sur l’itinérance (CRI)

43 Merci de votre attention!


Télécharger ppt "L’expérience de l’Équipe Itinérance du CSSS-IUG de Sherbrooke"

Présentations similaires


Annonces Google