La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ETAT DES LIEUX SUR LA SR/PF DANS LA SOUS-REGION CONAKRY, Juin 2003 FAAPPD P O LI C Y.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ETAT DES LIEUX SUR LA SR/PF DANS LA SOUS-REGION CONAKRY, Juin 2003 FAAPPD P O LI C Y."— Transcription de la présentation:

1 ETAT DES LIEUX SUR LA SR/PF DANS LA SOUS-REGION CONAKRY, Juin 2003 FAAPPD P O LI C Y

2 CONCEPTS DE SANTE DE LA REPRODUCTION ET PLANIFICATION FAMILIALECONCEPTS DE SANTE DE LA REPRODUCTION ET PLANIFICATION FAMILIALE BESOINS NON SATISFAITS EN PLANIFICATION FAMILIALEBESOINS NON SATISFAITS EN PLANIFICATION FAMILIALE IMPACTS SUR LA MORTALITE DES MERES ET DES ENFANTSIMPACTS SUR LA MORTALITE DES MERES ET DES ENFANTS IMPACTS SUR LE DEVELOPPEMENTIMPACTS SUR LE DEVELOPPEMENT PLAN DE LA PRESENTATION

3 I CONCEPTS DE SANTE EN MATIERE DE REPRODUCTION ET DE PLANIFICATION FAMILIALE

4 RAPPEL DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA POPULATION ET LE DEVELOPPEMENT (CIPD) Tenue du 5 au 13 Septembre 1994 au Caire Elle était la plus grande conférence intergouvernementale sur la population et le développement Plus de 180 Etats ont pris part à cette activité.

5 Trois objectifs quantitatifs à réaliser dans les 20 prochaines années : –Réduction des mortalités infantile, juvénile et maternelle –Accès universel à un éventail complet de soins et de services de santé en matière de reproduction et de planification familiale –Accès universel à lenseignement en particulier pour les filles.

6 Ladoption du programme daction à marqué le début dune ère nouvelle: engagement et implication : engagement et implication : Gouvernements, Gouvernements, Communauté internationale, Communauté internationale, Société civile, Société civile, intégration dimension population dans les programmes de développement. intégration dimension population dans les programmes de développement.

7 DEFINITION DE LA SANTE DE LA REPRODUCTION «Par santé en matière de la reproduction, on entend le bien-être général, tant physique que mental et social, de la personne humaine, pour tout ce qui concerne lappareil génital, ses fonctions et son fonctionnement et non pas seulement labsence de maladies ou dinfirmités». «Par santé en matière de la reproduction, on entend le bien-être général, tant physique que mental et social, de la personne humaine, pour tout ce qui concerne lappareil génital, ses fonctions et son fonctionnement et non pas seulement labsence de maladies ou dinfirmités».

8 Cela suppose donc quune personne: peut mener une vie sexuelle satisfaisante normale en toute sécurité peut mener une vie sexuelle satisfaisante normale en toute sécurité est capable de procréer et libre de le faire aussi souvent ou aussi peu souvent quelle le désire. est capable de procréer et libre de le faire aussi souvent ou aussi peu souvent quelle le désire.

9 Cette dernière condition implique : Cette dernière condition implique : La lutte contre la stérilité ; La lutte contre la stérilité ; Laccès aux services de planification familiale ; Laccès aux services de planification familiale ; Le suivi des grossesses et lassistance à laccouchement ; Le suivi des grossesses et lassistance à laccouchement ; Les soins aux nourrissons. Les soins aux nourrissons.

10 La santé en matière de sexualité vise également à lamélioration : La santé en matière de sexualité vise également à lamélioration : – la qualité de la vie – les relations interpersonnelles.

11 Evolution conceptuelle: de la SMI/PF à la SR: Durant les années 70 : programmes de PF exclusivement dirigés vers les femmes mariées en âge de reproduction Durant les années 1980 : programmes de survie de lenfantprogrammes de survie de lenfant intégration santé maternelle et infantile (SMI) et la planification familiale (PF)intégration santé maternelle et infantile (SMI) et la planification familiale (PF) lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et plus récemment le VIH/SIDA.lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et plus récemment le VIH/SIDA.

12 Evolution conceptuelle (suite) Année 1994 : Programme dAction de la CIPD et évolution des concepts de SMI/PF (santé familiale) vers le concept de santé de la reproduction(SR). Programme dAction de la CIPD et évolution des concepts de SMI/PF (santé familiale) vers le concept de santé de la reproduction(SR).

13 Evolution conceptuelle (suite) Deux changements significatifs : Deux changements significatifs : 1. les bénéficiaires: 1. les bénéficiaires: La SR met laccent sur lindividu, avec la notion de satisfaction des besoins individuels à tous les stades de la vie et la notion de droit en matière de SR. La SR met laccent sur lindividu, avec la notion de satisfaction des besoins individuels à tous les stades de la vie et la notion de droit en matière de SR.

14 Evolution conceptuelle (suite) Evolution conceptuelle (suite) On reconnaît désormais : les besoins spécifiques des adolescents les besoins spécifiques des adolescents les femmes après leur période de procréation, ont encore dimportants besoins en SR les femmes après leur période de procréation, ont encore dimportants besoins en SR Prise en compte des besoins des hommes en SR. Prise en compte des besoins des hommes en SR.

15 Evolution conceptuelle (suite) 2. Lapproche: 2. Lapproche: Approche globale mettant laccent sur la continuité de loffre des services et sur légalité et léquité dans laccès aux informations et aux services. Approche globale mettant laccent sur la continuité de loffre des services et sur légalité et léquité dans laccès aux informations et aux services.

16 Les principales composantes de la SR par groupe cible 1.LES FEMMES: planification familiale planification familiale lutte contre la stérilité lutte contre la stérilité consultations prénuptiales consultations prénuptiales surveillance de la grossesse, de laccouchement, du post-partum, du post-abortum surveillance de la grossesse, de laccouchement, du post-partum, du post-abortum promotion de lallaitement maternel promotion de lallaitement maternel santé sexuelle santé sexuelle lutte contre les IST/SIDA lutte contre les IST/SIDA lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes prise en charge des principales maladies gynécologiques. prise en charge des principales maladies gynécologiques.

17 Les principales composantes (suite) 2. LES ENFANTS moins de 10 ans: prise en charge des nouveau-nés prise en charge des nouveau-nés promotion de la santé de lenfant et prévention des maladies infantiles promotion de la santé de lenfant et prévention des maladies infantiles prise en charge des maladies de lenfance prise en charge des maladies de lenfance Santé scolaire. Santé scolaire.

18 Les principales composantes (suite) 3. LES ADOLESCENTS (10-19 ans) et les JEUNES (15-24 ans) Education à la vie familiale et à la parenté responsable Education à la vie familiale et à la parenté responsable Éducation sexuelle affective et sociale Éducation sexuelle affective et sociale Prise en charge de la santé des jeunes Prise en charge de la santé des jeunes Prise en charge des comportements à risque Prise en charge des comportements à risque Lutte contre les grossesses non désirées Lutte contre les grossesses non désirées Consultations prénuptiales Consultations prénuptiales Santé scolaire et universitaire Santé scolaire et universitaire Planification familiale Planification familiale Lutte contre les IST/SIDA Lutte contre les IST/SIDA Lutte contre la discrimination liée au sexe. Lutte contre la discrimination liée au sexe.

19 Les principales composantes (suite) 4.LES HOMMES IEC des hommes en faveur de la SR IEC des hommes en faveur de la SR Prise en charge des disfonctionnements et pathologies sexuelles Prise en charge des disfonctionnements et pathologies sexuelles Lutte contre la stérilité et les cancers génitaux Lutte contre la stérilité et les cancers génitaux Planification familiale et santé sexuelle Planification familiale et santé sexuelle Lutte contre les IST/SIDA Lutte contre les IST/SIDA Lutte contre la violence conjugale et sexuelle Lutte contre la violence conjugale et sexuelle Lutte contre la discrimination liée au sexe. Lutte contre la discrimination liée au sexe.

20 Les principales composantes (suite) 5. LA COMMUNAUTE 5. LA COMMUNAUTE participation à lidentification, lélaboration, le développement, lexécution et lévaluation des programmes de SR participation à lidentification, lélaboration, le développement, lexécution et lévaluation des programmes de SR Participation à linformation et à léducation de la population. Participation à linformation et à léducation de la population.

21 Quelques problèmes liés à la SR Chaque minute, une femme dans le monde meurt des suites de sa grossesse, de son accouchement ou dun avortement provoqué 15 millions dadolescentes dans le monde, deviennent mères chaque année Entre 10 et 19 ans la grossesse et laccouchement font cinq fois plus de victimes parmi les jeunes mères quentres 20 et 24 ans. Source : UNFPA, IPPF, UNAIDS

22 Quelques problèmes liés à la SR Fillettes et MGF: 130 millions/an Chaque année un adolescent sur 20 contacte une IST La moitié des nouvelles infections par le VIH frappe les jeunes 5 jeunes de 10 à 24 ans sont infectés par le VIH chaque minute. Source : UNFPA, IPPF, UNAIDS

23 II BESOINS NON SATISFAITS EN PLANIFICATION FAMILIALE DANS LA REGION

24 La prévalence contraceptive moderne est faible dans la région pour 100

25 Prévalence contraceptive (toutes méthodes confondues) dans la région pour 100 Source: EDS

26 Proportion de femmes ayant déjà utilisé la PF dans la région pour 100 Source: EDS

27 Proportion de personnes ayant lintention dutiliser la PF dans la région pour 100 Source: EDS

28 Proportion de personnes dans le besoin immédiat de PF dans la région pour 100 Source: EDS

29 Indice de fécondité désirée et ISF dans la région Source: EDS

30 En définitive La faible prévalence contraceptive accroît les risques : - de grossesses précoces, - de grossesses précoces, rapprochées et tardives, rapprochées et tardives, - davortements provoqués La fécondité élevée accroît la mortalité maternelle et infantile.

31 III IMPACTS SUR LA MORTALITE DES MERES ET DES ENFANTS DANS LA REGION

32 113 enfants décèdent, sur 1000 naissances vivantes, avant leur premier anniversaire113 enfants décèdent, sur 1000 naissances vivantes, avant leur premier anniversaire Soit près de 7 enfants de moins dun an qui meurent chaque heure en moyenne au Mali.Soit près de 7 enfants de moins dun an qui meurent chaque heure en moyenne au Mali. Mortalité infantile élevée : cas du Mali Source: EDSM-III 2001

33 582 femmes meurent en couche sur naissances vivantes582 femmes meurent en couche sur naissances vivantes Soit, en moyenne, une femme qui meurt en couche toutes les 3 heures au Mali.Soit, en moyenne, une femme qui meurt en couche toutes les 3 heures au Mali. Mortalité maternelle très élevée : cas du Mali Source: EDSM-III 2001

34 Age de la mère Effets de lâge de la mère sur les risques de mortalité infantile : cas du Mali pour 1000 Source: EDSM-III 2001

35 Age de la mère Effets de lâge de la mère sur les risques de mortalité infantile : cas du Bénin pour 1000 Source: EDSB-II 2001

36 Mortalité infantile très élevée pour les naissances rapprochées : cas du Mali Intervalle précédant la naissance pour 1000 Source: EDSM-III 2001

37 Mortalité infantile très élevée pour les naissances rapprochées : cas du Bénin Intervalle précédant la naissance pour 1000 Source: EDSB-II 2001

38 LA PLANIFICATION FAMILIALE SAUVE DES VIES Source : UNFPA, IPPF

39 Effets de la contraception sur la réduction des décès maternels : cas du Mali

40 Effets de la contraception sur la réduction des décès infantiles : cas du Mali

41 IV. Avantages de la planification familiale pour le développement

42 Avantages à plusieurs niveaux Meilleure santé de la mère et de lenfant Accroissement de la population mieux maîtrisé Impacts positifs sur divers secteurs socio-économiques.

43 Meilleure santé de la mère et de lenfant Diminution des conséquences néfastes de la faible utilisation de PF : –grossesses non désirées –avortements provoqués –infanticides –et autres graves conséquences (décès, stérilité, déscolarisation…etc.) Baisse de la mortalité infantile et maternelle.

44 La croissance de la population affecte léconomie à tous les niveaux Macro économie Ménage

45 Impacts sur tous les secteurs de développement SantéEducationPopulation active Economie/FinancesTransportsAgriculture

46 Temps de doublement Taux régionaux: POLICY Project, Washington DC

47 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "ETAT DES LIEUX SUR LA SR/PF DANS LA SOUS-REGION CONAKRY, Juin 2003 FAAPPD P O LI C Y."

Présentations similaires


Annonces Google