La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PED 100 Autome 2011 – Chargés de cours: Vincent Beaucher et Patrick JJ Daganaud Adapté de Joséphine Mukamurera et Sonia Lafrance PED 100 - Finalités de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PED 100 Autome 2011 – Chargés de cours: Vincent Beaucher et Patrick JJ Daganaud Adapté de Joséphine Mukamurera et Sonia Lafrance PED 100 - Finalités de."— Transcription de la présentation:

1 PED 100 Autome 2011 – Chargés de cours: Vincent Beaucher et Patrick JJ Daganaud Adapté de Joséphine Mukamurera et Sonia Lafrance PED Finalités de lécole et mission de lenseignant SYNTHÈSE 1 À 5

2 Définition de lenseignement (ANALYSE) Enseigner, c'est donc … Faire acquérir des connaissances Faire acquérir des connaissances Faire apprendre Faire apprendre Susciter ou promouvoir lapprentissage Susciter ou promouvoir lapprentissage Une relation de partage. Une relation de partage. Action de partager ses propres connaissances pour permettre à quelquun dautre den faire lacquisition (De Koninck, 1996, p. 29) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 5 a

3 Sens courant : Enseigner comme action de transmettre un message. (Beauté, 1994) « Enseignement » désigne donc laction de lenseignant, ce quil fait. On dénote ici une possible opposition entre enseignement (ce que fait lenseignant) et apprentissage (laction de lélève qui sapproprie le savoir). Il s'agit aussi d'une définition qui réduit lacte denseignement à une activité de transmission de linformation, à une conception conservatrice (i.e. « la tête bien pleine »), ignorant ainsi les savoirs actuels sur lapprentissage. Définition de lenseignement (suite) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 6 b

4 - Enseigner, cest organiser des situations dapprentissage, cest proposer à lapprenant un certain nombre de situations qui visent à provoquer lapprentissage visé. (Raynal et Rieunier, 1997, p. 128) - Lenseignement ou la fonction principale de lenseignant ne se définit ni uniquement par la relation pédagogique et affective, ni par les relations disciplinaires et didactiques, ni par les questions de gestion, mais bien par les rapports de médiation qui se tissent au sein du processus denseignement-apprentissage. (Lenoir, 2005, p ) Enfin de compte, on constate que la conception de lacte denseigner a évolué dans le temps et varie selon les courants de léducation et de lapprentissage. Définition de lenseignement (suite) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 7 c

5 PED 100 A-09 Prof. : J.M et S.L5 Mission centrale de lenseignant en lien avec lacte denseigner Faire apprendre, créer des situations propices à lapprentissage des élèves, stimuler, soutenir et guider chaque élève dans ses apprentissages et son développement. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 8

6 Nature de lacte denseigner Lenseignement … Trois composantes en interrelation (le triangle pédagogique de Houssaye, 1982)-page suivante Trois composantes en interrelation (le triangle pédagogique de Houssaye, 1982)-page suivante Un travail interactif Un travail interactif Un travail de relations humaines Un travail de relations humaines Un travail de communication visant à susciter lapprentissage Un travail de communication visant à susciter lapprentissage Une fonction aux multiples facettes Une fonction aux multiples facettes Enseigner est tout autant un travail émotionnel quintellectuel Enseigner est tout autant un travail émotionnel quintellectuel Un caractère dynamique et imprévisible Un caractère dynamique et imprévisible Un travail complexe et complexifié par des phénomènes qui traversent la société et le système éducatif (cf. textes du recueil). Un travail complexe et complexifié par des phénomènes qui traversent la société et le système éducatif (cf. textes du recueil). PED 100 A-10 V. Beaucher / page 9

7 Nature de lacte denseigner Trois composantes en interrelation (le triangle pédagogique de Houssaye, 1982) Trois composantes en interrelation (le triangle pédagogique de Houssaye, 1982) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 9

8 Conclusion Importance davoir une vision réaliste de la profession choisie, pour un engagement éclairé Importance davoir une vision réaliste de la profession choisie, pour un engagement éclairé Voir modèle de gestion de classe Voir modèle de gestion de classe PED 100 A-10 V. Beaucher / page 10

9

10 Paradigmes relatifs au métier denseignant et les formes de professionnalité sous-jacentes. Paradigmes relatifs au métier denseignant et les formes de professionnalité sous-jacentes. Évolution du métier denseignant et professionnalisation de lacte denseigner. Évolution du métier denseignant et professionnalisation de lacte denseigner. Encadrements légaux et règlementaires de la profession enseignante au Québec. Encadrements légaux et règlementaires de la profession enseignante au Québec. PED Séance 2 PED 100 A-11 V. Beaucher / page 10

11 PED 100 A-11 V. Beaucher / page 11 Schéma du cours 1

12 Les paradigmes en enseignement Paradigme : « Ensemble de croyances, de représentations et de valeurs reconnues, édifié en théorie dominante et partagé par les membres dun groupe donné. » (Raynal et Rieunier, 1997, p. 260) Paradigme : « Ensemble de croyances, de représentations et de valeurs reconnues, édifié en théorie dominante et partagé par les membres dun groupe donné. » (Raynal et Rieunier, 1997, p. 260) Paradigme relatif au métier denseignant: « Noyau de représentations ou de croyances sur la nature de lenseignement et sur comment on apprend à enseigner. » (Paquay et Wagner, 1998) Paradigme relatif au métier denseignant: « Noyau de représentations ou de croyances sur la nature de lenseignement et sur comment on apprend à enseigner. » (Paquay et Wagner, 1998) PED 100 A-11 V. Beaucher / page 12

13 Deux paradigmes relatifs au métier denseignant PED 100 A-11 V. Beaucher / page 13

14 PED 100 A-11 V. Beaucher / page 14

15 Les paradigmes relatifs au métier denseignant selon le MEQ (2001) Maître improvisé : la connaissance de la matière prévaut, pour le reste cest naturel, on enseigne comme on a vu enseigner. Maître improvisé : la connaissance de la matière prévaut, pour le reste cest naturel, on enseigne comme on a vu enseigner. Maître artisan : trucs et recettes dexpérience; apprentissage du métier par compagnonnage dun maître chevronné. Maître artisan : trucs et recettes dexpérience; apprentissage du métier par compagnonnage dun maître chevronné. Maître scientifique : savoirs théoriques avancés au niveau disciplinaire et psychopédagogique. Maître scientifique : savoirs théoriques avancés au niveau disciplinaire et psychopédagogique. Maître professionnel : acquisition de savoirs théorique, mais surtout développement d'un jugement professionnel en contexte nécessaire. Maître professionnel : acquisition de savoirs théorique, mais surtout développement d'un jugement professionnel en contexte nécessaire. Voir la « GRENADE » Voir la « GRENADE » PED 100 A-11 V. Beaucher / page 15

16 PED 100 A-11 V. Beaucher / page 16

17 Évolution du métier denseignant et professionnalisation de lacte denseigner PED 100 A-11 V. Beaucher / page 17

18 Quelques repères historiques Fréquentation scolaire obligatoire : 1943 pour les enfants de 6-14 ans (7 ème année); 1961 pour les ans (sec. 2); 1988 pour les 6-16 ans (sec. 4). Fréquentation scolaire obligatoire : 1943 pour les enfants de 6-14 ans (7 ème année); 1961 pour les ans (sec. 2); 1988 pour les 6-16 ans (sec. 4). Les années 1960 : réforme denvergure du système éducatif (suites du Rapport Parent) Les années 1960 : réforme denvergure du système éducatif (suites du Rapport Parent) Création du MEQ (1964) Création du MEQ (1964) Création des polyvalentes (1968) et des CEGEP (1966) Création des polyvalentes (1968) et des CEGEP (1966) Démocratisation de lécole Démocratisation de lécole Offrir une formation de base commune Offrir une formation de base commune Faciliter laccès à lenseignement supérieur Faciliter laccès à lenseignement supérieur Rehausser le niveau de qualification des enseignantes et des enseignants. Rehausser le niveau de qualification des enseignantes et des enseignants. PED 100 A-11 V. Beaucher / page 18

19 Quelques repères historiques (suite) Fin des années 1970: visée dintégration des EHDAA en classe ordinaire (suite du rapport du Comité provincial de l'enfance inadaptée rapport COPEX, 1976) Fin des années 1970: visée dintégration des EHDAA en classe ordinaire (suite du rapport du Comité provincial de l'enfance inadaptée rapport COPEX, 1976) Système en cascade pour lorganisation des mesures spéciales : perspective de normalisation Système en cascade pour lorganisation des mesures spéciales : perspective de normalisation Système en cascade PED 100 A-11 V. Beaucher / page 19

20 La formation des enseignants La formation des enseignants Transfert de la formation des maîtres à luniversité en 1969 Transfert de la formation des maîtres à luniversité en 1969 Vers une professionnalisation de la formation Vers une professionnalisation de la formation - Formation de 4 ans menant à un brevet denseignement - Intensification de la formation pratique (stages) - En 2001, publication de La formation à lenseignement. Les orientations- Les compétences professionnelles. le référentiel des douze compétences professionnelles le référentiel des douze compétences professionnelles Quelques repères historiques (suite) PED 100 A-11 V. Beaucher / page 20

21 Professionnalisation de lacte denseigner « Les changements opérés dans la société engendrent des tensions nouvelles et font évoluer de façon importante le travail du maître. Ce travail exige le développement de compétences professionnelles de haut niveau qui ne peuvent être acquises au gré des essais et des erreurs, mais doivent plutôt être apprises systématiquement au cours de la formation dune professionnelle ou dun professionnel cultivé. » (Gouvernement du Québec, 2001, p. 9) PED 100 A-11 V. Beaucher / page 21

22 ProfessionnalitéProfessionnalismeProfessionnisme Reconnaissance sociale et légale Professionnalisation statutaire, positionnement social (le regard des autres) Le concept de professionnalisation Source : Mukamurera, J. (2005). La professionnalisation de lenseignement et les conditions dinsertion dans le métier. PED 100 A-11 V. Beaucher / page 22

23 Très bref survol des encadrements légaux et règlementaires de la profession enseignante au Québec A.Des lois pour tous Charte canadienne des droits et libertés Charte canadienne des droits et libertés Le code criminel art. 43 Le code criminel art. 43 Tout instituteur, père ou mère, ou toute personne qui remplace le père ou la mère, est fondé à employer la force pour corriger un élève ou un enfant, selon le cas, confié à ses soins, pourvu que la force ne dépasse pas la mesure raisonnable dans les circonstances. Tout instituteur, père ou mère, ou toute personne qui remplace le père ou la mère, est fondé à employer la force pour corriger un élève ou un enfant, selon le cas, confié à ses soins, pourvu que la force ne dépasse pas la mesure raisonnable dans les circonstances. Charte québécoise des droits et libertés de la personne Charte québécoise des droits et libertés de la personne Le code civil du Québec Le code civil du Québec Loi sur la protection de la jeunesse art. 39 Loi sur la protection de la jeunesse art. 39 PED 100 A-11 V. Beaucher / page 23

24 Encadrements légaux …. (suite) B. Des lois et des règlements spécifiques à lenseignement Loi sur linstruction publique (LIP) Loi sur linstruction publique (LIP) Règlement sur les autorisations denseigner Règlement sur les autorisations denseigner Régime pédagogique Régime pédagogique Instruction annuelle Instruction annuelle La convention collective des enseignants La convention collective des enseignants PED 100 A-11 V. Beaucher / page 24

25 Conclusion On a vu aujourd'hui que la conception de ce qu'est un enseignant a évolué à travers le temps. On a vu aujourd'hui que la conception de ce qu'est un enseignant a évolué à travers le temps. Également, on constate que plusieurs barèmes idéologiques, contractuels ou légaux encadrent la profession enseignante. Également, on constate que plusieurs barèmes idéologiques, contractuels ou légaux encadrent la profession enseignante. Cependant, en tant que professionnel, l'enseignant n'est pas qu'un simple exécutant, mais bien une personne autonome et responsable. Cependant, en tant que professionnel, l'enseignant n'est pas qu'un simple exécutant, mais bien une personne autonome et responsable. PED 100 A-11 V. Beaucher / page 25

26 Organisation des mesures dans le système en cascade 1. Classe ordinaire avec lenseignante ou lenseignant; 2. Classe ordinaire avec service ressource à lenseignant; 3. Classe ordinaire avec service ressource à lenseignant et à lenfant; 4. Classe ordinaire avec participation de lélève à une classe ressource; 5. Classe spéciale dans lécole ordinaire avec participation aux activités générales de lécole; 6. École spéciale, 7. Enseignement à domicile; 8. Enseignement en centre daccueil ou en centre hospitalier. Source: Raynald Horth (1998), Historique de ladaptation scolaire au Québec. Document téléaccessible à : o_as.pdf retour PED 100 A-11 V. Beaucher / page 26

27 1. La réforme scolaire québécoise en cours et les principaux enjeux pour la formation des jeunes et la pratique enseignante PED 100 – MODULE 3 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 1

28 Les suites des États généraux sur l'éducation de Création des conseils détablissement en 1997 = plus grande autonomie à lécole; Création des conseils détablissement en 1997 = plus grande autonomie à lécole; Création de la maternelle 5 ans à temps plein; Création de la maternelle 5 ans à temps plein; Organisation scolaire en cycles dapprentissage pluriannuels; Organisation scolaire en cycles dapprentissage pluriannuels; Une formation de base commune au 1 er cycle du secondaire et des parcours de formation diversifiés au 2 ème cycle; Une formation de base commune au 1 er cycle du secondaire et des parcours de formation diversifiés au 2 ème cycle; Rehausser le niveau dexigence pour lobtention du DES; Rehausser le niveau dexigence pour lobtention du DES; Une nouvelle politique dévaluation des apprentissages; Une nouvelle politique dévaluation des apprentissages; Instauration en 2001 du Programme de formation de l'école québécoise: plusieurs changements dont une grille-matière revue avec des programmes par compétences. Instauration en 2001 du Programme de formation de l'école québécoise: plusieurs changements dont une grille-matière revue avec des programmes par compétences. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 4

29 Le rôle de l'école selon le PFEQ L'école québécoise a une triple mission: Instruire : transmission de connaissances développement intellectuel et maîtrise des savoirs (formation de lesprit) Instruire : transmission de connaissances développement intellectuel et maîtrise des savoirs (formation de lesprit) Socialiser : école comme agent de cohésion sociale, en favorisant le sentiment dappartenance à la collectivité Socialiser : école comme agent de cohésion sociale, en favorisant le sentiment dappartenance à la collectivité Qualifier: faire réussir un parcours scolaire ou faire acquérir des compétences professionnelles permettant lintégration à la société attention accrue à lorientation des élèves Qualifier: faire réussir un parcours scolaire ou faire acquérir des compétences professionnelles permettant lintégration à la société attention accrue à lorientation des élèves p et 49 du recueil de textes Lien avec Q1.1 (explication), Q1.2 (exemples) et Q1.3 (incidences sur le sens du travail) Lien avec Q1.1 (explication), Q1.2 (exemples) et Q1.3 (incidences sur le sens du travail) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 8

30 Rôle de lécole selon la LIP D'un point de vue légal, l'école québécoise doit: Dispenser les services éducatifs; Dispenser les services éducatifs; Collaborer au développement social et culturel de la communauté; Collaborer au développement social et culturel de la communauté; Faciliter le cheminement spirituel de lélève afin de favoriser son épanouissement. Faciliter le cheminement spirituel de lélève afin de favoriser son épanouissement. le « spirituel » dont il est question ici touche plus large que l'aspect religieux, il s'intéresse au développement holistique des jeunes. le « spirituel » dont il est question ici touche plus large que l'aspect religieux, il s'intéresse au développement holistique des jeunes. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 9

31 Les trois visées de formation de l'école québécoise selon le PFEQ 1. Construction dune vision du monde 2. Structuration de lidentité 3. Développement du pouvoir daction PED 100 A-10 V. Beaucher / page 10

32 PFEQ: un nouveau rapport à lapprentissage et à la culture Enrichir le contenu culturel des programmes détudes : Enrichir le contenu culturel des programmes détudes : plus grande importance aux matières porteuses de culture (français, histoires, arts); plus grande importance aux matières porteuses de culture (français, histoires, arts); favoriser une approche culturelle pour enseigner les matières (ex. histoire littéraire pour les langues; faire découvrir les productions culturelles rattachées à une discipline denseignement); favoriser une approche culturelle pour enseigner les matières (ex. histoire littéraire pour les langues; faire découvrir les productions culturelles rattachées à une discipline denseignement); les programmes détudes prévoient explicitement lintégration de la dimension culturelle dans les disciplines. les programmes détudes prévoient explicitement lintégration de la dimension culturelle dans les disciplines. Du paradigme de lenseignement au paradigme de lapprentissage ça veut dire quoi? Du paradigme de lenseignement au paradigme de lapprentissage ça veut dire quoi? PED 100 A-10 V. Beaucher / page 11

33 1. La réussite pour tous 2. Une approche par compétences 3. Lévaluation au service de lapprentissage 4. Une formation décloisonnée Les quatre orientations de l'école québécoise selon le PFEQ PED 100 A-10 V. Beaucher / page 12

34 Orientations - La réussite pour tous De la démocratisation de laccès à léducation à la démocratisation de la réussite Une des solutions : les parcours différenciés PED 100 A-10 V. Beaucher / page 13

35 3 e cycle du primaire non réussi réussi Inspiré du doc. du Services des ressources pédagogiques / CSMB / M. Turcotte / oct.2006, du Régime. péda et des doc. du MELS Poursuite des apprentissages Poursuite des apprentissages réussi 1 an3 ans réussi F. gén. + F. prat. PPO Applic. techno et scientifique 2 ans 3 ans PED 100 A-10 V. Beaucher / page 14

36 Français + mathématique + 52 unités Admis 1 e cycle du secondaire Admis Français ou mathématique + 52 unités Avec soutien Unités non acquises Non admis Poursuite 1 er cycle Admis 15 ans et + 3 ans1 an Inspiré du doc. du Services des ressources pédagogiques / CSMB / M. Turcotte / oct.2006, du Régime. péda et des doc. du MELS PED 100 A-10 V. Beaucher / page 15

37 Orientations - Une approche par compétences On ne vise pas lacquisition des connaissances pour elles-mêmes : les connaissances doivent être enseignées ou apprises pour ce quelles permettent de faire (action) ou de rendre intelligible (pensée). On ne vise pas lacquisition des connaissances pour elles-mêmes : les connaissances doivent être enseignées ou apprises pour ce quelles permettent de faire (action) ou de rendre intelligible (pensée). Être compétent, cest savoir-agir, en contexte et de façon consciente, en mobilisant et en utilisant efficacement un ensemble de ressources. Être compétent, cest savoir-agir, en contexte et de façon consciente, en mobilisant et en utilisant efficacement un ensemble de ressources. La compétence est différente dune simple addition de savoirs. La compétence est différente dune simple addition de savoirs. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 16

38 Orientations – L'évaluation au service de lapprentissage Lévaluation comme levier pour lapprentissage Lévaluation comme levier pour lapprentissage Évaluer pour aider lélève à apprendre; Évaluer pour aider lélève à apprendre; Évaluer pour aider lenseignant à le guider dans sa démarche; Évaluer pour aider lenseignant à le guider dans sa démarche; Permet à lenseignant de juger de lefficacité de ses stratégies pédagogiques; Permet à lenseignant de juger de lefficacité de ses stratégies pédagogiques; Évaluer en cours dapprentissage + évaluation-bilan. Évaluer en cours dapprentissage + évaluation-bilan. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 17

39 Orientations – Le décloisonnement de la formation Liens entre les éléments de savoir dans une matière ou discipline donnée; Liens entre les éléments de savoir dans une matière ou discipline donnée; Interdisciplinarité: liens entre les disciplines; Interdisciplinarité: liens entre les disciplines; Décloisonnement entre lécole et son environnement (ex. liens avec lenvironnement immédiat et les différentes problématiques du monde). Décloisonnement entre lécole et son environnement (ex. liens avec lenvironnement immédiat et les différentes problématiques du monde). PED 100 A-10 V. Beaucher / page 18

40 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 40 PED 100 – MODULE 4 La réforme scolaire québécoise en cours et les principaux enjeux pour la formation des jeunes et la pratique enseignante – la suite

41 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 41 Retour sur le cours 3 La mission de l'école québécoise se divise en trois, soit Instruire, Socialiser, Qualifier. La mission de l'école québécoise se divise en trois, soit Instruire, Socialiser, Qualifier. Les visées de formation de l'école en fonction du PFEQ sont la Construction dune vision du monde, la Structuration de lidentité et le Développement du pouvoir daction de l'élève. Les visées de formation de l'école en fonction du PFEQ sont la Construction dune vision du monde, la Structuration de lidentité et le Développement du pouvoir daction de l'élève. Quant aux quatres orientations de l'école québécoises telles que proposées par le PFEQ, elles sont La réussite pour tous, Une approche par compétences, Lévaluation au service de lapprentissage, et Une formation décloisonnée. Quant aux quatres orientations de l'école québécoises telles que proposées par le PFEQ, elles sont La réussite pour tous, Une approche par compétences, Lévaluation au service de lapprentissage, et Une formation décloisonnée.

42 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 42 PFEQ: vers un renouvellement des pratiques enseignantes Le PFEQ, dans sa version du 2 e cycle du secondaire, mentionne que : « (…) la transmission des connaissances à mémoriser ne peut suffire. Il faut recourir aussi à des pratiques faisant appel aux processus cognitifs supérieurs que sont les activités intellectuelles danalyse, de synthèse et dévaluation. » (p. 17) Cela implique de repenser, de redéfinir ou encore de bien comprendre certaines façons de faire bien ancrées en enseignement, sans pour autant tout chambouler. Cela implique de repenser, de redéfinir ou encore de bien comprendre certaines façons de faire bien ancrées en enseignement, sans pour autant tout chambouler.

43 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 43 PFEQ: vers un renouvellement des pratiques enseignantes (suite) En fonction du PFEQ, quatre catégories de pratiques font partie de la nature de l'acte d'enseigner: Pratique de la différenciation pédagogique Pratique de la différenciation pédagogique Pratique de laccompagnement Pratique de laccompagnement Pratique de la régulation Pratique de la régulation Pratique de la collégialité Pratique de la collégialité Voyons-les plus en détails...

44 Pratique de la différenciation pédagogique « Lenseignant sera sensible à la diversité des élèves qui composent le groupe-classe. » (PFEQ, 2 ème cycle sec., p. 21) Tenir compte : Tenir compte : des acquis des élèves; des acquis des élèves; des champs dintérêt des élèves; des champs dintérêt des élèves; des différents styles et rythmes dapprentissage; des différents styles et rythmes dapprentissage; de la dynamique du groupe-classe. de la dynamique du groupe-classe. Adapter les stratégies denseignement et diversifier les ressources pédagogiques; Adapter les stratégies denseignement et diversifier les ressources pédagogiques; Proposer des situations dapprentissages signifiantes; Proposer des situations dapprentissages signifiantes; Donner des défis adaptés, réalistes. Donner des défis adaptés, réalistes. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 44

45 Pratique de laccompagnement « Accompagner les élèves dans le développement de leurs compétences, cest sattacher à stimuler leur capacité à relier ce quils savent à ce quils vont apprendre. » (PFEQ, 2 e cycle sec., p. 19) Aider les élèves à devenir conscients de ce quils savent, à repérer leurs erreurs et à reconnaître par eux- mêmes ce qui leur fait défaut. Aider les élèves à devenir conscients de ce quils savent, à repérer leurs erreurs et à reconnaître par eux- mêmes ce qui leur fait défaut. Soutenir les élèves dans le choix et lutilisation des ressources internes et externes (réalisme, pertinence). Soutenir les élèves dans le choix et lutilisation des ressources internes et externes (réalisme, pertinence). Fournir des indications quant aux stratégies cognitives et métacognitives à mobiliser ou à consolider. Fournir des indications quant aux stratégies cognitives et métacognitives à mobiliser ou à consolider. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 45

46 Pratique de laccompagnement (suite) Soutenir la motivation des élèves. Soutenir la motivation des élèves. « Il importe de reconnaître la dimension affective des élèves dans leur processus dapprentissage. » (PFEQ, 2 e cycle sec., p. 21) Être à lécoute des élèves, les accompagner dans leurs cheminements personnels, dans leurs questionnements existentiels. Être à lécoute des élèves, les accompagner dans leurs cheminements personnels, dans leurs questionnements existentiels. Liens avec la différenciation et la régulation. Liens avec la différenciation et la régulation. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 46

47 Pratique de la régulation Réguler les apprentissages et le développement des compétences afin de mieux aider lélève dans sa progression, au moyen de : Rétroactions fréquentes et valorisation des progrès des élèves; Rétroactions fréquentes et valorisation des progrès des élèves; Collaboration des élèves : auto-évaluation et évaluation par les pairs; Collaboration des élèves : auto-évaluation et évaluation par les pairs; Jugement professionnel concerté, rigoureux et transparent; évaluation collégiale Jugement professionnel concerté, rigoureux et transparent; évaluation collégiale Parents partenaires au processus de régulation : communication école-famille dans les deux sens. Parents partenaires au processus de régulation : communication école-famille dans les deux sens. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 47

48 Pratique de la collégialité Pour accroître lefficacité et la cohérence des interventions; pour favoriser le développement dune expertise collective. Actions concertées entre enseignants et au sein de léquipe-école; Actions concertées entre enseignants et au sein de léquipe-école; Travail en équipe-cycle; Travail en équipe-cycle; Collaboration interdisciplinaire; Collaboration interdisciplinaire; Projets partagés, activités dapprentissage communes voire multidisciplinaires; Projets partagés, activités dapprentissage communes voire multidisciplinaires; Partage dexpertise et mise en commun des ressources et des stratégies; Partage dexpertise et mise en commun des ressources et des stratégies; Partage de responsabilités, etc. Partage de responsabilités, etc. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 48

49 Les cinq domaines généraux de formation et leurs intentions éducatives Le PFEQ propose cinq domaines généraux de formation, c'est-à-dire des « problématiques auxquelles les jeunes doivent faire face dans différentes sphères importantes de leur vie. Ces domaines sont porteurs denjeux importants pour les individus et les collectivités : Santé et bien-être Santé et bien-être Orientation et entrepreneuriat Orientation et entrepreneuriat Environnement et consommation Environnement et consommation Médias Médias Vivre-ensemble et citoyenneté » Vivre-ensemble et citoyenneté » PED 100 A-10 V. Beaucher / page 49

50 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Santé et bien-être Amener lélève à se responsabiliser dans ladoption de saines habitudes de vie sur le plan de la santé, de la sécurité et de la sexualité. Conscience de soi et de ses besoins fondamentaux (affirmation de soi; respect de son intégrité physique et psychique; besoin dacceptation et dépanouissement; besoin de valorisation et dactualisation) Conscience de soi et de ses besoins fondamentaux (affirmation de soi; respect de son intégrité physique et psychique; besoin dacceptation et dépanouissement; besoin de valorisation et dactualisation) Conscience des conséquences de ses choix personnels pour sa santé et son bien-être (alimentation; activité physique; sexualité; hygiène et sécurité; gestion du stress et de ses émotions; influence de ses comportements et de ses attitudes sur son bien-être psychologique) Conscience des conséquences de ses choix personnels pour sa santé et son bien-être (alimentation; activité physique; sexualité; hygiène et sécurité; gestion du stress et de ses émotions; influence de ses comportements et de ses attitudes sur son bien-être psychologique) Mode de vie actif et comportement sécuritaire (activités physiques en classe, à lécole, en famille et dans dautres milieux; comportement sécuritaire en toutes circonstances; saines habitudes de vie) Mode de vie actif et comportement sécuritaire (activités physiques en classe, à lécole, en famille et dans dautres milieux; comportement sécuritaire en toutes circonstances; saines habitudes de vie) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 50

51 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Orientation et entrepreneuriat Amener lélève à entreprendre et à mener à terme des projets orientés vers la réalisation de soi et linsertion dans la société. Conscience de soi, de son potentiel et de ses modes dactualisation (connaissance de ses talents, de ses qualités, de ses champs dintérêt et de ses aspirations personnelles et professionnelles; motivation, goût du défi et sentiment de responsabilité par rapport à ses succès et à ses échecs; connaissance des ressources du milieu scolaire, des voies dapprentissage et de leurs exigences;...) Conscience de soi, de son potentiel et de ses modes dactualisation (connaissance de ses talents, de ses qualités, de ses champs dintérêt et de ses aspirations personnelles et professionnelles; motivation, goût du défi et sentiment de responsabilité par rapport à ses succès et à ses échecs; connaissance des ressources du milieu scolaire, des voies dapprentissage et de leurs exigences;...) Appropriation des stratégies liées à un projet (conscience des liens entre connaissance de soi et projets davenir; visualisation de soi dans différents rôles; projets davenir en rapport avec ses champs dintérêt et ses aptitudes; stratégies associées aux diverses facettes de la réalisation dun projet; stratégies de collaboration et de coopération) Appropriation des stratégies liées à un projet (conscience des liens entre connaissance de soi et projets davenir; visualisation de soi dans différents rôles; projets davenir en rapport avec ses champs dintérêt et ses aptitudes; stratégies associées aux diverses facettes de la réalisation dun projet; stratégies de collaboration et de coopération) Connaissance du monde du travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions (nature et exigences des rôles liés à son insertion sociale et aux responsabilités familiales ou communautaires; professions, métiers et modes de vie en rapport avec les disciplines scolaires ou avec son milieu immédiat; produits, biens et services associés à ces professions et à ces métiers; lieux de travail; fonctions principales et conditions dexercice dun emploi;...) Connaissance du monde du travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions (nature et exigences des rôles liés à son insertion sociale et aux responsabilités familiales ou communautaires; professions, métiers et modes de vie en rapport avec les disciplines scolaires ou avec son milieu immédiat; produits, biens et services associés à ces professions et à ces métiers; lieux de travail; fonctions principales et conditions dexercice dun emploi;...) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 51

52 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Environnement et consommation Amener lélève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à légard de la consommation et de lexploitation de lenvironnement. Connaissance de lenvironnement (compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes du milieu humain; établissement de liens entre les divers éléments propres à un milieu; conscience de linterdépendance de lenvironnement et de lactivité humaine; biodiversité; connaissance des ressources renouvelables et non renouvelables; gestion intégrée des ressources et des déchets) Connaissance de lenvironnement (compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes du milieu humain; établissement de liens entre les divers éléments propres à un milieu; conscience de linterdépendance de lenvironnement et de lactivité humaine; biodiversité; connaissance des ressources renouvelables et non renouvelables; gestion intégrée des ressources et des déchets) Construction dun environnement viable dans une perspective de développement durable (lien entre la satisfaction des besoins des membres dune collectivité et le territoire sur lequel ils évoluent; utilisation rationnelle des ressources; habitudes et attitudes visant la protection, la conservation et lassainissement de lenvironnement; incidences des usages de la science et de la technologie; respect du patrimoine) Construction dun environnement viable dans une perspective de développement durable (lien entre la satisfaction des besoins des membres dune collectivité et le territoire sur lequel ils évoluent; utilisation rationnelle des ressources; habitudes et attitudes visant la protection, la conservation et lassainissement de lenvironnement; incidences des usages de la science et de la technologie; respect du patrimoine) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 52

53 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Environnement et consommation (suite). Amener lélève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à légard de la consommation et de lexploitation de lenvironnement. Consommation et utilisation responsables de biens et de services (distinction entre désirs et besoins; sources dinfluence liées à la consommation (médias, famille, amis, groupes, etc.); choix éclairés en matière de consommation; équilibre budgétaire; rapport production/consommation; besoins individuels et besoins collectifs) Consommation et utilisation responsables de biens et de services (distinction entre désirs et besoins; sources dinfluence liées à la consommation (médias, famille, amis, groupes, etc.); choix éclairés en matière de consommation; équilibre budgétaire; rapport production/consommation; besoins individuels et besoins collectifs) Conscience des aspects sociaux, économiques et éthiques du monde de la consommation (provenance de divers produits de consommation; conséquences de la mondialisation pour les cultures, les modes de vie et la répartition de la richesse; conditions de travail des producteurs de biens et de services; consommation viable et solidaire; distribution équitable des ressources) Conscience des aspects sociaux, économiques et éthiques du monde de la consommation (provenance de divers produits de consommation; conséquences de la mondialisation pour les cultures, les modes de vie et la répartition de la richesse; conditions de travail des producteurs de biens et de services; consommation viable et solidaire; distribution équitable des ressources) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 53

54 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Médias Amener lélève à faire preuve de sens critique, éthique et esthétique à légard des médias et à produire des documents médiatiques respectant les droits individuels et collectifs. Constat de la place et de linfluence des médias dans sa vie quotidienne et dans la société (fonctions des médias [information, divertissement, promotion, influence, propagande]; habitudes de fréquentation et repères pour la consommation des médias; influence des messages médiatiques sur sa vision du monde et son environnement quotidien) Constat de la place et de linfluence des médias dans sa vie quotidienne et dans la société (fonctions des médias [information, divertissement, promotion, influence, propagande]; habitudes de fréquentation et repères pour la consommation des médias; influence des messages médiatiques sur sa vision du monde et son environnement quotidien) Appréciation des représentations médiatiques de la réalité (éléments du langage médiatique [son, image, mouvement, message]; comparaison entre les faits et les opinions; reconnaissance de limpact tant positif que négatif des messages médiatiques; distinction entre le réel, limaginaire et la réalité virtuelle; qualités esthétiques des productions média- tiques; comparaison de productions issues de diffé- rentes techniques et formes dexpression esthétiques et artistiques) Appréciation des représentations médiatiques de la réalité (éléments du langage médiatique [son, image, mouvement, message]; comparaison entre les faits et les opinions; reconnaissance de limpact tant positif que négatif des messages médiatiques; distinction entre le réel, limaginaire et la réalité virtuelle; qualités esthétiques des productions média- tiques; comparaison de productions issues de diffé- rentes techniques et formes dexpression esthétiques et artistiques) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 54

55 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Médias (suite) Amener lélève à faire preuve de sens critique, éthique et esthétique à légard des médias et à produire des documents médiatiques respectant les droits individuels et collectifs. Appropriation du matériel et des codes de communication médiatique (procédure de production, de construction et de diffusion de produits médiatiques; utilisation de techniques, de technologies et de langages divers) Appropriation du matériel et des codes de communication médiatique (procédure de production, de construction et de diffusion de produits médiatiques; utilisation de techniques, de technologies et de langages divers) Connaissance et respect des droits et responsabilités individuels et collectifs relativement aux médias (propriété intellectuelle; liberté dexpression; vie privée et réputation) Connaissance et respect des droits et responsabilités individuels et collectifs relativement aux médias (propriété intellectuelle; liberté dexpression; vie privée et réputation) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 55

56 Les domaines généraux de formation : que vise-t-on? Vivre-ensemble et citoyenneté Amener lélève à participer à la vie démocratique de la classe ou de lécole et à développer une attitude douver- ture sur le monde et de respect de la diversité. Valorisation des règles de vie en société et des institutions démocratiques (processus démocratique délaboration des règles...; principes de la démocratie; chartes et lois fondamentales; acteurs de la vie démocratique et valorisation des rôles de chacun;... protection du citoyen et mécanismes de recours) Valorisation des règles de vie en société et des institutions démocratiques (processus démocratique délaboration des règles...; principes de la démocratie; chartes et lois fondamentales; acteurs de la vie démocratique et valorisation des rôles de chacun;... protection du citoyen et mécanismes de recours) Engagement, coopération et solidarité (principes, règles et stratégies du travail déquipe; processus de prise de décision [compromis, consensus, etc.]; établissement de rapports égalitaires; recours au débat et à largumentation; leadership; dynamique dentraide avec les pairs; projets daction communautaire) Engagement, coopération et solidarité (principes, règles et stratégies du travail déquipe; processus de prise de décision [compromis, consensus, etc.]; établissement de rapports égalitaires; recours au débat et à largumentation; leadership; dynamique dentraide avec les pairs; projets daction communautaire) Contribution à la culture de la paix (conflits à léchelle internationale; notion de pouvoir; interdépendance des personnes...; égalité des droits;.. stéréotypes et autres formes de discrimination ou dexclusion; lutte contre la pauvreté et lanalphabétisme;... situations de coopération et dagression; gestion pacifique des rapports de pouvoir; respect des ententes ou des contrats) Contribution à la culture de la paix (conflits à léchelle internationale; notion de pouvoir; interdépendance des personnes...; égalité des droits;.. stéréotypes et autres formes de discrimination ou dexclusion; lutte contre la pauvreté et lanalphabétisme;... situations de coopération et dagression; gestion pacifique des rapports de pouvoir; respect des ententes ou des contrats) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 56

57 Les domaines généraux de formation (DGF) Comment toucher les DGF? Via... des activités disciplinaires; des activités disciplinaires; des projets interdisciplinaires; des projets interdisciplinaires; des programmes d'éducation ou de sensibilisation; des programmes d'éducation ou de sensibilisation; des activités parascolaires; des activités parascolaires; des orientations d'école choisies par le Conseil d'établissement; des orientations d'école choisies par le Conseil d'établissement; des partenariats avec la communauté. des partenariats avec la communauté. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 57

58 Les domaines généraux de formation. Les DGF permettent de répondre aux besoins de motivation, de faire apprendre en lien avec des problématiques de la vie et de la société, déduquer (faire acquérir des valeurs) relativement aux enjeux personnels et sociétaux. (Gagnon et Van Neste, 2003, Vie pédagogique, 129, p. 14) PED 100 A-10 V. Beaucher / page 58

59 Conclusion Apprentissages significatifs ou prises de conscience? Apprentissages significatifs ou prises de conscience? Nouveau regard sur le sens du travail enseignant et son intervention éducative au quotidien en lien le PFEQ (la réforme)? Nouveau regard sur le sens du travail enseignant et son intervention éducative au quotidien en lien le PFEQ (la réforme)? PED 100 A-10 V. Beaucher / page 59

60 PED 100 – MODULE 5 1. Les différents types de savoirs et leur place en enseignement 2. Les enfants de la réforme: qui sont-ils? 3. En prévision de l'examen... PED 100 A-10 V. Beaucher / page 60

61 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 61 On a vu que la réforme implique une réflexion, voire des changements, en ce qui concerne On a vu que la réforme implique une réflexion, voire des changements, en ce qui concerne la pratique de la différenciation pédagogique, la pratique de laccompagnement, l a pratique de la régulation et la pratique de la collégialité. On a survolé les cinq domaines généraux de formation faisant partie du PFÉQ, : On a survolé les cinq domaines généraux de formation faisant partie du PFÉQ, : Santé et bien-être, Orientation et entrepreneuriat, Environnement et consommation, Médias, Vivre-ensemble et citoyenneté.

62 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 62 Les savoirs en enseignement Quelle place occupent les savoirs en enseignement? Et de quels savoirs parlons-nous? Voici trois schémas qui présentent: Les types de savoirs pertinents pour l'enseignement Les types de savoirs pertinents pour l'enseignement Les sources d'acquisition du savoir enseignant Les sources d'acquisition du savoir enseignant Différents types de théories et leurs limites respectives Différents types de théories et leurs limites respectives Voyons cela plus en détails...

63 Savoirs théoriques Savoirs pratiques Savoirs dynamiques Savoirs personnalisés et changeants Types de savoirs pertinents pour lenseignement À enseigner Savoirs contextualisés Routines, automatismes Pour enseigner Discipline à enseigner Programmes détude Pédagogiques Didactiques Processus dapprentissage École, contexte social et scolaire … PED 100 A-10 V. Beaucher / page 63

64 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 64 Sources dacquisition du savoir enseignant Transformation des savoirs transmis Savoirs acquis par lexpérience Savoirs enrichis parla réflexion Sélection Organisation Adaptation Ajustements Sélection et intégration des connaissances dans la pratique Distanciation des savoirs officiels Confrontation entre la théorie et la pratique Familiarisation avec différentes situations Reconnaissance des modèles de situation Acquisition dautomatismes et de stratégies S.T à enseigner S.T pour enseigner Adaptation au contexte et aux interactions Réflexion en action Réflexion sur laction

65 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 65 Différents types de théories et leurs limites respectives (Martineau, 1998) Se fondent sur lexpérience et lobservation Limite: risque constant derreur car on nobserve pas tous les cas particuliers; non généralisables Théories issues de la recherche, construites à laide dune démarche scientifique Portée: Sont valides, fiables, organisées et généralisables; permettent, mais... Portée: Sont valides, fiables, organisées et généralisables; permettent une analyse plus fine et plus profonde de la réalité, mais... Conceptions ou connaissances fondées sur lintuition, le sens commun, les idées reçues, etc. Limite: conduisent parfois à des conclusions fausses et à des interventions mal adaptées; utilité relative, mauvaises conseillères ThéoriesspontanéesThéoriesempiriquesThéoriesscientifiques

66 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 66 Les enfants de la réforme... Contexte: - il y a un an, un rapport est sorti dans le but de dresser un portrait des élèves sortant du secondaire et entrant au cégep en septembre 2010; - on s'est intéressé aux méthodes pédagogiques et d'évaluation utilisées au secondaire ainsi qu'aux habiletés méthodologiques et intellectuelles développées; - le comité était composé de six enseignants du collégiales, a analysé le PFÉQ (surtout celui du 2 e cycle du secondaire) et a visité deux écoles secondaires.

67 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 67 Les enfants de la réforme... (suite) Le PFÉQ du 2 e cycle est résumé ainsi: Il vise le développement de compétences chez les élèves engagés dans une démarche d'apprentissage où ils sont les principaux acteurs; Il vise le développement de compétences chez les élèves engagés dans une démarche d'apprentissage où ils sont les principaux acteurs; Il vise à intégrer l'enseignement des matières dans un tout harmonisé, orienté vers les grandes problématiques contemporaines; Il vise à intégrer l'enseignement des matières dans un tout harmonisé, orienté vers les grandes problématiques contemporaines; Il vise à rendre explicite la mise en oeuvre des apprentissages transversaux dans un cadre pluridisciplinaire; Il vise à rendre explicite la mise en oeuvre des apprentissages transversaux dans un cadre pluridisciplinaire; Il fait appel à l'expertise professionnelle de tous les acteurs du milieu scolaire, dans une perspective où leurs choix individuels et collectifs sont encouragés. Il fait appel à l'expertise professionnelle de tous les acteurs du milieu scolaire, dans une perspective où leurs choix individuels et collectifs sont encouragés.

68 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 68 Les enfants de la réforme... (suite) Quelques éléments comparatifs entre «l'ancienne» formation et le renouveau pédagogique. Modalités d'obtention du DES Avant le 2007Depuis unités, dont 20 de 5 e sec., avec: - 6 unités en français de 5 e sec. - 4 unités d'anglais de 4 e sec. - 4 unités d'histoire de 4 e sec. (pour un anglophone, interchanger anglais et français) 54 unités, dont 20 de 5 e sec., avec: - 6 unités en français de 5 e sec. - 4 unités en anglais de 5 e sec. - 4 unités en maths de 4 e sec. - 4 ou 6 unités en S&T de 4 e sec. - 4 unités d'histoire et É.C. de 4 e sec. - 2 unités d'arts de 4 e sec. - 2 unités d'ÉCR ou d'É.P.S. de 5 e sec.

69 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 69 Les enfants de la réforme... (suite) Quelques éléments comparatifs... L'évaluation Ancien curriculumPFÉQ - Modalités permettant l'évaluation par rapport à la matière apprise; - Vise la meilleure formation de base possible; - Va plus loin que la simple idée d'acquérir des connaissances; - Déjà une place pour les compétences. - Ne consiste pas en des réponses apprises par coeur; - Permet de déterminer le niveau de développement de l'élève; - Utile pour apporter des changements aux séquences d'apprentissages; - Plus de place au choix des stratégies individuelles; - Vise l'autonomie de l'élève; - S'intéresse à évaluer la capacité de l'élève à mobiliser des ressources ainsi qu'à expliciter son cheminement.

70 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 70 Les enfants de la réforme... (suite) Quelques observations à propos des enseignants: il y a plus de collaborations interdisiplinaires; il y a plus de collaborations interdisiplinaires; le cours magistral est moins présent, plus court, davantage en introduction ou en retour d'activités; le cours magistral est moins présent, plus court, davantage en introduction ou en retour d'activités; on utilise une plus grande variété de stratégies pédagogiques (péd. active, projet, TIC, magistral, etc.); on utilise une plus grande variété de stratégies pédagogiques (péd. active, projet, TIC, magistral, etc.); une plus grande utilisation des questions à développement qui demande analyse et compréhension. une plus grande utilisation des questions à développement qui demande analyse et compréhension.

71 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 71 Les enfants de la réforme... (suite) Quelques observations à propos des enseignants: on énonce les éléments liés à l'évaluation; on énonce les éléments liés à l'évaluation; l'évaluation est davantage intégré à l'apprentissage; l'évaluation est davantage intégré à l'apprentissage; l'évaluation porte de façon marquée sur du concret; l'évaluation porte de façon marquée sur du concret; l'évaluation sommative ne permet de porter un jugement sur le développement des compétences; l'évaluation sommative ne permet de porter un jugement sur le développement des compétences; l'évaluation des compétences est en appropriation. l'évaluation des compétences est en appropriation.

72 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 72 Les enfants de la réforme... (suite) Et voici des caractéristiques des élèves «2010»: l'élève développe son autonomie et est plus responsable de son apprentissage à cause de la nature des activités; l'élève développe son autonomie et est plus responsable de son apprentissage à cause de la nature des activités; l'élève a une tendance pragmatique, c'est-à-dire qu'il recherche laction, les résultats concrets et lefficacité; l'élève a une tendance pragmatique, c'est-à-dire qu'il recherche laction, les résultats concrets et lefficacité; il est amené à faire de l'autoévaluation et de l'autocorrection; il est amené à faire de l'autoévaluation et de l'autocorrection; il doit être et devient débrouillard, en s'alimentant à plusieurs sources pour avancer dans les activités; il doit être et devient débrouillard, en s'alimentant à plusieurs sources pour avancer dans les activités;

73 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 73 Les enfants de la réforme... (suite) Et voici des caractéristiques des élèves «2010»: le jeune d'aujourd'hui est ouvert sur le monde; le jeune d'aujourd'hui est ouvert sur le monde; les tâches demandées doivent être concrètes; les tâches demandées doivent être concrètes; l'élève veut savoir sur quoi il sera évalué; l'élève veut savoir sur quoi il sera évalué; le jeune est plus actif et communique plus en classe; le jeune est plus actif et communique plus en classe; la qualité du français, surtout écrit, laisse à désirer; la qualité du français, surtout écrit, laisse à désirer;

74 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 74 Les enfants de la réforme... (suite) Et voici des caractéristiques des élèves «2010»: le jeune développe la coopération, l'entraide et le partage équitable à cause du travail; le jeune développe la coopération, l'entraide et le partage équitable à cause du travail; il est cependant peu autonome en travail seul; il est cependant peu autonome en travail seul; l'élève est stimulé par la diversité, mais perd son attention lors de présentations magistrales longues; l'élève est stimulé par la diversité, mais perd son attention lors de présentations magistrales longues; le jeune n'est pas nécessairement capable de faire des liens entre ses cours; le jeune n'est pas nécessairement capable de faire des liens entre ses cours; réfléchir sur son apprentissage est laborieux. réfléchir sur son apprentissage est laborieux.

75 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 75 Les enfants de la réforme... (suite) Ce que les élèves s'attendent du cégep: des points accordés de façon proportionnelle aux efforts nécessaires; des points accordés de façon proportionnelle aux efforts nécessaires; des cours exigeants; des cours exigeants; des tâches concrètes, significatives; des tâches concrètes, significatives; des grilles d'évaluation claires; des grilles d'évaluation claires; être considérés comme actifs et autonomes; être considérés comme actifs et autonomes; des enseignants dynamiques et compétents. des enseignants dynamiques et compétents.

76 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 76 À propos de l'examen Lieu et date: le 5 décembre, à 16h30, au LOCAL A2- 101; Lieu et date: le 5 décembre, à 16h30, au LOCAL A2- 101; Un examen qui fait le tour de la matière, à travers les PPT des cinq cours et les lectures obligatoires; Un examen qui fait le tour de la matière, à travers les PPT des cinq cours et les lectures obligatoires; Pas le droit aux documents ni à l'ordi (évidemment...); Pas le droit aux documents ni à l'ordi (évidemment...); Rien d'autre que stylo, correcteur, porte-mine, efface... et toute votre tête (c'est en fin daprès-midi en plus!); Rien d'autre que stylo, correcteur, porte-mine, efface... et toute votre tête (c'est en fin daprès-midi en plus!); Et ça vaut pour 40% de la session. Et ça vaut pour 40% de la session.

77 PED100 se voulait un bref survol d'un ensemble de concepts propres au domaine de l'enseignement en contexte québécois. PED100 se voulait un bref survol d'un ensemble de concepts propres au domaine de l'enseignement en contexte québécois. Davantage que de vous dicter une ligne de conduite, l'intention était de vous montrer divers tenants et aboutissants de la profession et certains fondements, comme on le ferait dans des bacs menant à une profession, que ce soit en psychologie, en travail social, en droit, en comptabilité, etc. Davantage que de vous dicter une ligne de conduite, l'intention était de vous montrer divers tenants et aboutissants de la profession et certains fondements, comme on le ferait dans des bacs menant à une profession, que ce soit en psychologie, en travail social, en droit, en comptabilité, etc. PED 100 A-10 V. Beaucher / page 77 Conclusion générale du cours

78 PED 100 A-10 V. Beaucher / page 78 Tout au long de votre formation pratique et théorique, vous serez amenés à revenir sur ces concepts, à les intégrer et peut-être même à les remettre en question. Tout au long de votre formation pratique et théorique, vous serez amenés à revenir sur ces concepts, à les intégrer et peut-être même à les remettre en question. Ultimement, notre objectif a été de semer en vous la graine du professionnalisme, laquelle vous devrez cultiver au cours des quatre prochaines années et tout au long de votre carrière. Ultimement, notre objectif a été de semer en vous la graine du professionnalisme, laquelle vous devrez cultiver au cours des quatre prochaines années et tout au long de votre carrière. Conclusion générale du cours


Télécharger ppt "PED 100 Autome 2011 – Chargés de cours: Vincent Beaucher et Patrick JJ Daganaud Adapté de Joséphine Mukamurera et Sonia Lafrance PED 100 - Finalités de."

Présentations similaires


Annonces Google