La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pratiques effectives en enseignement et en évaluation de l'oral au secondaire Midis de la recherche UQO, Campus de St-Jérôme 20 octobre 2008 Lizanne Lafontaine,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pratiques effectives en enseignement et en évaluation de l'oral au secondaire Midis de la recherche UQO, Campus de St-Jérôme 20 octobre 2008 Lizanne Lafontaine,"— Transcription de la présentation:

1 Pratiques effectives en enseignement et en évaluation de l'oral au secondaire Midis de la recherche UQO, Campus de St-Jérôme 20 octobre 2008 Lizanne Lafontaine, Ph. D., Université du Québec en Outaouais, membre du regroupement dÉquipes de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI)

2 Plan Problématique et objectifs Cadre théorique Méthodologie Interprétation des résultats Discussion Conclusion

3 Problématique Très peu de recherches ont fait état des réelles pratiques d'enseignement et d'évaluation de l'oral d'enseignants du secondaire et de leurs perceptions de celles-ci (Lafontaine, 1995, 2001; Messier, 2007) On ne sait pratiquement rien des perceptions des élèves du secondaire au sujet de l'enseignement de l'oral reçu, des pratiques d'évaluation vécues et des apprentissages qu'ils croient avoir faits Le développement des compétences langagières orales est un facteur de réussite en littératie, mais est très peu documenté en ce qui concerne loral Connaître ces pratiques et perceptions pourrait grandement aider les formateurs denseignants (professeurs duniversité et conseillers pédagogiques) afin de mieux préparer les futurs maîtres et les enseignants en poste à enseigner et à évaluer loral

4 Cadre théorique Assises théoriques de cette recherche : Oral objet et médium denseignement (Dolz et Schneuwly, 1998 ; Lafontaine, 2001, 2007 ; Lafontaine et Préfontaine, 2007) Oral intégré (Le Cunff et Jourdain, 1999 ; Lafontaine et Le Cunff, 2006) Oral réflexif (Chabanne et Bucheton, 2002 ; Lafontaine et Blain, 2007). Divers programmes détudes du MÉLS (2004, 2006) Composantes pédagogiques essentielles en littératie (Rapport de la Table ronde des experts pour lenseignement en matière de littératie…, 2005) Stratégies pédagogiques favorisant lapprentissage du français (Rapport de la Table ronde… 2005; Larkin, 2001; Hogan et Pressley, 1997)

5 Objectifs de recherche Identifier les pratiques denseignement et dévaluation de loral denseignants de français langue denseignement du secondaire de lOutaouais québécois Identifier les pratiques denseignement et dévaluation de loral vécues par des élèves du secondaire depuis leur entrée à lécole secondaire Identifier les perceptions des participants au sujet de cet enseignement donné et reçu afin de les comparer

6 Méthodologie Recherche de type mixte: quantitatif et qualitatif Milieux sondés: 1 collège privé et 4 écoles publiques 4 écoles situées en milieu urbain et 1 école en milieu semi- rural Analyse des résultats quantitatifs: Échantillon: 964 élèves de la 2 e à la 5 e secondaire de Gatineau (régions du Pontiac [français minoritaire] et de Gatineau [français majoritaire]) 14 enseignants de français langue denseignement du secondaire Gatineau Analyse des résultats qualitatifs: Échantillon: 14 élèves et cinq enseignants

7 RubriquesEnseignantsÉlèves SexeFemmes : 69,2 % Hommes : 23,1 % Filles : 46,5 % Garçons : 52,1 % Type détablissementPublic : 76,9 % Privé : 23,1 % Public : 61 % Privé : 39 % Milieu socioéconomiqueUrbain : 69,2 % Semi-rural : 30,8 % S/O Moyenne dâge37 ans14,5 ans Formation académique et année dobtention du dernier diplôme Baccalauréat : 69,2 % Diplôme de 2 e cycle : 30,8 % Moyenne année dobtention : 1999 S/O Moyenne dannées dexpérience en enseignement du français 30,8 % entre 4 et 5 ans Varie entre 2 et 33 ans S/O Moyenne dannées dexpérience peu importe la discipline 10 ansS/O Niveaux denseignement [2] [2] 1 re secondaire : 23 % 2 e : 23 % 3 e : 53,8 % 4 e : 30,7 % 5e: 23 % 1 re secondaire : 0 % 2 e : 6,7 % 3 e : 43,8 % 4 e : 37 % 5e: 12,2 %

8 Méthodologie (suite) Instrument de collecte de données Quantitatif: questionnaire fermé élèves- enseignants: mêmes questions pour comparer (échantillon complet) Qualitatif: entrevues semi-dirigées Méthode danalyse des données Quantitatif: logiciel danalyse quantitative SPSS – questionnaire Qualitatif: logiciel danalyse qualitative Atlas.ti et analyse émergente Attribution des sigles pour garder lanonymat Collecte des données effectuée en septembre et octobre 2007

9 Méthodologie (suite et fin) Questionnaire et entrevue élèves pratiques et perceptions Données sociologiques Activités doral Enseignement de loral Apprentissage en lien avec loral Pratiques évaluatives Matériel didactique utilisé Ressources disponibles dans lécole Questionnaire et entrevue enseignants pratiques et perceptions Données sociologiques Activités doral Enseignement de loral Apprentissage en lien avec loral Pratiques évaluatives Prise en compte du programme du MELS Matériel didactique utilisé Ressources disponibles dans lécole Idées reçues en communication orale

10 Résultats: Activités doral pratiquées en classe Fréquence des activités doral en classe EnseignantsÉlèves Plus de 5 fois par année: 61,5% De 3 à 4 fois par année: 30,8% Plus de 5 fois par année: 52,2% De 3 à 4 fois par année: 36,5%

11 Activités doral pratiquées en classe (suite) Activités de production orale pratiquées en classe EnseignantsÉlèves Les PLUS pratiquées : 1- Exposés individuels et en équipe 2- Échange en grand groupe 3- Discussion Les MOINS pratiquées : 1- Audioguide 2- Entretien critique ; jeu de confrontation ; capsule radio Les PLUS pratiquées : 1- Exposés individuels et en équipe ; explicatif et critique 2- Discussion 3- Échange en grand groupe Les MOINS pratiquées : 1- Audioguide 2-Entretien critique 3- Jeu de confrontation Activités de compréhension orale pratiquées en classe EnseignantsÉlèves Les PLUS pratiquées : 1- Visionnage de film ou de documentaire 2- Écoute dune présentation 3- Représentation dune pièce de théâtre Les MOINS pratiquées : 1- Écoute dun livre lu ou dun monologue 2- Écoute dune conférence 3- Écoute dune émission de télévision ou de radio Les PLUS pratiquées : 1- Écoute dune présentation 2- Visionnage dun film ou dun documentaire 3- Représentation dune pièce de théâtre Les MOINS pratiquées : 1- Écoute dune conférence 2- Écoute de récital de poésie ou de chant 3- Écoute dune émission de télévision ou de radio

12 Activités doral pratiquées en classe (suite) Les enseignants comme les élèves placent en premier lieu lexposé oral (comme activité de production) et le visionnage de film ou de documentaire (comme activité de compréhension) Explication dun des enseignants sur labsence dactivités de compréhension : « […] parce que je pense quon la jamais fait puis on n'en a pas non plus dans les livres, on na pas de manuel tangible, despèce de grille dobservation […]. » (E3C) Fréquence de cinq activités et plus par année

13 Activités doral pratiquées en classe (suite et fin) Reconnaissance de lutilité des activités de communication orale en classe de français Influence sur les performances des élèves à lécrit: « Je pense que ça leur apprend beaucoup sur leur façon dêtre cohérent. En tout cas, moi, ce que je remarque, quand ils font un oral, comparativement à quand ils écrivent, moi personnellement, je trouve quils sont plus clairs. Moi, ça me permet de leur faire remarquer leur clarté. Moi, je trouve que cest ce quils améliorent le plus puis ils peuvent répéter ça dans leur texte écrit. » (E3C) Plusieurs voient la nécessité den faire plus

14 Enseignement de loral Façons denseigner la communication orale les PLUS utilisées EnseignantsÉlèves 1.Consignes 2.Sexercer devant le miroir 3.Modelage 1- Consignes 2- Rédaction de la présentation 3- Observation de discours oraux Façons denseigner la communication orale les MOINS utilisées EnseignantsÉlèves 1- Rédaction de la présentation 2- Senregistrer 3- Observation des discours oraux ; consultation du manuel didactique ; ateliers formatifs 1- Modelage 2- Senregistrer 3- Consulter le manuel didactique ; sexercer devant le miroir Proportion du temps de classe accordée à la communication orale EnseignantsÉlèves 1- Moins de 10%: 38,5% à 20%: 30,8% à 30%: 30,8% 1- Moins de 10%: 40,9% à 20%: 35,8%

15 Enseignement de loral (suite) Peu de stratégies denseignement identifiées, mises à part les consignes, lobservation de discours oraux, ainsi que le modelage Propos délèves à ce sujet : « On dirait quil y en a pas assez pour que ça rentre… cest pas assez répété. » (e3F) « Il ny a pas vraiment de stratégies, mais il y a plus une exposition des faits quil faut faire. Cest plus des consignes que des conseils. » (e5G) Difficulté à accorder plus de temps en classe de français « Jen fais pas autant que je pense que je devrais. […] Beaucoup… pas par manque de temps. Jy vais beaucoup par les lacunes de mes élèves qui ont beaucoup de difficulté en compréhension de lecture et en écriture et à la fin, au bilan de fin de cycle, cest ce qui compte le plus. Cest , donc ça influence beaucoup.» (E2B)

16 Enseignement de loral (suite et fin) Pour certains élèves, difficulté à considérer loral comme un objet denseignement Propos délèves à ce sujet : « Je ne vois pas vraiment dautres manières de lenseigner [que par des consignes]. » (e4K) « Je ne vois pas comment ils [les enseignants ] pourraient lenseigner. Cest sûr que tu donnes des consignes. Enseigner la communication orale, je trouve pas que cest possible. » (e5G) Pertinence des stratégies denseignement enseignées « Oui puis non parce quil est pas enseigné beaucoup. Je pense que cest eux autres même, à force peut-être de se le faire répéter puis den faire beaucoup, je pense quavec la répétition puis de leur faire [sic : dire] ce quils font de correct puis ce quils font de pas correct, je pense queux autres vont se forger des compétences en ça et des stratégies. » (E3C)

17 Apprentissages en lien avec loral Apprentissages les plus fréquents en lien avec loral EnseignantsÉlèves 1- Caractéristiques liées à lactivité 2- Faits de langue 3- Rôles à jouer 1- Faits de langue 2- Caractéristiques liées à lactivité 3- Rôles à jouer Apprentissages les moins fréquents en lien avec loral EnseignantsÉlèves 1- Coopération 2- Mise en situation 3- Techniques découte 1- Techniques découte 2- Gestion du stress

18 Apprentissages en lien avec loral (suite) ÉLÈVES Enseignant est un modèle en oral 46,4% plutôt en accord 31,2% tout à fait Amélioration en oral due à 1- Enseignants 2- Parents 3- Amis ENSEIGNANTS Enseignant est un modèle en oral 46,2% plutôt en accord 53,8% tout à fait Amélioration en oral due à 1- Enseignants 2- Parents 3- Amis

19 Apprentissages en lien avec loral (suite) Transfert des apprentissages réalisés en communication orale : surtout à la maison, avec des amis, dans dautres classes, lors dune soirée de talent, etc. (pour les élèves) Dans dautres disciplines (pour les enseignants) «Oui, je suis certaine quils [les apprentissages] les transfèrent, parce quen sciences, ils ont souvent des exposés ou une expo science à faire, ils viennent me voir pour me poser des questions souvent sur lexposé quils doivent faire, puis à chaque année ou presque ça coïncide avec un exposé que je fais en classe puis je sais quils réutilisent ce que je leur ai enseigné dans leur travail de sciences.» (E3A) Les enseignants croient contribuer au développement des compétences en communication orale de leurs élèves

20 Apprentissages en lien avec loral (suite) Du côté des élèves, ces derniers attribuent leur réussite en communication orale à leur aisance naturelle Propos délève à ce sujet: « Étrangement, jpense que cest au fait que jsois pas gênée. Jpense pas beaucoup… cest plutôt individuel. Jpense pas que cest beaucoup lenseignement ou des trucs que jai reçus qui mont aidée. Cest sûr que ça aide beaucoup, mais cest plutôt un effort personnel. » (e3F)

21 Apprentissages en lien avec loral (suite et fin) Lenseignant de français doit être un modèle en communication orale « Mais… je peux pas exiger de quelquun ce que moi, je fais pas. En tout cas, moi, ça cest dans ma philosophie. Si je dis quelque chose, il faut que je le fasse, sinon, je suis inconséquente, jai pas de crédibilité aux yeux des élèves. Donc, oui, je dois être un modèle. Je dois être dynamique, je dois essayer de parler fort, darticuler, davoir un bon rythme, je dois être structurée aussi. Pour moi, cest essentiel. » (EA3) « Ça serait mal vu un prof de français qui arrive puis quy parle comme un jeune, quy fait pas attention pis quy utilise pas les bons temps de verbes. Ça serait vraiment pas un bon exemple. Premièrement, ça nous poussera pas à parler comme du monde pis on verra pas lintérêt de faire ça si même lui y lapplique pas.» (e4K)

22 Pratiques évaluatives Fréquence dévaluation sommative annuelle EnseignantsÉlèves 69,2% de 3 à 4 fois 45,2% plus de 5 fois 39,4% de 3 à 4 fois Fréquence des outils dévaluation de loral les PLUS utilisés EnseignantsÉlèves 1- Grille dévaluation 2-Grille dobservation 3- Rétroaction verbale 1- Grille dévaluation 2- Autoévaluation 3- Grille dobservation Fréquence des outils dévaluation de loral les MOINS utilisés EnseignantsÉlèves 1- Journal de bord 2- Entrevue 3- Enregistrement de traces verbales 1- Journal de bord 2- Évaluation par les pairs 3- Entrevue

23 Pratiques évaluatives (suite) Fréquence dévaluation sommative annuelle EnseignantsÉlèves 69,2% de 3 à 4 fois 45,2% plus de 5 fois 39,4% de 3 à 4 fois Outils dévaluation de loral les PLUS utilisés EnseignantsÉlèves 1- Grille dévaluation 2-Grille dobservation 3- Rétroaction verbale 1- Grille dévaluation 2- Autoévaluation 3- Grille dobservation Outils dévaluation de loral les MOINS utilisés EnseignantsÉlèves 1- Journal de bord 2- Entrevue 3- Enregistrement de traces verbales 4- Portfolio 1- Journal de bord 2- Évaluation par les pairs 3- Entrevue

24 Pratiques évaluatives (suite) Provenance des outils dévaluation les plus utilisés par les enseignants 1- Créés par les enseignants ou en équipe 2- Manuels didactiques 3- Collègues Provenance des outils dévaluation les moins utilisés par les enseignants 1- Revues professionnelles 2- Commission scolaire 3- Conseillers pédagogiques

25 Pratiques évaluatives (suite) Confirmation de la grille dévaluation avec commentaires comme outil dévaluation « Tous les commentaires, et cest pour ça que je prends la peine den mettre, et jessaie den mettre plus chaque fois, parce que toutes les grilles dévaluation sont gardées dans le portfolio et lélève a le droit daller les voir. » (E2B) Prise en compte des éléments enseignés pour établir les critères dévaluation

26 Pratiques évaluatives (suite) Confusion entre la communication orale et lévaluation de loral pour un enseignant « Je me rends compte que lenseignement de loral pour moi cest plus de lévaluation de loral plus que lenseignement. […] On dirait que mon esprit est orienté vers lévaluation, ce qui fait que cest ça, lenseignement de loral […]. Cest pas quelque chose qui va de soi. » (E3A)

27 Pratiques évaluatives (suite et fin) Difficulté pour les enseignants dévaluer loral «Dans lévaluation, cest un de mes points faibles. (…) En écriture, je vais corriger, je suis capable de dire OK, ça cest un texte de secondaire 3, mais cest sûr quon lenseigne beaucoup plus aussi. Mais oral, je trouve que cest toujours plus subjectif dévaluer. Je trouve ça toujours plus difficile. Peut-être quil me manque des points, des choses qui ne sont pas assez approfondies. ». » (E3C)

28 Prise en compte du programme du MÉLS Pour préparer les situations de communication, les enseignants consultent: Internet, ouvrages de références, manuels scolaires, collègues Programmes du MÉLS consultés: 1995: 30,8% 2004: 15,4% 2006: 38,5% Aucun programme: 30,8% Composantes des programmes les plus consultées : Métacognition, famille de situations = choix dactivités, notions et concepts

29 Matériel didactique Provenance du matériel didactique le PLUS utilisé par les enseignants EnseignantsÉlèves 1- Enseignants eux-mêmes ou en équipe 2- Collègues 3- Manuels scolaires 4- Internet 61,5% Provenance du matériel didactique le MOINS utilisé par les enseignants EnseignantsÉlèves 1- Commission scolaire 2- Conseiller pédagogique 3- Ouvrages à caractère didactique 4- Revues professionnelles

30 Ressources disponibles dans lécole ÉLÈVES Ont accès à… 1- Ordinateur 2- Internet 3- Magnétoscope ou lecteur DVD Nont pas accès à… 1- Magnétophone ou enregistreur numérique 2- Caméra vidéo 3- Télévision ENSEIGNANTS Ont accès à… 1- Magnétoscope ou lecteur DVD 2- Télévision 3- Ordinateur et Internet Nont pas accès à… 1- Caméra vidéo, magnétophone ou enregistreur numérique 2- Ordinateur et Internet

31 Matériel didactique et ressources disponibles dans lécole (suite et fin) Utilisation des ressources matérielles disponibles, et ce, autant par les élèves que les enseignants Utilité restreinte du matériel didactique en provenance de sources telles que les conseillers pédagogiques, la commission scolaire ou les revues professionnelles « Souvent pour loral, cest une liste de choses dont il faut se rappeler. Noublie pas de faire une introduction, de faire ci, de faire ça, cest pas des stratégies, cest une liste, cest une simple liste. Pour moi, ça développe pas chez lélève une meilleure compétence en communication orale. Je me sers parfois des situations qui sont proposées dans le manuel, mais sinon je fais autre chose. » (E2B) Pour les élèves, inefficacité des manuels scolaires pour le développement des compétences en communication orale

32 Discussion La fréquence des activités doral annuelles et leur évaluation sommative est plus élevée Lexposé oral est encore lactivité la plus populaire malgré les nouveaux programmes proposant dautres genres Peu dactivités en compréhension orale Méconnaissance de lenseignement de loral: grand écart entre les perceptions des sujets; enseignement par consignes et par la rédaction de la présentation Pratiques évaluatives peu diversifiées: surtout en production Difficulté à nommer les apprentissages faits en oral et les stratégies denseignement/apprentissage Manque de matériel didactique audio

33 Discussion (suite et fin) Les pratiques recensées ne semblent pas respecter, à loral, certaines composantes essentielles en littératie ainsi que des stratégies pédagogiques facilitant lapprentissage du français : Composantes pédagogiques: Pratique guidée et possibilité de faire des transferts Enseignement clair et organisé Stratégies pédagogiques: Étayage: objectif commun, identification des besoins de lélève et suivi de ses progrès, aide adaptée, persévérance dans la poursuite des objectifs, rétroaction, contrôle du niveau de frustration et de la prise de risques, intégration et autonomie Modelage Pratique guidée

34 Conclusion Limites de la recherche : Relativement peu denseignants Quatre écoles Pas dobservation dans les classes Pistes: Faire la même recherche dans tout le Québec et au Canada francophone Ajouter les observations de classe pour comparer les pratiques réelles aux pratiques relatées Bon portrait des représentations délèves et denseignants de français du secondaire en Outaouais au sujet de lenseignement de loral Pistes de formation des futurs enseignants et des maîtres en poste : changement de certaines pratiques en vue de favoriser le développement de compétences en littératie orale


Télécharger ppt "Pratiques effectives en enseignement et en évaluation de l'oral au secondaire Midis de la recherche UQO, Campus de St-Jérôme 20 octobre 2008 Lizanne Lafontaine,"

Présentations similaires


Annonces Google