La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VII- Les réseaux dacteurs M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VII- Les réseaux dacteurs M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr."— Transcription de la présentation:

1 VII- Les réseaux dacteurs M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

2 Émergence & développement des réseaux? Émergence & développement des réseaux? Ce sont des formes organisationnelles, sous différentes appellations : partenariat, sous- traitance, franchise, « district industriel », réseau, « plate-forme » … Leur développement est facilité par les Technologie de lInformation et de la Communication (TIC), généré par la complexité et linterdépendance, à lidéologie du « projet » M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr Les réseaux dacteurs

3 La société en réseaux, daprès Castells « …lorganisation sociale en réseaux a existé à dautres époques et en dautres lieux; ce qui est nouveau aujourdhui, cest que le nouveau paradigme des technologies de linformation fournit les bases matérielles de son extension à la structure sociale tout entière. « De surcroît, le pouvoir des flux prend le pas sur les flux de pouvoir. Castells, « La présence ou labsence dans le réseau et la dynamique de chaque réseau par rapport aux autres sont les sources essentielles de domination et du changement dans la société en réseaux, dans la mesure où la morphologie sociale lemporte sur laction sociale » ( Castells, La société en réseaux, Fayard, 1998) 1. Le pouvoir dans les réseaux ne peut pas sappuyer sur une légitimité « rationnelle légale », de type bureaucratique, à ossature hiérarchisée 2. Les pouvoirs sont inégalement distribués M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

4 M. El Maouhal - "Th. des organisat°"-FLSH IbnZohr Forte spécificité des actifs du réseau Faible spécificité des actifs du réseau Logiques dintégration Logiques additives Réseaux transactionnel Réseaux transactionnel Réseaux dadjonction Réseaux dadjonction Réseaux dorchestration Réseaux heuristiques Stabilité instabilité + - Typologie de réseaux (Douard & Heitz, Revue française de gestion, n° 146, 2003) Produire du neuf Organisation des actifs (particuliers & partenaires) -Mise en commun de moyens -Protection des ressources individuelles Gestion coordonnée de lallocation de ressources ds le cadre dactivités complémentaires Cf. explicat°: les 3diapos suivants

5 Le réseau: mode et logiques de coopération Appréhender le réseau en tant quobjet danalyse global de linteraction dau moins deux entreprises juridiquement distinctes Les Il logiques de coopérat° Les critères dappréhension: nombre dentreprises en interaction; nature des inter- relations; niveau de contractualisation des engagements; actifs propres au réseau… Il constitue une forme dorganisation qui nest ni lintégration au sein dune hiérarchie propre à une entreprise, ni le libre recours au marché pour la mise en œuvre dune activité donnée On distingue 2 logiques de coopérat° des réseaux La logique de coopération additive: La logique de coopération additive: réunion de moyens émanant des partenaires du réseau, et permettant un nouveau processus de valeur ajoutée résultat profitable à chacun des partenaires La logique de coopération dintégration La logique de coopération dintégration vise différentes phases dun processus de production de valeur ajoutée, phases qui concourent à lobtention dun résultat donné. Elle se fonde sur le recours au marché comme moyen de constitution ou de renforcement de la chaîne de valeur de lentreprise. Cest de la coordination dactivités individualisées que dépend le résultat final. théories transactionnelles logiques dintégration relations de transaction bilan coûts internes/coûts externesdécision dexternaliser ou non, la coopération Les théories transactionnelles (Williamson) se situent typiquement dans le cadre des logiques dintégration elles privilégient lanalyse des coopérations par le biais des relations de transaction, au regard dun continuum entre le marché et la hiérarchie, ou entre lexternalisation et linternalisation dune activité donnée Cest le bilan coûts internes/coûts externes qui joue un rôle fondamental dans la décision dexternaliser ou non, la coopération étant motivée par le recours à des actifs spécifiques externes. M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

6 Schémas des logiques de coopérations des réseaux Dimension de lévolution coopérations & familles-types de réseaux Plus la spécificité des actifs propres au réseau est importante, plus on tend vers des situations de stabilité dans le temps de la coopération. À linverse, plus la spécificité des actifs du réseau est faible, plus on tend vers des situations dinstabilité ou de moindre pérennité dans le temps de la coopération. réseaux dadjonction réseaux heuristiquesréseaux transactionnelsréseaux dorchestration On dénombre 4 « familles-types » de réseaux : les réseaux dadjonction, les réseaux heuristiques, les réseaux transactionnels, les réseaux dorchestration. Douard & Heitz Douard & Heitz ont rassemblé le fonctionnement de ses familles-types de réseaux dans le tableau suivant:

7 M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn ZohrRéseauxCaractéristiquesexemples Réseaux dadjonction Mise en commun de moyens Protection des ressources individuelles. Réseaux heuristiques Mise en commun de moyens permettant lémergence dune nouvelle activité. Niveau dengagement fort des partenaires. Réseaux transactionnels Gestion coordonnée de lallocation de ressources dans le cadre dactivités complémentaires. Réversibilité des choix plutôt aisée avec existence dalternatives. Réseaux dorchestration Gestion coordonnée de lallocation de ressources dans le cadre dactivités complémentaires. Moindre réversibilité des choix dengagement, barrière à lentrée et à la sortie des réseaux. –> –> Faible actif spécifique propre au réseau; – Création dun nouvel avantage. –> –> Spécificité plus forte des actifs du réseau; – Apprentissage fort – Création dun nouvel avantage. –> –> Spécificité faible des actifs propres au réseau ; – Coordination dune chaîne de production. –> –> Spécificité forte des actifs propres au réseau ; – Coordination dune chaîne de production avec engagement dans des mécanismes de spécialisation. Sous-traitance de capacité. Création dune gamme commune à lexport pour atteindre une taille critique. Innovation conjointe. Alliances dans le transport aérien, dans linformatique. Sous-traitance de spécialité. Secteur automobile : constructeurs, équipementiers, sous-traitants de 1er et 2e ordre. Tableau récapitulatif des 4 familles de réseaux (Douard & Heitz)


Télécharger ppt "VII- Les réseaux dacteurs M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr."

Présentations similaires


Annonces Google