La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET EQUAL GENERIC POURQUOI EQUAL ? Stratégie adoptée par lUnion européenne : créer plus demplois ; favoriser de meilleurs emplois ; ne priver personne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET EQUAL GENERIC POURQUOI EQUAL ? Stratégie adoptée par lUnion européenne : créer plus demplois ; favoriser de meilleurs emplois ; ne priver personne."— Transcription de la présentation:

1

2 PROJET EQUAL GENERIC

3 POURQUOI EQUAL ? Stratégie adoptée par lUnion européenne : créer plus demplois ; favoriser de meilleurs emplois ; ne priver personne de laccès à lemploi.

4 LE COROLLAIRE DE LA STRATEGIE EUROPEENNE Expérimenter de nouveaux moyens : de lutter contre les discriminations et les inégalités ; par rapport aux demandeurs demploi et aux travailleurs. Fournir un cadre expérimental : pour tester de nouvelles idées ; idées susceptibles de modifier les politiques et les pratiques futures ; dans les domaines de lemploi et de la formation.

5 LES DEFIS Le PDD doit : mobiliser les acteurs clés afin de lutter contre les discriminations ; mettre en commun les compétences et les expériences ; intervenir dans une région particulière au niveau tant national (GENERIC) que transnational (JEDI); coopérer aux activités de création de réseaux et de diffusion.

6 LA FINALITE DECOULANT DU THEME CHOISI Améliorer la qualité et lefficacité : des processus dinsertion socioprofessionnelle ; de maintien dans lemploi ; des publics les plus en difficultés sur le marché du travail.

7 LE PUBLIC CIBLE DEQUAL Jeunes de moins de 25 ans Demandeurs demploi en échec scolaire Chômeurs de longue durée Bénéficiaires du revenu dintégration Personnes handicapées Femmes rentrantes Salariés faiblement qualifiés et fragilisés dans leur emploi

8 LE PARTENARIAT GEOGRAPHIQUE Deux bassins demploi qui rencontrent la même problématique : La Louvière-Centre Mons-Borinage

9 LES PARTENAIRES Partenaires dinsertion : CPAS de La Louvière et de Mons Partenaire de structure et de communication : ASBL CEDAR Partenaires dévaluation et de remédiation (EPS) : Province de Hainaut (CPEPSB) Ville de La Louvière 21) Partenaire responsable du projet pilote : ASBL INDIGO Partenaire coordinateur : ASBL CEDAR

10 LE FINANCEMENT DU PROJET Durée du projet : 36 mois Budget global : ,80 Contribution des partenaires : ,80 Intervention financière du FSE : ,00

11 L EXPERIENCE DU PARTENARIAT Novembre 2001 – mai 2005 Projet « Passeport cognitif pour linsertion (PCI) » Projet européen « Passeport européen cognitif pour linsertion (PECI) »

12 LES ETAPES DU PARCOURS DINSERTION Socialisation, structuration, orientation Mise à niveau, pré-qualifcation, initiation Formation de base Formation qualifiante Transition vers lemploi

13 LE PCI EN QUELQUES MOTS Identifier et valider les compétences cognitives de référence (BCC). Mettre en place une offre de formation sappuyant sur les résultats du BCC. Structurer une triangulation entre : la personne (bilan), le marché de la formation (pré-requis), le marché de lemploi (seuil dembauche). Adapter lenvironnement du BCC aux personnes sollicitant une approche personnalisée. Structurer un travail en réseau.

14 POURQUOI LES COMPETENCES COGNITIVES ? Contrairement aux compétences professionnelles : elles sont mobilisables à tout moment et pour toute activité ; et ce quels que soient la personne et son environnement géographique, privé et socio- professionnel. Elles permettent la valorisation de lexpérience de vie acquise en dehors des circuits traditionnels.

15 LE BCC Evaluation des : aptitudes verbales ; aptitudes numériques ; aptitudes dabstraction ; aptitudes de spatialisation. Sur base volontaire. Sans critères de performance. Sans liaison avec lexistence dun diplôme.

16 LES CONCLUSIONS DU PCI – PECI Cadre du projet : refuser une situation concrète et insatisfaisante ; explorer des pistes novatrices en matière dinsertion socioprofessionnelle ; réconcilier les attentes des entreprises et des citoyens. Solutions concrètes envisageables. Actions de terrain programmées. Nécessité daller plus loin.

17 LES FINALITES DU PROJET GENERIC promouvoir des actions innovantes dinsertion socioprofessionnelle ; augmenter les chances de réinsertion ; augmenter le niveau demployabilité ; mener une expérience pilote.

18 LE PUBLIC CIBLE DE GENERIC personnes exclues du marché de lemploi ; demandeurs demploi peu qualifiés ; chômeurs de longue durée ; personnes déstructurées ; personnes difficilement réinsérables.

19 LES OBJECTIFS DE GENERIC mise en œuvre et gestion du PDD ; identification et validation des compétences génériques et cognitives ; négociation dun parcours individualisé dinsertion ; développement de lexpérience pilote « Animateur cyber ».

20 LA LOGIQUE DINTERVENTION - 1 Etablir le lien entre le bilan socioprofessionnel et la méthode MAGIC développée dans le cadre du projet PECI (Modèle actif de gestion intégrée des compétences). Déboucher sur une matrice relationnelle adaptable aux individus, aux formations et aux emplois.

21 LA LOGIQUE DINTERVENTION - 2 Sinscrire dans la démarche des Centres publics daction sociale (CPAS) : actions dISP basées sur des outils de : récolte de linformation ; négociation ; pré-formation ; formation ; de préparation à lemploi ; de mise à lemploi. Déboucher sur un bilan socioprofessionnel.

22 LA LOGIQUE DINTERVENTION – 3 PROJET PILOTE : « animateur cyber » établir un lexique des compétences requises pour lemploi ; élaborer un outil de communication présentant le métier ; identifier les dispositifs de remédiation existants ; identifier les outils les mieux adaptés au projet ; inviter les candidats à participer à un bilan des compétences ; mettre en œuvre des outils de remédiation ; évaluer les candidats à la sortie de la remédiation ; tester les candidats en situation.

23 LES COMPETENCES Compétences : ensemble de connaisances ; aptitudes ; valeurs ; attitudes ; que la personne mobilise pour atteindre les résultats fixés dans le cadre de fonctions ou rôles précis (contextualisation) ; quun travailleur assume pour contribuer aux objectifs de son entreprise.

24 LES COMPETENCES DOUCES ET DURES Compétences dures : observables via le résultat tangible; facilement mesurables de manière objective. Compétences douces : également appelées compétences comportementales ; observables via les comportements perceptibles.

25 LA FONCTION Fonction : ensemble des : tâches; responsabilités quun travailleur assume pour contribuer aux objectifs de son entreprise. Pour chaque fonction : combinaison de : compétences génériques ; compétences techniques. Profil de compétences : reprend les compétences nécessaires pour une fonction déterminée

26 LES COMPETENCES GENERIQUES Gérer linformation Gérer les tâchesDiriger Relations interpersonnelles Fonctionner personnellement Comprendre Exécuter des tâches ApprendreCommuniquer Faire preuve de complaisance Traiter linformation Structurer le travail Soutenir Ecouter activement Sadapter Analyser Résoudre des problèmes Diriger directement Travailler en équipe Faire preuve de fiabilité IntégrerDéciderMotiverAgir « objet » Faire preuve dengagement RénoverOrganiser Coacher / développer Conseiller Etre résistant au stress ConceptualiserDiriger Former des équipes Influencer Se développer soi-même Vue de lorganisation Gérer lorganisation Diriger des équipes Développer des relations Atteindre les objectifs Développer vision EntreprendreInspirer Travailler en réseau Etre intéressé par lorganisation Niveau de compétences croissant

27 LA GESTION DU PDD Convention de partenariat de développement (PDD) Accord de coopération transnationale (ACT) Comité daccompagnement Comité de pilotage Cellules de travail

28 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Documents élaborés par le FSE : réglementation relative au PIC ; guide administratif et financier ; guide de lautoévaluation ; documents relatifs à légalité des genres ; bulletins du FSE ; site du FSE ;… Documents élaborés par le partenariat : accord de PDD ACT Procès – verbaux des réunions du CA ; cadre logique du projet ; chronogramme du projet ; …

29 LA GESTION DE LA COMMUNICATION Plate-forme de communication Help line Sites Archivage Bibliothèque virtuelle Conférences de presse

30 LAUTO-EVALUATION DU PROJET Création dun groupe dauto-évaluation Travaux basés sur le guide du FSE Travaux sur les documents existants Travaux de groupe Enquêtes auprès des partenaires Enquêtes auprès des bénéficiaires Analyse, synthèse, conclusions

31 MERCI POUR VOTRE ATTENTION Pour des renseignements relatifs au projet GENERIC, contacter Monsieur Daniel Nervenne, Coordinateur 0032(0)


Télécharger ppt "PROJET EQUAL GENERIC POURQUOI EQUAL ? Stratégie adoptée par lUnion européenne : créer plus demplois ; favoriser de meilleurs emplois ; ne priver personne."

Présentations similaires


Annonces Google