La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prothèses de hanche dans les fractures instables du massif trochantérien du sujet âgé. à propos de 101 cas. D. Saragaglia D. Petek N. Mercier B. Rubens-Duval.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prothèses de hanche dans les fractures instables du massif trochantérien du sujet âgé. à propos de 101 cas. D. Saragaglia D. Petek N. Mercier B. Rubens-Duval."— Transcription de la présentation:

1 Prothèses de hanche dans les fractures instables du massif trochantérien du sujet âgé. à propos de 101 cas. D. Saragaglia D. Petek N. Mercier B. Rubens-Duval M. Grimaldi M. Blaysat Clinique Universitaire de Chirurgie Orthopédique et de Traumatologie du Sport. CHU de Grenoble, Hôpital Sud , Échirolles.

2 Introduction Pas une technique nouvelle – Années 1970 : Vidal et Goalard – Années 1980 : Saragaglia et coll Justifications de ce choix – Faillite des ostéosynthèses dans certains types de fractures Instables Ostéoporose – Époque des : clous de Ender, lame-plaque, clou de Staca, etc. – Appui complet impossible RCO, 1985 J Chir, 1985

3 Fin des années 1980 – DHS, clou Gamma => appui « possible » – Mais Ostéoporose toujours présente Stabilité précaire dans certains types de fractures – Doù Persistance des démontages Balayage dans la tête fémorale Migration du matériel Rupture du matériel

4 Si bien que – Nous sommes restés fidèles aux prothèses – Dans les indications suivantes Sujets de plus de 75 ans Fractures sur ostéoporose Fractures sur coxarthrose (rares) Fractures instables

5 Objectifs de ce travail Évaluer les résultats à court terme des prothèses dans les fractures instables du massif trochantérien – Morbidité et mortalité post opératoire – Reprise de lautonomie Comparer avec les résultats dune étude précédente datant de 25 ans

6 Matériel et méthodes La série – Janvier 2003 à décembre 2008 – 101 patients : 87 femmes (86,1%) et 14 hommes – Âge moyen : 85,6 +/- 7,2 ans (68-102) – Autonomie pré opératoire 69 vivaient à domicile 15 en maison de retraite non médicalisée 15 en maison de retraite médicalisée 2 vivaient en long séjour – Score de Parker moyen pré opératoire => 7+/-2 (1-9) – Types de fractures opérées (classification AO) 86 fractures de type 31A2.2 6 fractures 31A2.3 1 fracture 31A3.3 8 fractures étaient associées à une coxarthrose A3

7 – Comorbidités +++ Cardiaques, locomotrices, neurologiques – Délai moyen de prise en charge 2+/-1,65 jours (0-9) Médiane à 2 jours – 90% opérés par des chirurgiens juniors – Prothèse utilisée Reconstruction cimentée : 95% TSF® (SERF) Cupule blindée dans 93% des cas – Voie postéro-latérale dans tous les cas – Ostéosynthèse du grand trochanter dans 84% des cas (hauban et/ou cerclages)

8 Résultats Complications per opératoires – 5 hypotensions et 3 troubles du rythme – Sans conséquence fâcheuse Transfusions sanguines – 99 sur 101 ont été transfusés – Soit en pré soit en post opératoire – Nombre moyen de poches de concentrés globulaires : 2,94+/-1,46 (1 à 8)

9 Complications générales post opératoires – 3 embolies pulmonaires et 2 thromboses veineuses profondes – 1 accident vasculaire cérébral ischémique massif – 8 décès survenus dans les 3 mois qui ont suivi lintervention (8 %)

10 Complications liées la prothèse – 4 luxations précoces (4 %) => 2 reprises chirurgicales 1 réduction sanglante Un cotyle à double mobilité pour luxation récidivante dune cupule blindée – Une ré intervention pour allongement de 2 centimètres – Un descellement précoce par défaut de cimentage (pas encore réopéré) Soit 3% de reprises seulement…

11 Reprise de lautonomie – Délai moyen de mise au fauteuil => 1,68+/-1,12 jour (1 à 10) – Autorisation de reprise de lappui avec aide (cadre déambulateur, cannes-béquilles, rééducateur) Dans tous les cas Dès le 2e jour post opératoire Au recul moyen de 6,29 +/-2,09 mois (3 à 18 – 93 patients (8 décès exclus) – Score de Parker : 4,60 +/- 2,25 – Score de Postel - Merle dAubigné : 12,14+/-2,96

12 Discussion-Conclusion Comparaison avec la série historique – Décès avant le 3è mois: 21% versus 8% – Luxations : 11,5% versus 4% – Résultats : comparaison difficile TB + B : 79% (retour à létat antérieur) AB : 10% Mauvais : 11%

13 PTH : excellente alternative au clou trochantérien – Les complications péri opératoires sont tout à fait acceptables – Décès précoces pas plus fréquents quavec les ostéosynthèses – Taux de reprise faible (3%) – Malgré chirurgiens juniors Cependant, à court terme – Chute significative du score de Parker (p<0,0001) – Score PMA ne correspond pas au score dune PTH pour coxarthrose. Dautres études sont nécessaires pour comparer la prothèse au clou trochantérien dans ce type dindication

14 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Prothèses de hanche dans les fractures instables du massif trochantérien du sujet âgé. à propos de 101 cas. D. Saragaglia D. Petek N. Mercier B. Rubens-Duval."

Présentations similaires


Annonces Google