La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PIECES POUR PIANO PREPARE Bacchanale And the Earth Shall Bear Again Delphine BORDAT Lycée Alain Fournier BOURGES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PIECES POUR PIANO PREPARE Bacchanale And the Earth Shall Bear Again Delphine BORDAT Lycée Alain Fournier BOURGES."— Transcription de la présentation:

1 PIECES POUR PIANO PREPARE Bacchanale And the Earth Shall Bear Again Delphine BORDAT Lycée Alain Fournier BOURGES

2 LE PIANO PREPARE 1938 : la danseuse Syvilla Fort commande à Cage une musique pour son ballet Bacchanale. Nayant pas suffisamment de place pour insérer un orchestre de percussions, Cage conçoit le piano préparé en procédant à une transformation des sonorités originelles du piano par linsertion déléments divers (gomme, bouchon, vis, chiffons …). La résonance des cordes est modifiée. Cage exploite des attaques et des timbres propres à cette préparation. « [jai placé] une vis à bois entre les cordes […]. Ensuite des coussinets de calfeutrage et autres. Des petits boulons autour des vis, toutes espèces de choses. » J. CAGE

3 LES ŒUVRES POUR PIANO PREPARE Les années 40 sont marquées par des œuvres pour piano préparé : Duo (1942) pour voix et p° préparé. Amores (1943) qui comprend 2 pièces pour p° préparé dans lesquelles il souhaite traduire « lérotique et la tranquillité, deux des émotions permanentes de la tradition de lInde ». LInde est très présente dans les Sonatas and Interludes pour p° préparé composés entre 1943 et Ces émotions sont rangées en un 1 e groupe de 4, associé au blanc (héroïsme, érotisme, joie et émerveillement), le 2 nd groupe de 4, lié au noir (crainte, colère, dégout, douleur). La 9 e émotion na aucune couleur et correspond à la tranquilité (qui équivaut au silence chez Cage) Les autres œuvres pour p° préparé : Music for Marcel Duchamp pour le film Dreams That Money Can Buy de Hans Richter, Root of Unfocus, Meditation, The Perilous Night, She Is Asleep pour 12 tom toms, voix et p° préparé, le Concerto pour piano et orchestre de chambre.

4 LES CARACTERISTQUES DES ŒUVRES POUR PIANO PREPARE Au niveau rythmique, elles sinspirent de Satie et du gamelan balinais (Motifs mélodiques répétés avec des légères modulations). Elles ont un caractère de miniatures (cf Satie dans sa « musique dameublement ») ; Cage préfère la concision au développement. Léconomie de moyens contribue au calme et à la sérénité.

5 BACCHANALE Préparation du piano Cage spécifie précisément la préparation de 12 sons du piano avant la partition proprement dite. Matériaux utilisés : coussinets de calfeutrage pour 10 cordes, une vis avec des écrous ajoutés au coussinet pour un si b et un petit boulon pour la note supérieure, le fa. Distance entre lobjet et la corde : un seul cas est précisé. Le boulon par rapport aux étouffoirs. Structure de la pièce 14 séquences successives. Elles sont séparées par une double barre. Découpage lié aux contraintes chorégraphiques. Cage a utilisé chronomètre et métronome pour se « caler » au niveau de la danse. Chaque séquence a un nombre de mesures différent et leur métrique change (ambiguité binaire / ternaire)

6 BACCHANALE. SEQUENCE 1 9 mesures (4/4, 6/8, 4/4) Ostinato 1 de doubles croches sur la /si b sauf sur la dernière mesure. (transition avec la séquence suivante). Dernière mesure : succession horizontale de sons. Elle introduit les 4 sons de la séquence 2. Sur lostinato, chaque motif est repris de façon variée : accords placés différemment entre la 1 e et la 2 e mesure (a) / accents placés différemment dans les mesures suivantes. 3 des sons de laccord initial dans les mesures 3 et 4 (b). Le la b est rajouté dans les mesures 5 et 6. Effet de symétrie : mes 7/8 = mes 3 /4 mes MDabTrans. MG OSTINATO 1

7 BACCHANALE. SEQUENCE 2 6 mesures (4/4, 6/8) Indiquée « plus vite » Introduction dun nouveau son : ré. Cellule de 4 notes (c) Ostinato 1 la /sib pendant les 4 1 e mesures 2 dernières mesures : transition vers la 3 e section mes MDc Transition MG OSTINATO 1

8 BACCHANALE. SEQUENCE 3 8 mesures (5/4, 3/4, 4 /4, 3/4, 4/4) Tempo du début Mes 1 / 2 = variante des mes 1 / 2 de la séquence 1 (a) Mes 3 / 4 : motif ascendant de 5 sons dont laccent final se décale. (d) Mes 5 : motif de 11 sons que lon retrouve dans la mes 7 (e) Lostinato 1 est toujours présent sauf dans la dernière mesure (transition avec ajout du mib) mes MDa'dTrans. MG OSTINATO 1

9 BACCHANALE. SEQUENCE 4 16 mesures ostinato 1 présent dans les 5 premières mesures / absent pendant les 4 mesures suivantes. Reprise du motif de 3 notes de la séquence 2 (c) Mes 5 : son répété sur triolets de noires (f) Mes 6 : transition vers la 2 e partie de la séquence La 2 e partie de la séquence est basée sur 2 accords de 3 sons (g), répétés avec des effets dinversion. Réb et do (2 sons nouveaux) sont introduits. Mes 10 : motif plus répétitif et statique (h) Fin de la séquence : lostinato 1 reprend m es MDMD cftra ns ghOs 1 tr an s MGMG OSTINATO 1 g

10 BACCHANALE. SEQUENCE 5 3 mesures rappel des accords de la séquence 4 (g) Pas dostinato Mes 123 MDgtransition MG

11 BACCHANALE. SEQUENCE 6 10 mesures Réexposition de lostinato 1 seul Mes 3 / 4 / 5 : motif de 4 sons (c) soumis à multiples mutations. Ajout du si Les 12 sons sont exposés mes MD chctransition MG Ostinato 1

12 BACCHANALE. SEQUENCE 7 21 mesures 3 1 e mesures : monodiques Mes 4 / 5 /6 : 6/4. 3 sons (sol do fa) entendus horizontalement (séquence 3 : c) et verticalement (séquence 4 : g) => i Mes 7 / 8 / 9 : changements de rythme (j) Mes 8 : tempo + rapide Mes 9 : changement à la main gauche A partir de la mes 10 : motif de 3 notes (cf séquence 4 : c) en boucle sur lostinato. Répétition importante m es MDMD cijctrtr MGMG Ostinato 1

13 BACCHANALE. SEQUENCE 8 8 mesures Rupture de tempo : très lent Monodique : seulement main gauche Nouvel ostinato (2) (saut de 9 e ). Il alterne avec un motif de 11 sons entrecoupé de quarts de soupir. (k) et un nouveau motif (beta) mes MD MG Ostinato 2 k Ost 2 k beta Ost 2

14 BACCHANALE. SEQUENCE 9 5 mesures basée sur 5 sons Alternance dun motif de 3 sons (l), dun accord plaqué (m) et dun motif ascendant.(n) mes12345 MDl l l MG m. n mm trans

15 BACCHANALE. SEQUENCE mesures Tempo lent Retour de l ostinato 1. Statisme de la séquence 4 mais ré bécarre au lieu de ré b. Effet de symétrie dans lénoncé des motifs (h et h) m es MDMD hh' h MGMG OSTINATO 1 tratra

16 BACCHANALE. SEQUENCE mesures Tempo lent Emprunte des éléments de la séquence 8 avec des variantes (k) La 2 e partie fait entendre 3 fois la même chose : ostinato 2 / motif de 11 sons entrecoupés de quart de soupir (k) Caractère très répétitif m es MDMD k MGMG k k Ost 2 k k k trtr

17 BACCHANALE. SEQUENCE 12 7 mesures ostinato 1 Reprise du 1 e accord de la pièce (a) à la main droite avec articulation rythmique différente, plus répétitive Pas de transition avec la séquence suivante mes MDa MG Ostinato 1

18 BACCHANALE. SEQUENCE mesures Ostinato 1 en alternance avec des motifs ascendants et descendants (o) Des motifs de 3 sons séchappent à la main droite (p) Exemple sur les 10 premières mesures mes MDcp MG Ostinato 1 o Os t 1

19 BACCHANALE. SEQUENCE mesures dont 2 reprises Accords de la séquence 4 (g) (articulation rythmique différente) en alternance avec 2 autres éléments (accords la-ré et ré-sol-do) (q) 3 dernières mesures : monodiques. Mouvement descendant à jouer en ralentissant. m es MDMD gcgqg CODA MGMG g Ostinato 1 gqg

20 LE TIMBRE Nombre limité déléments sonores (12) Patchwork sonore par la rapidité de changement de motifs

21 LES TEXTURES Multitudes de motifs Micro variations des motifs Jeu sur la répétition et la différence (Séquences 7 / 11 / 12) Les motifs qui jallonnent la pièce : lostinato, les transitions mélodiques. Jeu entre écriture verticale et écriture horizontale (monodie séquence 8 / transitions mélodiques) Jeu entre statisme (séq 10) et mouvement évolutif

22 LA STRUCTURE Succession de 14 séquences de longueur différente. Discours non linéaire (par le rappel de certains « motifs jalons ») Par lorganisation des tempi, une certaine forme de symétrie se fait sentir Séque nce tempo rapidelentrapide

23 LINDETERMINATION Le processus dindétermination mis au point les décennies suivantes est déjà présent dans le p° préparé : par linsertion de « corps étrangers », la préparation du p° change les propriétés acoustiques de linstrument et accroît limprévisibilité du résultat sonore. Chaque exécution de la partition est différente parce que le p° est « préparé comme on ramasse des coquillages sur plage », de façon très libre.

24 AND THE EARTH SHALL BEAR AGAIN En 1942, Cage écrit cette pièce pour la chorégraphe Valerie Bettis. Préparation du piano Très précisément spécifiée Boulons, écrous, vis, pièces de bambou, de plastique, étoffe de laine recouvrant plusieurs cordes dans lextrême grave. 8 des 22 sons sur laquelle est basée la partition nont aucune préparation (opposition entre 2 mondes sonores : celui des hauteurs fixes et celui des sons préparés.) Structure de la pièce Courte pièce Tempi très précisés ainsi que les indications dintensité. 19 séquences séparées par des doubles barres

25 SEQUENCE 1 1 mesure 1 élément bref suivi dun silence (a) « a » ne reviendra pas en tant que tel Mesure1 MDa MG

26 SEQUENCES 2 ET 3 4 mesures chacune Même matériau développé (b) motif descendant main gauche ponctué par un do noire à la main droite Mes MDb MGb

27 SEQUENCE 4 8 mesures très statique : présence dun do en noire les 6 1 e mesures (c) MG : ostinato 1 en croches pendant les 6 premières mesures Mes 7 / 8 : accord plaqué (d) et motif de 2 sons issus de lostinato (e) Mes MDcde MGOSTINATO 1e

28 SEQUENCE 5 8 mesures MG : ostinato 1 MD : ostinato 2 Mes 7 / 8 : variante de « e » Mes MDOSTINATO 2e MGOSTINATO 1e

29 SEQUENCE 6 8 mesures Monodique dans les 6 premières mesures Mes 1 à 6 : valeurs longues (f) Mes 7 : accord syncopé (g) Mes 8 : silence Mes MDfg MG g

30 SEQUENCE 7 4 mesures Variation monodique sur les 3 sons préparés de la zone supérieure du piano 5 (h) Mes 1234 MDh MG

31 SEQUENCE 8 4 mesures Alternance de laccord syncopé « g » et une mesure de silence Mes 1234 MDg g MG

32 SEQUENCE 9 2 mesures Monodique Variante de « h » Mes 12 MDh MG

33 SEQUENCE mesures Mes 1 / 2 / 3 : reprises. Motif en croches et demi-soupirs (i) Mes 7 … : variante de ostinato 2 Me s MDMD iOstinato 2Ost 2 MGMG

34 SEQUENCE 11 8 mesures Mes 1 / 2 : Variante de « h » Mes 3 : Accord syncopé « g » Mes 5 / 6 / 7 / 8 : amplification de « e » Mes MDhg e MG

35 SEQUENCE mesures entrecoupées par un point dorgue Dans cette séquence, Cage rompt avec la suite de nombre : MG : 2 ostinatos de 5 mesures se succèdent MD : Motif de 3 sons non préparés (couleur modale) (j) Mes MDj MGOstinato 3Ostinato 4

36 SEQUENCE 13 4 mesures Changement brutal de tempo (noire à 96) Uniquement des sons préparés MG : ostinato 5 en double croches MD : jeu de permutation de 3 notes (k) Mes 1234 MDk MGOstinato 5

37 SEQUENCE 14 4 mesures Changement de tempo (noire à 138). Mesures à 3 temps MG : Motif ternaire avec des triolets (l) MD : accords répétés entrecoupés dun soupir. Laccord insère un son naturel entre 2 sons préparés (m) Mes 1234 MDm MGl

38 SEQUENCE 15 6 mesures Tempo plus rapide (noire à 152) Variante du motif « l » Mes MDl MG

39 SEQUENCE 16 4 mesures Mesure à 4 temps Tempo à 96 à la noire MG : accords en blanches (n) Mes 1234 MD MGn

40 SEQUENCE mesures Tempo : noire à 168 (donne limpression dune précipitation) Variante de lostinato 5 et du motif « e » Affirmation du couple fa-do à la MD (o) Me s MDko MGOstinato 5e

41 SEQUENCE 18 5 mesures Tempo ralenti Accord répété 4 fois (p) Mes MDP MG

42 SEQUENCE 19 ET CODA 4 mesures (3 + 1) Tempo très rapide : noire à 184 Insistance sur le do (q) climax 3 mesures 2 accords conclusifs Présence du fa en valeur longue Mes 1234 MDq MG

43 LE TIMBRE La préparation du piano est très précise Présence de 2 mondes sonores : celui des sons préparés et celui des sons à hauteur fixe (séquence 14)

44 LE TEMPS Notion de silence (cf annexe 1) : le silence est très présent (séquences ) Suspension du temps : séquence 12 (point dorgue) Annexe 1 : La notion de silence chez Cage Le silence est défini chez Cage comme lensemble des bruits non organisés, non maîtrisés à la suite dun acte de composition. Labsence dopposition entre son et silence donne ainsi à ce dernier un statut actif : ce que lon appelle en général silence nest en réalité quune disposition desprit alors que nous sommes en réalité entouré de sons (« Le silence nexiste pas »). Cage préfère ainsi distinguer les sons que nous produisons intentionnellent de ceux qui surviennent indépendamment de notre volonté. (Quest-ce que le silence représente pour vous ? « Tous les sons que je ne détermine pas » Entretiens avec JY Bosseur 1970, ouvr. Cité page 155). Cette manière de penser la musique revient également à abolir la dualité fond/forme. 433 représente dès lors laboutissement de cette démarche dans le sens de la non-organisation, dans le sens du refus de limiter le compositeur à une intention (cf. plus haut). Cette démarche avait en fait été entamée dès Waiting (satut actif du silence) ou le Concerto for prepared piano et même bien longtemps avant, le musicien affirmant que ses œuvres écrites pendant les années trente se ressentent de cette conception, son professeur ( ) critiquant alors que « dès que javais commencé, je marrêtait ».. Cage fait le parallèle avec les toiles totalement noires ou blanches du peintre Robert Rauschenberg, datant de «Lorsque je les ai vu je me suis dit : Oui, il faut que je le fasse ; (…) autrement, la musique sera en reste ». «Lorsquon prend comme base le silence, le son est libre de se produire à nimporte quel moment (…). Si lon prend comme base le son, alors il faut réaliser une construction. » id. p.156.

45 LES TEXTURES Ostinato : moins prégnant que dans la Bacchanale mais important. La monodie : séquences Le statisme : séquence 19

46 LE NOMBRE Dans la séquence 12 (10 mesures), Cage rompt avec le nombre de mesures type Annexe 2 : Le nombre chez Cage Il joue un rôle générateur des les premières compositions de Cage : principe de la « racine carrée » par exemple. Les pièces sont ainsi conçues selon un nombre de mesures possédant une racine carrée, « de telle sorte que les longues sections sont dans le même ordre de relation avec le tout que les sections courtes à lintérieur dune unité particulière ». On retrouve ce même principe dans des œuvres des années cinquante comme Music of Changes (rapport 8 / 64) ou Imaginary Landscape 4.


Télécharger ppt "PIECES POUR PIANO PREPARE Bacchanale And the Earth Shall Bear Again Delphine BORDAT Lycée Alain Fournier BOURGES."

Présentations similaires


Annonces Google