La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Passer de l oral à l écrit Classes de GS en RRS 6 avril 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Passer de l oral à l écrit Classes de GS en RRS 6 avril 2010."— Transcription de la présentation:

1 Passer de l oral à l écrit Classes de GS en RRS 6 avril 2010

2 A partir des travaux de Mireille Brigaudiot zLes spécificités du langage écrit zla problématique zun moyen pour conduire l élève vers l autonomie xles objectifs xle principe xla mise en œuvre

3 Apprentissages progressifs de l écrit à l école maternelle PROG INRP coordonné par Mireille Brigaudiot Les quatre domaines pour travailler le langage écrit

4 1. Être bien à lécole et utiliser le langage en classe pour dire, pour comprendre, pour réfléchir 2. Comprendre du langage écrit et se construire des représentations de lacte de lire 4. Découvrir la nature de lécrit et se construire des représentations de la nature de lécrit 3. Produire du langage écrit et se construire des représentations de lacte décrire PLAISIR DE LIRE ENVIE DAPPRENDRE CULTURE DE LECRIT

5 Pour écrire, il faut passer du langage oral au langage écrit Les élèves de MS et surtout de GS ont à construire une nouvelle situation de communication et à transformer leur langage oral en langage écrit (on nécrit pas comme on parle…). Ce processus est lent et relève des échanges maître-élève(s) au cours des activités de dictée à ladulte. Le langage écrit est accessible lorsque l enfant peut évoquer des faits langage d évocation.

6 Spécificités du langage écrit Une hiérarchie dinformations différente : zOral « moi tu sais ! / mon vélo rouge !// eh ben hier ! j lai cassé ! » zÉcrit : Hier, jai cassé mon vélo rouge. Les modes denchainement : implicite et savoirs du monde : zEcrit Il pleut. Le pique-nique est annulé. Maman décide dinstaller la nappe à carreaux dans le salon. zOral « ah mince alors ! / ah non cest pas dchance ! il pleut // on va pas pouvoir faire notre pique-nique ! // ah non cest trop bête ! on na plus quà le faire dans le salon !! »

7 La chaine référentielle : les relations anaphoriques, la chaine pronominale et lexicale zDans toute histoire ECRITE, les personnages sont nommés de façon très diversifiées (le prince ; le beau jeune homme ; il ; le fils du roi ; celui-ci ; ce dernier…) Spécificités du langage écrit

8 Les chaînes référentielles : A lORAL, plus de 95 % des énoncés comportent une reprise lexicale ou détachement ( Ph Boisseau) qui permet de suivre le personnage ou le sujet du discours : Oral : « Il est parti à cheval, le prince. » « La maîtresse elle aime pas quand on crie ! » Écrit :La maîtresse n aime pas lorsque l on crie! La maîtresse n aime pas entendre crier !

9 Problématique Les élèves, sils possèdent ce quils veulent dire à loral, doivent changer de point de vue. Ils doivent adopter celui de quelquun quils ne voient pas, le FUTUR lecteur. Cest un changement de perspective ENORME et pour y parvenir...

10 Mireille Brigaudiot Sens et code au cycle 2 PROG (Apprentissages progressifs de l écrit) La dictée a ladulte

11 Les OBJECTIFS Il sagit pour lélève: zComprendre lacte décrire zApprendre à différencier loral et lécrit ; être sensible à la permanence de lécrit zDistinguer dans le temps de rédaction la mise en mémoire du texte et la mise en écriture

12 Les OBJECTIFS Il sagit pour le maître: zRendre visible le passage du langage oral vers lécrit zRendre lélève capable de sattacher à la fois au contenu (ce qui est dit) et à la forme (linguistique : comment je le dis)

13 Le PRINCIPE Cest une délégation décriture L'enseignant « donne à voir » l'acte d'écriture. L'enseignant fait émerger le questionnement, suscite la réflexion. Il peut intervenir aux différents stades de la rédaction: planification, mise en mots,relecture, correction.

14 La MISE EN OEUVRE Se donner de BONNES CONDITIONS MATERIELLES yGroupe de 4 à 6 élèves ayant des compétences proches(les autres en ateliers autonomes) ySe placer dans un coin où se trouvent des référents yMettre TOUS les élèves face à la feuille yUtiliser une GRANDE feuille de papier. Écrire verticalement au feutre noir, lisiblement et assez gros yÉcrire en écriture CURSIVE yen production individuelle, le maître écrit à côté de l élève dictée avec participation de l élève

15 La MISE EN OEUVRE zFavoriser la construction de compétences en langage écrit yLe maître COMMENTE lacte décriture xLintérêt décrire xCe quon en attend xCe que fera et pensera celui qui le lira

16 La MISE EN OEUVRE zFavoriser la construction de compétences en langage écrit yComment faire énoncer de lécrit aux enfants? DISTINCTION TÂCHECONTENU DU MESSAGE

17 La MISE EN OEUVRE zFavoriser la construction de compétences en langage écrit yComment faire énoncer de lécrit aux enfants? Passer du dialogue à la dictée Quest-ce que tu veux dire? Bon maintenant quest-ce que jécris? Le maître regarde lenfant Le maître regarde la feuille

18 La MISE EN OEUVRE zQue faire lorsque les énoncés des enfants sont non recevables? yLes modifications indispensables xExemple: « i veut pas » -> « il ne veut pas »

19 La MISE EN OEUVRE zQue faire lorsque les énoncés des enfants sont non recevables? yLes modifications inutiles Forme bizarre mais acceptable du point de vue de la Langue xExemples : Il était une fois un lion, un singe, un rhinocéros, et léléphant Elle marcha longtemps dans la forêt. Il y a des fleurs partout

20 La MISE EN OEUVRE zQue faire lorsque les énoncés des enfants sont non recevables? yLes modifications à éviter à tout prix En relation avec un écrit surnormé xExemple : « On voudrait des vieilles chemises pour la peinture » qui deviendrait « Nous souhaiterions de vieux vêtements pour la peinture »

21 La MISE EN OEUVRE z4 étapes yUn temps pour dire xA qui sadresse cet écrit? xQuavons-nous à lui dire et pourquoi faire? xComment organiser cet écrit? yUn temps pour écrire sous la dictée xElaboration/négociation du texte à écrire xTravailler la mise en mots yUn temps pour relire xAméliorer yUn temps de correction et de validation

22 La dictée à ladulte En conclusion, la dictée à l adulte permet : zApprendre lécriture automatisée z Mémoriser un texte le temps de lécrire z Prendre conscience de la spécificité du texte écrit : xVitesse décriture par rapport à loral x Mise en mémoire de ce que lon veut écrire xSegmentation (unité mot / bloc de signification) x Structuration de la phrase x Relation phonème – graphème zLire ce qui a été écrit


Télécharger ppt "Passer de l oral à l écrit Classes de GS en RRS 6 avril 2010."

Présentations similaires


Annonces Google