La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Situation des Etablissements Publics de Santé Région PICARDIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Situation des Etablissements Publics de Santé Région PICARDIE."— Transcription de la présentation:

1 La Situation des Etablissements Publics de Santé Région PICARDIE

2 Les Objectifs Permettre à chaque directeur dEPS de situer son établissement parmi ceux qui appartiennent à la même catégorie Mettre à la disposition de lARS une vision globale de la situation des EPS au plan régional

3 Les Outils Une mise en parallèle des comptes consolidés des EPS de la Région… - le résultat net de la Région - le tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - le tableau de financement - le bilan fonctionnel...Avec de grands indicateurs financiers issus du Tableau de Bord Financier (TBF) - sa définition - son utilité - sa composition

4 La Méthodologie du Scoring Score de 0 Score de 1 Score de 2 Score de 3 Score de 4 Score de 5 Score de 6

5 La Répartition des EPS par catégorie 41 établissements au plan régional qui se répartissent de la façon suivante:

6 EPSMD CHI Clermont CHS P. Pinel La Répartition des EPS par catégorie 41 établissements au plan régional : 13 dans lAisne, 15 dans lOise et 13 dans la Somme Château- Thierry / Chauny / Laon Clermont / Noyon / Senlis Péronne Bohain / Nouvion en Thiérache Crèvecoeur le Grand / Nanteuil le Haudouin / Crépy en Valois / Grandvilliers Roye, Rue, St Valéry La Fère / Guise / Hirson / St Gobain / Vervins Chaumont en Vexin / Decroze Pont Ste Maxence Albert / Corbie / Doullens / Ham / Montdidier SIH Beauvaisis / SIH Clermont SIH Corbie CHRU Amiens Soissons / St Quentin Beauvais / Compiègne / Creil Abbeville

7 Les Comptes Consolidés Le Tableau des SIG (Soldes Intermédiaires de Gestion) Un résultat net qui reste déficitaire, mais qui saméliore en raison de la moindre augmentation des charges de personnel par rapport à celle de lactivité. N.B: l analyse de l exploitation se rapporte aux seuls budgets principaux des EPS

8 Les Comptes Consolidés LExploitation La Valeur Ajoutée LExcédent Brut d Exploitation La Marge Brute Le Résultat Net

9 Les Comptes Consolidés Le Résultat Net Une évolution du résultat net en 2 phases avec comme point de rupture la passage à la T2A 100% en 2008.

10 Part de chaque catégorie dEPS dans la formation du Résultat Net Un constat : la diminution progressive du déficit de 2005 à 2009.

11 Les Comptes Consolidés Le Résultat Net Répartition du Résultat Net par catégorie dEPS Une amélioration du résultat généralisée à tous les établissements, mais nettement marquée pour le CHRU d Amiens. en 2009

12 Les Comptes Consolidés LExploitation / La Valeur Ajoutée (VA) Une progression de la Valeur Ajoutée de 10%, marquée par lévolution de ses 2 composantes (produits bruts et consommations intermédiaires).

13 Les Comptes Consolidés LExploitation / La Valeur Ajoutée (VA) Répartition de la Valeur Ajoutée par catégorie dEPS Une répartition quasi-inchangée entre 2007 et 2009

14 Les Comptes Consolidés LExploitation / Les Charges de Personnel Une évolution des Charges de Personnel sur la période (+6%) moindre que celle de la Valeur Ajoutée (+10%), et qui permet daméliorer lExcédent Brut dExploitation.

15 Les Comptes Consolidés LExploitation / Les Charges de Personnel Répartition des Charges de Personnel par catégorie dEPS Une répartition quasi-inchangée entre 2007 et 2009

16 Les Comptes Consolidés LExploitation / LExcédent Brut dExploitation (EBE) Un EBE qui évolue, par répercussion à la hausse de la VA.

17 Les Comptes Consolidés LExploitation / LExcédent Brut dExploitation (EBE) Répartition de lEBE par catégorie d établissement en 2009 en 2007 Une baisse de la contribution des CHG de niveau 3 dans l EBE et une hausse pour celle des CHSP et des CHG de niveau 2

18 Les Comptes Consolidés Le Tableau de Financement Des dépenses dinvestissement essentiellement financées par l emprunt, et dans une moindre mesure par la CAF.

19 Les Comptes Consolidés La Politique dInvestissement Les dépenses dinvestissement Le financement des investissements 3La CAF 3Les Emprunts Nouveaux 3Les Dotations et les Subventions d investissement reçues La Variation du FRNG

20 Les Comptes Consolidés Les Dépenses dInvestissement Des dépenses d investissement qui croissent de 67% et qui reflètent une politique d investissement dynamique.

21 Les Comptes Consolidés Les Dépenses dInvestissement Répartition des dépenses dinvestissement par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une diminution de la part des CHG de niveau 3 dans les dépenses dinvestissement et une progression pour celle du CHR

22 Les indicateurs du TBF Le Taux de Renouvellement des Immobilisations Score de 1: le CHS P.Pinel, le CHS de Clermont, Nanteuil le Haudouin Score de 6: CHU, l EPSMD de l Aisne, Roye, SIH du Beauvaisis

23 Les indicateurs du TBF Le Taux de Vétusté des Equipements Score de 0: Crèvecoeur le Grand Score de 1: Noyon, St Valéry Score de 5: Ham, Bohain Score de 6: Rue

24 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / Le Financement des investissements La Capacité dAutofinancement Une CAF en progression de 70% et relativement confortable pour constituer le 2è mode de financement des investissements derrière lemprunt.

25 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / Le Financement des investissements La Capacité dAutofinancement Répartition de la CAF par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une progression de la part des CHG de niveau 2 et des CHSP dans la CAF, et une diminution de celle des CHG de niveau 3

26 Les indicateurs du TBF Le Taux de CAF Score de 1: Creil, Senlis Score de 6: Crèvecoeur le Grand

27 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / Le Financement des investissements Les Emprunts Nouveaux L emprunt, en très forte augmentation (+133%) et 1er mode de financement des investissements.

28 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / Le Financement des investissements Les Emprunts Nouveaux Répartition des emprunts nouveaux par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une répartition des emprunts nouveaux complètement bouleversée, qui résulte principalement des travaux de construction au CHR

29 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / Le Financement des investissements Les Dotations et Subventions reçues Des dotations et subventions qui constituent entre 2% et 3,5% des acquisitions dimmobilisation.

30 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / Le Financement des investissements Les Dotations et Subventions reçues Répartition des dotations et subventions reçues par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une répartition des dotations et subventions reçues modifiée

31 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / La Variation du FRNG Des ressources de financement supérieures aux emplois (principalement en 2008 et 2009) qui permettent aux EPS de reconstituer leur fonds de roulement.

32 Les Comptes Consolidés La politique dinvestissement / La Variation du FRNG Répartition de la variation du FRNG par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une variation du FRNG répartie assez équitablement en 2007, mais profondément modifiée en 2009, avec une prépondérance pour le CHR et les CHG de niveau 3

33 Les Comptes Consolidés Le Bilan Fonctionnel Un FRI qui saméliore grâce aux emprunts souscrits, un BFR qui se détériore et qui traduit des difficultés en matière de recouvrement et une Trésorerie en hausse, qui bénéficie de lamélioration du FRI.

34 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles Le FRI, composante du FRNG 3L endettement, composante du FRI Le BFR La Trésorerie

35 Les indicateurs du TBF Le FRNG (en nbre de jours de charges courantes) Score de 0: Montdidier Score de 1: Chauny Score de 2: CHS Clermont, Noyon, Hirson Score de 5: Nouvion en Thièrache Score de 6: St Valéry, Rue, Grandvilliers

36 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles / Le FRI Un FRI en forte progression, grâce aux emprunts souscrits, et principalement pour le CHR et les CHG de niveau 3.

37 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles / Le FRI Répartition du FRI par catégorie dEPS en 2009 en 2007

38 Les Comptes Consolidés Lendettement, une composante du FRI Un endettement multiplié par 2 entre 2007 et 2009, et principalement généré par le CHR, les CHG de niveau 3 et de niveau 2.

39 Les Comptes Consolidés Lendettement, une composante du FRI Répartition de lencours de la dette par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une progression de la part du CHR dans l encours de la dette

40 Les indicateurs du TBF La Durée apparente de la Dette Score de 0: Senlis (+ Creil) Score de 1: Montdidier, Roye, St Valéry Anomalie: Creil

41 Les indicateurs du TBF L Indépendance Financière Score de 0: Creil, Senlis, Montdidier, Roye Score de 1: St Valéry, Rue Score de 5: St Gobain, Nanteuil le Haudouin, Crépy en Valois

42 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles / Le BFR Un BFR qui se détériore, essentiellement du fait des CHG de niveau 3 et 2.

43 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles / Le BFR Répartition du BFR par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une augmentation de la part des CHG de niveaux 3 et 2 dans le BFR

44 Les indicateurs du TBF Le BFR (en nbre de jours de charges courantes) Score de 1: Beauvais, Senlis, Montdidier, Rue, Score de 6: Crépy en Valois, SIH du Beauvaisis

45 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles / La Trésorerie Une Trésorerie qui bénéficie de la croissance du FRI.

46 Les Comptes Consolidés Les Grandeurs Bilantielles / La Trésorerie Répartition de la Trésorerie par catégorie dEPS en 2009 en 2007 Une trésorerie dont la quasi-moitié résulte des hôpitaux locaux et des autres CH

47 Les indicateurs du TBF La Trésorerie (en nbre de jours de charges courantes) Score de 0: Montdidier Score de 1: Compiègne, Senlis, Chauny, Noyon Score de 6: Grandvilliers, Rue, St Valéry

48 Synthèse Classement des EPS par catégorie Un score de 0 à 6 attribué à chaque établissement pour 9 indicateurs Une note globale comprise entre 0 et 54 pour chaque établissement

49 Synthèse Classement des EPS par catégorie : le CHR Le CHRU dAmiens: une note globale de 36/54, soit 6,7/10

50 Synthèse Classement des EPS par catégorie : les CHSP 1 - LEPSMD: une note globale de 29/54, soit 5,4/ Le CHI de Clermont: une note globale de 23/54, soit 4,3/ Le CHS P. Pinel: une note globale de 22/54, soit 4,1/10 Une note globale moyenne de 24,7/54 pour les CHSP, soit 4,6/10

51 Synthèse Classement des EPS par catégorie : les CHG de niveau Le CH d Abbeville: une note globale de 34/54, soit 6,3/ Le CH de St Quentin: une note globale de 29/54, soit 5,4/ Le CH de Compiègne: une note globale de 27/54, soit 5/10 3 bis - Le CH de Beauvais: une note globale de 27/54, soit 5/ Le CH de Soissons: une note globale de 25,5/54, soit 4,7/10 6 -Le CH de Creil: une note globale de 23/54, soit 4,3/10 Une note globale moyenne de 27,6/54 pour les CHG de niveau 3, soit 5,1/10

52 Synthèse Classement des EPS par catégorie : les CHG de niveau 2

53 1 - Le CH de Péronne: une note globale de 35/54, soit 6,5/ Le CH de Clermont: une note globale de 32/54, soit 5,9/ Le CH de Château Thierry: une note globale de 30/54, soit 5,6/ Le CH de Laon: une note globale de 29/54, soit 5,4/ Le CH de Noyon (Haute Vallée de l Oise): une note globale de 23/54, soit 4,3/ Le CH de Chauny: une note globale de 21/54, soit 3,9/10 7 -Le CH de Senlis: une note globale de 16/54, soit 3/10 Une note globale moyenne de 26,6/54 pour les CHG de niveau 2, soit 4,9/10

54 Synthèse Classement des EPS par catégorie : les CHG de niveau 1

55 1 - Albert: une note globale de 34/54, soit 6,3/ St Gobain: une note globale de 33/54, soit 6,1/ Chaumont en Vexin: une note globale de 32/54, soit 5,9/10 3 bis - Ham: une note globale de 32/54, soit 5,9/10 3 ter - La Fère: une note globale de 32/54, soit 5,9/ Corbie: une note globale de 31/54, soit 5,7/ Decroze Pont Ste Maxence: une note globale de 30/54, soit 5,6/ Doullens: une note globale de 29/54, soit 5,4/10 8 bis - Guise: une note globale de 29/54, soit 5,4/ Vervins: une note globale de 28,5/54, soit 5,3/ Hirson: une note globale de 28/54, soit 5,2/ Montdidier: une note globale de 16/54, soit 3/10 Une note globale moyenne de 29,5/54 pour les CHG de niveau 1, soit 5,5/10

56 Synthèse Classement des EPS par catégorie : les HL et autres CH

57 1 - Crépy en Valois: une note globale de 39/54, soit 7,2/10 1 bis - Nouvion en Thièrache: une note globale de 39/54, soit 7,2/ Grandvillers: une note globale de 38/54, soit 7/10 3 bis - Rue: une note globale de 38/54, soit 7/ Crèvecoeur le Grand: une note globale de 37/54, soit 6,9/ Nanteuil le Haudouin: une note globale de 32/54, soit 5,9/10 6 bis - Roye: une note globale de 32/54, soit 5,9/ St Valéry: une note globale de 31/54, soit 5,7/10 8 bis - Bohain: une note globale de 31/54, soit 5,7/10 Une note globale moyenne de 35,2/54 pour les HL et autres CH, soit 6,5/10

58 Synthèse Classement des EPS par catégorie : les SIH 1 - Le SIH du Beauvaisis: une note globale de 38/54, soit 7/ Le SIH de Corbie: une note globale de 32/54, soit 5,9/ Le SIH de Clermont: une note globale de 27/54, soit 5/10 Les SIH: une note globale moyenne de 32,3/54, soit 6/10

59 Synthèse Classement des EPS par catégorie : en résumé

60 1 - Le CHR: une note globale de 36/54, soit 6,7/ Les HL et autres CH: une note globale de 35,2/54, soit 6,5/ Les SIH: une note globale de 32,3/54, soit 6/ Les CHG de niveau 1: une note globale de 29,9/54, soit 5,5/ Les CHG de niveau 3: une note globale de 27,6/54, soit 5,1/ Les CHG de niveau 2: une note globale de 26,6/54, soit 4,9/10 7: les CHSP: une note globale de 24,7/54, soit 4,6/10 Une note globale moyenne de 30,3/54, soit 5,6/10 toutes catégories confondues

61 Synthèse Points Faibles : Une exploitation déficitaire depuis 2005 Une faiblesse du recouvrement qui affecte le BFR Points Forts : Une politique d investissement dynamique Un FRNG soutenu par une capacité d endettement importante Des axes d amélioration : la qualité comptable, les conventions de partenariat

62 La Qualité Comptable Un Outil: lIASQCL - Indice Agrégé de Suivi de la Qualité des Comptes Locaux Quest ce que cest? –Un instrument de mesure de la qualité comptable A quoi ça sert? –A garantir une qualité comptable –A valoriser les comptes et à améliorer les prestations dexpertise financière –A préparer la certification des comptes des collectivités (prévue pour les comptes des EPS 2014)

63 La Qualité Comptable Un Outil: lIASQCL LIASQCL est structuré en différents groupes d ITEMS Les points faibles reflètent le rapport de la cour des comptes de 2007 sur les comptes hospitaliers Qualité comptable et démarche partenariale

64 La Qualité Comptable LIASQCL : Les Résultats

65 La Qualité Comptable Un Outil: lIASQCL Les points d amélioration - les items de Haut de Bilan: amortissements, imputation définitive, frais détude, provisions, subventions dinvestissement transférables - les Comptes d Imputation Provisoire (CIP) - Les opérations de fin d exercice: les charges à payer, les produits à recevoir, les charges et produits constatés d avance

66 La Qualité Comptable Un Outil: lIASQCL L IASQCL reflète le rapport de la Cour des comptes de 2007 sur la qualité comptable dans le secteur hospitalier Extrait du rapport de la Cour des Comptes: […La fiabilité des comptes dépend d une chaîne financière d opérations et nécessite une bonne coopération entre l ordonnateur (le directeur d hôpital), chargé de l exécution du budget et le comptable public (relevant de la DGFIP), chargé de vérifier la régularité des opérations et de tenir la comptabilité patrimoniale. L ordonnateur doit en particulier garantir l exhaustivité et la réalité des charges à payer, des produits à recevoir et des charges et produits constatés d avance…]

67 Les conventions de partenariat Le renforcement du partenariat avec les EPS Les conventions de partenariat Le renforcement du partenariat avec les EPS Deux types de partenariat existent: Les Conventions de Services Comptable et Financier (CSCF) destinées aux EPS ayant plus de 70 millions deuros de recettes. Les engagements partenariaux destinés aux EPS ayant moins de 70 millions deuros de recettes.

68 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "La Situation des Etablissements Publics de Santé Région PICARDIE."

Présentations similaires


Annonces Google