La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JOURNEE PEDAGOGIQUE DE L APSVT SECTION DU KADIOGO 28 -03 -2012 CONCLUSIONS DE L ATELIER SUR L HARMONISATION DES NOTIONS ET CONCEPTS EN GENETIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JOURNEE PEDAGOGIQUE DE L APSVT SECTION DU KADIOGO 28 -03 -2012 CONCLUSIONS DE L ATELIER SUR L HARMONISATION DES NOTIONS ET CONCEPTS EN GENETIQUE."— Transcription de la présentation:

1 JOURNEE PEDAGOGIQUE DE L APSVT SECTION DU KADIOGO CONCLUSIONS DE L ATELIER SUR L HARMONISATION DES NOTIONS ET CONCEPTS EN GENETIQUE

2 INTRODUCTION Pour répondre aux préoccupations des enseignants en matière denseignement de la génétique,l Inspection de SVT a organisé cet atelier autour des difficultés rencontrées par les enseignants dans lenseignement de la Génétique en classe.

3 DES PERSONNES RESSOURCES Le professeur ZONGO Jean Didier de lUFR/SVT de lUniversité de OUAGADOUGOU et deux de ses collaborateurs nous a donné leur éclairage sur les différentes préoccupations soulevées

4 De lambiguïté de certaines notions telles que le caractère, caractère allélomorphe et allèle. Caractère : expression dun gène ou dun groupe de gènes, expression ou manifestation visible ou mesurable dun gène donné, il renvoie à la notion de phénotype. Tout part du locus du gène. Le locus est le site du gène sur le chromosome. Chaque locus est occupé par un allèle à la fois mais il peut exister plusieurs allèles pour un caractère donné. Le caractère est dit alors polyallélique.

5 Suite Un individu diploïde porte donc, pour chaque gène, deux locus (un sur chaque chromosome homologue). Si les deux locus sont occupés par le même allèle, lindividu est dit homozygote. Sils sont occupés par des allèles différents, lindividu est dit hétérozygote.

6 Il existe des caractères polyalléliques. Des relations existent entre les allèles : ou bien l un domine lautre: lallèle qui domine est dit dominant, lautre est dit allèle récessif (le phénotype est celui de lhomozygote dominant). Ou bien ils sont codominants ( le phénotype de lhétérozygote est différent de ceux des deux homozygotes).

7 Des difficultés dannotation dans le cas où le caractère sauvage est récessif. Le signe + signifie sauvage. Le signe + peut être affecté à un allèle dominant ou à un allèle récessif.

8 De la question concernant linterprétation chromosomique obligatoire dans le cas de lindépendance des caractères : cela dépend de ce que lon exige de lélève. Si cela est formulé sous forme ditem. Dans le cas contraire ce nest pas exigé.

9 Suite On dira caractère couleur et phénotype rouge, vert, … NB : dire quun caractère est dominant est donc incorrect

10 Des différentes démarches dans linterprétation des données de génétique. Les expériences peuvent être diverses.

11 Du manque dharmonisation dans lécriture des conventions génétiques : gamètes, génotypes, échiquier de croisement : chaque locus est représenté par une lettre majuscule. Pour un couple dallèles, lallèle dominant sera représenté par le même lettre majuscule et lallèle récessif par la même lettre minuscule. On numérote les allèles dans le cas de la polyallélie. Par exemple pour le locus A qui aurait K allèles, les allèles seront A 1,A 2 A 3 …….A k En cas de codominance, on note tout en majuscule avec des indices, mais dans le cas de la polyallélie, les lettres doivent être en minuscule si les allèles sont récessifs par rapport aux autres.

12 Annotation sur les chromosomes Par consensus, on retient de noter la représentation des génotypes avec deux barres et de représenter les allèles avec une barre. Pour les chromosomes sexuels, on retient confère texte de base

13 De la carte factorielle : latelier a convenu de la noter avec deux barres, compte tenu du fait quon a adopté de noter les génotypes avec deux barres.

14 Des difficultés dharmonisation des symboles dans lécriture et dans la représentation des pedigrees latelier a retenu de : - noter les générations en chiffres romains et les individus en chiffres arabes de 1 à n. - recenser lensemble des symboles et conventions et porter à la connaissance de tous les enseignants.

15 Des difficultés de formulation des hypothèses dans la détermination du mode de transmission des caractères dans la génétique humaine (Dominance et récessivité, localisation chromosomique du gène). Par exemple, le fait quune tare ne saute pas de génération est-elle suffisante pour affirmer que le caractère est dominant ? Cela nest pas suffisant, il faut rechercher dautres indices.

16 De la place de la mutation par inversion dans les types de mutation. Elle est une double substitution, à renvoyer dans les mutations chromosomiques

17 De la question des évaluations en génétique formulées comme : analyser, déduire, interpréter Latelier a retenu quil faut insister sur la clarté des consignes, des items lors de la formation des apprenants. Le mieux serait donc déclater les questions en de petites questions précises et explicites

18 De la notion de dominance mettre au contraire relation entre les allèles.

19 Du choix des symboles des allèles Ne pas tenir rigueur de la présentation ( =, :, ). Tenir rigueur dans le raisonnement et la notation des symboles lors des enseignements en classes. - Ne pas omettre de préciser le type de gamètes (mâle ou femelle) au niveau de léchiquier de croisement. Noter également les gamètes avec les fréquences(x/1) dans léchiquier.

20 De la déduction des conclusions - Pour la déduction, il est plus logique dans le cas de la résolution des exercices de génétique de retenir : les résultats expérimentaux sont conformes aux résultats théoriques. Si non que linverse est également possible

21 Les difficultés pédagogiques essentielles : - la diversité de conception des enseignants sur le nombre et la formulation des lois de Mendel Comment faire apparaître les notions et les définitions des concepts? Quelle sont les bonnes formulations des lois de Mendel Quelle est la démarche de résolution des exercices sur le pedigree?

22 les participants ont pu saccorder sur le fait que pour les notions et les définitions des concepts, le Professeur, à partir dénoncés dexercices devra faire apparaître progressivement les différentes notions. il a été demandé à linspection de SVT de trouver les bonnes formulations des lois de Mendel et de la démarche de résolution des exercices sur le pedigree.

23 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "JOURNEE PEDAGOGIQUE DE L APSVT SECTION DU KADIOGO 28 -03 -2012 CONCLUSIONS DE L ATELIER SUR L HARMONISATION DES NOTIONS ET CONCEPTS EN GENETIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google