La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D1 : Ophtalmologie : 2007-2008 1 er cours : Lanatomie fonctionnelle du système visuel Dr Florence RIGAUDIERE 2 ième cours : Application à lévaluation des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D1 : Ophtalmologie : 2007-2008 1 er cours : Lanatomie fonctionnelle du système visuel Dr Florence RIGAUDIERE 2 ième cours : Application à lévaluation des."— Transcription de la présentation:

1 D1 : Ophtalmologie : er cours : Lanatomie fonctionnelle du système visuel Dr Florence RIGAUDIERE 2 ième cours : Application à lévaluation des aptitudes visuelles - à la conduite: médecin traitant - professionnelles: ophtalmologiste et médecin du travail Dr Jean-François LE GARGASSON

2 Cortex Vis I aire Deux yeux : vision binoculaire - Genèse des signaux Voies de conduction visuelles : Deux nerfs optiques Chiasma Tractus optique Relais synaptique au CGL Radiations optiques Cortex visuel primaire & Nombreuses aires visuelles associées : - Perception Rappel danatomie des voies visuelles OG OD Daprès Vital-Durand 1986

3 Rappel sur le stimulus du système visuel : Stimulation qui aboutit à une sensation La lumière visible : Gamme restreinte de longueurs donde 400 nm – 700 nm Gamme étendue de niveaux lumineux

4 Rappel sur le stimulus du système visuel : Stimulation qui aboutit à une sensation La lumière visible : Gamme étendue de niveaux lumineux Très faibles ou faibles niveaux lumineux : clair de lune éclairage de ville la nuit NL dits scotopiques ou mésopiques = Vision de nuit 400 – 700 nm : perception en nuances de gris clair ou très foncé

5 Rappel sur le stimulus du système visuel : Stimulation qui aboutit à une sensation La lumière visible : Gamme étendue de niveaux lumineux * Forts niveaux lumineux : Lumière du jour ou son équivalent : sources lumineuses NL dits photopiques = Vision de jour 400 – 700 nm : perception en couleurs

6 Rétine : récepteur des images de lespace objet fovéola Point dimpact de laxe visuel 10 degrés centraux de la rétine : « rétine centrale » correspondent Champ visuel central en vision de jour Zone du « bien voir » 10 degrés centraux visible si le fond de loeil est éclairé à travers la pupille

7 Rétine : récepteur des images de lespace objet 10 degrés centraux En dehors de la zone centrale Images projetées sur Le pôle postérieur ou « rétine périphérique » correspond Champ visuel périphérique en vision de jour « zone dalerte » … Déclenche les mouv des yeux ou de la tête image : zone centrale visible si le fond de loeil est éclairé à travers la pupille

8 Architecture fonctionnelle de la rétine : organisation rétine : centrale - périphérique : 3 étages Cliché : SG Rosolen

9 Vue sous un angle de 2° environ Zone dimpact de laxe visuel Lieu de focalisation des images Zone avasculaire Un seul type de cellules : les cônes atteints directement par la lumière Fovéola : une exception rétinienne 350 µm

10 Architecture fonctionnelle de la rétine : organisation Rétine : centrale : pratiquement que des cônes périphérique : cônes et bâtonnets En vision de jour : Zone centrale : vision précise acuité visuelle et Vis Coul Zone périphérique : zone dalerte

11 Article externe : Photopigment : transduction Bât : rhodopsine Cônes : photopigm L ou photopigm M ou photopigm S = trois types de cônes dits L, M et S Schnapf et Baylor Pour la Science 1990 Caractéristiques des photorécepteurs : cônes et bâtonnets

12 Propriétés des cônes et bâtonnets dues à celles des photopigments : transduction Étape initiale : Absorption des photons Résultat : variation de leur état de polarisation Mécanismes semblables cônes et bâtonnets À lobscurité : PR dépolarisés À la lumière : PR hyperpolarisés

13 Pour différents niveaux lumineux scotopiques : Vision de nuit : Seule la rhodopsine est capable dabsorber les photons donc seuls les bâtonnets fonctionnent… Codage des longueurs donde : Lié aux différentes probabilités dabsorption des photons en fonc de leurs longueurs donde par la rhodopsine

14 Rhodopsine : un seul photopigment : vision en nuances de gris 510 nm400 nm650 nm Probabilité dabsorption des photons = f(longueurs donde) L1 L2 L3 L4

15 Sur une large surface : sommation des faibles NL : bonne perception perte de lanalyse de lespace : AV basse NO MLB P P P cônesbâtonnets c. bipolaires naines de cônes L ou M c. amacrines AII c. ganglionnaires naines axones des c. gg c. bipolaires de bâtonnets c. horiz 40 bâtonnets : 1 c bip de B

16 Pour différents niveaux lumineux photopiques : Vision de jour : Codage des longueurs donde par combinaison de leurs probabilités dabsorption par les trois photopigments de cônes : Vision en couleurs

17 S: 420 M: 530 L: 560 a b c d e f g L1 L2 L3 L4 Probabilité dabsorption des photons = f(longueurs donde)

18 Pour différents niveaux lumineux photopiques : Vision de jour : Mécanismes champ visuel central : bonne acuité visuelle champ visuel périphérique : acuité visuelle moindre bonne percep des mouv Liés aux propriétés des cônes centraux et périphériques

19 La voie P (ou parvo) reçoit ses informations : En NL scotopique : * Bâtonnets via bipolaires de bâtonnets et AII En NL photopique : * Cônes L ou M via bipolaires naines ON ou OFF Transmises pour ces deux niveaux : * aux cellules ganglionnaires naines ON ou OFF 80 % fibres du NO petits calibres : conduction lente influx se termine aux c. parvocellulaires du CGL Par les radiations optiques se projette au cortex visuel primaire à la couche 4C

20 La voie P assure le codage : En NL photopique : - basses fréquences temporelles - hautes fréquences spatiales - forts contrastes lumineux (statiques) Par antagonisme voies ON - voies OFF acuité visuelle statique fine Par codage - moyennes et gdes longueurs donde ( nm) - comparaison des réponses issues des cônes L ou M vision des couleurs Performances optimales au centre de la rétine…

21 K NO SML M M K c. bipolaires de cônes S c. ganglionnaires bistratifiées cônes axones des c. gg c. bipolaires diffuses de cônes L et M c. ganglionnaires parasols Plusieurs cônes L et M : une voie M : 2 c bip diffuses : ON - OFF 20 % Relais aux couches magno cellulaires des CGL

22 La voie M (ou magno) assure le codage : En NL photopique : - basses fréquences spatiales - hautes fréquences temporelles Perception du mouvement acuité visuelle dynamique Performances optimales en périphérie de la rétine…

23 Conclusion Toute altération de la fovéola et, plus largement, toute pathologie de la macula (10° centraux) altération de lacuité visuelle altération de la vision des couleurs Toute altération du champ visuel périphérique: En vision de jour : altération de la perception du mouv En vision de nuit : altération de la perception lumineuse


Télécharger ppt "D1 : Ophtalmologie : 2007-2008 1 er cours : Lanatomie fonctionnelle du système visuel Dr Florence RIGAUDIERE 2 ième cours : Application à lévaluation des."

Présentations similaires


Annonces Google