La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne."— Transcription de la présentation:

1 2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne 2.2.2La soutenabilité de la dette publique 2.2.3Les ajustements non keynésiens 2.3Laffirmation des politiques de règles 2.3.1Lindépendance des Banques Centrales 2.3.2Les règles budgétaires 2.4Quelle politique pour lemploi ? Un débat global : relance ou baisse du coût du travail ? Le « traitement social » du chômage Améliorer le fonctionnement du marché du travail La question du partage du travail Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 1

2 2 2. Linflexion des politiques économiques 2.4 Quelle politique pour lemploi ? Politique de lemploi devient un enjeu de politique économique Évolution dans les années 70 : objectif en matière demploi ne renvoie plus seulement à une politique globale de relance Nécessité de mesures spécifiques afin de faire face à la montée du chômage et à des caractéristiques nouvelles du phénomène (allongement durée du chômage entre autres) Diversité renvoie aux analyses différentes du chômage mais aussi à des objectifs particuliers

3 2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne 2.2.2La soutenabilité de la dette publique 2.2.3Les ajustements non keynésiens 2.3Laffirmation des politiques de règles 2.3.1Lindépendance des Banques Centrales 2.3.2Les règles budgétaires 2.4Quelle politique pour lemploi ? Un débat global : relance ou baisse du coût du travail ? Le « traitement social » du chômage Améliorer le fonctionnement du marché du travail La question du partage du travail Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 3

4 4 2. Linflexion des politiques économiques 2.4 Quelle politique pour lemploi ? Un débat global : relance ou baisse du coût du travail ? Logique keynésienne : dynamique de lemploi est liée à celle de la croissance Données : O. Bouba-Olga – pays développés

5 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 5 Mais lien croissance emploi – diminution du chômage est plus complexe

6 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 6 Au final relation floue croissance - chômage

7 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 7 Références historiques récentes : années 90 aux Etats Unis, fin des années 90 et début des années 2000 en France Ralentissement de la croissance se traduit par du chômage

8 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 8 Discussion Lien croissance - création demplois (loi dOkun, contenu de la croissance en emplois) Lien création demplois – chômage (démographie, activité, courbe de Beveridge) Identification dun chômage structurel irréductible même en cas de forte croissance

9 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 9 Logique libérale : question du chômage renvoie à celle du coût du travail Baisse du coût du travail doit avoir un impact positif sur lemploi et le chômage Effet compétitivité (coût des entreprises) Effet substitution dans la combinaison productive (capital substitué au travail) Effet sur loffre et la demande de travail

10 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 10 Question se pose essentiellement pour le travail peu qualifié (faible productivité) Mesures à mettre en œuvre pour une baisse du coût du travail Réflexion sur le SMIC (expériences US des années 90) Mesures spécifiques pour les travailleurs jeunes (« SMIC jeune », CPE) Allègement cotisations sociales (mesure essentielle en France depuis le milieu des années 90)

11 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 11 Bilan de la politique Débat sur limpact : Période 1993 – 1997 : 100 à emplois crées ou sauvegardés (200 à euros 2009 par emploi)

12 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 12 Nous avons alors pu décomposer les différents effets attendus de ces allégements sur lemploi en deux grandes catégories : l « effet de substitution » global qui se décompose entre la substitution capital/travail macroéconomique auquel sajoute leffet « assiette » lié au ciblage de la mesure sur les bas salaires ; l « effet volume » qui se décompose entre la hausse de la demande domestique liée à la baisse des prix et la hausse de la masse salariale, les gains de compétitivité en raison de lamélioration des parts de marché en interne et en externe et leffet négatif du financement de la mesure, que ce soit par la hausse des prélèvements obligatoires (PO) ou la réduction de la dépense publique. Selon notre évaluation, résumé dans le tableau 1, les exonérations de cotisations sociales patronales sur les bas salaires permettent de créer emplois la première année et environ au bout de cinq ans. Sur les emplois attendus à cinq ans, seraient dus à leffet de substitution global dont seraient liés à la substitution capital/travail macroéconomique et à l « effet dassiette » en raison de la forte baisse du coût du travail sur les bas salaires. A cela sajoutent emplois générés par le supplément de revenu domestique et par les gains de compétitivité et la contribution positive du commerce extérieur à la variation du PIB. En revanche, l « effet volume » sur lemploi devient négatif si lon finance la mesure ex post : la hausse dun mix représentatif de la structure de la fiscalité réduit leffet global de la mesure de emplois à 5 ans ; la baisse dun mix représentatif de la structure de la dépense publique diminue lemploi de à 5 ans. Eric Heyer – Mathieu Plane - Blog de lOFCE – 13 mars 2013

13 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 13 À léchelle macroéconomique globale, pas de corrélation stricte entre coût du travail et chômage (cf. France – Allemagne) Difficulté pour déterminer un impact significatif de lexistence du SMIC sur lemploi Allègement des charges sociales sur les bas salaires a un impact positif mais difficile à mesurer (+ interrogation sur lexistence de « trappes à bas salaires ») Débat sur la « TVA sociale » (transfert dune partie des cotisations sociales sur le travail vers la TVA)

14 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 14

15 Politiques de lemploi Emplois aidés Politiques passives Indemnisation des chômeurs Réduction de loffre de travail (préretraites, …) Flexibilité du salaire et du coût de la main doeuvre Niveau du salaire minimum Formes et niveau de la protection de lemploi Politiques actives Flexibilité quantitative Flexibilité qualitative Mobilité de la main doeuvre Appariement offre – demande de travail

16 2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne 2.2.2La soutenabilité de la dette publique 2.2.3Les ajustements non keynésiens 2.3Laffirmation des politiques de règles 2.3.1Lindépendance des Banques Centrales 2.3.2Les règles budgétaires 2.4Quelle politique pour lemploi ? Un débat global : relance ou baisse du coût du travail ? Le « traitement social » du chômage Améliorer le fonctionnement du marché du travail La question du partage du travail Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 16

17 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo Linflexion des politiques économiques 2.4 Quelle politique pour lemploi ? Le « traitement social » du chômage Politique « passive » Combinaison daides aux chômeurs et dopérations débouchant sur une réduction du nombre de demandeurs demplois Indemnisation des chômeurs : question du montant et de la durée optimale (question des incitations, de la compensation de la perte de revenu, du coût de la recherche demplois) Logique micro et macroéconomique

18 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 18 Action sur le nombre dactifs préretraites (mesure importante dans les premiers temps de la crise avec interrogations sur des effets pervers et sur la contradiction avec la question des retraites) Allongement de la scolarité, développement de la formation Développement des emplois aidés (publics, para publics ou privés) première expérience : emplois jeunes rapprocher travailleurs en difficulté de lemploi : TUC, CES

19 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 19 Assemblée Nationale

20 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 20

21 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 21

22 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 22

23 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 23 Question de lefficacité Tension entre objectif dinsertion et objectif de court terme sur les chiffres du chômage Existence deffets daubaine pour les employeurs et de substitution entre demandeurs demploi Question des publics cibles Conditions de réussite : contrats longs avec accompagnement et formation ; efficacité plus grande dans le secteur privé que dans le public

24 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 24 Question du coût

25 2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne 2.2.2La soutenabilité de la dette publique 2.2.3Les ajustements non keynésiens 2.3Laffirmation des politiques de règles 2.3.1Lindépendance des Banques Centrales 2.3.2Les règles budgétaires 2.4Quelle politique pour lemploi ? Un débat global : relance ou baisse du coût du travail ? Le « traitement social » du chômage Améliorer le fonctionnement du marché du travail La question du partage du travail Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 25

26 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo Linflexion des politiques économiques 2.4 Quelle politique pour lemploi ? Améliorer le fonctionnement du marché du travail 1- Une lecture strictement libérale laccent sur les incitations « activation » des politiques de lemploi : faire en sorte que les bénéficiaires des politiques choisissent lactivité (workfare – Clinton ; passage du RMI au RSA) Incitations dordre financier : primes (PPE – impôt négatif) ou pénalisation en termes dallocation

27 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 27 Améliorer la fluidité du marché du travail Réduction des obstacles à la circulation de la main dœuvre entre emplois détruits et emplois créés Question de la protection des emplois (règles de licenciement, contrat de travail) Interrogations sur limpact global dune déréglementation du marché du travail

28 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo Améliorer lappariement entre demandeurs demploi et emplois disponibles Circulation de linformation (création de Pôle Emploi) Formation des demandeurs demploi Incitations à la mobilité (professionnelle, géographique) Question des contraintes sur les chômeurs

29 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo La question de la flexibilité Définition : mode de gestion de la main dœuvre qui permet aux entreprises dadapter rapidement la production et lemploi (loffre) aux fluctuations rapides des commandes des clients (demande) Cinq types de flexibilité du travail (B. Brunhes) : flexibilité externe quantitative (variation à CT des effectifs des entreprises) flexibilité externe qualitative (ou externalisation) flexibilité salariale (variation masse salariale de lentreprise en fonction de la conjoncture) flexibilité interne quantitative (variation quantité dheures travaillées pour un effectif donné) flexibilité interne qualitative (ou flexibilité fonctionnelle : emploi des travailleurs à des fonctions variables)

30 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 30 Débat sur la flexibilité Nécessaire et positive pour lentreprise (mutation des marchés, concurrence, fluctuations conjoncturelles) Absence de flexibilité fragilise lemploi dans sa totalité

31 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 31 Effets à discuter pour le salarié : précarisation de lemploi (montée de lemploi précaire dans les stocks demplois et surtout dans les flux)

32 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 32

33 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 33

34 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 34 Impacts macroéconomiques et macrosociaux Conséquence sur la dynamique de croissance (consommation) Effritement de la société salariale (Castel)

35 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo La flexisécurité : une panacée ? Flexibilité est jugée nécessaire et positive mais linstabilité quelle génère doit être compensée par des garanties pour les salariés (Pays Bas (1995) – Danemark (1999) : logique de lAccord National Interprofessionnel (janvier 2013)

36 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 36 Interrogations sur la complexité du principe, en particulier dans larticulation entre flexibilité et sécurité avec différentes modalités dorganisation Interrogations sur la diffusion du principe (modèle reproductible ou importance des conditions nationales ?) Interrogations sur une remise en cause actuelle des modèles scandinaves (réduction des garanties pour les salariés, question du coût du système, affirmation du principe de « mobication » : mobilité + éducation)

37 2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne 2.2.2La soutenabilité de la dette publique 2.2.3Les ajustements non keynésiens 2.3Laffirmation des politiques de règles 2.3.1Lindépendance des Banques Centrales 2.3.2Les règles budgétaires 2.4Quelle politique pour lemploi ? Un débat global : relance ou baisse du coût du travail ? Le « traitement social » du chômage Améliorer le fonctionnement du marché du travail La question du partage du travail Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 37

38 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo Linflexion des politiques économiques 2.4 Quelle politique pour lemploi ? La question du partage du travail Politique se traduisant par une réduction du temps de travail (sur la vie, lannée, la semaine) avec pour objectif de réduire le chômage 1- Réponse conjoncturelle à la crise : Allemagne – France avec une place différenciée du chômage partiel (prise en charge financière, « occupation » de salariés)

39 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 39

40 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo Politique « volontariste » de baisse du temps de travail (Front Populaire – 1936, Gouvernement Mauroy – 1981, 35 heures – 1997) Triple justification : Impact immédiat sur le chômage Inscription dans un processus historique de longue durée de baisse du temps de travail Impact sur le mode de vie Question des conditions dapplication, en particulier impact sur les coûts de production des entreprises

41 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 41

42 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 42

43 Ch. 9 - Débats de politique économique - Diapo 3 43 Bilan complexe Estimation de création denviron emplois par les 35 heures à partir de 1998 (mais quelle origine : temps de travail, baisses des charges sociales, réorganisation production ?) Désorganisation dans certains secteurs (hôpitaux) Difficulté pour estimer limpact sur la longue période compte tenu des évolutions législatives Impact social (temps libre) complexe et différencié selon les catégories


Télécharger ppt "2.Linflexion des politiques économiques 2.1La priorité à la lutte contre linflation 2.2La question du déficit et de la dette 2.2.1Léquivalence néo ricardienne."

Présentations similaires


Annonces Google