La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les conditions de la profitabilité Un retour nécessaire sur lhistoire de lindustrie automobile Michel FREYSSENET CNRS-Paris, GERPISA École Polytechnique-HEC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les conditions de la profitabilité Un retour nécessaire sur lhistoire de lindustrie automobile Michel FREYSSENET CNRS-Paris, GERPISA École Polytechnique-HEC."— Transcription de la présentation:

1 Les conditions de la profitabilité Un retour nécessaire sur lhistoire de lindustrie automobile Michel FREYSSENET CNRS-Paris, GERPISA École Polytechnique-HEC Palaiseau, 21 Février 2012

2 Rien nest définitif… La faillite des Big Three étatsuniens La suprématie des constructeurs allemands sur les autres constructeurs européens Les désillusions japonaises La percée rapide de Hyunda ï -Kia Les ambitions chinoise et indienne

3

4

5

6

7

8

9 Des simplications parfois nécessaires, mais souvent désastreuses Les trois périodes supposées Période dite artisanale Période dite taylorienne- fordienne Période actuelle dite de la production au plus juste … et les faits Lautomobile naît de la production de série Taylor, Ford et Sloan sopposent Toyota a dû réformer son système et il est le seul à lappliquer

10 Il ny a pas eu une seule stratégie et un seul modèle performant par période Au moins deux stratégies de profit jusquen 1910: qualité et diversité et flexibilité auxquelles viennent sajouter successivement les stratégies: volume, volume et diversité et innovation et flexibilité, durant lentre-deux-guerres complétées par la stratégie « réduction permanente des coûts à volume constant » après la deuxième guerre mondiale Chaque stratégie a généralement donné naissance à au moins un modèle productif

11 Les stratégies de profit Les sources de profit les économies déchelle la diversité de loffre la qualité du produit linnovation commercialement pertinente la flexibilité productive la réduction permanente des coûts à volume constant Les combinaisons de sources de profit la stratégie qualité la stratégie diversité et flexibilité la stratégie volume la stratégie volume et diversité la stratégie réduction permanente des coûts la stratégie innovation et flexibilité

12

13 , Lintrouvable production artisanale Bien que les principales inventions soient allemandes, lindustrie automobile na î t et se d é veloppe en France car les conditions y sont r é unies Les premiers constructeurs sont des industriels du cycle ou de la construction hyppomobile, produisant en s é rie

14 La stratégie de qualité (1) Caractéristiques marges permises par des produits considérés socialement comme de haut de gamme ou de luxe distribution commerciale au niveau international

15 La stratégie de qualité (2) Conditions un marché international de haut de gamme une main dœuvre réputée pour son professionnalisme Exigences produits symboles de la fortune et des catégories sociales supérieures qualité à toutes les phases de la production et de la distribution valorisation du profes- sionnalisme et des compétences rares

16 La stratégie diversité et flexibilité (1) Caractéristiques marges permises par des produits répondant spécifiquement à des demandes distinctes ajustement rapide des coûts aux variations de la demande

17 La stratégie diversité et flexibilité (2) Conditions un marché hétérogène une main dœuvre flexible Exigences produits spécifiques à des clientèles distinctes une organisation flexible une relation salariale incitative

18

19

20 , de nouvelles stratégies de profit, sans les conditions macros et micros dune mise en œuvre performante durable Ford contre Taylor La crise précoce du système de production Ford Sloan rend compatible le volume et la diversité Chrysler dépasse Ford Le modèle Woollardien

21 La stratégie volume (1) Caracteristiques Économies déchelle par la production dun nombre limité de modèles standard, en quantité croissante

22 La stratégie volume (2) Conditions un marché homogène constamment croissant une main-doeuvre abondante et mobilisable Exigences un produit standard spécifique une organisation productive standardisée et intégrée un salaire relativement élevé et uniforme

23

24 La stratégie volume et diversité (1) Caractéristiques combinaison des économies d échelle pour les parties invisibles et des effets de variété sur les parties visibles

25 La stratégie volume et diversité (2) Conditions demande croissante et modérément hiérarchisée travail polyvalent et organisé Exigences mise en commun des pièces invisibles pour des modèles différents en surface maîtrise de la variété hiérarchisation salariale modérée et possibilité de carrière

26

27 La stratégie innovation et flexibilité (1) Caractéristiques marges permises par les modèles innovants, répondant à des attentes nouvelles exploitation de la rente d innovation le plus longtemps possible reconversion rapide, si échec

28 La stratégie innovation et flexibilité (2) Conditions couches nouvelles de population émergeant périodiquement salariés opportunistes et réactifs Exigences offrir des modèles conceptuellement innovants construire une organisation aisément reconvertible valoriser l innovation et la réactivité

29 , Les stratégies « volume » et « volume et diversité » trouvent les conditions de leur mise en œuvre durable, les autres stratégies sont incertaines ou en difficulté Le modèle fordien chez Ford et Volkswagen Le modèle sloanien chez General Motors, Renault et Fiat La stratégie incertaine de « réduction permanente des co û ts à volume constant » chez Peugeot et Toyota La strat é gie risqu é e « innovation et flexibilit é » chez Chrysler, Citro ë n et Honda La strat é gie moyennement profitable « qualit é » de Mercedes, BMW, Volvo et Saab Les h é sitations strat é giques de Nissan, Mitsubishi et Mazda

30 , affirmation de deux nouveaux modèles productifs et résurgence du modèle sloanien Sous les succès japonais, deux modèles opposés: le modèle toyotien et le modèle hondien, et les faiblesses des autres constructeurs Le passage réussi de VW au modèle sloanien, beaucoup plus laborieux chez PSA. Renault et Fiat cherchent leur voie Chrysler rena î t de ses cendres. Les light trucks sauvent GM et Ford Les nouveaux entrants cor é ens

31 Valeur ajoutée rapportée au « point mort » des constructeurs constamment profitables : Toyota, Honda, Volkswagen

32 Performances de Volkswagen

33 Toyota marché limité et crise de confiance (1952) adoption de la stratégie de « réduction permanente des coûts » invention du Système de Production Toyota la déclaration commune direction-syndicat (1962) le compromis toyotien le maintien de la stratégie de réduction permanente des coûts malgré le décollage du marché

34 La stratégieréduction permanente des coûts (2) Caractéristiques réduire les coûts à volume constant et en toutes circonstances n exploiter les autres sources de profit que dans la mesure où elles n empêchent pas la réduction des coûts éviter de prendre des risques techniques, sociaux, commerciaux et financiers

35 La stratégieréduction permanente des coûts (2) Conditions marché prévisible, privilégiant le rapport qualité/prix salariés organisés, placés sous contrainte de compétitivité extérieure Exigences volume, diversité et qualité juste nécessaires, sans innovation concept. organisation améliorable pas à pas acceptation par les salariés des consé- quences sur lemploi

36 Performances de Toyota

37

38 Performances de Honda

39

40 … tout modèle a des limites. Quels modèles de croissance économique prévaudront dans les 20 ans à venir? Après léclatement de la première bulle spéculative, Toyota change de modèle tout en conservant la même strat é gie de profit, Honda résiste. La crise asiatique Les tentations successives: les « pays émergents », lendettement, tout faire et être pr é sent partout, la « nouvelle é conomie »… Les nouveaux territoires de l automobile De nouveaux entrants: les constructeurs chinois et indiens Quel standard de voiture propre?

41 La crise du modèle toyotien l épreuve de la transplantation (années 80 et 90) hybridation et résultats variables bulle spéculative, explosion et changement de la structure de la demande ( ) la crise du travail chez Toyota réforme du SPT ou changement de système ?

42 Le robuste modèle hondien Honda anticipe les exigences de transplantation succès et adaptation aux États-Unis revers en Europe bulle spéculative, explosion et changement de la structure de la demande ( ) Honda se trompe de demande émergente... mais réagit très vite

43 Nissan : échec de la mise en cohérence l internationalisation productive comme moyen de contourner les difficultés au Japon crise et fin de la « direction duale » (1986) la reprise en main par la direction léchec du tout technique chez Nissan-Japon le poids de la dette l alliance avec Renault (1998)

44 et des autres :… Mazda, Nissan...

45 Performances de Nissan

46 Renault Trois stratégies de profit en 20 ans « volume et diversité » jusqu en 1984 « qualité » entre 1986 et 1992 « innovation et flexibilité » depuis 1993 … et le pilotage à vue depuis CG Renault répond-il aux exigences de la stratégie « innovation et flexibilité » ? capacité dinnovation indépendance financière taux dintégration bas mais le SPR?

47 Performances de Renault

48

49 Les défis de l Alliance quelle stratégie? deux scenarios adopter la même stratégie rendre compatibles les deux stratégies de profit actuellement différentes quel compromis ? quel modèle productif ?

50

51

52 La pluralité des modèles est engendrée dabord par la différenciation des modes de croissance ensuite par le choix dune stratégie de profit enfin par ladoption ou linvention de moyens qui soient cohérents et acceptables par les acteurs de lentreprise, pour la mettre en œuvre.

53 Définition des modèles productifs Les modèles productifs peuvent être définis comme descompromis de gouvernement dentreprise permettant de mettre en œuvre durablement une des stratégies de profit, viables dans le cadre des modes de croissance des pays où les entreprises développent leurs activités, et de rendre cohérents et acceptables par les acteurs concernés les moyens (politique-produit, organisation productive et relation salariale) répondant aux exigences de la stratégie de profit choisie.

54 Les deux conditions de la profitabilité dune firme La pertinence de sa stratégie de profit" par rapport aux "modes de croissance" des pays dans lesquels elle évolue La solidité du "compromis de gouvernement dentreprise entre ses principaux acteurs, lui permettant demployer des moyens (politique-produit, organisation productive et relation salariale) acceptables par eux et cohérents avec la stratégie de profit adoptée

55

56 Conclusion Une réévaluation de lhistoire des modèles productifs et de lindustrie automobile À chaque grande période historique, les modèles productifs ne sont ni uniques ni nationaux Les deux conditions de la pérennité des entreprises: pertinence de la stratégie et cohérence et acceptabilité des moyens Que peuvent les acteurs de lentreprise ? Lhistoire continue

57 Quelques ouvrages du GERPISA

58 Pour plus dinformations et danalyses


Télécharger ppt "Les conditions de la profitabilité Un retour nécessaire sur lhistoire de lindustrie automobile Michel FREYSSENET CNRS-Paris, GERPISA École Polytechnique-HEC."

Présentations similaires


Annonces Google