La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » « Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » Bakhtine « Pour faire un.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » « Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » Bakhtine « Pour faire un."— Transcription de la présentation:

1 « Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » « Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » Bakhtine « Pour faire un homme, il faut dautres hommes…Mes gènes me permettent de fabriquer des cordes vocales qui me permettent de parler, mais mes gènes ne mapprennent pas à parler…Ce sont dautres hommes qui mapprennent à parler. » A. Jacquard

2 DES DEFINITIONS Le langage constitue une aptitude spécifiquement humaine qui consiste à créer et à utiliser des systèmes symboliques à des fins de communication. La langue (orale et écrite) constitue un exemple de ces systèmes symboliques.

3 Le langage oral Michel ZORMAN Laboratoire Cogni-Sciences IUFM Centre de référence des troubles du langage CHU de Grenoble Poitiers le 24 mars 2004

4 LA PERFORMANCE DE LECTURE Gough & Tunmer 1986 L = R x CL = R x C Extraire de linformation de ce qui est écrit Identification des mots isolés Compréhension orale sémantique syntaxique Laboratoire Cogni-Sciences L=RC

5 Le développement du langage oral Laboratoire Cogni-Sciences

6 Les spécificités du LO Le langage, une prédisposition génétique de lespèce - Age et phases de développement assez fixes - Performances élevées, Le langage une plasticité cérébrale limitée dans le temps - Période critique, période privilégiée, - Phonologie et Syntaxe (grammaire) Un « module » spécifique des autres capacités cognitives - adultes cérébrolésés - Troubles spécifiques du langage oral

7 Les phases de développement du langage oral Lacquisition du langage sappuie sur des capacités liées au développement neurobiologique : - motivation à communiquer - facultés de catégorisations et dimitation - mémoire à court terme - Aptitudes à percevoir et à produire les sons de la parole 1.des vocalises au babillage (1 ère année) 2. du babillage aux mots (2 e année) 3. des mots aux phrases (3 e année)

8 Organisation et réorganisation du lexique Dominique Bassalo CNRS 2003 Étude de la production naturelle des interactions langagières avec leur entourage de 60 enfants Les Pourquoi Parce que derrière Partir Beau Tomber mouillé a plus Oui/non Veux ça Ça y est Bébé Doudou Ballon chat Mots Grammaticaux Prédicats Mots paralexicaux Noms Structuration du lexique

9 Évolution du lexique entre 14 et 39 mois aplus pourquoi souvent oui voiture manger vouloir fleur en mois

10 Lâge de la grammaticalisation - En Français le nom est précédé dun déterminant (article ou un possessif) portant les marques genre et nombre - Quand les enfants en prennent-ils conscience? « Dire où est la maison » et pas « où est maison. » Prémices explosion « cest a chien » « mettre é chausson »

11 -Il comprend de nombreux mots et en dit également beaucoup. -Il est intelligible (Même sil déforme encore les mots en les simplifiant (« atu » pour « Arthur »). A 3 ans à lentrée en maternelle Il peut raconter une petite histoire, avec des mots, Il peut faire des phrases dau moins quatre mots avec : - sujet/verbe/complément, - utilise le « je »et le « il » - les articles (le, la..), les prépositions (dans, sur…), - les relatives (qui, que)

12 A 5 ans en GSM - Il comprend toutes les consignes. « le garçon prend le livre que maman lui a lu » - - Il utilise de façon toujours appropriée les articles (le, la..), les prépositions (dans, sur…), les pronoms (je, il…), les relatives. « Je suis tombé parce que jai glissé sur la glace » Il peut déjà raconter une histoire, avec des mots tous intelligibles même sil peut encore déformer certains mots complexes. Les mots courants ne sont plus simplifiés.

13 Laboratoire Cogni-Sciences CONSÉQUENCES Un déficit ou même un retard de développement de ces capacités relatives au langage oral entraînera un handicap dans lapprentissage de la lecture.

14 Les causes sont environnementales (interactions langagières, stabilité de la langue parlée en famille). - Ajustement des enseignants au niveau moyen de langage « théorie de lesprit ». - Pas de demande sociale vis-à-vis de lécole. A 5,5 ans le décalage du niveau de langage oral lié à leffet ségrégation sociale est fort. - Il équivaut à plus de 18 mois de décalage


Télécharger ppt "« Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » « Le mot est...une sorte de pont jeté entre moi et les autres » Bakhtine « Pour faire un."

Présentations similaires


Annonces Google