La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lebanese Insurance Brokers Syndicate Hotel Alexandre 19 Juin 2008 EVALUATION DES ENTREPRISES DE COURTAGE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lebanese Insurance Brokers Syndicate Hotel Alexandre 19 Juin 2008 EVALUATION DES ENTREPRISES DE COURTAGE."— Transcription de la présentation:

1 Lebanese Insurance Brokers Syndicate Hotel Alexandre 19 Juin 2008 EVALUATION DES ENTREPRISES DE COURTAGE

2 22 Sommaire u Introduction u Méthode patrimoniale u Méthode des flux de trésorerie

3 33 Introduction Une évaluation dépend toujours de trois facteurs: u Le contexte de lévaluation u Les destinataires u La taille de lentreprise Important: Une évaluation est fondée sur des comptes contrôlés et déposés (ayant un caractère légal).

4 44 Le contexte de lévaluation u 1. Acquisition: position acheteur u 2. Transmission: position vendeur u 3. Restructuration: réduire les coûts et optimiser les synergies u 4. Fusion pour réévaluation dactifs et détermination dun rapport déchange u 5. Dissolution, conflit entre associés u 6. Etc.

5 55 Le destinataire u Lacquéreur, le vendeur u Banquier, ou investisseur institutionnel u Autres tiers

6 66 La taille de lentreprise u Distinction TPE-PME et grandes entreprises u Pour les TPE: prendre en compte les liens de dépendance de lentreprise à légard du dirigeant + inexistence de prévisionnel

7 77 Importance du diagnostic préalable u Prise de connaissance générale de lentreprise u Collecte des informations u Diagnostic stratégique (projet ) et organisationnel u Diagnostic financier u Opération dévaluation

8 88 1. La méthode patrimoniale u Son fondement essentiel est, comme son nom lindique, une approche en terme de valorisation de chacun des actifs qui constitue son patrimoine u On distingue: - actif net comptable; - actif net comptable corrigé

9 99 Lactif net comptable (ANC) u Il est calculé à partir des valeurs du bilan selon la formule suivante: ANC = Σ actifs – Σ dettes u Il représente le droit pécuniaire de lactionnaire en cas de cessation dactivité de la société, exprimé en terme de valeurs comptables. Actifs Capitaux Propres Dettes

10 10 Retraitements comptables u Affectation du résultat de lexercice, après paiement des dividendes u Suppression des actifs fictifs u Reclassement des provisions pour risques et charges u Traitement des écarts de conversion u Traitement des charges à répartir et autres comptes de régularisation u Élimination des non valeurs

11 11 Modèle du Bilan ACTIF Immobilisations incorporelles corporelles Financières Stocks et encours Créances clients Primes versées davance Liquidités PASSIF Fonds propres hors résultat de lannée Résultat de lannée Provisions Dettes financières Dettes assureurs et réassureurs Autres dettes

12 12 Modèle du compte de résultat Prestations de services Charges externes Frais du personnel Impôts et taxes Amortissements Provisions Résultat dexploitation Résultat financier Résultat exceptionnel Impôt sur bénéfices Résultat net

13 13 Évaluation des diverses catégories de biens u Les biens incorporels u Les biens corporels u Les actifs circulants u Les dettes financières u Les provisions pour risques et charges La méthode de lactif net corrigé utilise principalement la valeur vénale (valeur du marché).

14 14 Lévaluation des actifs incorporels u Un actif incorporel est un actif identifiable non monétaire sans substance matérielle, détenu pour la production ou la fourniture de services, pour une location extérieure, ou dans des buts administratifs (Ex.Brevet, Licence, marque, fond commercial, droit au bail). Les actifs incorporels séparables sont évalués à leur valeur de marché par référence à un marché actif. Si aucun marché actif nexiste, lévaluation par les revenus futurs nets actualisés, qui prend en compte les effets bénéfiques de lactif considéré, reste la méthode préconisée. u Soit ils sont évalués individuellement, ce qui suppose quils soient identifiables, séparables et valorisables indépendamment du reste de lentreprise. u Soit ils sont valorisés globalement, au travers du Goodwill.

15 15 Le Goodwill u Un potentiel de bénéfices qui vient majorer la valeur patrimoniale et que lon a tendance à assimiler à un élément incorporel non comptabilisé au bilan.

16 16 Que trouve-t-on dans le Goodwill u Les éléments liés à la valeur du personnel de lentreprise; u Les éléments liés à la valeur de la clientèle de lentreprise; u Les éléments liés à la valeur des relations avec les banquiers; u Les éléments liés à la valeur des compagnies dassurance et de réassurance; u Les éléments liés à la valeur des relations avec les organismes sociaux, ladministration fiscale, les syndicats… u Les éléments liés à la qualité des actifs de lentreprise; u Les éléments liés à la valeur de lorganisation commerciale: le caractère adapté de certains réseaux de distribution, liant de façon assez durable lentreprise et ses clients, explique la réussite de beaucoup dentreprises; u Les investissements en publicité importants et soutenus; u Les éléments liés à la gestion de lentreprise dune manière générale.

17 17 Lévaluation du Goodwill u Les deux approches du Goodwill - lapproche par la différence consiste à évaluer lentreprise par une méthode fondée sur les flux, en soustrayant de cette valeur lactif net corrigé, nous obtenons le montant du Goodwill; - Lapproche par la capitalisation qui consiste à capitaliser un super profit, qui est la différence entre le résultat attendu et la rémunération normale des capitaux investis, et de lajouter à lactif net corrigé.

18 18 Lapproche par la capitalisation u V = ANCC + GW (Goodwill) ou BW (Badwill)

19 19 u Le calcul de la valeur du Goodwill se réalise de la façon suivante: GW = Σ (CB - rA) x i = (CB – rA) x 1 – (1+i) -n t = 1 à n (1+i) t superprofit i u Avec: - CBCapacité bénéficiaire calculée à partir des résultats des deux ou trois derniers exercices pour tenir compte de la capacité bénéficiaire prévisionnelle - rTaux de rémunération de lactif considéré comme normal - iTaux dactualisation - AActif nécessaire à lexploitation

20 20 Cas pratique Bilan ActifPassif Immobilisations incorporelles nettes 5,000 Capital 100,000 Immobilisations corporelles nettes 250,000 Réserve légale 5,000 Immobilisations financières 5,000 Report à nouveau 20,000 Primes versées davance 20,000 Résultat de lexercice 100,000 TOTAL CAPITAUX PROPRES 225,000 Créances clients et comptes rattachés 100,000 Provisions pour risques et charges 20,000 Disponibilités 15,000 Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit 90,000 Charges constatées davance 1,500 Dettes assureurs et réassureurs 52,000 Charges à répartir sur plusieurs exercices 4,000 Dettes fiscales et sociales 12,500 Produits constatés davance 1,

21 21 Calcul de lactif net corrigé u Actif net comptable = Capitaux propres = Σ actifs – Σ dettes = – = u Les non valeurs à retrancher de lactif: Frais détablissement : 5000 Charges à répartir sur plusieurs exercices : 4000 u Actif net comptable corrigé = Actif net comptable - frais détablissement – Charges à répartir sur plusieurs exercices = =

22 22 Calcul du Goodwill u Résultats nets: N – 2 N – 1 N u Résultat moyen: = Capacité bénéficiaire CB= u Actif nécessaire à lexploitation: x 10% = u – = GW= (CB – rA) x 1- (1+i) -n = x (1 – (1.16) -5 ) = $ i 0.16 u Valeur de lentreprise = Actif net comptable corrigé + Goodwill = = $.

23 23 2.Méthode dévaluation par les flux de trésorerie u Contexte et Limites - Subjectivité dans la mesure des flux prévisionnels nets de trésorerie - Le taux dactualisation correspondant aux revenus doit être égal au taux de rendement exigé par les investisseurs pour des fonds propres investis dans un actif de même risque. - Lhorizon dactualisation peut être, par exemple, compris entre 5 et 10 ans; - Nécessité de bâtir plusieurs scénarios

24 24 Les flux de liquidités disponibles pour les actionnaires u Ces flux sont ceux revenant en totalité à lactionnaire. Ils sont déterminés après financement des investissements et modifications du BFR mais aussi après paiement des frais financiers et remboursement de la dette. Ils se calculent de la manière suivante: u Résultat dexploitation u - Frais financierscar ils sont distribués aux créanciers et non pas aux actionnaires u = Résultat courant u - Impôts u = Résultat net u + Dotation aux amortissements u = Capacité dautofinancement u - Investissements u - Variation des besoins en fonds de roulement u - Remboursement des dettes u + Nouveau emprunts u = Cash flow disponible pour lactionnaire

25 25 Le taux dactualisation u Principe de lactualisation Largent disponible vaut plus que largent à venir. En effet, le premier est présent, sans quil y ait un aléa sur sa venue. Dautre part il peut être placé sur le champ et rapporte immédiatement un intérêt. Lactualisation des montants représente lensemble des calculs visant à mesurer la valeur actuelle de largent futur en fonction du délai de sa mise à disposition et dun aléa éventuel sur sa perception. Bien entendu les méthodes dactualisation jouent un grand rôle dans lévaluation des entreprises. Tout calcul dactualisation comporte deux paramètres essentiels: - La durée temporelle retenue; - Le taux dintérêt, ou taux dactualisation, pris en compte pour mesurer lamoindrissement de valeur dû à la non-disponibilité.

26 26 Par exemple, sur la base dun taux dintérêt de 5% lan, 100 à recevoir dans un an, valent aujourdhui 100/1.05; soit Si ces 100 ne sont pas disponibles que dans deux ans, leur valeur présente sélèvera à 100/(1.05) 2 soit Il faut en effet considérer que cette somme de rapportera 5% dans un an, soit Cet intérêt sera capitalisé, cest- à-dire ajouté au capital initial, pour donner un montant de 95.24, qui, placé à nouveau à 5%, représentera dans deux ans 100 Euros. Au travers de cet exemple, on détermine de la même manière quune somme de 100 disponible dans 10 ans vaut aujourdhui, si le taux dintérêt annuel est de 5%: 100 /(1.05) 10 soit,

27 27 Décomposition du taux dactualisation Taux Taux sans risque Le taux dactualisation sans risque est en général le taux des T bonds sur les dernières années. Taux de risque pays Il est calculé sur la base des taux de rendement des obligations émises par des banques au Liban en LBP et en USD Ce taux doit être cohérent avec lécart de taux entre des T Bonds et le taux des emprunts à terme émis au Liban en USD par les banques. Taux de risque du marché actions, secteurs, spécifiques à la société Taux dactualisation 4 % 6 % 16 %

28 28 La valeur terminale u Plus lhorizon retenu sera court, plus la valeur terminale pèsera lourd dans lévaluation de lentreprise u Différentes approches peuvent être utilisées: - Une approche basée sur la rentabilité attendue - Une approche basée sur un multiple de résultat attendu de fin de période - Une approche basée sur la valeur liquidative dans une perspective de cessation dactivité à la fin de la période prévisionnelle - Une approche basée sur une valeur patrimoniale - Une approche basée sur lactualisation à linfini de flux de liquidités (cash flows) disponibles avec une hypothèse de croissance. Cash flow n+1 / CMPC-g

29 29 N N+1 N+2 N+3 N+4 Prestations de service- Flux entrant1,000,0001,050,0001,102,5001,157,6251,215,506 Total Frais généraux450,000459,000468,180477,544487,094 Salaires et charges sociales300,000306,000312,120318,362324,730 Amortissements et provisions30,000 Autres Charges70,00071,40072,82874,28575,770 Impôts et taxes24,35024,83725,33425,84026,357 Charges d'exploitation- Flux sortant Résultat d'exploitation Résultat financier( 8 000) Résultat net avant impôt Impôts sur les bénéfices 15%17,65022,61427,90633,53939,533 Résultat net après impôt Investissement50,000 + Dépréciations et provisions30,000 - Variation des besoins en fonds de roulement30,000 - Remboursement des dettes30,000 Flux disponibles 20,00048,149 78, , ,021 Flux actualisés 17,241 35,78250,056 60,782 68,570 Total flux actualisés 232,433 Valeur terminale250,183 Total valorisation482,615 5% taux de progression des produits ; 2% taux de progression des charges.

30 30 Calcul des flux actualisés et valeur terminale: u Flux actualisés = (Flux disponibles) (1+i) t Avec t allant de 1 à n i = taux dactualisation =16% n= 5. Ex: Flux actualisé N = = $ (1+0.16) 1 Flux actualisé N+1 = = $ (1+0.16) 2 u Valeur terminale = (Moyenne flux disponibles) x (1+t) x (1+i) –n i = ( /5) x (1+0.05) x (1+0.16) –5 = $ 0.16 Avec t = taux de progression = 5% i = taux dactualisation = 16% n = 5.

31 31 Mazars Jacques Saadé Rabiya – 2 ème avenue Imm Saadé – 2ème étage Tel: / 9 Fax:


Télécharger ppt "Lebanese Insurance Brokers Syndicate Hotel Alexandre 19 Juin 2008 EVALUATION DES ENTREPRISES DE COURTAGE."

Présentations similaires


Annonces Google