La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La coqueluche de ladulte Est-elle un marqueur dépidémie ? Dominique GENDREL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La coqueluche de ladulte Est-elle un marqueur dépidémie ? Dominique GENDREL."— Transcription de la présentation:

1

2 La coqueluche de ladulte Est-elle un marqueur dépidémie ? Dominique GENDREL

3 La coqueluche a longtemps été consi d érée comme une maladie uniquement infantile Elle a été cliniquement identifiée au XVIe siècle (Sydenham) sur des signes aisément reconnaissables Toux quinteuse Toux émétisante Chant du coq Rarement retrouvés chez ladulte

4 Comme pour beaucoup de maladies épidémiques, le pathogène circulait largement chez lenfant et les adultes exposés simmunisaient de façon répétée Le vaccin réduit la circulation du pathogène et limmunisation naturelle des adultes, ce qui aboutit à la situation actuelle dinfection chez ladulte La coqueluche a longtemps été consi d érée comme une maladie uniquement infantile

5 Vaccin entier à partir de 1959 Vaccin acellulaire à partir de 1998

6 Dans les pays à forte couverture vaccinale, la coqueluche est une maladie du nourrisson

7 COQUELUCHE 1) OMS : 300 à morts par an 2) France : enquête GPIP en réanimation infantile 2002: Mortalité par infection bactérienne communautaire chez l enfant Pneumocoque28% Méningocoque24% Coqueluche13% Purpura fulminans10% non documenté COQUELUCHE, 1ère cause avant 2 mois

8 Passage transplacentaire des anticorps souvent limité La vaccination en cours de grossesse peut connaître quelques échecs

9 Coqueluche : circulation du pathogène Infection naturelle : enfants atteints Forte protection vaccinale : nourrissons atteints

10 La protection dues aux antigènes du bacille de Bordet-Gengou nest jamais définitive Immunité après infection naturelle 10 à 15 ans Immunité après vaccination V. entier 6 à 7 ans V. acellulaire 5 ans Le taux réel de portage ou avec toux modérée chez les adolescents et adultes est inconnu Donc toute la population française née après 1960 et largement vaccinée peut théoriquement transmettre la coqueluche

11 La coqueluche augmente beaucoup chez ladulte dans les pays où la population infantile est bien vaccinée Il sagit le plus souvent de patients avec toux peu importante ou un portage asymptomatique Meilleur diagnostic ou plus dinfections ? Pertussis USA NEJM, Halperin 2007 et Cherry 2012

12 Coqueluche de ladulte avant lère vaccinale ??? Il est couramment admis que ladulte en contact régulier avec des enfants infectés augmente son immunité Mais, aucune donnée sur le portage et les formes paucisymptomatiques

13 Existe-t-il des éléments cliniques indiscutables permettant de diagnostiquer la coqueluche de ladulte ? Ou ne peut –elle être dépistée que par des PCR systématiques ? (Bacteriologie et sérologie insuffisantes) Sintéresser à la coqueluche des adultes car ce sont les principaux contaminateurs des enfants

14 M … 16 ans toux quinteuse émétisante depuis 15 jours avec fracture de côte Cliniquement coqueluche évidente (pas de rappel récent) Mais PCR coq negative et sérologie IgG pos faible Famille proche PCR coq neg 2 ème PCR et serol : NEG Mycoplasme positif en PCR et IgM chez M… et dans sa famille

15 COQUELUCHE ET TOUX CHRONIQUE DE L ADULTE Gilberg S, JID 2002 Réseau médecins généralistes, région parisienne 217 patients adultes : Toux chronique avec radio normale 1 culture positive, 36 PCR positives 40 sérologies positives Donc 70/217 coqueluches 32 % Danemark, 201 patients adultes : CID 1999;29:1239 Toux chronique avec radio normale 4 cultures positives, 11 PCR positives (incluant les 4) 33 sérologies positives (incluant 10 PCR+) Donc 34/201 coqueluches 17%

16 COQUELUCHE : Une cible privilègiée : Medecins, externes et internes St Vincent de Paul : 1 à 2 coqueluche par semestre jusquen 2004 (ensuite : conseil de rappel) Hiver : 2 jeunes patients - 3 semaines, apnée brutale, PCR positive, le père, chef dun service durgences, tousse depuis 15j : PCR positive, la mère ne tousse pas, PCR négative - 6 semaines, bronchiolite VRS, vomissements, PCR positive le père, assistant en maladies infectieuses, tousse depuis 1 semaine : PCR positive. la mère ne tousse pas, PCR négative

17 Mortalité liée à la coqueluche chez ladulte : possible mais exceptionelle Couvent hollandais non vacciné 75 religieuses : taux dattaque 56% 4 décès dont 3 hémorragies intra-craniennes. 3/4 75 ans Mertens Eur J Clin Microbiol Infect Dis 1999

18 SOUS-ESTIMATION de la COQUELUCHE de lADULTE Séries publiées le plus souvent enquêtes autour de cas index Quelques enquêtes lors de toux prolongée Aucune donnée en réanimation dadultes AUCUNE DONNEE EN POPULATION GENERALE

19 Van König Lancet Infect Dis 2002 La coqueluche est trouvée chez 10 à 35% des adultes avec une toux prolongée de plus de 15 jours Mais cette toux est rarement typique de coqueluche Et ceux qui ne toussent pas ?

20 PCR sur aspiration naso-pharyngée 17/34 des contacts avec PCR + ne toussent pas

21 Infection coquelucheuse chez ladulte 25 à 50% des porteurs identifiés par PCR (adultes ou enfants) autour dun cas-index ne toussent pas La coqueluche nest trouvée que chez 7 à 30% des adultes ou adolescents avec une toux prolongée

22 Infection coquelucheuse chez le grand enfant Californie 2010, 501 enfants avec PCR positive, Age moyen 8,5 ans, 93% vaccinés 49% ont un des signes habituels (paroxysme, quintes, toux émétisante) 10% ont des sibillants ou un asthme aigu Les autres ont une toux banale, parfois prolongée, ou ne toussent pas PIDJ 2014

23 Coqueluche : il faut la rechercher, mais …….. - Coqueluche de ladulte totalement méconnue ……. - Coqueluche atypique de lenfant très sous-estimée …… Les épidémies sont cycliques, ce qui vient compliquer les estimations sur la durée de la protection Washington State Few pertussis in 2011 Outbreak in 2012

24 Nouveautés vaccin coqueluche France 2013 Coq acell 2, 4 et 11 mois 6 ans 11 ans 25 ans (si vaccin < 5 ans) et cocooning La question : Vacciner pendant la grossesse ???

25 Autour dun cas de coqueluche Traiter lentourage par macrolides pour éviter la dissémination du pathogène Mais lefficacité est limitée (traitement trop tardif et insuffisamment ciblé) Rattraper la vaccination de lentourage si pas de vaccin depuis < 5 ans Mais pas de vaccin anticoquelucheux seul Vaccination souvent mal acceptée chez ladulte

26 Coqueluche chez ladulte et ladolescent La protection par le vaccin acellulaire permet une réduction de la maladie chez lenfant mais sa durée est limitée dans le temps Les adultes sont fréquemment porteurs du bacille avec peu de symptômes Il est donc difficile de les identifier cliniquement

27 La recherche de coqueluche chez les adultes ne sert à rien pour prévoir la survenue dépidémies MAIS ON IGNORE LA REALITE DE LA COQUELUCHE DE LADULTE et cette maladie doit être mieux identifiée

28 Coqueluche de ladulte Cest une pathologie qui sest développée avec la généralisation de la vaccination des enfants qui a entraîné une diminution de la circulation du bacille Les adultes, avec une immunité moins importante quavant, font des formes pauci- symptomatiques mal diagnostiquées

29 Vaccination de lenfance et diminution de limmunité de troupeau ? Une forte couverture vaccinale des enfants limite la circulation des pathogènes Les adultes les rencontrent moins souvent et une immunité qui va en diminuant Donc les rappels vaccinaux chez ladulte des maladies dites infantiles vont devenir une question importante


Télécharger ppt "La coqueluche de ladulte Est-elle un marqueur dépidémie ? Dominique GENDREL."

Présentations similaires


Annonces Google