La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes 92150 Suresnes 1 Accompagnement scolaire des enfants et adolescents présentant un trouble spécifique du langage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes 92150 Suresnes 1 Accompagnement scolaire des enfants et adolescents présentant un trouble spécifique du langage."— Transcription de la présentation:

1 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 1 Accompagnement scolaire des enfants et adolescents présentant un trouble spécifique du langage

2 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 2 ADRESSES INS-HEA (Cnefei) Institut national supérieur de formation et de recherche pour léducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés 60 av des landes Suresnes CORIDYS fr Cordination des intervenants auprès des personnes souffrant de dysfonctionnements neuropsychologiques 7, av Marcel Pagnol Aix en Provence rue de la Moselle Paris APEDYS Fédération dassociations de parents denfants dyslexiques 3 imp de la pente Jouy le moutier APEDA Association de parents denfants en difficulté dapprentissage du langage écrit et oral 3 bis av. des solitaires Le Mesnil Saint Denis

3 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 3 documentations B.O et Laboratoire cogni-sciences IUFM de Grenoble Revue A.N.A.E Editions « La cigale », « mot à mot » Logiciels ADEPRIO, GERIP Institut national de prévention et déducation pour la santé : (rubrique troubles du langage) … … …

4 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 4 TEXTES DE REFERENCE Arrêté du 9janvier 89 (déficiences du langage et de la parole) Guide barème Décret du 4/11/93 Rapport RINGARD Février 2000 Rapport à Madame le Ministre chargée de lenseignement scolaire « A propos de lenfant dysphasique… »

5 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 5 Textes de références Plan daction pour les enfants atteints dun trouble spécifique du langage (21 Mars 2001) Circulaire dapplication (31 Janvier 2002)

6 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 6 Textes de références Rapport de lIGAS – IGEN Rapport Gossot Janvier 2002 Enquête sur le rôle des dispositifs médico-social sanitaire et pédagogique dans la prise en charge des troubles complexes du langage

7 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 7 Textes de références Rénovation du Capsais en CAPA-SH Certificat daptitude professionnelle pour les aides spécialisées les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap Et 2 CA-SH Septembre 2003 Certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et à la scolarisation des élèves en situation de handicap

8 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 8 Textes de références Création des MIN janvier 2004 Révision du guide barème (indication mars 2004) Loi dorientation et de programme pour lavenir de lécole Avril 2005

9 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 9 Art. L « Dans les écoles, des aménagements particuliers et des actions de soutien sont prévues au profit des élèves qui éprouvent des difficultés, notamment les élèves atteints de troubles spécifiques du langage oral et/ou écrit, telle la dyslexie. Lorsque ces difficultés sont graves et permanentes, les élèves reçoivent un enseignement adapté. » Loi dorientation et de programme pour lavenir de lécole Avril 2005

10 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 10 Toute Activité a un Coût Toute Activité cérébrale a un coût énergétique OL EVOLUTION va dans le sens d une Optimisation du coût de l Activité par ex : –Spécialisation Hemisphérique –Sélection et Stabilisation Synaptique

11 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 11 Michel Habib conférence Manosque : 8/1/2005 Le cerveau « singulier » se constitue sur des facteurs pré et post-nataux, hormonaux, environnementaux, sociaux. Linteraction est complexe. La neuropsychologie propose un modèle de compréhension du fonctionnement où les débats et les travaux montrent lintrication dans les deux sens. La nature de la langue elle même nest pas sans conséquences sur le développement cérébral

12 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 12 Michel Habib conférence Manosque : 8/1/ % de mots lus par des enfants français après la première année dapprentissage 34% pour les anglais 95% pour les espagnols, et italiens Observation de différences sur les cerveaux adulte GB et Italien (aire de Broca suractivé pour GB)

13 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 13 lexpérience modifie la « structure » Il y a donc deux domaines à étudier : la constitution le lien environnement –cerveau cest la plasticité du cerveau qui est à utiliser tôt en lien avec une pédagogie adaptée pour des rééducations efficaces

14 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 14 Les signes… Quels signes ?

15 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 15 M.TOUZIN (orthophoniste au Kremlin.Bicêtre) SIGNES D'ALERTE Enfant de 3 ans et demi : Intelligible Stock lexical Phonèmes (sauf ch/j) Phrases de 4/6 mots Comprend Si : ne fait pas de phrase, ne comprend pas est inintelligible, Vérifier: diagnostic différentiel EVALUER QUALITATIF / QUANTITATIF

16 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 16 Enfant de 5 ans et demi Si: ne fait pas de phrase, est inintelligible, ne comprend pas, facteurs de GRAVITE Si : ne progresse pas ou régresse Vérifier : diagnostic différentiel ÉVALUER QUALITATIF / QUANTITATIF Audition Conscience phonologique Compétences Discrimination auditive Mémoire Syntaxe Compréhension

17 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 17 SIGNES DALERTE EN MATERNELLLE Parole Conscience phonologique Langage Mémoire auditive Mémoire et discrimination visuelle Organisation dans le temps, dans lespace Psychomotricité Graphisme

18 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 18 Pour que les bilans soient réalisés Demander lintervention et lavis du RASED, du médecin scolaire, du COP Lannonce à la famille Par qui? Comment?

19 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 19 Enfant de 7/8 ans Evaluation médical,orthophonique, neuropsychologique, motrice, psychométrique et pédagogique Si : retard significatif, trouble isolé (ou pas) Vérifier diagnostic différentiel L ATTENTION LA MÉMOIRE VISUELLE LA MÉMOIRE AUDITIVE LA LANGUE ORALE LA LANGUE ÉCRITE LA LECTURE LA TRANSCRIPTION conversion graphème /phonème, segmentation visuelle, identification des mots irréguliers, des mots réguliers, identification des non-mots, vitesse de lecture, compréhension de lecture ÉVALUATION GLOBALE QUALITATIVE / QUANTITATIVE ETABLIR UN PROJET

20 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 20 Outils de repérage Médicaux ERTL4, ERTL6, BREV (7 /9 ans), WISC, BELEC Médicaux et pédagogiques Questionnaire Chevrie Muller 3 ans1/2(ANAE) DPL3, BSEDS, ODEDYS (CE1 / 6 ième ) RDMI, Pédagogiques Évaluations (GS/CP ; CE2 ; 6 ième )… Médial Evalire ROC (CM2 /6 ième /5 ième )

21 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 21 DOCTEUR NETTER Centre référent de Tarbes

22 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 22 DYSPHASIES

23 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 23 DYSPHASIE Trouble grave, spécifique et durable du langage oral. Ce trouble se différencie du retard simple de langage par le caractère déviant des erreurs. Le langage ne suit pas le cours du développement commun aux autres enfants. Réception - Compréhension - Expression syndromes dysphasiques touchent la chaîne de communication

24 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 24 DYSLEXIES

25 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 25 DÉFINITION Difficulté persistante d'apprentissage de la lecture, en dehors de tout trouble perceptif (déficit d'acuité visuelle, auditive, ou d'affection neurologique), chez un enfant d'intelligence normale, exempt de troubles psychiques, et alors qu'il a été normalement scolarisé. (O.M.S.) «Déficit durable et significatif du langage écrit qui ne peut sexpliquer par une cause évidente. »

26 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 26 La dyslexie est bien un déficit, inscrit dans la Nomenclature Française des Déficiences, Incapacités et Handicaps. Les ministères de la Santé et de lÉducation Nationale considèrent qu une population de 4 à 6% denfants par classe d âge est concernée par la Dyslexie,dont 1% présentent une atteinte sévère Ceci est à replacer dans le cadre plus général des élèves à »besoins éducatifs spéciaux »(16-24%).

27 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 27 La notion de « durabilité » implique quon ne peut pas diagnostiquer une dyslexie chez un enfant de CP qui éprouverait des difficultés à entrer dans lapprentissage du langage écrit. On peut toutefois soupçonner lexistence de ce trouble et orienter vers un spécialiste, dès la maternelle. En règle générale, un retard de 18 à 24 mois dans les capacités de lecture sera retenu comme critère de persistance des troubles.

28 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 28 De même, laspect « significatif » du déficit renvoie non pas à un degré datteinte, mais plutôt à laspect spécifique des troubles compte tenu des potentialités de lenfant dans dautres domaines. Les difficultés ne touchent en principe que le domaine de lécrit.

29 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 29 FONCTIONS CÉRÉBRALES SUPÉRIEURES MISES EN JEUX DANS LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES Les fonctions qui apparaissent, se perfectionnent au cours du développement concernent notamment : L'organisation visuo-spatiale L'organisation temporelle et séquentielle Le langage réceptif La parole et le langage expressif La mémoire (auditive, visuelle, sensori­motrice) La motricité L'attention

30 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 30 Les Tâches Cognitives nécessitent 2 types de Traitement Traitement de Bas niveau: décodage du LE Traitement de Haut niveau: raisonnement, synthése, planification, conceptualisation Ne pas pénaliser les tâches de haut niveau par une surcharge et consommation énergétique excessive des tâches de bas niveau

31 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 31 DOCTEUR NETTER Centre référent de Tarbes

32 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 32 MANIFESTATIONS TROUBLES EVENTUELS ASSOCIES Un retard de langage ou une mauvaise qualité articulatoire du langage, très souvent une difficulté d'exprimer ou de raconter un événement vécu. Répercussions psychoaffectives, apathie, un isolement du groupe Troubles d'allure caractérielle Une maladresse motrice, pour l'écrit ou dans la vie quotidienne Hyperactivité, impulsivité, manque de concentration Lenteur excessive, fatigabilité anormale

33 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 33 NOTION DE GRAVITE Elle dépend de l'intensité et de l'accumulation des facteurs La gravité sera estimée en fonction de l'âge de l'enfant.

34 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 34 NOTION DE GRAVITE La gravité sera estimée en fonction de : Troubles de discrimination, d'analyse phonologique de la parole et des troubles de l'organisation syntaxique du langage. Troubles de discrimination visuelle, figure/fond en particulier. Une histoire familiale présentant des difficultés scolaires du même type.

35 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 35 NOTION DE GRAVITE Elle dépend de : Des troubles de l'attention, de la concentration et de la mémoire. Des troubles de coordination occulo-manuelle et des troubles du rythme, témoins de difficultés motrices de nature séquentielle. Une dominance latérale non encore établie. Une intelligence faible, une naissance prématurée. Une confrontation trop précoce avec les apprentissages scolaires (risque de blocage, ou fixation non négligeable)

36 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 36 DYSGRAPHIE Trouble persistant de la réalisation du geste graphique, affectant la forme de lécriture. DYSCALCULIE Trouble spécifique affectant les activités logico- mathématiques (raisonnement logique, construction et utilisation du nombre). DYSORTHOGRAPHIE Trouble significatif et durable de la production écrite sur le plan de lorthographe. Ce trouble accompagne constamment les difficultés de lecture.

37 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 37 TYPES D'ERREURS en cycle 3 ou au collège IMPLICITE / EXPLICITE Confusions, inversions, omissions, rarement dans les mots courants mais très fréquemment dans les mots nouveaux, difficiles. Interprétations hâtives (désir de bien faire) stratégies d'évitement (lire le moins possible / devinette) problèmes de prise de notes difficultés pour présenter un travail écrit dysgraphie (ratures) difficultés pour accepter l'aide d'un tiers

38 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 38 divergences de « jugements » manque de participation manque de concentration problème pour exprimer leur pensée confus rendement irrégulier faible problème de mémoire ou bonne participation orale vif bonne compréhension bon raisonnement persévérant constant dans leur rendement

39 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 39 FRANÇAIS Longueur des textes Difficultés en orthographe grammaticale Lenteur manque de temps pour la correction Confusions de sons : dysgraphie (ait, é, er, an, en, on, in...) Difficultés en conjugaison concordance de temps identification Difficultés de syntaxe (manipulation difficile des phrases complexes) Problème de sémantique (aberration, confusion homonymique) Appauvrissement du vocabulaire (impression de désapprendre) Problème de mémoire

40 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 40 MATHÉMATIQUES Compréhension des consignes Restitution des connaissances Algèbre (nombres négatifs, décimaux) Calcul mental (Erreurs de calcul) Géométrie (parallèle, perpendiculaire, symétrie) Proportion Factorisation/développement Fonctions (représentation plan, repère, coordonnées) Thalès (repérage visuel) Pythagore (somme des carrés des côtés de l'angle droit)

41 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 41 HISTOIRE GEOGRAPHIE SCIENCES ET VIE DE LA TERRE Difficultés liées au vocabulaire scientifique Problème de mémoire Compréhension de consignes (implicite /explicite) Problème de lecture simultanée sur différents types de supports (schémas et textes, cartes et légendes et texte...) Sélections d'éléments pertinents Mémorisation Traitement de différents éléments, planification Rédaction de synthèse (outils de la langue, idem en français)

42 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 42 PHYSIQUE ET TECHNOLOGIE Plus facile pour certains élèves Manipulation (dyspraxie possible) Degrés différents si le geste est fin, ou plus global Difficultés de mémorisation de formules (permutations, confusions de lettres...) Problème de compréhension des notions abstraites (économies, gestion, entreprise...) Problème de compréhension des consignes Problème de restitution des connaissances à l'écrit (usage de la langue)

43 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 43 ÉDUCATION PHYSIQUE Très performant parfois (esprit d'équipe) Difficulté pour mémoriser une consigne orale Problème de coordination de mouvement Difficulté à participer à une activité collective (parfois rejeté par les autres) MUSIQUE Problème en solfège Gestion du souffle Chante « faux », ou un vrai « pro » Problème de rythme

44 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 44 LANGUES ANGLAIS Très difficile...à lécrit 40 phonèmes pour 1120 graphèmes ALLEMAND Difficile... ESPAGNOL Un peu plus facile... ITALIEN Plus facile phonèmes pour 33 graphèmes

45 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 45 Diagnostic posé … Ou supposé

46 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 46 PRENDRE CONNAISSANCE Des éléments utiles issus du diagnostic Du projet de prise en charge rééducatif De la viabilité du projet APPRENDRE A COMMUNIQUER Sur ses compétences professionnelles ETRE A LECOUTE Des compétences professionnelles des partenaires ÉTABLIR Une politique de liaison, de suivi, de réajustement

47 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 47 Quels projets ? Projet Personnalisé de scolarisation Projet médical / Projet rééducatif PAI /PIIS Aménagements pour les cours, les évaluations ET/OU les examens Sous la responsabilité du chef détablissement et à la demande des parents

48 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 48 A MINIMA …DOUBLE MEDIATION Rééducation orthophonique intensive (Médiation phonologique…) Accompagnement scolaire Développer les stratégies de pensée et dacquisition Développer les outils cognitifs et langagiers

49 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 49 RENDRE AUTONOME ACQUERIR RANGER RETROUVER Entraînement intensif à lanalyse de la tâche et de ses enjeux Entraînement et développement de stratégies de mémorisation (moyens mnémotechniques…) Entraînement à la réévocation et la planification des tâches Entraînement à la reprise de la production PEDAGOGIE DIFFERENTIEE

50 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 50 Exemples... situations…

51 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 51 La dame a frappé lhomme avec un parapluie. Pendant quil dansait, Pierre mangeait une pizza. Jean pense que la voisine de Pierre le déteste.

52 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 52 La dame a frappé lhomme avec un parapluie. Pendant quil dansait, Pierre mangeait une pizza. Jean pense que la voisine de Pierre le déteste. Qui tient le parapluie ? « Pierre » et « il » désignent un ou deux individus ? La voisine de Pierre déteste quelquun, Pierre ou Jean ?

53 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 53 Existent ou nexistent pas ? Igoume istoum pstroument rtoule yakriton mnal

54 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 54 Igoume istoum pstroument rtoule yakriton Igoume istoum pstroument rtoule yakriton mnal Igoume istoum pstroument rtoule Igoume istoum pstroument rtoule Igoume istoum pstroument rtoule yakriton Igoume istoum pstroument rtoule yakriton Igoume istoum pstroument rtoule yakriton Igoume istoum pstroument rtoule yakriton

55 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 55 Existent ou nexistent pas ? flirade stapoter spirochète spréau touquion moguer

56 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 56 chien

57 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 57 confortablement

58 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 58 confortablement

59 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 59 c h r y s a n t h è m e

60 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 60 chrysanthème

61 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 61 ornithorynqueornithorynque

62 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 62 ornithorynque

63 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 63 boulversement

64 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 64 boulevrsement

65 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 65 bouleversement

66 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 66 bouleversement

67 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 67 CONFORTABLEMENT

68 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 68

69 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 69 en somme… POUR TOUS CES « DYS »

70 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 70 PROBLÈMES GÉNÉRAUX DURABLES ET PERSISTANTS FATIGABILITÉ INSTABILITÉ CONCENTRATION LECTURE A HAUTE VOIX COMPRÉHENSION LECTURE DYSORTHOGRAPHIE Problème de mémorisation et de restitution Lenteur Perception et Exécution /DYSCALCULIE/

71 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 71 SENTIMENT DE DÉVALORISATION Perte de confiance en soi, repli sur soi- même, enfant qui se mésestime (image négative, de mauvais élève). Refus scolaire et abandon. Troubles du comportement voire de la personnalité pouvant évoluer vers un syndrome dépressif et des comportements déviants.

72 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 72 Difficultés majeures devant LECRIT et... Difficultés de compréhension des consignes (orales ou écrites). Ralentissement dans l'intégration de toute nouvelle notion. Difficultés de généralisation d'un apprentissage. Difficultés pour tout ce qui est abstrait.

73 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 73 Difficultés pour exprimer ou organiser sa pensée. Difficultés d'organisation du travail et dans le choix des méthodes Difficultés à sélectionner des informations suivant certains critères pertinents. Difficultés dans l'apprentissage d'une leçon. Ils sont nombreux à avoir ses difficultés et ne sont pas tous « DYS » ALORS…

74 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 74 Dyslexique ou pas….il est de NOTRE RESPONSABILITE: De répondre aux besoins spécifiques de certains élèves. De faire profiter dautres élèves « non-DYS » de notre réflexion sur ces difficultés spécifiques.

75 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 75 CECI CONCERNE CELUI QUI A DES TALENTS... Mais qui parfois lit sur ses copies « N'écoute pas les consignes » « Ne lit pas les consignes » « pas terminé » « incompréhensible » « insensé » « faux, alors que, c'était si facile » « faux, alors que nous lavons déjà fait 20 fois » « na pas suffisamment appris sa leçon » « na pas compris la consigne » « na même pas vu que c'était évident »

76 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 76 Ou qui entend dire de lui « lent » « rêveur » « cochon » « inattentif » « bavard » « déconcentré » « étourdi » enfin celui qui pourrait « mieux faire » « être plus autonome » « se faire soigner et aller à l'école dans un centre spécialisé »

77 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 77

78 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 78 La réponse de lélève reflète-t-elle ses connaissances ? Claude Bastien, Mireille Bastien Apprendre à lécole, Armand Colin Professeur et Maître de conférence des Universités ; Laboratoire Langage et Parole

79 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 79 On interprète les réponses des élèves « Il réussit Il se trompe Il fait nimporte quoi… » Et si la tâche et/ou la consigne était aussi en cause…

80 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 80 LACCOMPAGNEMENT EN QUESTION… Pourquoi ? Comment ? Jusquoù ? A la demande de qui ? Pour qui ? Le lecteur ou le scripteur ? Quelle représentation a-t-on, et a-t-il (ou elle) de la norme ? Quelle est la part du travail de lélève ? Faut-il faire à la place de ? La question des AVS, des secrétaires. Est-ce « juste » par rapport aux autres ?

81 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 81 Et si laide était ailleurs… Relations : prise de confiance Communication verbale et non verbale : aide à lexpression Répéter, redire, refaire, recopier …donner AUTREMENT Permettre laccès aux savoirs Permettre à la personne de « stocker » ET dexprimer ses connaissances, ses compétences ETRE UN « PASSEUR DE SAVOIRS » ACCOMPAGNER

82 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 82 Sinterroger sur notre posture denseignant

83 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 83 Mireille Bastien conférence Saint-Auban les erreurs sont normales, elles sont le reflet momentané dun état de connaissances, elles ne sont le signe dun trouble que si elles perdurent sans évoluer

84 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 84 Adapter…différencier, rendre les tâches accessibles, pour mieux accompagner

85 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 85 laccessibilité à la tâche exige de: analyser Premièrement la tâche elle même Lister des fonctions sollicitées dans lexécution dune tâche Anticiper les difficultés possibles en fonction du contexte

86 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 86 laccessibilité à la tâche exige de: analyser les compétences de lélève les difficultés spécifiques Observer et analyser les modes de compensations de lélève (ce quil est capable de faire seul, qui permet de résoudre la tâche ou qui empêche la résolution) Mener une réflexion à partir des informations communiquées par les partenaires

87 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 87 laccessibilité à la tâche exige de: Construire la tâche et justifier les supports à partir de cette double analyse ET De linscrire dans une temporalité (totale ou partielle)

88 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 88 Les adaptations Avant la tâche Sappuyer sur linstitution (le projet de classe, le projet décole, décloisonnement) Préparation du poste de travail Définir le champ, le contexte, le temps de la tâche (connu ou nouveau, libre, dirigé) Définir le statut du support (écrit, oral, dessin, appropriation, évaluation) Présenter la consigne, expliquer, présenter le système de réponses…

89 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 89 Les adaptations Pendant la tâche Nature et élaboration de la tâche Opérations mentales Démarche (expérimentale, autre) Guidage, accompagnement, régulation, répétition, remédiation, dialogue

90 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 90 Les adaptations Après la tâche Prolongement, progression, transfert Trace : nature, présence ou pas Gestion des traces individuelles ou collectives Classement, affichage Evaluation, ou/et autoévaluation Appréciation, jugement

91 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 91 Quels supports… quels outils Cahier…classeur…feuille ? Lignage, marge, couleur ? Sens de la feuille ? Crayon ou stylo feutre ou peinture ? Ordinateur : taper ou écrire ? Ardoise à craie ou feutre ? Pâte à modeler ? Pour quelle tâche ?

92 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 92 LEVALUATION…EN QUESTION DISSOCIER LE FOND DE LA FORME QUEL EST LOBJECTIF……… QUOI ? QUAND ? POURQUOI ? COMMENT ? PERFORMANCES / COMPETENCES UTILE AUX APPRENTISSAGES ?

93 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 93 « Côté enseignant » ADAPTER / FAIRE AUTREMENT Reconnaître lexistence dun problème. Identifier ou faire identifier la nature exacte du problème Énoncer clairement le problème à tous les partenaires Tenir compte des difficultés, et des impossibilités FAIRE PREUVE DE BON SENS

94 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 94 Adapter faire autrement Définir la « zone » limite entre le possible- facile, le possible-difficile, et limpossible Dégager des priorités et les classer Définir lensemble des tâches où lenfant ou ladolescent peut réussir Evaluer et réajuster les actions entreprises dans le cadre dun projet global, avec lensemble des professionnels, la famille et lenfant…

95 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 95 « Côté élève » ADAPTER / FAIRE AUTREMENT ACCEPTER Reconnaître lexistence dun problème. CONTINUER, NE PAS « DECROCHER » ADAPTER LUI-MÊME : Planifier, dégager des priorités, choisir les « outils » qui LUI conviennent. PROPOSER DEMANDER ETRE AUTONOME

96 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 96 Après ces quelques pistes de réflexions… en forme de conclusion …

97 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 97 LADAPTATION ou « Le cousu main » DE LA PEDAGOGIE

98 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 98 Pas nécessairement une pédagogie spécifique pour les « dys » MAIS en fonction des besoins spécifiques des élèves, des réflexions sur nos actions et les moyens mis en œuvre.

99 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 99 ADAPTER ce nest pas sabaisser ce nest pas « sous-enseigner » ce nest pas niveler par le bas, cest aller vers… pour laisser émerger des talents cachés, inexploités, et lutter contre la dépendance, la situation de handicap, la perte de lestime de soi, voire la violence, et/ou lillettrisme…

100 F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes Suresnes 100 « Ce qui est important, cest dêtre attentif à la dynamique évolutive de chaque enfant car cest lenfant qui se construit. Le rôle de lenseignant(e) est de laccompagner dans son développement et de mettre tout en œuvre pour favoriser celui-ci. » A lécole maternelle, les enjeux avant six ans. Ministère de léducation, de la recherche et de la formation, 1995, Belgique.


Télécharger ppt "F.Lahalle Cnefei 60 av. des Landes 92150 Suresnes 1 Accompagnement scolaire des enfants et adolescents présentant un trouble spécifique du langage."

Présentations similaires


Annonces Google