La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etude de la langue et maîtrise de la langue dans les nouveaux programmes de lécole primaire Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de lEducation nationale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etude de la langue et maîtrise de la langue dans les nouveaux programmes de lécole primaire Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de lEducation nationale."— Transcription de la présentation:

1 Etude de la langue et maîtrise de la langue dans les nouveaux programmes de lécole primaire Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de lEducation nationale - TOULOUSE, 1 er décembre 2008

2 1 – Maîtrise de la langue et étude de la langue 1-1 – Pour une bonne identification de ce dont on parle La maîtrise de la langue : nest pas une discipline mais une « macro- compétence » que les élèves ont à construire ; se traduit par la mobilisation consciente et adaptée de ressources diverses permettant dassurer la réussite dactivités langagières en situation (parler – écouter/comprendre ; lire ; écrire) ; reste relative à la fin de lécole primaire.

3 1 – Maîtrise de la langue et étude de la langue / suite 1-1 – Pour une bonne identification de ce dont on parle / suite Létude de la langue : consiste en un travail systématique sur les composantes de la langue (phonologie, grammaire, vocabulaire-lexique, orthographe) en vue de la connaissance et de lutilisation des ressources quelles constituent ; ne suffit pas à constituer la maîtrise de la langue.

4 1 – Maîtrise de la langue et étude de la langue / suite 1-2 – Programmes 2008 et socle commun de connaissances et de compétences Programmes : on identifie un domaine disciplinaire Français mais la pratique de la langue, de la lecture et de lécriture concerne tous les autres domaines Socle commun / paliers 1 et 2 : des acquis visés sont identifiés pour les sept «piliers» ; six comprennent (plus ou moins nettement) des compétences linguistiques ou langagières. Transversalité de la maîtrise de la langue plus que jamais en vigueur

5 2 – La langue dans les nouveaux programmes 2.1. Un lien significatif avec les finalités de la réforme de lécole primaire réduire léchec scolaire (résultats ; retards) réduire le poids des déterminismes sociaux Rôle clé de la langue et du langage 2.2. Un signe particulier de faiblesse de lécole : lenquête sur la dictée de Manesse & Cogis écart (recul) de 2 niveaux scolaires entre 2005 et 1987 recul très significatif dans la maîtrise de lorthographe grammaticale

6 2 – La langue dans les nouveaux programmes / suite 2.3. Une approche renouvelée de létude de la langue : un enseignement structuré de toutes les composantes, … tout au long de lécole primaire, … « explicite » en école élémentaire.

7 3 – A lécole maternelle 3.1. Quattend-on ? Quelques conquêtes essentielles : Grammaticalité des phrases ; distinction de loral et de lécrit (transformations) Première conscience du mot Premières approches des composantes des mots Accroissement du vocabulaire (actif et passif) Lacquisition dune attitude à limportance déterminante pour la suite de la scolarité : pouvoir prendre la langue comme objet détude

8 3 – A lécole maternelle / suite 3.2. Comment y parvenir ? Quels moyens ? Pour lessentiel, une approche implicite en lien avec lacquisition du langage : énonciation distanciée / mobilité énonciative entrée dans la langue de lécrit Les débuts de lexplicitation (entrée dans le C 2) : le premier accès aux composantes du mot des mots justes pour parler de ce que lon manipule le travail sur / avec le vocabulaire nouveau

9 4 – A lécole élémentaire 4.1. Un enseignement spécifique et intégré Séances spécifiques ET mobilisation des connaissances acquises pour mieux comprendre et mieux sexprimer à loral et à lécrit : liens avec lecture («grammaire de texte » mais pas seulement) et avec écriture : cf. compétences // paliers Programme et progressions (appui sur lannexe aux programmes ; ne pas réinventer) : veiller aux niveaux dexigence et à la dynamique dans le temps.

10 4 – A lécole élémentaire / suite 4.2. Des principes communs pour toutes les « composantes » de la langue mémorisation (faits, listes, règles, etc.) et entraînement indispensables ; acquisition du vocabulaire lié aux notions étudiées : savoir parler de ce que lon manipule, nommer ce que lon connaît (nommer // catégoriser ; lien avec LVE) ; vigilance constante de lenseignant sur la précision et la correction de la langue (il ne suffit pas de se (faire) comprendre).

11 4 – A lécole élémentaire / suite 4.3. Au cycle 2 - Les modalités Une première approche en lien avec lapprentissage de la lecture et de lécriture : Découverte de "variations" et première conscience de leur signification (lécrit nest pas que notation de sons) Première approche de la phrase (ponctuation ; lecture à haute voix ; production de textes) Conscience des classes de mots (classements ; substitutions ; environnement) dès les débuts de la lecture et lécriture Usage de quelques temps verbaux Vocabulaire (mots nouveaux reliés à dautres)

12 4 – A lécole élémentaire / suite 4.3. Au cycle 2 - Les modalités / suite Une explicitation progressive, une première formalisation (quand commencer à nommer les « entités » grammaticales ?) Les premiers entraînements (des séances courtes et régulières – cf. calcul mental) La mémoire de ce que lon apprend : création et/ou utilisation doutils Lévaluation : de connaissances / de leur mobilisation en situation

13 4 – A lécole élémentaire / suite 4.4. Au cycle des approfondissements : une première approche organisée du système de la langue, qui sera approfondie et prolongée au collège Visées = des connaissances sûres et des «raisonnements » adéquats Les « raisonnements » sont à enseigner explicitement. Les élèves les maîtrisent grâce à un entraînement en situation ; les raisonnements sautomatisent par la pratique régulière, guidée dabord puis autonome, dans des situations variées. La mobilisation adéquate des raisonnements utiles suppose lintelligence de la situation. Sens et automatismes ne sont jamais disjoints.

14 4 – A lécole élémentaire / suite 4.4. Au cycle 3 - Une première approche organisée du système de la langue / fin La mémoire de ce que lon apprend : création et/ou utilisation doutils – suite et à suivre (continuités ?) La question du temps : limiter les sempiternelles re-découvertes (prendre appui explicitement sur les enseignements antérieurs) ; ménager des temps de révision - consolidation; libérer du temps pour lentraînement (faire « fonctionner » ce que lon a appris) dans des séances courtes mais fréquentes Lévaluation : exercices ad hoc et mises en situation

15 Pour conclure Quelques points de vigilance Létude de la langue, une priorité qui ne doit pas « envahir » le temps du français Lomniprésence du sens de ce que lon fait, des usages de ce que lon apprend La continuité : une progressivité qui nexclut pas des reprises pour révisions et approfondissements mais qui évite les recommencements; des outils pour les élèves (mobiliser explicitement les appuis)


Télécharger ppt "Etude de la langue et maîtrise de la langue dans les nouveaux programmes de lécole primaire Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de lEducation nationale."

Présentations similaires


Annonces Google