La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Cancer ORL Epidémiologie, dépistage Principes de traitement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Cancer ORL Epidémiologie, dépistage Principes de traitement."— Transcription de la présentation:

1 1 Cancer ORL Epidémiologie, dépistage Principes de traitement

2 A natomie

3

4

5 5

6 E pidémiologie Cancers des VADS - incidence cas / an (lèvre, bouche, pharynx, larynx) Cancers des VADS 4 eme rang après prostate, bronche, colon-rectum

7 E pidémiologie Incidence des cancers France n°1 mondial - cancers du larynx - cancers de lhypopharynx France n°2 mondial - cancers de loropharynx - cancers de la cavité buccale

8 E pidémiologie Nette prédominance masculine (85%) Age Incidence maximale : ans 50% de décès avant 64 ans

9 E pidémiologie Age au moment du décès (années)

10 E pidémiologie Age au moment du décès (années) Type de cancerHommesFemme s VADS6368 Colon-rectum7580 Trachée-Poumon6970 Lymphatique et hémato 7578 Testicule46 Sein71 Tous cancers7276

11 E volution épidémiologique Cancers des VADS Diminution de lincidence masculine Augmentation de lincidence féminine Modification des habitus Augmentation du tabagisme féminin

12 E volution épidémiologique

13 F acteurs de risque Tabac Alcool Potentialisation de lassociation OH-TBC Lèvres : exposition solaire

14 F acteurs de risque Actualités 2011 Implication des Human Papilloma Virus Transmission oro-génitale Facteur de risque indépendant Co-facteur

15 F acteurs de risque Nouveaux facteurs de risque Cannabis Reflux gastro-oesophagien Facteurs génétiques

16 F acteurs de risque Consommation de tabac Évolution de linformation et de la prévention …

17 17 F acteurs de risque Consommation de tabac Évolution de linformation et de la prévention …

18 F acteurs de risque Tabagisme en France

19 F acteurs de risque Consommation dalcool en France Évolution de linformation et de la prévention …

20 F acteurs de risque Consommation dalcool en France Évolution de linformation et de la prévention …

21 F acteurs de risque Consommation dalcool Évolution de linformation et de la prévention …

22 F acteurs de risque Consommation dalcool en France Consomation dalcool en litre dalcool pur par habitant agé de plus de 15 ans, en France

23 L es lésions muqueuses...

24 T ype histologique Carcinome épidermoïde (95%) lésion ulcéro-bourgeonnnante

25 Les signes fonctionnels des cancers des VADS sont les mêmes que ceux dune infection virale ou bactérienne! P résentation clinique

26 Symptomatologie variée Saignement Douleur / inconfort Dysphagie Induration Tuméfaction Ulcération Irrégularité muqueuse / aspect dépoli Plaie chronique P résentation clinique

27 Signes associés suspects Altération état général Asthénie, amaigrissement, anorexie Adénopathie P résentation clinique

28 Signes associés suspects Les ganglions : Adénopathies P résentation clinique

29 Signes associés suspects Les ganglions : Adénopathies P résentation clinique

30 Carcinome épidermoïde P résentation clinique

31 31 Carcinome épidermoïde P résentation clinique

32 32 Carcinome épidermoïde P résentation clinique

33 Carcinome épidermoïde P résentation clinique

34 Carcinome épidermoïde P résentation clinique

35 Carcinome épidermoïde P résentation clinique

36 Lichen P résentation clinique

37 Carcinome épidermoïde lichen transformé P résentation clinique

38 Cylindrome Carcinome Adénoïde Kystique : CAK P résentation clinique

39 Inspection et palpation systématique… biopsie au moindre doute…. P résentation clinique

40 Diagnostic tardif fréquent! 70% des cancers de la cavité buccale sont diagnostiqués à un stade avancé (T3 et T4) Pronostic sombre (survie : 40% à 5 ans) Conséquences : traitements lourds et mutilants Fonctionnelles Esthétiques Impact sur la qualité de vie P résentation clinique

41 D épistage Intérêt majeur Optimisation de la survie Rôle majeur des omnipraticiens & chirurgiens dentistes

42 D épistage Programme de détection systématique des lésions muqueuses USA, 2000 Survie à 5 ans : 50% 82%

43 O utils du dépistage Clinique (inspection, palpation…) biopsie au moindre doute Velscope (fluorescence) Aide diagnostique Dépistage

44 O utils du dépistage Velscope

45 Normal Dysplasie moyenne Carcinome in situ

46 Diagnostic muqueux précis Bilan dextension Recherche de seconde localisation… B ilan ORL

47 En consultation : nasofibroscopie Fosses nasales Cavum Oropharynx Larynx Pharynx B ilan ORL

48 Nasofibroscopie en consultation B ilan de cancer ORL

49 Pan-endoscopie ORL sous AG avec biopsies B ilan de cancer ORL

50 Imagerie TDM oro-cervico-thoracique Echographie hépatique Panorex FOGD IRM (cavité buccale) Pet-scan B ilan de cancer ORL

51 Réunion pluridisciplinaire hebdomadaire Chirurgiens Oncologues Radiothérapeute Radiologue Nucléariste Anatomopathologistes Onco-psychologues Orthophonistes B ilan de cancer ORL Stade TNM Stratégie thérapeutique

52 B ilan de cancer ORL Stade TNM Classification internationale T : Tumor (taille de la tumeur) N : Node (ganglion) M : Metastasis (à distance)

53 Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie Soins de support T hérapeutique

54 But du traitement Obtenir une survie maximale tout en préservant une bonne qualité de vie du patient T hérapeutique

55 1. Exérèse tumorale oncologique 2. Evidement ganglionnaire cervical (curage) 3. Reconstruction chirurgicale C hirurgie

56 Double équipe chirurgicale synchronisée Optimisation du temps chirurgical Diminution de la morbidité Qualité chirurgicale C hirurgie

57 Exérèse tumorale Glossectomie Pelvi-glossectomie Mandibulectomie BPTM : Bucco Pharyngectomie Trans Mandibulaire C hirurgie

58 Règles dexérèse tumorale Marges larges : minimum 10 millimètres Biopsie extemporanées de contrôle C hirurgie

59 Evidement ganglionnaire Homo-latéral Parfois bilatéral le plus souvent fonctionnel conservation des structures : musculaires (SCM) vasculaires (VJI, carotide) nerveuses (nerfs vague, phrénique, spinal) C hirurgie

60 60 Exérèse tumorale large / reconstruction Double équipe synchronisée : oncologie & reconstruction C hirurgie

61 Reconstruction & réhabilitation …. pour une meilleure qualité de vie! Approche multidisciplinaire : -Chirurgien ORL -Chirurgien maxillo-facial -Chirurgien dentiste -Orthophoniste R éhabilitation

62 62 R adiothérapie C himiothérapie

63 R adiothérapie Arme majeure Rayonnements ionisants produits en accélérateurs de particule Photons et électrons

64 R adiothérapie En pratique Masque de contention - Dosimétrie - 35 séances en moyenne (70Gray) - 7 semaines de traitement

65


Télécharger ppt "1 Cancer ORL Epidémiologie, dépistage Principes de traitement."

Présentations similaires


Annonces Google