La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins « O n est jeune et on a des choses à (vous) dire... » Présentation de lenquête.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins « O n est jeune et on a des choses à (vous) dire... » Présentation de lenquête."— Transcription de la présentation:

1 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins « O n est jeune et on a des choses à (vous) dire... » Présentation de lenquête Focus group menée auprès de jeunes détablissements scolaires denseignement secondaire (général, technique et professionnel) à Charleroi, à Marchienne-au-Pont et à Châtelet. Une initiative Point dappui assuétudes du CLPS de Charleroi-Thuin

2 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Présentation de lenquête Le processus est en marche… Un partenariat (pour détail : voir présentation du processus à lAG CLPS 12/05/09) Méthode : « Enquête par Focus group » Démarche centrée sur les jeunes Objectifs de lenquête Mieux connaître les RESSOURCES qui manquent aux jeunes et celles qui sont identifiées ; Mieux connaître les BESOINS ACTUELS des jeunes ; Mieux connaître les MOTIVATIONS A ADOPTER CERTAINS COMPORTEMENTS ; Mieux connaître les FACTEURS FAVORISANTS / FREINANT le bien-être des jeunes selon eux ; Mieux connaître lIMPACT de certain(e)s REGLES/CADRES/INTERDICTIONS sur le comportement et/ou la décision dadopter un comportement. Notions transversales tirées de lenquête: Les représentations que les jeunes ont des adultes La vision des jeunes du « risque santé » Données de lenquête Définitions des concepts Les consommations Les comportements à risque Conclusions Perspectives en terme de Promotion de la Santé Le mot de la fin aux acteurs de ce projet

3 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Le processus est en marche… Le partenariat La réalisation de lenquête depuis la construction des grilles dentretien, en passant par la rencontre avec les écoles jusquà la présentation des résultats de lenquête ce jour na été possible que grâce au travail du Centre PMS de la Communauté française de Charleroi, du Service de Santé mentale du CPAS de Charleroi et de son équipe Promotion santé/ Prévention, de l A.J.M.O. de Charleroi et de Carolo Contact Drogues qui ont rassemblé leurs compétences et leur expérience du terrain au sein dun groupe de travail à linitiative du projet « Point dappui assuétudes » du CLPS de Charleroi-Thuin.

4 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Méthode denquête Enquête par « focus group » ou « groupes focalisés » auprès de 9 groupes classes (107 élèves de lenseignement général, technique et professionnel du second degré) Méthode denquête qualitative Cette méthode denquête permet de collecter des opinions, des croyances et des attitudes concernant un sujet pour confirmer des hypothèses et/ ou encourager la parole autour de problèmes particuliers

5 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Objectif général de lenquête Mieux connaître les besoins, les attentes des jeunes en terme dinformations/ de prévention sur les assuétudes dans lobjectif dadapter les pratiques professionnelles des acteurs de prévention en fonction des besoins/ attentes/ représentations des jeunes

6 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Objectifs spécifiques de lenquête Mieux connaître : Les RESSOURCES qui manquent aux jeunes et celles quils identifient dans leur environnement ; Les MOTIVATIONS A ADOPTER CERTAINS COMPORTEMENTS ; Les FACTEURS FAVORISANTS / FREINANT le bien-être des jeunes selon eux ; LIMPACT de certain(e)s REGLES/ CADRES/ INTERDICTIONS sur le comportement et/ou la décision dadopter un comportement.

7 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Les 3 axes de lenquête et leurs questions Axe 1 : Santé/ bien-être des jeunes identifier les « caractéristiques » dune personne qui est bien dans sa peau au regard des jeunes rencontrés dans lenquête.

8 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Les 3 axes de lenquête et leurs questions Axe 2 : Jeunes et risques Dans cet axe de lenquête, nous avons notamment demandé aux jeunes rencontrés: Identifier les « caractéristiques » dune personne ressource pour eux en cas de problème au sein de lécole et en dehors? A-t-on, quand on est adulte, les mêmes critères de choix que lorsquon est jeune pour identifier une personne ressource en cas de problème? Les jeunes prennent-ils des risques? Dans quelles circonstances? Quels sont- ils? Ont-il conscience du fait que prendre certains risques peut avoir des effets sur leur santé? « oui »… Est-ce pour cette raison quils prennent des risques…pour mettre leur santé en danger?... « non! » Savoir cela cest aussi savoir quil faut adapter le message de prévention… Quelles sont les motivations qui poussent à prendre un risque? Quelles solutions imaginent-ils lorsquils ont un ami dans le besoin, qui a des problèmes de consommations? Comment perçoivent-ils les messages de prévention ou dattention des adultes qui les entourent (parents, enseignants, médecins, etc.) Des adultes ou des jeunes qui prend le plus de risques?

9 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Les 3 axes de lenquête et leurs questions Axe 3 : Les consommations Dans cet axe de lenquête, nous avons notamment demandé aux jeunes rencontrés: Quels sont les mots qui leur viennent à lesprit quand on leur dit le mot « consommations »? Peut-on dire quil y des consommations positives et des consommations négatives? En ce qui concernent les consommations néfastes pour la santé, savent-ils dès le départ ou au fil du temps quelles sont néfastes? Quelles sont les motivations des jeunes à consommer du cannabis, de lalcool? Considèrent-ils que le fait de ne plus pouvoir se passer de son GSM ou dInternet peut être une dépendance? Quelle différence font-ils entre la dépendance à un produit tel que le tabac et celle liée à Internet? Dans les consommations dites « positives » existe-t-il un risque que la personne qui consomme devienne dépendante? Comment peut-on gérer ses consommations? Comment aideraient-ils un de leur ami qui serait dans une situation de dépendance?

10 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Objectif : Mieux connaître les ressources qui manquent ou celles identifiées par les jeunes…. Question posée aux jeunes : - Une jeune qui ne se sent pas bien à qui va-t-il en parler? - Quelles sont les qualités de cette personne ressource? Personnes ressources identifiées par les jeunes en cas problème: -ami(e) proche, parents, fratrie. -psy, hôpital, Police (en fonction du problème) Les qualités de cette personne ressource: -Quelquun de confiance (garde les confidences pour elle) -Sintéresse sincèrement au jeune -Capable découte et de bienveillance et dempathie

11 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Objectif: Mieux connaître les motivations des jeunes à adopter certains comportements Questions posées aux jeunes en rapport avec cet objectif: - Cela vous arrive-t-il de prendre des risques dans votre vie? -Si oui, lesquels? Quand? Dans quelles circonstances? -Pour quelles raisons prenez-vous des risques? Les Motivations des jeunes à adopter un comportement (parfois à risque) pourraient être classées en 2 catégories :les motivations de type « constructives » et celles qui sont dordre « destructeurs »: - Ex. de comportement à risque avec une motivation « constructive »: exprimer ses sentiments amoureux, venir en aide à quelquun qui se fait agresser, consommer de lalcool en groupe dans le cadre dune fête, etc. - Ex. de comportement à risque avec une motivation « destructrice »: tentative de suicide, etc.

12 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Objectif:Mieux connaître les FACTEURS FAVORISANTS / FREINANT le bien-être des jeunes en lien avec les représentations santé Facteurs favorisants leur bien-être: -La confiance en soi/ en lautre, la connaissance de soi -Les sphères relationnelles -Largent (comme outil être en contact avec les autres via GSM ou Internet) -La santé/ absence de maladie -Lacquisition de compétences sociales : savoir aller vers lautre, savoir exprimer/ parler de ses problèmes -La connaissance de lenvironnement dans lequel on vit -Linterdit (en réponse au besoin de limite et de liberté) -…. Facteurs défavorables à leur bien-être: -Un cadre de vie insécurisant (faits de violences diverses autour de lécole) -Lisolement (le fait de ne pas être en lien avec dautres, de ne pas avoir damis) -La perte de confiance en soi -Les conflits -La méconnaissance de soi -…

13 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Notions transversales: les représentations que les jeunes ont des adultes (1) 1.Quelle est la vision que les jeunes ont des adultes en matière de gestion des problèmes ? Ladulte est : -moins spontané que le jeune, il garde ses problèmes pour lui=> forme dautogestion des problèmes quils attribuent à lexpérience de ladulte qui lui permet de ne pas avoir besoins daide ; Hypothèse dexplication : les jeunes souhaitent-ils que les adultes sen sortent seuls (soient « forts ») sinon cest « la honte » OU cela correspond-t- il à leurs représentations de ladulte ou du fait dêtre adulte ? (Cfr besoin de sécurité) - fait appel à un professionnel : médecins traitant, psy, Police ou à son patron si cest un problème sur son lieu de travail =>Hypothèse dexplication : peut-on faire un parallèle avec ce que les jeunes disent lorsquils ont un problème à lécole, la solution serait den parler avec la direction, le professeur ? -fait appel à ses proches (famille/ ami) : « femme »/ « mari », parents, beaux- parents, enfants (= une ressource pour ladulte), un ami, qqn quil connaît ;

14 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Notions transversales: les représentations que les jeunes ont des adultes (2) Remarques : les jeunes ont une vision « stéréotypée » de la gestion des problèmes chez ladulte (femme versus homme). Exemple : la femme parle de ses problèmes, écrit dans un journal intime, est plus sensible (réflexion) que lhomme. Tandis que lhomme, lui, ne parlera pas à quelquun de ses problèmes, il se bat (passe aux actes sans réflexion) pour régler un problème, éliminer une tension ; on peut constater au travers de leurs dires que ladulte représente un modèle positif (cadre de référence) pour les jeunes interrogés => cest un garant de la réduction des risque. Exemple : « le risque me paraîtra moins important si ladulte le prend avec moi parce que sil le prend cest que ça ne doit pas être bien dangereux » (le jeune partant du principe que ladulte a plus dexpérience et est plus réfléchi) ; dans la représentation que les jeunes ont des adultes, les qualités dune personne ressource pour ladulte en cas de problème sont les suivantes : quelquun de « connu » = que ladulte connaît ; quelquun qui a déjà connu les mêmes problèmes que celui que ladulte connaît (expérience)^; quelquun de bien placé (qui peut faire bouger les choses de par sa position sociale/ professionnelle).

15 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Notions transversales: les représentations que les jeunes ont des adultes (3) 2. Quelles sont les représentations des jeunes concernant un adulte (parents) qui ne parvient pas à gérer ses problèmes? « Si ladulte narrive pas à gérer seul son problème, il ne lui reste plus quune solution, le suicide » ; Ladulte va consommer pour oublier ( drogues, alcool, fumer, etc.) ; Ladulte pourra se battre (= passer aux actes) plutôt quà la réflexion pour régler un problème ; Ladulte pourra travailler davantage = se noyer dans le travail pour fuir le problème ; Ladulte pourra, par exemple, jouer au foot, se divertir avec des amis = prise de recul et élimination des tensions liées au problème ;

16 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Notions transversales: les représentations que les jeunes ont des adultes (4) 3. Quelle est la vision que les jeunes ont des adultes en matière de prise de risque par rapport à leur santé? Ladulte peut être : dune part raisonnable, il anticipe les conséquences de la prise de risque ; expérimenté, il a conscience du risque ; « parent » donc il a des responsabilités … donc il prendra moins vite un risque +/- : vouloir est différent de pouvoir et excès de prudence parfois le risque est inhérent à la fonction professionnelle pour ladulte (« métiers à risque » ) Ladulte peut être : dautre part quelquun qui prend plus facilement un risque car il a une plus grande accessibilité aux produits, à largent, à la liberté de choisir ! faire un parallèle avec largent de poche…qui peut être un moyen sujet à caution pour les parents de gérer les « consommations » de leurs ados; ladulte a plus de distance que lado par rapport à la loi, au cadre donc il est moins réceptif aux interdits et moins impressionnable et peut dès lors prendre plus de risques => ! Ladulte est perçu comme un référent pour lado => attention à la crédibilité.

17 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête: les risques pour la santé identifiés par les jeunes : constructifs et destructifs (1)

18 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête: les risques identifiés par les jeunes : constructifs et destructifs (2)

19 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête:

20 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête

21 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête : les consommations (1) Que revêt le mot « consommation » pour les jeunes : tout ce que lon achète/utilise/ que lon prend (le mazout de chauffage, les produits de beauté, par ex.) la dépendance, trafic (darmes, par ex.) des produits : largent, lalimentation, les drogues (joints, héroïne, cocaïne, champignons hallucinogènes)/ le tabac et lalcool/ les médicaments Précision : les jeunes font une différence entre « consommations » et « dépendances » manger = consommation et besoin vital important pour la santé qui nest pas considérée comme de la dépendance la drogue = consommation qui peut entraîner une dépendance et qui nest non seulement pas obligatoire mais en plus néfaste pour la santé

22 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête : les consommations (2)

23 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête : les consommations (3) Il y a-t-il une différence entre une dépendance à lalcool et une dépendance au GSM/ Internet pour les jeunes interrogés? …morceaux choisis… Oui « La dépendance à lalcool cest plus grave que celle à Internet qui nest mauvaise que pour les yeux » « On peut toujours gérer soi-même une dépendance à Internet mais pas celle à lalcool/cigarettes (aide extérieure nécessaire) » « Le corps réclame sa dose de cigarettes, pas sa dose de GSM/ Internet. Par contre privé de cigarettes ou de GSM/Internet, je serai, dans les deux cas, en colère.. » Non… « pas de différence parce que les deux ont des conséquences sur lorganisme »

24 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Données de lenquête : les consommations (4) Quelles sont les « aides » auxquelles ils feraient appel si eux-mêmes ou lun de leurs amis étaient en difficulté par rapport à un comportement à risque ou à la consommation dun produit? désintoxication (hôpital) Interdiction limitation de laccès au produit ou au comportement (les parents stoppent laccès, par ex.) substitution (passer dune dépendance au GSM à celle dInternet, par ex.) en parler avec la famille de la personne concernée faire peur sur les conséquences probables de la dépendance autogestion de la dépendance consulter un psychologue

25 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Conclusions Perspectives en terme de Promotion de la santé…. Le mot de la fin aux acteurs du projet…

26 Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins Merci de votre attention


Télécharger ppt "Point d'appui assuétudes du CLPS de Charleroi- Thuin-Analyse des besoins « O n est jeune et on a des choses à (vous) dire... » Présentation de lenquête."

Présentations similaires


Annonces Google