La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation du groupe I Constitution des membres du Groupe: Président : Dr MUKENA Secrétaire: Mr Serge MWAKA/Suivi et Evaluation Bas Congo Congo Membre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation du groupe I Constitution des membres du Groupe: Président : Dr MUKENA Secrétaire: Mr Serge MWAKA/Suivi et Evaluation Bas Congo Congo Membre."— Transcription de la présentation:

1 Présentation du groupe I Constitution des membres du Groupe: Président : Dr MUKENA Secrétaire: Mr Serge MWAKA/Suivi et Evaluation Bas Congo Congo Membre : 1. Mr. André NGOY 2. Dr BISIMWA 2. Dr BISIMWA 3. AG. KABONDO 3. AG. KABONDO 4. Dr MELE 4. Dr MELE 5. Dr BOLATEY 5. Dr BOLATEY 6. Dr KYANGA 6. Dr KYANGA 7. Dr MBUYI 7. Dr MBUYI 8. Dr BOLANGALA 8. Dr BOLANGALA 9. Dr NGBENGA 9. Dr NGBENGA 10. Mr TENDA 10. Mr TENDA 11. Mr KAZADI 11. Mr KAZADI 12. Dr SIMBI 12. Dr SIMBI

2 Plan de présentation 1. Introduction 2. Analyse de la situation actuelle 3. Les écarts dans lintégration de la lutte dans les ZS 4. Le financement durable 5. Les recommandations 6. Conclusion

3 Introduction Thème: Lintégration des activités de lutte contre le VIH/Sida et les IST dans la ZS à la lumière de la stratégie de RSS. Thème: Lintégration des activités de lutte contre le VIH/Sida et les IST dans la ZS à la lumière de la stratégie de RSS. Question dorientation: Question dorientation: Analyse de lorganisation actuelle; Analyse de lorganisation actuelle; Les écarts entre cette organisation de lute et celle de la SRSS; Les écarts entre cette organisation de lute et celle de la SRSS; Lapproche de financement durable; Lapproche de financement durable; Recommandations. Recommandations.

4 1. Analyse de la situation actuelle Il y a une insuffisance dintégration des activés de lutte contre le VIH/SIDA et les IST dans les ZS en RDC. Il y a une insuffisance dintégration des activés de lutte contre le VIH/SIDA et les IST dans les ZS en RDC. En effet : En effet : Certains BCZS planifient les activités de la lutte contre le VIH/SIDA et IST assurent et coordonnent leur mise en œuvre; Certains BCZS planifient les activités de la lutte contre le VIH/SIDA et IST assurent et coordonnent leur mise en œuvre; Dautres BCZS planifient les activités de lutte mais ne les coordonnent pas; Dautres BCZS planifient les activités de lutte mais ne les coordonnent pas; Dautres encore ne les planifient même pas. Dautres encore ne les planifient même pas.

5 1.1. Pourquoi les BCZS narrivent pas à coordonner leurs activités? Insuffisance de ressources matérielles et financières; Insuffisance de ressources matérielles et financières; Le niveau intermédiaire ainsi que certains intervenants/Partenaires dappui contournent léquipe cadre du BCZS; Le niveau intermédiaire ainsi que certains intervenants/Partenaires dappui contournent léquipe cadre du BCZS; Les membres de léquipe cadre non formé en matière de lutte contre le VIH/SIDA et les IST; Les membres de léquipe cadre non formé en matière de lutte contre le VIH/SIDA et les IST; Linsuffisance de motivation des membres de léquipe cadre du BCZS; Linsuffisance de motivation des membres de léquipe cadre du BCZS; La faible appropriation des activités de lutte par léquipe cadre;… La faible appropriation des activités de lutte par léquipe cadre;…

6 1.2. Pourquoi certains BCZS arrivent à coordonner leur activités? Ressources matérielles et financières mise à la disposition BCZS; Ressources matérielles et financières mise à la disposition BCZS; Les intervenants/Partenaires appuient léquipe cadre du BCZS; Les intervenants/Partenaires appuient léquipe cadre du BCZS; Les membres de léquipe cadre sont formés pour les activités de lutte contre le VIH/SIDA et les IST intégrer ou à intégrer; Les membres de léquipe cadre sont formés pour les activités de lutte contre le VIH/SIDA et les IST intégrer ou à intégrer; Présence de contrat de performance entre le BCZS et le niveau intermédiaire/Central; Présence de contrat de performance entre le BCZS et le niveau intermédiaire/Central; Lappropriation des activités de lutte par léquipe cadre… Lappropriation des activités de lutte par léquipe cadre…

7 2. Les écarts dans lintégration de la lutte dans les ZS A. AU NIVEAU OPERATIONNEL Lapproche dintégration des activités de lutte contre le VIH/SIDA est par activité et non par paquet de service. Lapproche dintégration des activités de lutte contre le VIH/SIDA est par activité et non par paquet de service. Verticalisation des interventions du niveau intermédiaire/Central et des partenaires. Verticalisation des interventions du niveau intermédiaire/Central et des partenaires. Existence des structures de lutte contre le VIH/SIDA non intégrées dans la ZS. Existence des structures de lutte contre le VIH/SIDA non intégrées dans la ZS. Les formations sont planifiées et exécutées par des partenaires sans limplication de léquipe cadre de la ZS ni le niveau intermédiaire avec des documents non actualisé par le Programme. Les formations sont planifiées et exécutées par des partenaires sans limplication de léquipe cadre de la ZS ni le niveau intermédiaire avec des documents non actualisé par le Programme. Le circuit de transmission des données non respecté par les structures et les Partenaires. Le circuit de transmission des données non respecté par les structures et les Partenaires. Le PMA de lutte non intégré dans le Plan daction de certaines ZS. Le PMA de lutte non intégré dans le Plan daction de certaines ZS.

8 2. Les écarts dans lintégration de la lutte dans les ZS (Suite) B. AU NIVEAU INTERMEDIAIRE Non respect de plan de mise en œuvre du Plan daction dans certains BPC/PNLS. Non respect de plan de mise en œuvre du Plan daction dans certains BPC/PNLS. Non planification des activités de la lutte contre le VIH/Sida et les IST dans certains BPC/PNLS. Non planification des activités de la lutte contre le VIH/Sida et les IST dans certains BPC/PNLS. Manque de formation spécifique au cadre du BPC/PNLS. Manque de formation spécifique au cadre du BPC/PNLS. Faible implication de certains MIP dans les activités de lutte contre le Sida et IST. Faible implication de certains MIP dans les activités de lutte contre le Sida et IST. Les Partenaires nappuient pas le Plan daction de BPC. Les Partenaires nappuient pas le Plan daction de BPC. Verticalisation des interventions du niveau Central et des partenaires. Verticalisation des interventions du niveau Central et des partenaires. Absence de cadre de concertation avec le Partenaires dans certaines Provinces. Absence de cadre de concertation avec le Partenaires dans certaines Provinces.

9 2. Les écarts dans lintégration de la lutte dans les ZS (Suite) C. AU NIVEAU CENTRAL Présence dun Plan daction qui nest pas respecté dans la mise en oeuvre. Présence dun Plan daction qui nest pas respecté dans la mise en oeuvre. Organigramme de la DN non adapté. Organigramme de la DN non adapté. Faible suivi des recommandations formulées par les BPC au niveau central. Faible suivi des recommandations formulées par les BPC au niveau central. Faible collaboration avec les Partenaires de lutte (Cfr cartographie dinterventions des BPC/PNLS). Faible collaboration avec les Partenaires de lutte (Cfr cartographie dinterventions des BPC/PNLS). Non application des normes de la politique nationale et autres directives par certains Partenaires. Non application des normes de la politique nationale et autres directives par certains Partenaires.

10 3. Le financement durable Le financement des activités de la lutte contre le VIH/SIDA doit tenir compte des besoins exprimés dans le Plan daction de la ZS. Eviter la gratuité pour certains médicaments et/ou réduire le goût de façon à rendre les médicaments accessibles au niveau socio-économique de la Communauté, afin de permettre la pérennisation. Capitaliser les apports de la communauté (mobilisation des ressources internes). Mettre en œuvre lapproche Mutuelle de Santé. 70 % de financement doit venir de lEtat Congolais.

11 4. Les recommandations A. Au niveau opérationnel Chaque ZS doit intégrer dans son plan daction le PMA de lutte contre le VIH/SIDA. Chaque ZS doit intégrer dans son plan daction le PMA de lutte contre le VIH/SIDA. Toutes les structures de lutte contre le VIH/SIDA doivent être intégré dans la planification du BCZS. Toutes les structures de lutte contre le VIH/SIDA doivent être intégré dans la planification du BCZS. Faire des activités de lutte contre le VIH/Sida et les IST une routine dans ZS. Faire des activités de lutte contre le VIH/Sida et les IST une routine dans ZS. Intégrer lapproche PMA dans toutes les interventions de lutte dans la ZS. Intégrer lapproche PMA dans toutes les interventions de lutte dans la ZS. Envisager la possibilité de recouvrement minimal de coût de certaines activités de la lutte pour assurer la pérennisation. Envisager la possibilité de recouvrement minimal de coût de certaines activités de la lutte pour assurer la pérennisation. Transmettre au niveau intermédiaire les rapports synthèses des activités du BCZS au BPC/PNLS. Transmettre au niveau intermédiaire les rapports synthèses des activités du BCZS au BPC/PNLS.

12 4. Les recommandations B. Au niveau Intermédiaire Planifier les activités de la lutte contre le VIH/Sida et les IST dans les BPC/PNLS. Respecter le plan de mise en œuvre du Plan daction. Planifier les formations pour léquipe cadre du BPC/PNLS et BCZS. Intégrer les activités du BPC/PNLS dans le Plan daction Provinciale/IMP. Mettre en place un cadre de concertation entre acteurs exécutants, partenaire dappui, délégué de la communauté et BCZ. Motivation du personnel de la ZS

13 4. Les recommandations (suite) C. Au niveau Central/Pnls Faire des évaluations intra PNLS et restituer au BPC. Faire des évaluations intra PNLS et restituer au BPC. Promouvoir lapproche intégrale des programmes de lutte contre la maladie et piloté par la Direction 4 du Ministère de la Santé. Promouvoir lapproche intégrale des programmes de lutte contre la maladie et piloté par la Direction 4 du Ministère de la Santé. Renforcer la coordination des interventions de différents Partenaires. Renforcer la coordination des interventions de différents Partenaires.

14 4. Les recommandations (suite et fin) D. Aux Partenaires Que lONUSIDA en collaboration avec le PNLS orientent toutes les interventions de Partenaires vers le Plan daction du PNLS et ses BPC. Que lONUSIDA en collaboration avec le PNLS orientent toutes les interventions de Partenaires vers le Plan daction du PNLS et ses BPC.

15 6. Conclusion Lapproche intégrale est la meilleure façon de lutter contre le Sida en RDC. Lapproche intégrale est la meilleure façon de lutter contre le Sida en RDC.

16 MERCI ET VOUS LA PAROLE ! ! !


Télécharger ppt "Présentation du groupe I Constitution des membres du Groupe: Président : Dr MUKENA Secrétaire: Mr Serge MWAKA/Suivi et Evaluation Bas Congo Congo Membre."

Présentations similaires


Annonces Google