La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI1 PLONGEE AUX MELANGES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI1 PLONGEE AUX MELANGES."— Transcription de la présentation:

1

2 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI1 PLONGEE AUX MELANGES

3 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI2 PLONGEE AUX MELANGES  L’air que l’on retrouve dans l’atmosphère et que l’on respire en plongée est le moins cher du marché. C’est celui que chaque débutant utilise. Il a des limites auxquels nous ne pouvons pas nous soustraire.  Les différentes pressions partielles de l’air que l’on respire en plongée, le rend mal adapté et toxique.  C’est le moins adapté aux problèmes complexes de la décompression.  L’agression que provoque l’azote en pression sur notre organisme est encore de nos jours très mal défini (saturation, désaturation, narcose).

4 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI3 PLONGEE AUX MELANGES Arrêté du 30 JUILLET MELANGES MATERIEL ANALYSE DES MELANGES PROCEDURES DE DECOMPRESSION ESPACE D’EVOLUTION ET CONDITIONS LE DIRECTEUR DE PLONGEE LE GUIDE DE PALANQUEE EQUIPEMENT DES PLONGEURS MATERIEL D’ASSISTANCE ET DE SECOURS DISPOSITIONS GENERALES

5 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI4 PLONGEE AUX MELANGES  Le Nitrox est un mélange respiratoire (binaire) suroxygéné composé d’0² et de N² différent de l’air, (> à 22 % d’0²).  Héliox : Hélium + Oxygène  Le Trimix est un mélange respiratoire (ternaire) composé d’O² de N² et (He) d’Hélium.  L’Héliair est un mélange respiratoire composé d’hélium et de l’air. Attention le mélange peut être hypoxique Ex : 25 % d’He + 75 % d’air [0.75 x 20 % d’0² = 15 % 0² (< à 16 %)]  Hydréliox : Hydrogène + Hélium + Oxygène) (Plongées à saturation, plongées professionnelles)

6 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI5 PLONGEE AUX MELANGES 1 – MELANGES  Valeur de la PpO² mini 160 hPa = 0,16 bar  Valeur de la PpO² maxi 1600 hPa = 1,6 bar Pp0²Max. = 1.6 (dans certains cas peut être minoré 1.5, 1.4, 1.3)

7 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI6 Rappels Physiques Loi de DALTON P total = P gaz 1 + Pgaz 2 + … P gaz n P total = P gaz 1 + Pgaz 2 + … P gaz n Calcul de la composition du mélange par rapport aux contraintes de pressions partielles : Calcul de la composition du mélange par rapport aux contraintes de pressions partielles : 0,16 < O² < 1.6 bar 0,16 < O² < 1.6 bar John Dalton (1766 – 1844) Chimiste Anglais

8 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI7 Rappels Physiques La formule en T dite du diamant La formule en T dite du diamant Pp P % :: x :: x

9 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI8 PLONGEE AUX MELANGES NITROX (mélange binaire)  Calcul de la toxité de l’Oxygène en fonction de la profondeur maxi de la plongée.  Quel est le % d’0² d’un mélange de gaz respirable à 30 mètres de profondeur? (Pp0² maxi / P abs) x 100 = % 0² 1.6 / 4 = 0.4 x 100 = 40 % 0²  Par conséquence le % d’azote est donc de : 100 – 40 = 60 % N² Définition du mélange : 40 / 60

10 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI9 PLONGEE AUX MELANGES PEA = Pression Equivalent Air PEA = Pression absolue x % N² / 0,8 Profondeur = [(PEA – 1) x 10] Ex : Nx 40/60 : 4 X.60 / 0.8 = [(3 – 1) x 10] = 20 M

11 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI10 PLONGEE AUX MELANGES Valeurs remarquables de la Pp0² Anoxie hypoxie normoxie Pp0² max si cond. Diff. hypéroxie Pp0² max thérapeutique

12 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI11 HYPEROXIE Effet PAUL BERT : Neurologique La crise hypéroxique se découpe généralement en 3 phases : Tonique : contraction généralisée + apnée (risque de surpression pulmonaire si remontée) Clonique : convulsions, morsure de la langue, émission d’urine Dépressive post convulsive : relâchement généralisé, amnésie...

13 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI12 HYPEROXIE Bien qu’apparaissant généralement d’emblée, la crise hypéroxique peut être précédée de signes annonciateurs : – –Accélération de la fréquence cardiaque – –Nausées, vertiges – –Crampes,contractures des muscles faciaux – –Réduction du champ de vision, bourdonnements, sifflements – –Euphorie…

14 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI13 HYPOXIE Le phénomène de l’hypoxie est impossible dans l’utilisation du Nitrox, étant donné que le mélange est sur oxygéné. Le phénomène de l’hypoxie est impossible dans l’utilisation du Nitrox, étant donné que le mélange est sur oxygéné. Le phénomène de l’hypoxie peut se rencontrer dans l’utilisation de Trimix dont la teneur en oxygène serait inférieure à 16% Le phénomène de l’hypoxie peut se rencontrer dans l’utilisation de Trimix dont la teneur en oxygène serait inférieure à 16% – –Accélération de la fréquence cardiaque ainsi que du rythme ventilatoire – –Nausées, vertiges, maux de tête – –Impression de manque d’air – –Angoisse, détresse, panique, noyade…

15 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI14 PLONGEE AUX MELANGES TRIMIX (mélange Ternaire) PEN = Profondeur Equivalente Narcotique  Quel est le % O² d’un mélange de gaz respirable à 50 mètres de profondeur ? (PpO² max / P abs) x 100 = % O² 1.6 / 6 = 0.27 x 100 = 27 % 0²  Quel est le % d’He d’un mélange de gaz respirable à 50 mètres de profondeur avec une PEN de 30 m? P abs.de la PEN x % N² / P abs. à 50 m x 100 P abs.de la PEN x % N² / P abs. à 50 m x x 0.8 / 6 = O.53 x 100 = 53 % N² 4 x 0.8 / 6 = O.53 x 100 = 53 % N² [(100 ) – (27 % O² + 53 % N² )] = 20 % He Définition du mélange : 27 / 20 / 53

16 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI15 PLONGEE AUX MELANGES 2 – MATERIEL  Bouteilles et robinetteries compatibles O² pur.  Si mélange supérieur à 40 % O² matériel oxygène pur.  Identification du mélange par étiquetage :  % O² de la 1° analyse, nom Gonfleur ou initiales, date  Profondeur maximale d’utilisation du mélange  % O² de la 2° analyse, nom Utilisateur ou initiales, date  Les bouteilles contenants des mélanges respiratoires # ne doivent pas pouvoir être mises en communication de façon accidentelle.  Chaque bouteille ou ensemble de bouteilles reliées entre elles doivent avoir un manomètre permettant d’en mesurer la pression au cours de la plongée.  Identification des embouts de détendeur pour # mélanges de gaz (détrompeur des embouts)

17 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI16 PLONGEE AUX MELANGES 3 - ANALYSE DES MELANGES   Une première fois par le gonfleur, une deuxième fois par l’utilisateur et par le moniteur.   L’erreur permise sur la valeur de l’0² est de : + ou – 2,5 %, Hélium + ou – 5 %   La personne qui délivre le mélange consigne sur un registre, permettant d’identifier la bouteille, son contenu, sa pression, le résultat de l’analyse de l’0², le nom de la personne ayant effectuée l’analyse, sa signature et la date de l’analyse.

18 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI17 PLONGEE AUX MELANGES 4 - PROCEDURES DE DECOMPRESSION La décompression d’une plongée aux mélanges peut être menée par :  Tables spécifiques scientifiquement validées par un organisme public ou privé compétent en matière d’expérimentation hyperbare humaine.  Ordinateur pour la plongée aux mélanges.  Plongées aux nitrox, tables à l’air dans lesquelles on entre avec la profondeur équivalente air (PEA).

19 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI18 PLONGEE AUX MELANGES 5 - ESPACE D’EVOLUTION ET CONDITIONS D’EVOLUTION   Plusieurs plongeurs qui effectuent ensemble une plongée : même durée, même profondeur, même gaz, même trajet, même décompression, constituent une palanquée.   Une équipe est une palanquée réduite à deux plongeurs.   Zones d’évolution : Espace proche Espace médian Espace lointain Les plongeurs sont titulaires au minimum du niveau 1, 2, 3, ou 4 de plongeur correspondant à la zone d’évolution conformément à l’arrêté du 22 juin 2000 susvisé.   L’enseignement de la plongée sub. autonome au mélange Trimix est limité à 80 mètres, + ou – 5 mètres.   Qualification « Nitrox » niveau I « Nitrox confirmé » niveau II « Trimix » niveau III   Au-delà de l’espace proche seuls les plongeurs titulaires d’un niveau 3 ou + peuvent pratiquer la plongée au mélange nitrox ou trimix avec un appareil à recyclage de gaz.

20 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI19 PLONGEE AUX MELANGES 6 - LE DIRECTEUR DE PLONGEE  La pratique de la plongée est placée sous la responsabilité d’un directeur de plongée présent sur le site qui fixe les caractéristiques de la plongée et organise l’activité. Il s’assure de l’application des règles définies par l’arrêté du 30 juillet  Le Dir. de plongée en milieu naturel est titulaire au minimum : Zone inférieure à 40 mètres : E 3 Zone supérieure à 40 mètres : E 4

21 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI20 PLONGEE AUX MELANGES 7 - LE GUIDE DE PALANQUEE  Le guide de palanquée dirige la palanquée en immersion. Il est responsable du déroulement de la plongée et s’assure que les caractéristiques de celle-ci sont adaptées aux circonstances et aux compétences des participants.  Le guide de palanquée est titulaire au minimum d’un niveau IV de plongeur. Nitrox confirmé ou Trimix en fonction des membres qu’il encadre.  Le guide d’une palanquée composée de plongeurs respirant de l’air peut être amené à respirer un mélange nitrox.

22 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI21 PLONGEE AUX MELANGES 8 - EQUIPEMENT DES PLONGEURS   Prof. Sup. à 6 m : Tous les plongeurs sont équipés d’un système de gonflage au moyen de gaz comprimé, ainsi que des moyens pour contrôler les caractéristiques de la plongée.   Les plongeurs autonomes sont équipés d’un détendeur de secours.   En milieu naturel, le guide de palanquée utilise un équipement de plongée muni de deux sorties indépendantes et de deux détendeurs complets.

23 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI22 PLONGEE AUX MELANGES 9 – MATERIEL D’ASSISTANCE ET DE SECOURS  Un moyen de communication permettant de prévenir les secours  Une trousse de premier secours idem. à la plongée à l’air.  Eau douce potable non gazeuse.  Oxygénothérapie avec réserve d’0² et masque.  Une bouteille d’0² gonflée d’une capacité correspondant à la plongée organisée (manodétendeur + tuyau de raccordement au BAVU)

24 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI23 PLONGEE AUX MELANGES 9 – MATERIEL D’ASSISTANCE ET DE SECOURS (suite)  Une bouteille de secours équipée de son détendeur et contenant un gaz adapté à la plongée organisée.  Une couverture iso thermique.  Un moyen de rappel depuis la surface.  Une table de notation.  Un jeu de tables permettant de vérifier ou de recalculer les procédures de décompression.  Tous les matériels et équipements doivent être correctement entretenus.

25 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI24 PLONGEE AUX MELANGES 9 – MATERIEL D’ASSISTANCE ET DE SECOURS (suite)  Complément de matériel pour la plongée au mélange Trimiux : 1.Une ligne lestée de descente et de remontée. 2.Une ou plusieurs bouteilles de secours équipées de détendeurs et contenant un gaz adapté à la plongée organisée. 3.Une ligne de décompression adaptée à la plongée organisée, ou prête à être déployée à partir d’une embarcation ou d’un point fixe. 4.Une embarcation support de pratique avec une personne en surface habilitée pour la manœuvrer.

26 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI25 PLONGEE AUX MELANGES

27 Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI26 PLONGEE AUX MELANGES


Télécharger ppt "Jean JASTRZEBSKI MF2 Instructeur Trainer TDI1 PLONGEE AUX MELANGES."

Présentations similaires


Annonces Google