La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L E JUDAÏSME. I NFORMATION GÉNÉRALES L’histoire du Judaïsme se confond avec l’histoire du peuple Juif Le Judaïsme est la racine spirituelle du Christianisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L E JUDAÏSME. I NFORMATION GÉNÉRALES L’histoire du Judaïsme se confond avec l’histoire du peuple Juif Le Judaïsme est la racine spirituelle du Christianisme."— Transcription de la présentation:

1 L E JUDAÏSME

2 I NFORMATION GÉNÉRALES L’histoire du Judaïsme se confond avec l’histoire du peuple Juif Le Judaïsme est la racine spirituelle du Christianisme et de l’Islam

3 **voir slide 12 de “10 commandments”

4 L ES ORIGINES – F ORMATION DU PEUPLE H ÉBREUX Abraham IsmaëlIsaac ÉsaüJacob 12 fils (12 tribus) IslamJudaïsme

5 Abraham (père des croyants) Un berger (nomade) qui sera aura une vision de Dieu (monothéiste). Dans la vision Dieu lui ordonne de partir d’Ur pour se rendre à Canaan. Si Abraham suit les conseils il sera le père d’une grande nation. Ceci est le début de l’histoire de la religion, selon les croyances les Juifs sont le peuple choisi, élu pour atteindre la terre promise. C’est ce qu’ils appellent l’Alliance entre Dieu et Abraham.

6 L ES ORIGINES – L A LIBÉRATION Moïse (fondateur) En Égypte le peuple hébreux sera réduit au rang d’esclave et sera exploité Grâce à Moïse et l’aide de Dieu, Yahvé il seront libéré. Ceci leur donne la certitude que Dieu est avec eux. (dix fléaux, Exode)

7

8 Ils reçoivent le Décalogue. Pour souligner la libération on établit la fête de Pâque. (passage de la mer Rouge et de l’esclavage à la libération. On établit aussi des lois, des fêtes, des rites comme le Sabbat. C’est avec Moïse que le judaïsme a vraiment pris racine.

9 L ES ORIGINES – L ES JUGES ET LES ROIS C’est l’époque des Juges. Ces personnes sont considérées comme des libérateurs choisis par Dieu. Pendant ce temps le peuple s’installe en Palestine et prend forme de nation fidèle à un Dieu. Le judaïsme devient la religion nationale. Cependant l’anarchie règne et ils décident d’établir une monarchie comme les autres nations. Saul sera le premier roi suivi par David et Salomon. David sera le plus aimé des rois et on commence à affirmer que c’est dans sa descendance que se situera le Messie.

10 Saul David Salomon

11 L ES ORIGINES – L’ EXIL Babylone va s’emparer de Jérusalem, jusqu’à dirigeants juifs seront exilés pour plus de 20 ans. Le peuples perdra sa terre, son roi et son temple, mais ils comprendront mieux l’importance de la foi. Ils prendront l’habitude de se réunir le jour du Sabbat pour prier et lire les livres saints. Ils deviendront une communauté. Pour le peuple la Bible sera désormais plus importante que le temple. w

12 L ES ORIGINES - D IASPORA Signifie : dissémination des graines ou dispersion ( dispersion des Juifs à travers le monde) Au IIIe av. J.-C. la majorité des Juifs vivaient dans la diaspora, à l’extérieur d’Israël. Ceci à créé un grandes influence des autres peuples sur les Juifs, aussi appelé hellénisation. (vêtement, architecture, traduction de la Bible, etc.)

13 L ES ORIGINE – L ES M ACCABÉES ET LES ROMAINS Les Maccabées on débuté une révolte face à la domination Grec et transforme un temple de Zeus pour un grand-prêtre juif. Cette dynastie dure jusqu’à la conquête romaine. Encore une fois les Juifs deviennent dominés par une autre puissance, les romains. Cette étape pousse encore plus leur croyance en un Messie qui viendra les sauvé. C’est aussi une époque où l’on verra plusieurs sectes juives distinctes.

14 L ES ORIGINES – LE JUDAÏSME R ABBINIQUE Lors des combats avec les romains le temple sera encore une fois détruit, mais cette fois on ne le reconstruira pas. On garde le mur de l’ouest qui deviendra le Mur des Lamentations. C’est le rabbin Yohanan ben Zakkai qui conduira le peuple vers la réforme suite à ces nombreuses souffrances. La plus grande contribution sera la Torah et la Talmud

15 L E MUR DES L AMENTATION Lire p. 225 et répondre aux questions

16 Q UESTIONS SUR LE DÉBUT DU J UDAÏSME : 1.Comment s’appelle le peuple juif à l’époque biblique ? 2.Qui sont les 3 Patriarches? 3.Avec qui Dieu a-t-il conclu une alliance ? 4.En quoi consiste l’alliance que Dieu a contractée? 5.En quoi les descendants des patriarches se distinguent-ils du peuple égyptien? 6.De quelle façon la sortie d’Égypte marque-t- elle un tournant dans l’histoire des Juifs?

17 7.Qu’appelle-t-on le premier Israël? 2 caractéristiques ; 8.Nommez 3 Rois célèbres ? Lequel a construit le premier temple. 9.Quels sont les 2 royaumes qu’on voit apparaître après la mort du roi Salomon? 10. Quels conquérants détruiront le premier Temple? En quelle année? Quel événement est la conséquence de cette destruction? 11. Quelle est l’origine de la désignation de Juifs ?

18 12.Quel roi autorisera la reconstruction du Temple? À quel peuple appartient-il? En quelle année sera inauguré le second Temple?

19 A CTIVITÉ DE GROUPE En groupe de 3, vous allez discutez des questions 1 à 5 de la page 224, ainsi que questions 1 et 2 de p (Je vous suggère FORTEMENT d’écrire les réponses dans vos notes!) Vous allez ensuite écrire vos réponses sous forme de points et les collez sur les pages appropriées.

20 L ES CROYANCES La plus grande croyance juive est que Dieu est Un. Il est créateur et immatériel et Il se soucie de l’humanité. Il a prouvé ce souci lorsqu’Il fit une Alliance avec l’humanité. « Honore-moi et je t’honorerai » Pour démontrer leur dévotion à Dieu ils doivent; suivre les commandements, étudié la Torah, prié et faire de bonnes actions (mitsvah). Pour démontrer sa dévotion Dieu envoya 4 messages. (le peuple élu, la terre promise, le Messie et le monde futur)

21 L ES P RATIQUES ET LES RITUELS – L A SYNAGOGUE Le lieu de culte des juifs s’appelle la synagogue. La synagogue a trois grandes fonctions: Elle est une maison de réunion où la communauté juive se retrouve Elle est un lieu d’étude de la Torah et du Talmud Elle est une maison de prière où ont lieu les offices du jour du sabbat célébré le vendredi soir ou le samedi et les jours de fêtes. La gestion de la synagogue est la responsabilité d’un rabbin.

22 L ES P RATIQUES ET LES RITUELS – L E CULTE Il existe trois sortes de bénédictions: Pour remercier pour les cinq sens Pour reconnaitre les commandements donné par Dieu et remercier la chance qu’il nous offre de les remplir Pour louanger remercier ou implorer Dieu Les Juifs doivent prier trois fois par jour: en soirée, le matin et l’après-midi.

23 L ES P RATIQUES ET LES RITUELS – L E CULTE Lorsqu’ils rendent un culte ou qu’ils étudient les hommes doivent porter : Le kippa Le tallit Le teffilin ou phylactère

24 L ES P RATIQUES ET LES RITUELS – L E K ACHEROUTE Selon les règles qui ont été transmise à Moïse sur le Mont Sinaï les aliment consommés doivent suivre des règles strictes Quadrupède ruminant au sabot fendu L’animal doit être saigné Poisson avec écailles et nageoires Ne pas mélanger les viandes et les produit laitier

25 L ES P RATIQUES ET LES RITUELS – L E S ABBAT Le mot signifie « relâche » ou « repos ». Le sabbat est le septième jour de la semaine (samedi). Selon les commandement de Dieu l’homme doit prendre ce jour pour rendre grâce à la création de Dieu. Tout comme Dieu bénit le septième jour de la semaine après avoir créé le monde en six jour. Certaine restriction moderne sont : interdiction de répondre au téléphone, d’actionner un commutateur électrique, d’écouter la radio, de regarder la télévision, de conduire, de nager, etc.

26 L ES SYMBOLES Faire la lecture de la page 233 et répondre aux questions

27 LES FÊTES - ROCH HACHANA ET YOM KIPPOUR Roch Hachana (nouvel an) Dure deux jour au début septembre ou à la fin octobre Le thème principale est la purification On fait résonner un cor de bélier, « chofar », pour réveiller les âmes endormie Yom Kippour À lieu 10 jours après le Roch Hachana. Le thème est la demande de pardon des péché commis envers Yahvé et son prochain. Les adulte doivent jeûner toute la journée C’est la fête la plus célébré dans le monde juif.

28 LES FÊTES - HANOUKKA Aussi appelé la fête des lumières, a une duré de 8 jours pour commémorer le miracle des lumières qui a eu lieu lors des célébrations quand les Maccabées ont repris le temple de Jérusalem. Cette fête est célébré à la mi-décembre. A

29 LES FÊTES – PESSAH Cette fête commémore la libération du peuple juif, l’Exode, et l’unification sous Moïse. Durant les huit jours, les juifs s’abstiendront de consommer de la levure, même durant le repas pascal, « seder ». Ils profitent de l’occasion pour se commémoré le voyage de leurs ancêtres et souligné la communauté juive qui est maintenant dispersé.

30 L ES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE LA VIE – L E NOM Dans le récit de la Genèse on dit que la circoncision est commandé par Yahvé à Abraham pour marquer son peuple dans la chair. Ceci est fait le huitième jour après la naissance et les garçon reçoivent habituellement leur nom durant la cérémonie. Le nom contient un nom conventionnel et un nom hébreux. Les filles reçoivent leurs nom à la synagogue un jour de sabbat.

31 L ES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE LA VIE – LA BAR - MITZVAH Bar-mitzvah signifie fils du commandement et se célèbre chez les garçons à l’âge de 13 ans. Dans les communauté moins traditionnelle il y a des bat-mitzvah pour les jeunes filles de 12 ans. Cette célébration indique le passage à l’âge adulte. Cette cérémonie demande quelque semaines de préparation avec le rabbin. Ils doivent apprendre a bien prononcer les mots, réfléchir sur la vie pour pouvoir répondre aux questions et apprendre à revêtir l’habit À partir de 4 min à 7 min environ

32 R ÉFLEXION ? Croyez-vous que l’on est assez mature à 13 ans pour être considéré comme un adulte et avoir la pleine responsabilité de nos actions?

33 L ES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE LA VIE – L E MARIAGE C’est le troisième grand événement de la vie juive. Pour les juifs la famille est très importante. Selon la tradition il est préférable de se marier entre juifs mais ce n’est pas obligatoire. Le divorce est possible lorsque le mari donne un « get » à la femme et ils sont libre de se remarier dans la religion juive

34 L ES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE LA VIE – L E MARIAGE ( SUITE ) La cérémonie comporte plusieurs étapes: Le dais ou « houpah » Partage de la coupe de vin Signature d’un contrat Le don d’un anneau à la femme Écrasement d’un verre Trouve les éléments dans le vidéo.

35 R ÉFLEXION Quels sont les avantages et les inconvénient d’épouser quelqu’un qui a la même religion ? Est-ce important pour toi ? Comment crois-tu que ta famille réagirait si tu épousais quelqu’un d’une autre religion?

36 L ES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE LA VIE – LA MORT Les funérailles ont lieu très rapidement et sont suivi de la « shiva », une période de deuil de 7 jours. Leur corps ne sont pas incinéré puisque cela détruit la création de Dieu et va contre la croyance en la résurrection. Durant la shiva les membres de la famille restent à la maison et se sont les amis et la famille qui leurs rendent visite.

37 L ES ÉCRITS SACRÉS Le livre sacré du judaïsme est la « torah ». Pour certains torah signifie loi, mais il signifie plus révélation, enseignement ou instruction. La rédaction a duré un millénaire Le Sefer Torah est le manuscrit de 5 livres écrit par Moïse sur un parchemin, c’est l’objet le plus sacré pour les juifs. On ne peut pas touché la Torah, elle est recouverte d’une housse ou dans un coffre et on utilise un yad pour suivre lors de la lecture.

38 L ES ÉCRITS SACRÉS Selon la tradition après avoir reçu les commandement les juifs on eu l’instruction de construire une arche pour les placer. Cette arche est l’arche de alliance et elle situé à Jérusalem. Une arche similaire est construite dans les synagogue que l’on appelle, l’arche sacrée et c’est là qu’on entrepose la Torah.

39 L ES ÉCRITS SACRÉS La Torah est composé de cinq livre : La genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. Elle est considéré comme la loi écrite. Le Talmud qui est la loi orale contient les commentaire d’interprétation. On dit que sur le mont Sinaï, Moïse a reçu la Torah écrit avec les explications, le Talmud. Lecture de la page 239 et répondre aux questions

40 L ES GROUPES ET LES INSTITUTIONS – L E JUDAÏSME ORTHODOXE Ils croient que la Torah vient du ciel, c’est selon eux la parole de Dieu. Il ne croit pas que l’homme puisse modifier ou changer la lois pour quelle soit plus moderne ou en lien avec leurs besoins. Service religieux en hébreux Sabbat strictement respecté Mange strictement kasher Rôle traditionnel des hommes et des femmes Cependant ils ont adopté la façon moderne de s’habillé

41 L ES GROUPES ET LES INSTITUTIONS – L E JUDAÏSME ORTHODOXE La communauté hassidique elle a en plus des restriction vestimentaire (les hommes ont de longs manteaux noirs, barbe longue, chapeaux noirs et les femmes couvrent leurs têtes et s’habille très pudiquement)

42 L ES GROUPES ET LES INSTITUTIONS – L E JUDAÏSME RÉFORMISTE Ce groupe prit forme en Allemagne, Moses Mendelssohn croyait que les juifs devaient s’absorbé dans la culture allemande. Plusieurs changements comme la langue apprise(allemande au lieu du yiddish), métier, langue des sermons religieux et même sexe des rabbins on vu le jour,. Le groupe réformiste a même servit un repas non kasher lors d’une cérémonie pour les diplômés en 1883.

43 L ES GROUPES ET LES INSTITUTIONS – L E JUDAÏSME CONSERVATEUR Le groupe conservateur se retrouve entre les deux (orthodoxe et réformiste), ils croient que l’on doit modifier certaine choses au monde moderne mais ils croient que les réformistes en font trop et trop rapidement et vont perdre les principe de la tradition. Il conservent l’hébreux comme langue primaire et conserve l’ordre traditionnel du service mais les femmes s’assoient avec les homme et il accepte la bat- mitsvah et les femmes rabbin.

44 L ES GROUPES ET LES INSTITUTIONS – L E JUDAÏSME RECONSTITUTIONNALISTE C’est le groupe le plus récent et celui qui grandi le plus rapidement. Son but est de reconstruire le judaïsme en rendant les traditions plus significatives, un mélange de tradition et de changement. Selon eux le judaïsme est en constante reconstruction plutôt qu’un produit fini.

45 RÉFLEXION D’après vous jusqu’où une religion devrait aller pour modifier ses pratiques pour s’adapter aux changements de la société moderne ?

46 L’ INFLUENCE CULTURELLE – L’ ANTISÉMITISME L’antisémitisme est la haine et l’hostilité envers les juifs. Plusieurs raisons ont poussé la haine vers ce groupe: Absence de patrie (étranger et minorité) Coutume et habillement différents Interprétations de la Bible Déplacement multiple Boucs émissaires Jalousie

47 L’ INFLUENCE CULTURELLE – L E SIONISME C’est un mouvement pour récupérer la terre promise qui a vu le jour en Ils y parviendront au XXe siècle mais le prix a payer pour les Juifs était considérable.

48 L’ INFLUENCE CULTURELLE – L E XX E SIÈCLE L’holocauste, le crime humanitaire contre les juifs de la deuxième guerre mondiale. Plus de 6 millions de Juifs seront tués sous le règle de Hitler pour simple raison qu’ils sont juifs. Après la guerre lorsqu’on l’on découvrira l’ampleur du massacre et il y aura un effort renouvelé pour réalisé le rêve sioniste et un appui international. Cependant les peuples déjà installés ne céderont pas leur place facilement et la paix dans cette région semble très éloigné si elle est atteignable.

49 L’ INFLUENCE CULTURELLE – A U C ANADA Malgré le statu de pays multiculturel le Canada a eu des épisodes antisémitistes aussi. Le navire de ligue St-Louis The riot at Christie Pitts


Télécharger ppt "L E JUDAÏSME. I NFORMATION GÉNÉRALES L’histoire du Judaïsme se confond avec l’histoire du peuple Juif Le Judaïsme est la racine spirituelle du Christianisme."

Présentations similaires


Annonces Google