La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La prospective du présent pour accompagner le mouvement de la société Edith HEURGON Directrice du Centre culturel international de Cerisy Conseillère en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La prospective du présent pour accompagner le mouvement de la société Edith HEURGON Directrice du Centre culturel international de Cerisy Conseillère en."— Transcription de la présentation:

1 La prospective du présent pour accompagner le mouvement de la société Edith HEURGON Directrice du Centre culturel international de Cerisy Conseillère en Prospective « Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et dépendra de nous. Il est moins à découvrir quà inventer. » (Gaston Berger, 1960) "Le présent est le seul temps qui soit véritablement à nous" (Blaise Pascal)

2 LA PROSPECTIVE EN FRANCE (1) Prospective : démarche de connaissance pour laction activité de synthèse, ouverture, confrontation pragmatique entre disciplines et pratiques voir loin, voir large, prendre des risques, penser à lhomme Les origines ( ): ( Gaston BERGER) période de reconstruction, croissance, changement accéléré le progrès interroge le sens de lhistoire, larticulation fins et moyens science de lhomme à venir: anthropologie prospective (Georges BALANDIER) => éclairer les décisions présentes en donnant à lhomme la possibilité de construire son avenir sorienter dans la cité entre tradition et ce qui vient (articulation entre éthique et politique)

3 LA PROSPECTIVE EN FRANCE (2) Lâge dor de la prospective planification (Vème Plan, Groupe 85) aménagement du territoire (DATAR,1963) figures de lavenir intelligibles pour lesprit, utiles pour laction, probables et souhaitables cellules de prospective dans les administrations analyse des systèmes, sciences sociales (J. Monod) méthodes et outils : tendances lourdes, signaux faibles, futurs possibles (scénarios) les outils font peu à peu perdre le sens de la démarche La traversée du désert montée des incertitudes et prégnance du court terme gestion dans lurgence, stratégies adaptatives décentralisation => prospective territoriale

4 UN RENOUVELLEMENT DE LA PROSPECTIVE Nouvelles relations entre Prospective et Décision Publique Décision: un processus en crise Panne de la décision publique, déficit du débat public Institutions peinent à se réformer: 3 désajustements niveaux des décisions / technique/adoption sociale, Vitalité de la société civile Modes de penser, dagir, de gouverner inadaptés penser le mouvement, le multiple, la complexité Prospective : non étude amont extrapolant tendances lourdes pour "les bonnes décisions", mais repérage de signaux faibles Démarche continue et interactive, stimulant un processus d'intelligence et daction collective Débat public: le troisième terme Rapport CES : Prospective, débat, décision publique Demain est déjà là, Jean-Paul Bailly, LAube, 1999

5 UN CONTEXTE SOCIÉTAL INÉDIT (1) Cumul de crises => configurations nouvelles nouvelles relations à soi, aux autres, à la société (question sociale) nouvelles relations à la connaissance (question scientifique) nouvelles relations à la nature et au monde (question écologique) Individualisme relationnel (G. DEMUTH, R. SUE) du moi-je au je- nous, communauté de devenir moins repli sur soi que relation négociée à partir de soi (autonomie et égalité) liens faibles, éphémères entre individus plus nombreux (famille, entreprise, cité)

6 UN CONTEXTE SOCIÉTAL INÉDIT (2) Société en mouvement ( 6e sens, A. BERTHOZ) (décomposition/recomposition) Nouvelles calendarités: rythmes urbains, âges de la vie, nouvelle carte du temps Nouvelles cardinalités: local/global, nouvel âge des territoires/ mondialisation Système de mobilités quasi-généralisées (BIP: Biens, Informations, Personnes) avec TIC de nouveaux systèmes réorganisent, par des objets et techniques de transport et de gestion des flux, les rapports au temps et à lespace

7 ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Au-delà des 3 piliers (économique, social, environnemental) poser la question éthique dans une perspective de durabilité sortir la question écologique du risque et de la culpabilisation réhabiliter le politique pour inscrire sa dimension anthropologique gouvernance démocratique: du pouvoir à la responsabilité démarche partenariale et participative: lieux et temps de participation citoyenne conduisant à un nouvel art de vivre « labondance frugale » (JB de Foucauld)

8 VERS UN NOUVEL ÂGE DES TERRITOIRES (1) Dynamiques émergentes au cœur de 3 tensions: local /global, espace / temps, état / processus Territoire ressource, patrimoine commun Du territoire institué par des frontières adminis- tratives ou politiques (compétences et pouvoirs) support dactivités des ménages et entreprises Au territoire vécu (pratiques des populations) bassin de vie: patrimoine (naturel, culturel), qualité de vie, activités et emplois, services personnes, entreprises qualification mutuelle (qualité de vie, attractivité) lieu dancrage pour les permanents et temporaires relations de proximité liées réseaux mondiaux

9 VERS UN NOUVEL ÂGE DES TERRITOIRES (2) Du Territoire administré au Territoire projet Terreau dinitiatives, espace dopportunité mise en mouvement des acteurs: projets associant citoyens & usagers attractivité, accessibilité des territoires Acteur socio-économique du DD lieu de mobilisation des ressources et dexpression des choix sociaux Territoire apprenant, qualifié milieu innovateur pour la coopération, le partage de linformation, la confiance

10 NOUVELLES DYNAMIQUES TERRITORIALES Processus durbanisation: périurbanisation Diversité des usages des territoires Repeuplement et revitalisation des campagnes les ménages, en déménageant, aménagent le territoire Métropolisation des activités (24 H/24, 7J/7) Systèmes urbains complexes polarisation/dispersion, continuité/ discontinuité Nouvelles ruralités: nouvelle alliance ville/campagne Economie résidentielle, économie présentielle « La géographie de la croissance sest peu à peu déconnectée de la géographie du développement » (Laurent Davezies)

11 Taux de présence en 2003

12 UNE NOUVELLE CARTE DES TEMPS Lenjeu temporel, une question sociétale majeure TEMPS PHYSIQUE/TEMPS DEVENIR Temps physique (Chronos), temps des horloges Mesure, quantifie, oriente le passé vers le futur, calendrier Temps devenir (Aïon), durée, temps des mutations, qualitatif, peut faire advenir, donner du sens AVENIR/DEVENIR, PROJETER/ ANTICIPER Avenir lié à la prévision (que sera telle entité en…?) Devenir valeur différenciante attribuée au cours des choses vieillir simpose à nous, mais comment bien vieillir ? » Anticiper ladvenir: choix sur des devenirs souhaitables

13 PRÉSENT ET MOMENT présent agissant, passé comme expérience, futur comme horizon de responsabilité PRÉSENT temps des initiatives, de lagir ensemble présence sensible au monde: réintégrer la durée contre la tyrannie de lurgence (Jean CHESNEAUX: Habiter le temps) ÉVÉNEMENT/MOMENT événement: pensée occidentale de lépopée et du théâtre moment se creuse, fait place à linitiative, rend responsable de notre avenir

14 LA PROSPECTIVE DU PRÉSENT (1) démarche dintelligence collective alliant expertises savantes, savoirs profanes, expériences sensibles dans laction lecture aiguë du présent au cœur de tensions poser les bonnes questions (ET SI ?, JUSQUOU NE PAS) avant dapporter les solutions futurs possibles/devenirs souhaitables adopter un principe doptimisme méthodologique éviter les futurs haïsables, co-construire des devenirs souhaitables de lheuristique de la peur au désir dhumanité pour un avenir désirable (P. Viveret)

15 LA PROSPECTIVE DU PRÉSENT (2) Initiatives contextualisées: «demain est déjà là » tendances lourdes, passés empêchés, signaux faibles => germes de futur encourager ceux qui participent de devenirs souhaitables, processus dapprentissage et de changement culturel Inventer de nouvelles configurations prospectives échelles temporelles & spatiales catégories de processus plus que détats concepts, indicateurs intégrant la création de richesses construire la question humaine en question politique Les trois sources du Développement humain : Résistance, Régulation, Utopie (JB de Foucauld)

16 LA PROSPECTIVE À LA RATP Une démarche dentreprise à la rencontre de : une question stratégique, une hypothèse scientifique, une opportunité externe UN PARI SUR LES SCIENCES SOCIALES POUR COMPRENDRE LES RELATIONS ENTRE LA VILLE ET LES TRANSPORTS Un double dispositif (1981: Assises de la R&D) Crise de lUrbain, Futur de la Ville, séminaire RATP, recherche, université Réseau 2000 projet de recherche et processus dapprentissage interne Une équipe prospective, nœud de réseau hybride dans lentreprise, entre terrain, management, direction avec le monde de la recherche en SHS avec le monde des transports et de la ville

17 PROSPECTIVE ET RÉTROSPECTIVE Histoire de la RATP, Michel Margairaz, Albin Michel, 1989 Paris et ses transports, Dominique Laroque, Michel Margairaz, Pierre Zembri, Editions Recherches, 2002 Quand les transports deviennent laffaire de la cité, parlons-en avec la RATP, LAube, 1999) Les partenaires pour la ville: des agents de modernité publique?, E. Heurgon, LAube, 2002 Météor, les métamorphoses du métro, I. Joseph, Economica, 2004

18 APPROFONDISSEMENT PAR LES COLLOQUES DE CERISY Prospective pour une gouvernance démocratique, 1999, LAube, 2000 Expertise, débat public, pour une intelligence collective, 2000, LAube, 2001 De nouvelles raisons du savoir, 2001, LAube, 2002 Des nous et des je qui inventent la cité, 2002, LAube, 2003 Vers des civilisations mondialisées: de léthologie à la prospective, 2003, LAube, 2004 Les nouveaux régimes de la conception, 2004, Vuibert, 2008 La nuit en question(s), 2004, LAube 2005 Le développement durable, cest enfin du bonheur!, 2005, LAube, 2006 LEconomie des services pour un développement durable? 2006, LHarmattan 2007

19 LINSÉCURITÉ ET LA VIOLENCE URBAINE Programme de Recherches sociétales comparatives, CADIS (95-97) De la co-production de linsécurité à la co-production de la sécurité ? insécurité: co-production entre des populations mises sous tension et des institutions traversées de contradictions (dessertes, tarification…) => Double logique victimisation/protection Sécurité: co-production si lon inverse la => Double logique respect/qualité Violence en France (Michel Wieviorka, Seuil, 1999)

20 NOUVEAUX RYTHMES URBAINS: LA NUIT… Nouveaux rythmes urbains : quels transports ? (J.-P. Bailly, E. Heurgon, L Aube, 2001) Des mobilit é s diffuses, complexes, dans tous les sens, li é es à des syst è mes d activit é s complexes Des études « extérieur nuit », « intérieur nuit » => Fortes demandes de services à la mobilit é pour une ville accessible et hospitali è re Les grandes nuits événementielles (Nuits Blanches) Le Noctilien, Le prolongement des horaires du métro Vers un urbanisme de nuit La Nuit en question(s), colloque de Cerisy, C. Espinasse, Luc Gwiadzwinski, Edith Heurgon

21 ESSAI DE PROSPECTIVE NYCTALOGIQUE ET SI la nuit permettait de saisir dautres manières dêtre au monde? certes à lorigine de tensions, mais aussi riches de potentialités humaines, on pourrait défendre largumentation suivante: La nuit nest pas comme le jour Face au futur haïssable visant à diurniser la nuit un devoir de résistance La nuit a beaucoup à apprendre au jour à condition de lappréhender avec tous les sens un impératif de connaissance et de reconnaissance La nuit permet de réinventer le jour des futurs souhaitables peuvent être co-construits à partir de nouvelles configurations prospectives une exigence dinvention et un enjeu de régulation

22 LES ADOLESCENTS DU VAL DE MARNE Mieux comprendre les adolescents, les questions quils se posent, leurs rythmes de vie quotidienne Renouveler les grilles de lecture pour transformer les représentations des adultes et décideurs Faire évoluer les politiques urbaines et nourrir le projet éducatif du département: promouvoir le développement individuel et social des collégiens Une démarche de prospective partagée articulant: savoirs pratiques, savoirs experts savoirs dexistence pour que ladolescence soit une chance…

23 LA QUESTION PROSPECTIVE Ladolescence est souvent considérée comme une période de crise et les ados comme un groupe à risque, or leur écoute montre quils sefforcent de résoudre leurs problèmes au travers dactivités et de relations leur inventivité en ce qui concerne leur ville témoigne de leur engagement potentiel ET SI, plutôt que de les « diaboliser » on considérait, dans un monde dincertitude et de tensions, les ados comme une ressource permettant de: mieux comprendre une société en mouvement, inventer une nouvelle culture urbaine ?

24 LA DÉMARCHE DE PROSPECTIVE PARTAGÉE groupe de pilotage réunissant des acteurs du département et de la ville synthèse bibliographique et formulation de questions prospectives approche urbanistique et socio-économique pour repérer les pratiques et fabriques des jeunes à Vitry sur Seine, au travers de leurs déambulations recherche qualitative sur les pratiques de danse des adolescents au collège, au conservatoire et dans la rue enquête quantitative sur 3 collèges de Vitry (CSA) synthèse et appropriation

25 LES PRINCIPAUX RÉSULTATS Adolescence: âges de passage dans processus dindividualisation univers relationnel sélargit dans le temps et lespace en sappuyant sur des réseaux (« nous ») Tension entre trois dimensions identitaires: « fils de » (nous familial); « élève, collégien » (nous scolaire); « personne singulière » (nous générationnel), sujet Tension entre « besoin de repères » / aspiration à lautonomie Distinguer les adonaissants et les adolescents Situations inégales: genre, caractéristiques socio-culturelles Activités artistiques, culturelles et sportives participent de la construction de lautonomie, contribuent au développement et à la réussite scolaire, à condition de maîtriser son emploi du temps on est mieux dans son corps au moment où il se transforme, on acquiert plus de confiance en soi, on apprend à travailler collectivement, à se détendre, on pratique différents lieux …

26 PROSPECTIVE NOUVELLES RURALITÉS Quel devenir des espaces ruraux français en Europe à lhorizon 2030? en Europe à lhorizon 2030? Au cœur de nouveaux rapports villes/campagnes des dynamiques portant à la fois sur: les transformations des espaces leurs usages résidentiels, récréatifs, productifs… les vécus et les représentations des acteurs leur rapport à la nature et les enjeux écologiques les modes de gouvernance Ruralités au pluriel, différentes selon les contextes géographiques, économiques, sociaux, culturels… VERS UNE GÉO-DIVERSITÉ

27 Construction de SCENARIOS initiaux Identification de dynamiques et analyse par composantes motrices REFLEXION SUR LES ORIENTATIONS DE RECHERCHE de lINRA – Carrefours Centres régionaux INRA Enrichissement, finalisation des SCENARIOS dévolution des ruralités Analyse de territoires vécus Analyse prospective (biblio), Conflits dusages et voisinages Etudes de cas sur 4 régions Basse-Normandie, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, PACA MÉTHODOLOGIE

28 ComposantesHypothèses dévolution des composantes Mobilités dans les rapports villes- campagnes Mobilités déterminées par la périurbanisation de la métropole Intermittences cycliques Transports limités : les gens se regroupent dans la ville qui sélève en hauteur Mobilités déterminées par les réseaux des bourgs et petites villes Dynamiques économiques dans les campagnes Economie résidentielle et agricole Economie présentielle Economie spécialisée et fonctionnalisée par la ville Economie territoriale Ressources naturelles et patrimoines Erosion de lespace agricole et naturel et création despaces sanctuarisés Forte attractivité des patrimoines naturels et/ou des espaces agricoles Nature dans la ville et partition des espaces naturels et ruraux Combinaison de paysages agricoles et despaces naturels Gouvernance des territoires ruraux Faible, induite par le développement de la métropole Variété dinitiatives pour mettre en œuvre lattractivité des espaces ruraux Assujettie à la planification urbaine Forte, élaboration de projets de territoires cohérents et concertés Eléments de contexte Laisser-faire, transport aisé Forte innovation sociétale, technique (transports, TIC) et de gouvernance Crise énergétique Fortes politiques européennes des régions Fortes politiques publiques Les 4 composantes du système « Ruralités » et leurs hypothèses dévolution

29 LES NOUVELLES RURALITÉS EN ÉMERGENCE Les ruralit é s p é riurbaines et interstitielles des campagnes de la diffusion m é tropolitaine la r é gion Midi-Pyr é n é es Les ruralit é s temporelles et connect é es des campagnes intermittentes des syst è mes m é tropolitains le sillon alpin en Rhône Alpes Les ruralit é s en ville, productives, naturelles au service la densification urbaine la r é gion PACA Les ruralit é s (recompos é es) des campagnes dans les mailles des r é seaux de villes la Basse-Normandie et le d é partement de la Manche

30 Scénario 1 : Les campagnes de la diffusion métropolitaine

31 RURALITÉS PÉRI-URBAINES ET INTERSTICIELLES Midi-Pyr é n é es Démographie 2030: h (dont aire urbaine) Toulouse: m é tropole aspirante int é grant villes moyennes Diffusion des r é sidences/concentration des activit é s => mobilit é s Tissu discontinu d espaces structur é s par leur distance au centre périurbains: usages résidentiels, espaces naturels, agricoles déstructurés interstitiels (en crise): vieillissement, précarité; agriculture intensive ruraux attractifs (paysage): résidentiels (Gers, Lot), agriculture qualité nature sauvage (Pyrénées, PNR): élevage, tourisme Gouvernance: métropole toulousaine => Enjeu de ma î trise de l é talement urbain et des mobilit é s: espaces ouverts, centralit é s multiples, politiques fonci è res …

32 Scénario 2 : Les campagnes intermittentes des systèmes métropolitains

33 LES RURALIT É S TEMPORELLES ET CONNECT É ES Sillon alpin en Rhône-Alpes Démographie 2030: h. Ville linéaire de Grenoble à Genève: é conomie de connaissance et qualit é du cadre de vie (ville et campagne) Synergie entre métropoles et archipel de campagnes intermittentes Lieux singuliers, attractifs, au dynamisme économique propre captent des flux durbains: usages résidentiels, tourisme… agriculture, élevage, produits qualité (marchés) Autres espaces: activités agro-industrielles, forêts, nature Population aisée (cadres, seniors)/intermittents: d é s é quilibres sociaux Nature esthétisée: désir de campagne antidote de la ville Gouvernance hybride (PNR par massifs: Bauge, Vercors; SCOT) => Enjeu de valorisation du patrimoine (paysager, productif, culturel, immat é riel)

34 Scénario 3 : Les campagnes au service de la densification urbaine

35 RURALITÉS EN VILLE, PRODUCTIVES, NATURELLES R é gion PACA Démographie 2030: continuum urbain multipolaire de Menton à Marseille, concentre activités économiques Limitation drastique des mobilit é s, densification urbaine Spécialisation fonctionnelle espaces ruraux/ distance ville Concentration urbaine: habitat vertical, bois, parc, agriculture Segmentation spatiale et sociale selon les usages résidentiels, loisirs, logistique, écologique, agricole, nature, forêts => Enjeu: rendre supportable la densité, conjurer risques naturels et conflits sociaux liés à la concentration urbaine

36 Scénario 4 : Les campagnes dans les mailles des réseaux de ville Extrait du Schéma Régional dAménagement et de Développement du Territoire de Basse-Normandie – Horizon 2025 « Renforcer larmature urbaine des villes moyennes et des pôles structurants »

37 RURALIT É S RECOMPOS É ES DANS DES ESPACES MULTIPOLARIS É S la Manche en Basse-Normandie Démographie 2030 stable: répartition équilibrée populations/activités réseau de villes irrigue territoires ruraux services résidents /nouveaux qualité de vie et attractivité des espaces ruraux et du littoral Espaces ruraux dans les mailles des réseaux de villes Complémentarité V/C et diversité des espaces/usages/activités Usages résidentiels, loisirs, productifs, écologiques… Diversité des paysages (surface en herbe, élevage, cheval,…) Formes productives (agricultures, agroalimentaire, nucléaire…) Solidarité familiale et voisinage « bien vieillir », mais jeunes… => Enjeu de développement durable : projets de territoires impliquant tous les acteurs pour assurer la diversité des usages et des formes productives

38 ÉLÉMENTS DE CONCLUSION La prospective du présent moins une prospective stratégique quune prospective partagée, qui accompagne le changement sociétal non une réponse à des crises mais une analyse des mutations sociétales et formulation de questions, processus délaboration et de partage de connaissances mise en mouvement des acteurs pour co-construire des solutions, le processus aussi important que résultat pour laction collective nouvelles coopérations entre acteurs (gouvernance) nouveaux savoirs et modes de raisonnement (concepts) accélérateur du processus scientifique sciences sociales au-delà du passé et dune fonction critique dans la durée, accompagnement continu de l'action un devoir dinvention


Télécharger ppt "La prospective du présent pour accompagner le mouvement de la société Edith HEURGON Directrice du Centre culturel international de Cerisy Conseillère en."

Présentations similaires


Annonces Google