La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quel avenir pour lagriculture biologique en France et dans le monde ? Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quel avenir pour lagriculture biologique en France et dans le monde ? Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012."— Transcription de la présentation:

1 Quel avenir pour lagriculture biologique en France et dans le monde ? Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

2 1. Lagriculture conventionnelle dans une impasse Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

3 Diffusion extrême des pesticides Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

4 CO2 (mécanisation, transports, engrais chimiques, déforestation) CH4 (élevage, stockage des effluents délevage, riziculture) N2O (100 kilos dazote minéral sur un hectare = kg « équivalent CO2 »… soit les émissions dune voiture parcourant km !) 30 à 40 % de leffet de serre anthropique (activité directe, défrichage, transformation et transport) Une agriculture qui contribue fortement à leffet de serre

5 Lélevage laitier de lOuest sappuie sur la combinaison « maïs cultivé sur place » + « soja importé du Brésil » Lélevage allaitant fait illusion, mais nexisterait pas sans lengraissement industriel des jeunes par des concentrés importés Les agrocarburants détournent des millions dhectares et incitent au défrichage et à la concentration industrielle Les grandes fermes exportatrices remplacent la main-dœuvre par des machines Nous sommes responsables de la destruction de lAmazonie et de la misère des favelas Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

6 2. Comment en sommes-nous arrivés là ? Un système agricole cohérent mais suicidaire Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

7 Utilisation de variétés « améliorées » standardisées (plus rentables… mais sélectionnées dans des conditions aberrantes) De hauts rendements… à condition dartificialiser les cultures par la mécanisation et lemploi massif dengrais Des cultures « coupées » de leur milieu naturel, fragiles, nécessitant des béquilles chimiques : les pesticides Des monocultures ultra-mécanisées… poussant les salariés agricoles au chômage et dans les bidonvilles Le « modèle » conventionnel, un enchaînement implacable Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

8 Un modèle dune fragilité extrême… …car les conditions sont structurellement instables dans la plus grande partie de la planète (pays « non-tempérés »). Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

9 2010 : 2,4 milliards 2050 : 4 milliards Nombre de personnes vivant dans un environnement souffrant de stress hydrique : Photo : J. Caplat

10 Bas-fond et marigot en début de saison des pluies (Nord-Bénin) (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

11 Bas-fond et marigot en cours de saison des pluies (Nord-Bénin) (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

12 3. Les causes de la faim dans le monde Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

13 La production alimentaire actuelle est de 330 kg déquivalent- céréales par humain et par an… alors quil suffit de 200 kg pour vivre correctement Mais 25 % de la production mondiale est gaspillée (40 % dans les pays développés) Il ny a pas déficit de production alimentaire Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

14 La production agricole du Brésil est largement excédentaire… mais 12 millions de Brésiliens souffrent de la faim La faim touche les populations les plus pauvres au sein de chaque pays (y compris, de plus en plus, dans les pays développés) les aliments ne sont pas accessibles à toutes les catégories de la population La faim est une conséquence de la pauvreté Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

15 Système néo-colonial : accaparement des terres par des grands propriétaires, des multinationales et des États étrangers Les populations locales sont spoliées et poussées dans la misère, ou nont plus aucune possibilité dajuster leurs surfaces en situation de croissance démographique La surmécanisation renforce le problème en supprimant la main-dœuvre Les 2/3 des personnes souffrant de la faim sont de petits paysans écrasés – et un quart sont danciens paysans Surmécanisation et accaparement foncier Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

16 Il faut 3 à 10 kg de concentrés pour produire 1 kg de viande 35 % des surfaces mondiales de « grandes cultures » sont consacrés à lalimentation du bétail ! La généralisation du « modèle alimentaire » occidental ultra- carné à toute lhumanité est impossible Les agrocarburants détournent déjà des centaines de millions dha de la production alimentaire (en créant de la pauvreté) Lélevage industriel et les agrocarburants : des bombes alimentaires Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

17 4. Adapter lagriculture aux milieux, optimiser les cultures associées Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

18 Nécessité de rappeler le vrai sens des termes : Intensivité agricole = production par hectare Productivité = production par travailleur La meilleure intensivité est obtenue par les cultures associées, et non pas par les monocultures clonales conventionnelles La question des rendements Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

19 Diversité des cultures au Bangladesh (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

20 Mosaïque de variétés de riz, canne à sucre et chèvres au Bangladesh (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

21 Cultures associées (igname, mil et riz) au Nord-Bénin (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

22 13 cultures associées au Nord-Bénin (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

23 Système agro- forestier à caféier (Guinée) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

24 Photo : © V.Beauval Mil sous Acacia (Niger) : le seul à surmonter la sècheresse Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

25 Blé « population » chez N. Supiot (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

26 5. La bio, une alternative à grande échelle Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

27 Linterdiction des produits chimiques de synthèse ne définit pas la bio : elle nest quun MOYEN pour construire une agriculture cohérente. Depuis son origine, la bio (à léchelle mondiale) sappuie sur : les équilibres (du sol, des plantes, des animaux, du milieu… mais aussi des humains, des sociétés, des marchés), lautonomie de décision, les savoirs paysans et une agronomie systémique de pointe, lobservation et linnovation. Une démarche agricole Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

28 Lagriculture biologique est la meilleure façon dintensifier et doptimiser les cultures associées (car engrais et pesticides sont inutiles voire néfastes dans de tels systèmes) Lagriculture biologique nest pas très productive (= elle nécessite de la main dœuvre, ce qui est une vertu !) mais elle peut être très intensive (1 ha de maraîchage bio est bien plus intensif qu1 ha de blé conventionnel) Optimiser les cultures associées Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

29 Les études de Jules Pretty (Université dEssex) et du PNUE ont montré que : Les techniques bio permettent daugmenter de 79 % les rendements moyens En Afrique, la hausse est même de 110 % Ces résultats sexpliquent par la meilleure adaptation des techniques bio aux réalités agronomiques tropicales Des rendements bio tropicaux remarquables Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

30 Des études (DARCOF, Université du Michigan) ont étudié une généralisation de lagriculture bio. Cela conduirait à : une baisse de 10 à 20 % des rendements en Europe et Amérique du Nord… où la production dépasse largement les besoins régionaux, une hausse de 50 à 100 % des rendements en Asie, Afrique et Amérique Centrale et du Sud… cest-à-dire là où se trouvent les humains à nourrir. Un basculement salutaire Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

31 6. Les équilibres régionaux et mondiaux : quelle consommation, quelle politique agricole ? Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

32 Lélevage industriel est indéfendable (éthologie, déforestation de lAmazonie, effet de serre, pollution des sols, dépendance technique des agriculteurs, prix spéculatifs) Lélevage à lherbe de ruminants est parfois indispensable (prairies de montagne ou humides, équilibre rotationnel en bio, maintien de paysages et décosystèmes variés) Lélevage de monogastriques doit être une activité complémentaire, pas une activité spécialisée concurrente de lalimentation humaine La question de lélevage Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

33 Circuits courts = avec le moins dintermédiaires possibles Circuits de proximité = échanges locaux (mais qui peuvent être « longs » sil existe de nombreux intermédiaires industriels) La notion dagriculture « locale », un objectif très progressif et toujours relatif : lIle-de-France ne peut pas nourrir Paris Des produits de saison Une relocalisation de lagriculture ? Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

34 Remplacer les produits chimiques par des produits naturels Anticiper (rotations, techniques délevage) Ré-enrichir le milieu naturel (auxiliaires, arbres) Utiliser des variétés adaptées au milieu Raccourcir les filières Des engagements progressifs et complémentaires (règlement européen, Bio Cohérence, Nature & Progrès, Demeter…) Une transition qui peut prendre du temps Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

35 Monoculture de vigne (Sicile) (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

36 Vignes parmi des cultures variées (Sardaigne) (photo © J. Caplat) Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

37 Réforme de la PAC Application des objectifs du Grenelle (20% dagriculture biologique en 2020) et de la Directive Cadre sur lEau : actuellement, les moyens ne suivent pas Consolidation des organisations bio et des filières Installations ! Négociations internationales Des enjeux politiques à court terme Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

38 À vous de jouer ! … par vos projets de terrain … par votre consommation … par votre vote … par vos exigences auprès des institutions Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012

39


Télécharger ppt "Quel avenir pour lagriculture biologique en France et dans le monde ? Colloque FNAB « Vivre autrement » – mars 2012."

Présentations similaires


Annonces Google