La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Guy Braun ses-Paris1 La logique d’une table de mobilité sociale intergénérationnelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Guy Braun ses-Paris1 La logique d’une table de mobilité sociale intergénérationnelle."— Transcription de la présentation:

1 Guy Braun ses-Paris1 La logique d’une table de mobilité sociale intergénérationnelle

2 Guy Braun ses-Paris2 La mobilité sociale Répartition d’une population Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total

3 Guy Braun ses-Paris3 La mobilité sociale Le degré d’ immobilité sociale Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total Il y a donc = 6560 fils qui appartiennent à la même catégorie sociale que leur père Synonymes : Reproduction sociale viscosité sociale

4 Guy Braun ses-Paris4 La mobilité sociale Le degré de mobilité sociale Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total En conséquence = 1140 fils connaissent une mobilité descendante aussi nommée Démotion Et il y a donc =2 300 fils qui connaissent une mobilité ascendante

5 Guy Braun ses-Paris5 La mobilité sociale la mobilité sociale brute Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total = 1140 mobilité descendante =2 300 mobilité ascendante Mobilité Brute = 3440

6 Guy Braun ses-Paris6 La mobilité sociale la mobilité sociale structurelle Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total Ancienne structure même si les 860 enfants de CS avaient pris toutes les places en CS, il y aurait encore 1550 – 860 = 690 places disponibles pour les enfants de CM ou CP même si les 1740 enfants de CM avaient pris toutes les places, il y aurait encore 1980 – 1740 = 240 places disponibles pour les enfants de CS ou CP Mais, les 7400 enfants de CP ne peuvent pas prendre toutes les nouvelles places en CP, = On remarque que 930 = Nouvelle structure La mobilité structurelle est 930 places. Puisqu’il ne s’agit pas d’une volonté d’égalité mais d’une nécessité

7 Guy Braun ses-Paris7 La mobilité sociale Le degré de mobilité sociale nette Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total Mobilité Brute = 3440 Mobilité Structurelle = 930 Mobilité Nette = Mobilité brute - Mobilité structurelle = 2 510

8 Guy Braun ses-Paris8 Lire et interpréter la table de mobilité la destinée: que sont devenus les fils de.. Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total Pour cent fils de CS combien sont allés en CS, CM, CP calcul de proportion 440/860*100= 51,1% Finissez le calcul de la destinée des fils pour toutes les catégories Pour cent fils de ? combien sont allés en ? calcul de proportion = % 51,1%

9 Guy Braun ses-Paris9 Lire et interpréter la table de mobilité la destinée: que sont devenus les fils de.. Fils Pères CSCMCPTotal CS 51,125,623,3100 CM 25,932,841,3100 CP Total 15,519,864,7100 Pour cent fils de CS combien sont allés en CS, CM, CP calcul de proportion 440/860*100= 51,1% En % Complétez la phrase Pour cent fils de ? Que rerésente cette dernière ligne ?

10 Guy Braun ses-Paris10 Lire et interpréter la table de mobilité Le recrutement (l’origine): D’où viennent les CS, les CM, et les CP actuels. Fils Pères CSCMCPTotal CS CM CP Total D’où viennent les 1550 personnes qui sont en CS aujourd’hui 440 avaient un père en CS soit 440/1550x100 = 28,4% 28,4 Finissez le calcul du recrutement pour toutes les catégories En %

11 Guy Braun ses-Paris11 Lire et interpréter la table de mobilité Le recrutement (l’origine): D’où viennent les CS, les CM, et les CP actuels. Fils Pères CSCMCPTotal CS 28,411,138,6 CM 29,028,811,217,4 CP 42,660,185,87 4,0 Total 100 En % Comment lisez-vous le chiffre 74 ?

12 Guy Braun ses-Paris12 Lire et interpréter la table de mobilité la mobilité « parfaite » Fils Pères CSCMCPTotal CS 100 CM 100 CP 100 Total 15,519,864,7100 En % Quelle devrait être la destinée de chacun pour qu’il n’y ait une véritable égalité des chance ? 15,519,864,7 15,519,864,7 15,519,864,7

13 Guy Braun ses-Paris13 Lire et interpréter la table de mobilité Ecart par rapport à la mobilité parfaite Fils Pères CSCMCPTotal CS 51,125,623,3100 CM 25,932,841,3100 CP Total 15,519,864,7100 En % Qui a le plus fort taux de reproduction sociale ? 1 En apparence 2 En réalité En apparence la diagonale dit que ce sont les CP 75 >51,1 En réalité on doit calculer l’écart par rapport à la structure Les CS l’emportent 51,1/15,5= 3,3 fois plus que la moyenne Les CP 75/64,7= 1,16 fois plus que la moyenne

14 Guy Braun ses-Paris14 La fluidité sociale (facultatif) calcul des Odds ratios Fils Pères CSCMCPTotal CS51,123,3100 CM CP Total Il s’agit de calculer la probabilité de devenir cadre (ici CS) ou ouvrier (ici CP) lorsque l’on naît fils de cadre ou fils d’ouvrier Ainsi un fils de CS a 51,1% de chance de devenir CS contre 23,3 % de devenir CP Soit 51,1/23,3 = 2,2 fois plus de chance de devenir CS que CP Ainsi un fils de CP a 9 % de chance de devenir CS contre 75 % de devenir CP Soit 9/75= 0,12 fois (inférieur à 1 donc négatif en fait) plus de chance de devenir CS que CP On compare alors les probabilités par un ratio (rapport) 51,1 23, = 18,3. Un fils de CS a 18,3 fois plus de chance qu’un fils de CP devenir CS plutôt que CP

15 Guy Braun ses-Paris15 Lire et interpréter la table de mobilité de 2003 insee (données sociales 2006) % arrondis insee (données sociales 2006) Fils Père AgriculteurArtisan, commerçant chef d’entreprise Cadre et profession intellectuelle supérieure Profession intermédiair e Employéouvriertotal Agriculteur Artisan, commerçant chef d’entreprise Cadre et profession intellectuelle supérieure Profession intermédiaire Employé ouvrier total Champ : hommes actifs ayant un emploi ou anciens actifs ayant eu un emploi, âgés de 40 à 59 ans en 2003.

16 Guy Braun ses-Paris16 Lire et interpréter la table de mobilité de 2003 insee (données sociales 2006) % arrondis insee (données sociales 2006) Fils Père AgriculteurArtisan, commerçant chef d’entreprise Cadre et profession intellectuelle supérieure Profession intermédiair e Employéouvriertotal Agriculteur Artisan, commerçant chef d’entreprise Cadre et profession intellectuelle supérieure Profession intermédiaire Employé ouvrier total 100 Champ : hommes actifs ayant un emploi ou anciens actifs ayant eu un emploi, âgés de 40 à 59 ans en 2003.


Télécharger ppt "Guy Braun ses-Paris1 La logique d’une table de mobilité sociale intergénérationnelle."

Présentations similaires


Annonces Google