La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bureau Afrique du Nord de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique R é union d'experts sur le d é veloppement durable en Afrique du Nord.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bureau Afrique du Nord de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique R é union d'experts sur le d é veloppement durable en Afrique du Nord."— Transcription de la présentation:

1 Bureau Afrique du Nord de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique R é union d'experts sur le d é veloppement durable en Afrique du Nord 18 – 21 novembre 2007 EnR et EE dans les PSEM Mohamed Berdai

2 Plan de lIntervention Evolution et contextes des Enr et EE au Niveau International Evolution et contextes des Enr et EE au Niveau International D é fis é nerg é tique dans les Pays du Sud de la M é diterran é e D é fis é nerg é tique dans les Pays du Sud de la M é diterran é e Perspectives de promotion des Enr et EE au Maroc Perspectives de promotion des Enr et EE au Maroc

3 Evolution et contextes des Enr et EE au Niveau International Evolution et contextes des Enr et EE au Niveau International

4 Evolution de la demande énergétique (AIE)

5

6 AIE + Sobre + Efficace + Accessible Un changement énergétique à décliner suivant les contextes Conso kWh / hab / an Source AFD

7 Mainstreaming CCRM into UNDP Core Activities- RBA RR Cluster Meeting Opportunités de reduction des émissions de Gaz à Effet de Serre par Secteur (Source GEF) GtCO2-eq/year

8 Dynamique Internationale : Conférences Ministérielle, Bonn Pékin Washington 2007 Intégration des ENR dans les politiques énergétiques et de développement durable conditions de marché incitatives Garantie dune demande durable pour les ENR: déploiement dapplications à grande échelle Sensibilisation du grand public, renforcement des capacités, renforcement des financements plan daction international volontaire

9 Le « paquet énergie » adopté par le conseil européen de Mars 2007 Réduction des émissions de CO 2 dau moins 20% ( base 1990), jusquà 30% si un engagement international est décidé Réduction des émissions de CO 2 dau moins 20% ( base 1990), jusquà 30% si un engagement international est décidé Economiser 20% de la consommation énergétique primaire de lUE par rapport aux projections pour lannée 2020, soit – 13% par rapport à 2005 Economiser 20% de la consommation énergétique primaire de lUE par rapport aux projections pour lannée 2020, soit – 13% par rapport à 2005 Un objectif contraignant de 20% dénergies renouvelables dans la consommation énergétique finale de lUE (actuellement environ 9% de la consommation énergétique finale) – partage de lobjectif attendu pour janvier Un objectif contraignant de 20% dénergies renouvelables dans la consommation énergétique finale de lUE (actuellement environ 9% de la consommation énergétique finale) – partage de lobjectif attendu pour janvier source ADEME

10 s

11

12

13

14

15 Coûts de production de lElectricité par EnR

16 Energies Renouvelables et emploi

17 D é fis é nerg é tique dans les Pays du Sud de la M é diterran é e D é fis é nerg é tique dans les Pays du Sud de la M é diterran é e

18 Evolution de la consommation énergétique dans la région méditerranéenne

19 Evolution des Enr dans le pourtour méditerranéen (OME)

20 Défis liés à lénergie Sécurité dapprovisionnement dans un contexte international de forte croissance de la demande énergétique (en particulier pays émergents) Sécurité dapprovisionnement dans un contexte international de forte croissance de la demande énergétique (en particulier pays émergents) Réponse aux besoins de croissance des Pays de la région : Eau, Industrie, Habitat, Tourisme Réponse aux besoins de croissance des Pays de la région : Eau, Industrie, Habitat, Tourisme Maîtrise des coûts futurs des services énergétiques par rapport à la Tendance haussière des cours des produits pétroliers Maîtrise des coûts futurs des services énergétiques par rapport à la Tendance haussière des cours des produits pétroliers

21 Défis liés à lénergie Alternatives après pétrole? Les Gisements énergétiques sont épuisables à terme Alternatives après pétrole? Les Gisements énergétiques sont épuisables à terme La préservation de lenvironnement : atténuation des émissions, adaptation aux impacts des Changements Climatiques La préservation de lenvironnement : atténuation des émissions, adaptation aux impacts des Changements Climatiques Lapprovisionnement en eau Lapprovisionnement en eau La substitution du bois de Feu en particulier en milieu rural La substitution du bois de Feu en particulier en milieu rural

22 Axes Stratégiques des politiques Energétiques 1. Sécurité dapprovisionnement énergétique, 2. Diversification des formes et sources dénergie: Gaz Naturel, Charbon propre, EnR, Nucléaire 3. Généralisation de laccès à lénergie, 4. Energie au meilleur coût, 5. Développement des Energies renouvelables, 6. Maîtrise et Efficacité énergétique, 7. Intégration régional 8. Réforme du Secteur (ex libéralisation marché Elec.)

23 Quelle place pour les EnR et lEE dans la région?

24 EnR en Afrique du Nord en 2020 (source GTZ-Danida) Tunisie MarocEgypte CES M² M² M² CES M² M² M² Wind610 MW MW5050 MW Wind610 MW MW5050 MW PV 80 – 4000 MW* PV 80 – 4000 MW* Biomasse 5000 MW * Biomasse 5000 MW * * Potentiel réalisable

25 Besoins investissement annuels à lhorizon 2O2O en Millions Euros (source BEI) RENEE Algérie Algérie Egypte180 – Egypte180 – Lybie Lybie Maroc 190 – Maroc 190 – Mauritanie Mauritanie Soudan Soudan Tunisie70 46 Tunisie70 46

26 Perspectives de promotion des Enr et EE au Maroc Perspectives de promotion des Enr et EE au Maroc

27 Contexte énergétique et environnemental national Croissance économique 8 % en 2006, Croissance économique 8 % en 2006, croissance de la demande énergétique près de 5%, 8 % électricité, 5 à 6 % GPL croissance de la demande énergétique près de 5%, 8 % électricité, 5 à 6 % GPL Dépendance énergétique 97%, Facture pétrolière 20 % total des importations Dépendance énergétique 97%, Facture pétrolière 20 % total des importations Consommation de bois de feu 3 MTEP Consommation de bois de feu 3 MTEP base de consommation présente un potentiel de croissance élevé de 0.4 TEP/hab/an à 1 TEP/hab/an en 2030 base de consommation présente un potentiel de croissance élevé de 0.4 TEP/hab/an à 1 TEP/hab/an en % des émissions sont liées à lénergie 60% des émissions sont liées à lénergie

28 Evolution projetée de la capacité du parc de production électrique

29 Principaux programmes de développement Initiative Nationale de Développement Humain, Initiative Nationale de Développement Humain, Habitat ( nouveaux logements par an), Habitat ( nouveaux logements par an), Hôtellerie (10 millions de touristes en 2010), Hôtellerie (10 millions de touristes en 2010), Mise à niveau et développement de linfrastructure portuaire et aéroportuaire et Autoroutes (1500 KM), Mise à niveau et développement de linfrastructure portuaire et aéroportuaire et Autoroutes (1500 KM), Plan émergence pour un développement industriel ciblé Plan émergence pour un développement industriel ciblé Electrification et Eau potable en milieu rural Electrification et Eau potable en milieu rural

30 ER et EE : découpler croissance économique et demande énergie fossile l Electricité de Puissance : Parcs éoliens 124 MW (140 MW en construction), Dessalement eau de mer, Centrale thermosolaire, auto-production l Energie rurale : Electrification Décentralisée foyers PERG, substitution biomasse pour Chauffage et cuisson, … l Solaire Thermique : développement marché des CES l Bois de Feu : introduction technologies améliorées au niveau des hammams, fours boulangeries et secteur de la poterie. l Bâtiments collectifs : Réglementation thermique du bâtiment avec mise à niveau énergétique dans secteurs Santé, Habitat, Hôtellerie et Collectivités Locales. l Industrie : optimisation de gestion de la demande

31 Programme National de D é veloppement des EnR et de l Efficacit é Energ é tique: Horizon 2012 Programme Electricité de puissance 1800 MTEP Eolien (1200MW)+ Hydro -Eolien (1200MW)+ Hydro -Thermo-Solaire, -Thermo-Solaire, l Programme Energie rurale décentralisée : ERD foyers bénéficiaires et services sociaux de base -ERD foyers bénéficiaires et services sociaux de base -Services énergétiques durables en milieu rural (M.E) -Biocarburants tertiaire l Efficacité Energétique : 800 MTEP (*) tertiaireIndustrieCogénération Autres mesures dEE an concertation avec ONE et distributeurs (*)Chiffres provisoires/évaluation des consultants

32 Premières Dispositions réglementaires et incitatives Loi cadre Efficacité Energétique et Energies Renouvelables approuvée en conseil du Gouvernement (17/05/07) Réglementation thermique du bâtiment Labellisation des équipements Audits obligatoires pour les industries énergétivores, Plan EE des collectivités locales, des secteurs publics Incitations Fiscales et Financière Fonds de financement pour soutenir les programmes defficacité énergétique et énergies renouvelables

33 Premières dispositions réglementaires et incitatives Projet damendement du texte de création du CDER : agence opérationnelle et extension des missions à lEfficacité Energétique Encouragements auto production délectricité: seuil rehaussé à 50 MW, accès au réseau, rachat excès 60% tarif public (50 cents / kwh), texte également approuvé Projet de Circulaire du Premier Ministre pour la généralisation des Lampes basse consommation (LBC) et des Chauffes eau solaires dans les établissements publics Lancement prochain des travaux délaboration du Code defficacité énergétique dans le Bâtiment

34 Autres dispositions réglementaires applicables Loi relative à la libéralisation du marché de lélectricité Loi n° relative à la gestion des déchets (2006) La loi n° relative à la gestion déléguée des services publics (février 2006) Loi cadre de protection de lenvironnement (2003) Loi sur les études dimpact (2003) Loi relative à la lutte contre la pollution de lair (2003) Loi sur l'eau (1995)

35 Autres outils de développement La promotion de la qualité des équipements et des services : normes, guides techniques, certification Les aspects financiers : réseaux de distribution, industrie, accès aux services,… Mesures fiscales : réduction TVA, décompensation GPL Lexpertise de proximité : la Maison de lEnergie La tarification de lEnergie : indexation sur les cours internationaux

36 PROMASOL : LE PROGRAMME DE PROMOTION DU CHAUFFE EAU SOLA1IRE

37 PROMASOL m² sur 4 ans m² sur 4 ans Renforcement Qualité: certification, labellisation, agrément, formation Renforcement Qualité: certification, labellisation, agrément, formation Partenariat et Promotion sectorielle Partenariat et Promotion sectorielle Promotion du marché par : l Appui technique et financier à loffre et le Soutien direct aux projets leasing, crédit consommation. Promotion du marché par : l Appui technique et financier à loffre et le Soutien direct aux projets leasing, crédit consommation. Communication: sensibilisation, spot radio TV, presse.. Communication: sensibilisation, spot radio TV, presse..

38 m² de capteurs solaires thermiques installés au Maroc É volution du March é des CES Garantie jusqu à 8 ans Durée de vie de 15 à 20 ans

39 Accompagnement financier type leasing Faciliter accessibilité aux équipements et services de qualité Faciliter accessibilité aux équipements et services de qualité mobiliser la Location-vente comme mode de financement approprié pour lacquisition des CES par les différentes catégories dagents économiques marocains mobiliser la Location-vente comme mode de financement approprié pour lacquisition des CES par les différentes catégories dagents économiques marocains Fonds de garantie de lefficacité énergétique et des énergies renouvelables FOGEER: 10 Millions Dh, 70 projets, m² Fonds de garantie de lefficacité énergétique et des énergies renouvelables FOGEER: 10 Millions Dh, 70 projets, m² Soutien direct aux projets: accompagnement technique et ingénierie financière (10 % coût investissement) Soutien direct aux projets: accompagnement technique et ingénierie financière (10 % coût investissement) Bonification charges financières: 1.5 % Bonification charges financières: 1.5 %

40 2 PROGRAMME DEFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

41 Données Secteur de la Santé Diagnostics de 16 unités Hospitalières Résultats globaux de lévaluation des économies: Résultats globaux de lévaluation des économies: Facture globale énergie :Facture globale énergie : Dhs/an Dhs/an Gains :Gains : Dhs/an (21% de la facture) Dhs/an (21% de la facture) Investissement :Investissement : Dhs Dhs Temps de retour brut :Temps de retour brut : 6 mois 6 mois

42 56 diagnostics : Agroalimentaire, Textile, Chimie, Mécanique, Métallurgique, Électrique et Électronique 462 recommandations de réduction de la facture énergétique et/ou de réduction de la pollution DH de gains escomptés, soit DH/an sur la base dune facture énergie - eau de DH DH Investissement, temps retour brut 17 mois Économie global par rapport à la facture initiale de lordre de 17%. Données secteur de lIndustrie

43 Programme defficacité énergétique dans le Bâtiment Réglementation thermique du bâtiment: normes et guides techniques (i)plans de conception ( exploiter potentiel bioclimatique) (ii)Construction (améliorer les caractéristiques de lisolation et utiliser les matériaux les plus appropriés) (iii)les systèmes électromécaniques tels que chauffage, ventilation et climatisation) Projet détiquetage (label de performance énergétique) des appareils électroménagers Réalisation dun portefeuille de 50 projets de démonstration Stratégie de mobilisation, et promotion des investissements: nouvelles branches dactivités industrielles Grands volets du programme

44 Programme defficacité énergétique dans le Bâtiment 20 hôpitaux, 10 hôtels, 5 immeubles collectifs, 5 logements sociaux, 5 bâtiments existants et 5 bâtiments Éducation Nationale Léchantillon de bâtiments sélectionnés reflète le souci de valider les normes et dintroduire de nouveaux matériaux, techniques et équipements performants. Cette composante ambitionne de répondre à des questions précises: (i)Quelles sont les normes qui offrent le meilleur rapport coût/ économie dénergie? (ii)Quels sont les matériaux et les techniques de construction les plus appropriés dans le contexte marocain? (iii)Quels modes de gestion permettront doptimiser la consommation énergétique dans le secteur du bâti.? Portefeuille de 50 projets de démonstration

45 3 PROGRAMME EOLIEN

46 LOCALISATION DES SITES ETUDIES LOCALISATION DES SITES ETUDIES

47 Réalisations Koudia Baida: 50 MW (IPP) + 3,5MW Koudia Baida: 50 MW (IPP) + 3,5MW Lafarge (cimenterie) : 10 MW Lafarge (cimenterie) : 10 MW Cap Sim (Essaouira) : 60 MW Cap Sim (Essaouira) : 60 MW Projects en cours Tangier : 140 MW Tangier : 140 MW Tarfaya : 200 to 300MW Tarfaya : 200 to 300MW Taza : 100 MW Taza : 100 MW Projets dauto producteurs Projets dauto producteurs Les projets éoliens du Maroc

48 Accompagnement : cas d un projet de dessalement de l eau de mer à Tan-Tan Site : Sid El Garn à 8 km au Nord de Tan-Tan Port Site : Sid El Garn à 8 km au Nord de Tan-Tan Port Pour puissance de 5,6 MW (2008) à 11,2 MW (2015) production eau potable de 6048 m3/jour à m3/jour Pour puissance de 5,6 MW (2008) à 11,2 MW (2015) production eau potable de 6048 m3/jour à m3/jour É nergie produite estim é e à 24,61 GWh/an en 2015 É nergie produite estim é e à 24,61 GWh/an en 2015 Vitesse moyenne annuelle du vent : 6,82 m/s à 40 m è tres Vitesse moyenne annuelle du vent : 6,82 m/s à 40 m è tres R é duction des gaz à effet de serre : T CO2/an R é duction des gaz à effet de serre : T CO2/an Investissement : 160 millions de DH en 2008 (dont 56 millions DH pour le parc É olien) Investissement : 160 millions de DH en 2008 (dont 56 millions DH pour le parc É olien)

49 4 PROGRAMME BIOMASSE

50 Potentiel Biomasse Forêts ha Forêts ha Halfa de près de ha Halfa de près de ha Surface agricole ha Surface agricole ha Cheptel unités grand bétail (UGB) Cheptel unités grand bétail (UGB)

51 Potentiel Biomasse Nature biomasse(GWH) Nature biomasse(GWH) Purin (biogaz) 1190 Purin (biogaz) 1190 Abats(biogaz)5.4 Abats(biogaz)5.4 Plantes énergétiques (biogaz)6224 Plantes énergétiques (biogaz)6224 Gaz boues épuration (biogaz)1166 Gaz boues épuration (biogaz)1166 Gaz des décharges (biogaz)1394 Gaz des décharges (biogaz)1394 Déchets biogènes 2251 Déchets biogènes 2251 Déchets agricoles1150 Déchets agricoles1150 Plantes énergétiques (biodiesel)9167 Plantes énergétiques (biodiesel)9167

52 UTILISATIONS ENERGETIQUES BOIS DE FEU Milieu rural : la biomasse satisfait 70 à 90% besoins énergétiques populations: Cuisson repas et pain, Chauffage maison, Chauffage eau Milieu rural : la biomasse satisfait 70 à 90% besoins énergétiques populations: Cuisson repas et pain, Chauffage maison, Chauffage eau Milieu urbain : établissements socio- économiques Milieu urbain : établissements socio- économiques SECTEURSConsom. moyenneRendement é nerg é tique Hammams800 (kg/j)28% Ferranes 150 – 200 (kg/j) ~20% Fours à poterie /fourn é e15 à 20% Technologies à rendement énergétique faible 28% Forte consommation spécifique du bois de feu

53 LA CHAUDIERE AMELIOREE Intégration de la chambre de combustion dans la cuve deau (meilleur transfert de chaleur à leau), Cloison divisant la cuve en deux compartiments assurant lalimentation du hammam en eau chaude de manière alternative, Existence douvertures de vidange et de détartrage, soupapes de sécurité, mélangeur,…. Amélioration de la conception de la chambre de combustion : Porte, grille, portes dapport dair primaire et secondaire, ailettes soudées sur le contour extérieur, Lisolation de lensemble de la chaudière,

54 Chaudière améliorée pour hammam collectif

55 4. RENTABILITE Gain annuel moyen $ US Gain annuel en bois/Hammam 175 tonnes Gain annuel en bois pour 5000 Hammams Tonnes

56 Contraintes au développement des EnR et EE Aspects Institutionnels et Incitatifs Faible Int é gration des ENR dans les politiques é nerg é tiques et de d é veloppement Garantissant une demande durable pour les ENR Faible Int é gration des ENR dans les politiques é nerg é tiques et de d é veloppement Garantissant une demande durable pour les ENR L in é quit é fiscale pour avoir des conditions de march é incitatives L in é quit é fiscale pour avoir des conditions de march é incitatives Absence de Cadre privil é giant l Approche Service à l approche technologique Absence de Cadre privil é giant l Approche Service à l approche technologique

57 Contraintes au développement desEnR et EE Aspects Techniques Approches qualit é limit é es, Approches qualit é limit é es, Faible capitalisation des enseignements, Faible capitalisation des enseignements, Renforcement des capacit é s lent (public et priv é ) Renforcement des capacit é s lent (public et priv é ) Rejets des technologies par Insuffisance de Sensibilisation du grand public, Rejets des technologies par Insuffisance de Sensibilisation du grand public, R&D (innovation, adaptation) r é duite R&D (innovation, adaptation) r é duite

58 Contraintes au développement des EnR et EE Aspects Financiers - Investissement Approche projet r é duisant visibilit é Approche projet r é duisant visibilit é Inad é quation configurations de financement usuelles Inad é quation configurations de financement usuelles Taux cr é dits commerciaux é lev é s, Taux cr é dits commerciaux é lev é s, Outils « d é taillant financier » locaux inadapt é s Outils « d é taillant financier » locaux inadapt é s Non prise en compte des externalit é s (d é veloppement durable) Non prise en compte des externalit é s (d é veloppement durable)

59 Programme National de Développement des EnR et de lEfficacité Energétique Effets et bénéfices attendus Diversification des sources dapprovisionnement (10% en 2012), Diversification des sources dapprovisionnement (10% en 2012), Développement humain durable : accès généralisé à lénergie Développement humain durable : accès généralisé à lénergie Maîtrise des coûts des services énergétiques Maîtrise des coûts des services énergétiques Optimisation courbe de charge électrique Optimisation courbe de charge électrique

60 Programme National de Développement des EnR et de lEfficacité Energétique Effets et bénéfices attendus Maîtrise de la croissance des émissions de GES, près de 24 millions Tonnes CO2 évitées par an en 2015 et Préservation des ressources naturelles : eaux et forêts, Maîtrise de la croissance des émissions de GES, près de 24 millions Tonnes CO2 évitées par an en 2015 et Préservation des ressources naturelles : eaux et forêts, Promotion Economique : opportunités investissements (Plus de 4 milliards dEuros à lhorizon 2020) et la création demplois (23000 nouveaux emplois en 2020), Promotion Economique : opportunités investissements (Plus de 4 milliards dEuros à lhorizon 2020) et la création demplois (23000 nouveaux emplois en 2020), LEssor Industriel avec lémergence de nouvelles filières notamment dans le cadre de Partenariats et de Joint Venture internationaux LEssor Industriel avec lémergence de nouvelles filières notamment dans le cadre de Partenariats et de Joint Venture internationaux


Télécharger ppt "Bureau Afrique du Nord de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique R é union d'experts sur le d é veloppement durable en Afrique du Nord."

Présentations similaires


Annonces Google