La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do PANDÉMIE GRIPPALE A(H1N1)v: LE BILAN H. BAYOUDH LAJILI 3 ème Congrès international.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do PANDÉMIE GRIPPALE A(H1N1)v: LE BILAN H. BAYOUDH LAJILI 3 ème Congrès international."— Transcription de la présentation:

1 Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do PANDÉMIE GRIPPALE A(H1N1)v: LE BILAN H. BAYOUDH LAJILI 3 ème Congrès international de médecine pluridisciplinaire Tunis, Mars 2010

2 2 Les Pandémies de grippe Depuis le XVIe siècle, des pandémies de grippe ont été décrites à des intervalles allant de 10 à 50 ans. Evénements imprévisibles récurrents conséquences graves sur la santé et sur léconomie partout dans le monde. gravité et impact variables / (situations socio économiques, technologies, les connaissances, les moyens de lutte, les moyens dinformation, etc, …)

3 3 XXIème siècle virus A(H1N1)v 2009 Susceptible dêtre à lorigine dune pandémie: - transmission inter humaine identifiée premier cas de lépidémie A(H1N1)v 2009 identifié a posteriori le 17 mars 2009 au Mexique - extension rapide inter pays et inter continents(quelques semaines) 27 avril 2009 : trois premiers cas en Europe. 2 juin 2009 : premier cas avéré sur le continent africain (Egypte).

4 4 Niveaux dalerte OMS 26 avril de 3 à 4 27 avril de 4 à 5 11 juin 2009 lOMS décide : le passage en phase 6. Létat de pandémie est déclaré. La mise en alerte des systèmes de veille sanitaire dans de nombreux pays *suivre la diffusion de lépidémie *observer lévolution rapide du nombre des cas et de pays touchés. Une circulation communautaire du virus est rapportée dans de nombreux pays.

5 5 Réseau mondial de surveillance OMS

6 6 Grippe A(H1N1)v /état dalerte OMS « Urgence de santé publique de portée internationale » mesures de préparation, de planification et d actions pour aider à atténuer les effets dune pandémie mondiale dans plusieurs pays. La Tunisie mise en alerte du système de veille sanitaire ( 26/10/2009 au 14/02/2010).

7 7 Le plan national de riposte Depuis le mois de mai 2009, la Tunisie sest dotée dun plan daction basé sur les recommandations de lOMS et les connaissances évolutives scientifiques et autres publiées et transmises par les média et linternet

8 8 Plan national de riposte Une stratégie de freinage (containment) retarder linstallation de lépidémie. Une stratégie datténuation lors de la seconde phase limiter limpact de lépidémie.

9 9 Stratégie de freinage Information et vigilance Mise en place dun dispositif de contrôle aux frontières Précautions dhygiène individuelle et collective : gestes barrières Distribution de matériel de protection Identification des groupes à risque Mise à disposition et renforcement de stocks nationaux dantiviraux Vaccination saisonnière: octobre-novembre 2009 Médiatisation renforcée de linformation (campagnes télévisuelles)

10 10 Phase pré épidémique juin 2009, 1er cas de grippe A(H1N1)v Tunisien chez un tunisien rentrant du canada Mi aout 2009 => première suspicion de circulation communautaire du virus Fin septembre2009, des cas de contamination intra pays, chez des élèves de la région de Tunis (premiers cas groupés dans un établissement Français en Tunisie) Mi octobre, début de circulation communautaire limitée du virus dans plusieurs régions du pays

11 11 Phase épidémique 26 octobre au 1 novembre : Premiers cas épidémiques enregistrés A partir du 9/11/2009 : accélération nette de la transmission du nouveau virus A(H1N1)v et de sa progression dans tout le pays

12 12 Stratégie datténuation mise en place d espaces dédiés à la grippe pour limiter la contagion fermeture de certaines écoles à forte contamination Prise en charge diagnostique et thérapeutique rapide et structurée(circuits identifiés) des cas graves ou fragilisés programmes de formation, information, communication Edition de bulletins dinformation par certaines cellules de veille (CVR de Tunis, ONMNE, INST ) surveillance des pèlerins Surveillance épidémiologique quotidienne et soutenue Vaccination spécifique : début novembre 2009

13 13 Bilan de la surveillance épidémiologique Lépidémie sest étalée sur 16 semaines (S 44 à S 7 ) du 26/10/2009 au 14/2/ personnes au total auraient contracté la grippe A(H1N1)v pandémique durant cette période. La grippe a touché 6.5% de la population. ONMNE-ISP- DSSB ONMNE-ISP- DSSB

14 14 Principaux indicateurs de suivi 1. Le nombre de consultants pour grippe dans les structures sentinelles (200 CSB) (26/10/ /02/2010) : Ce nombre a été estimé à soit 2.5% de la population tunisienne qui a présenté une grippe symptomatique ayant requis une consultation médicale

15 15 2. Le nombre total estimé de cas de grippe A personnes, soit 6,5% de la population totale du pays

16 16 Courbe épidémique observée pendant la saison grippale en Tunisie (estimations ONMNE-ISP-DSSB)

17 17 3. Le Nombre de cas confirmés (test RT-PCR+TR): Total 3810 TR 2558 PCR 1272

18 18 Cas confirmés (PCR +TR) évolution hebdomadaire Cas confirmés (PCR +TR) évolution hebdomadaire ( ONMNE-ISP-DSSB)

19 19 Répartition régionale des cas confirmés au laboratoire régionCas confirmés% Ariana67618 Sfax62516 Tunis50213 Ben Arous297 8 Monastir267 7 Médenine229 6 Mahdia171 4,5 Le Kef143 4 Kairouan130 3,5 Sousse127 3 Nabeul122 3 Bizerte108 2,8

20 20 régionCas confirmés% Manouba72< 2 Béja70 Gafsa68 Zaghouan60 Jendouba38 Kebili22 Toz eur19 Sidi Bouzid18 Tataouine17 Siliana11 Gabès9 Kasserine8 Total

21 21 > 100 cas < 100 cas

22 22 Entre le 9/11/2009 et le 13/02/2010 => 1180 hospitalisations pour grippe ou suspicion de grippe (répartition hebdomadaire) ONMNE-ISP-DSSB

23 23 4. Les hospitalisations : 51.8% des malades hospitalisés étaient porteurs de facteurs de risque ; 18% de ces hospitalisations se sont faites en réanimation. 16.4% de ces hospitalisations ont concerné des enfants, dont 38.4% <1 an ; 7.9% des hospitalisations ont concerné des femmes enceintes

24 24 5. Les décès (au 12/2/2010) Total : 29 dont 6 femmes enceinte Facteurs de risque, chez 24 décédés/29 grossesse (5),hémopathie (2), affection pulmonaire (7), malformation congénitale ou chromosomique(3) cardiopathie (6), obésité (2), diabète (2). Origines géographique: Sfax (7), Tunis(6), Sousse(4), Monastir (3), Mahdia (3)Jendouba (1), Manouba (1), Médenine (1), Siliana (1),Gabes (1), Bizerte(1) Lâge moyen des décédés est de 34.2 ans cause du décès : pour 74% :détresse respiratoire aigue par lésions pulmonaires virales

25 25 29 décès (répartition hebdomadaire) ONMNE-ISP-DSSB

26 26 Le bilan de la campagne de vaccination DSSB SHOC ROOM 13 MARS 2010 Stock acquis par la Tunisie : doses avec adjuvant : Focetria doses sans adjuvant : Panenza Répartition : - Santé et CNSS Ministère de la Défense Ministère de l'Intérieur Ministère du Transport Ministère de la Justice Ministère des Finances Officines privées Omra Tunisie Telecom Cliniques privées Autres

27 27

28 28 Utilisation du vaccin ONMNE

29 29 Suivi de pharmacovigilance: événements indésirables DRT : 15 cas / 11OOOO actes de vaccination à type de réactions locales ou syndrome pseudo grippal sans gravité Centre de pharmacovigilance : 17 cas 10 syndromes pseudo grippaux 7 atteintes cutanées (dont 2 vascularites hospitalisées)

30 30 Grippe A (H1N1) : la vaccination doit-elle prendre des vacances ? RECOMMANDATIONS DE L'OMS : Du A(H1N1)v pandémique dans le vaccin grippal : L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de recommander que le virus pandémique A(H1N1)v soit intégré dans le nouveau vaccin contre la grippe saisonnière. « Il est vraisemblable qu'en , le virus A(H1N1)v pandémique de 2009 va de nouveau prédominer dans l'hémisphère nord », déclare même l'agence onusienne.

31 31CONCLUSION Février 2010 : Fin de lépidémie officiellement déclarée en Tunisie Malgré le tsunami médiatique qui a non seulement accompagné mais aussi et surtout précédé la « pandémie » de grippe A(H1N1)v Au final, la grippe A(H1N1)v présente un bilan relativement clair : la « pandémie » fut moins grave quune grippe saisonnière.

32 32 Situation Internationale au 12/2/2010 Selon le dernier rapport épidémiologique de lOMS du 12 Février 2010, dans le monde au 7/02/2010: > 212 pays et territoires d'outre-mer ont été touchés par le virus A(H1N1)v Total décès morts

33 33

34 Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Questions ? ~ Réponses !


Télécharger ppt "Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do PANDÉMIE GRIPPALE A(H1N1)v: LE BILAN H. BAYOUDH LAJILI 3 ème Congrès international."

Présentations similaires


Annonces Google