La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LE MARCHE FINANCIER UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LE MARCHE FINANCIER UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai 2009."— Transcription de la présentation:

1 1 LE MARCHE FINANCIER UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai 2009

2 2 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai 2009 PLAN DE PRESENTATION 2 - La BOAD en bref 3 - Le marché financier régional (MFR) UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations. 4 - La BOAD sur le MFR - UEMOA 5 - Observations et Perspectives 1- Le contexte

3 3 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Le Contexte Problématique du financement du développement dans un contexte de crise financière et économique internationale.Problématique du financement du développement dans un contexte de crise financière et économique internationale. Diminution APD, IDE, Transferts des migrants etc…Diminution APD, IDE, Transferts des migrants etc… Nécessité dune mobilisation accrue de lépargne interne pour financer le développementNécessité dune mobilisation accrue de lépargne interne pour financer le développement

4 4 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD en bref Objectifs : Objectifs : Promouvoir le développement équilibré des pays de lUEMOA et réaliser lintégration économique de lAfrique de lOuest. Axes stratégiques dintervention Axes stratégiques dintervention Réduction de la pauvreté, Réduction de la pauvreté, Soutien au secteur privé et au marché financier régional Soutien au secteur privé et au marché financier régional Promotion de lintégration régionale. Promotion de lintégration régionale. Quelques missions statutaires en rapport avec le MFR : contribution à la mobilisation de lépargne intérieure et à lanimation du marché financier régional ; rôle structurant sur le marché.

5 5 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD en bref Actionnariat et chiffres caractéristiques Actionnariat Actionnaires régionaux : - Etats UEMOA - BCEAO Actionnaires non régionaux : - France, Allemagne, Belgique, BEI, BAD, Inde, Chine Populaire Chiffres Engagements Prêts1205 mds F CFA - Capital autorisé 700 mds F CFA - Total bilan1195 mds F CFA - Portefeuille de prêts 410 mds F CFA -Fonds propres 143 mds F CFA - Nombre demployés 247

6 6 LE MARCHE FINANCIER UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD en bref Actionnariat et chiffres caractéristiques 40 %31 % 29 %

7 7 Mai 2009 Dépositaire Central Banque de Règlement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Antennes nationales Conseil Régional LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR 3 - Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations 3.1. Organisation institutionnelle 3.1. Organisation institutionnelle ORGANESCENTRAUXORGANESCENTRAUX Création du MFR en 1996

8 8 Mai 2009 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR 3 - Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations 3.1. Organisation institutionnelle Investisseurs Sociétés de Gestion de Patrimoine Démarcheurs Apporteurs daffaires EmetteursConservateursSGI INTERVENANTSCOMMERCIAUXINTERVENANTSCOMMERCIAUX

9 9 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR 3 - Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations 3.2. Cadre réglementaire Quelques aspects réglementaires : Quelques aspects réglementaires : Exceptés ceux des Etats, tout autre emprunt fait lobjet dun visa préalable du Conseil Régional.Exceptés ceux des Etats, tout autre emprunt fait lobjet dun visa préalable du Conseil Régional. Obligation de recours à une SGI pour toute émission demprunt.Obligation de recours à une SGI pour toute émission demprunt. Tout émetteur non public doit présenter une garantie de remboursement avant démettre.Tout émetteur non public doit présenter une garantie de remboursement avant démettre. Inexistence dautorisation globale démission à linstar dautres marchés : autorisation individuelle pour chaque émission.Inexistence dautorisation globale démission à linstar dautres marchés : autorisation individuelle pour chaque émission. Disparités fiscales, source de distorsions sur le marché.Disparités fiscales, source de distorsions sur le marché. Absence dun cadre juridique approprié au marché hypothécaire et à la titrisation de créances.Absence dun cadre juridique approprié au marché hypothécaire et à la titrisation de créances. Conditions tarifaires dissuasives.Conditions tarifaires dissuasives. Mai 2009

10 10 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR 3 - Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations 3.3. Principaux indicateurs Mai 2009 MARCHE PRIMAIRE (millions F CFA) Emprunt Obligataire Privé Emprunt Obligataire Public Total

11 11 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR 3 - Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations 3.3. Principaux indicateurs Mai 2009 * Milliards F CFA MARCHE SECONDAIRE Volume des transactions Valeur des transactions*37,220,659,668,2158,4 Capitalisation boursière* 1 283,51 623,42 476,24 304,23 851,4 - Actions*1 005,01 297, ,23 336,7 - Obligations*278,5326,3409,2578,0514,7

12 12 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR 3 - Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations 3.3. Principaux indicateurs Mai 2009 MARCHE SECONDAIRE Indices BRVM 10102,7149,9130,9224,8192,1 BRVM Composite87,61112,7112,6199,4178,2 Nb de sociétés cotées Nb de lignes obligataires

13 13 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations Le marché obligataire a connu un regain dactivité ces dernières années avec une présence plus marquée des émissions dEtat. Par ailleurs le marché sest ouvert davantage à partir de 2007, aux émissions demprunteurs non résidents.Le marché obligataire a connu un regain dactivité ces dernières années avec une présence plus marquée des émissions dEtat. Par ailleurs le marché sest ouvert davantage à partir de 2007, aux émissions demprunteurs non résidents. En 2008, les montants mobilisés sur le marché obligataire ont reculé de 68 % par rapport à 2007.En 2008, les montants mobilisés sur le marché obligataire ont reculé de 68 % par rapport à Les maturités des émissions varient entre 3 et 10 ans, avec une fréquence plus grande pour la tranche de 5 à 7 ans.Les maturités des émissions varient entre 3 et 10 ans, avec une fréquence plus grande pour la tranche de 5 à 7 ans. Les taux dintérêt proposés varient entre 4,5 % et 8 % sans quune corrélation évidente ne puisse être établie entre les taux proposés et les maturités des titres émis.Les taux dintérêt proposés varient entre 4,5 % et 8 % sans quune corrélation évidente ne puisse être établie entre les taux proposés et les maturités des titres émis Principaux indicateurs

14 14 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations Les principaux émetteurs sont les Trésors nationaux, les banques et des entreprises industrielles.Les principaux émetteurs sont les Trésors nationaux, les banques et des entreprises industrielles. Les investisseurs en obligations se retrouvent principalement au niveau des banques, des sociétés dassurances, caisses de retraite et de sécurité sociale.Les investisseurs en obligations se retrouvent principalement au niveau des banques, des sociétés dassurances, caisses de retraite et de sécurité sociale. Le marché secondaire des titres reste peu actif en rapport avec la faiblesse de la culture boursière.Le marché secondaire des titres reste peu actif en rapport avec la faiblesse de la culture boursière Principaux indicateurs

15 15 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Le MFR UEMOA : Cadre réglementaire et Opérations Comme au niveau mondial, les principaux indicateurs du marché financier de lUEMOA ont enregistré une tendance globalement baissière en Entre le 15 septembre et le 31 décembre 2008, le BRVM 10 a connu un repli de 21,61 % et le BRVM Composite un recul de 20,03 % (entre janvier et mars 2009, la baisse est de 18 % pour le BRVM 10 et de 15 % pour le BRVM Composite). Le secteur le plus touché est lagro-industrie dont lindice a baissé de plus de 40 % entre le 15 septembre et le 31 décembre En dépit du repli observé en 2008, le marché présente un potentiel important pour le financement de léconomie régionale.

16 16 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD sur le MFR - UEMOA Missions statutaires (articles 2 et 39 des statuts) : (1) Collecte des ressources internes pour le financement du développement ; et (2) rôle structurant sur le marché.Missions statutaires (articles 2 et 39 des statuts) : (1) Collecte des ressources internes pour le financement du développement ; et (2) rôle structurant sur le marché. Stratégie et politiques financières définies par les Organes délibérants de la BOAD : (1) rationnaliser et renforcer la présence de la BOAD sur le MFR qui constitue la priorité ; (2) se ménager à titre complémentaire un accès aux ressources en euro, à des conditions compétitives ; (3) maîtriser les risques financiers liés à cette orientation dans le cadre de la gestion Actif-Passif.Stratégie et politiques financières définies par les Organes délibérants de la BOAD : (1) rationnaliser et renforcer la présence de la BOAD sur le MFR qui constitue la priorité ; (2) se ménager à titre complémentaire un accès aux ressources en euro, à des conditions compétitives ; (3) maîtriser les risques financiers liés à cette orientation dans le cadre de la gestion Actif-Passif Fondements de laction de la BOAD sur le MFR :

17 17 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD sur le MFR - UEMOA 4.2. Bilan des émissions réalisées Quelques chiffres Volume : A la suite de 19 émissions de titres demprunts le total des ressources mobilisées sélèvent à 316 milliards F CFA dontVolume : A la suite de 19 émissions de titres demprunts le total des ressources mobilisées sélèvent à 316 milliards F CFA dont - 10 lignes obligataires : 128 milliards F CFA - 9 lignes de bons IFR : 188 milliards F CFA - 9 lignes de bons IFR : 188 milliards F CFA Maturités de lordre de 7 à 8 ans dont 2 ans de différéMaturités de lordre de 7 à 8 ans dont 2 ans de différé Taux (derniers emprunts) entre 3,7 % et 5,5 %.Taux (derniers emprunts) entre 3,7 % et 5,5 %.

18 18 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD sur le MFR - UEMOA 4.2. Bilan des émissions réalisées 4.2. Bilan des émissions réalisées Organisation et structuration technique :Organisation et structuration technique : - Placement public et cotation à la BRVM. - Expérimentation du placement privé et de la technique de lassimilation. - Mise en place de mécanisme de liquidité ad hoc sous forme de compte de contrepartie, en soutien de la liquidité boursière. - Association des SGI au placement des émissions. Souscripteurs : - Banques, Compagnies dassurances, Caisses deSouscripteurs : - Banques, Compagnies dassurances, Caisses de retraites et de sécurité sociale, peu de particuliers. retraites et de sécurité sociale, peu de particuliers. - Pas encore dinvestisseurs non UEMOA - Pas encore dinvestisseurs non UEMOA

19 19 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD sur le MFR - UEMOA 4.2. Bilan des émissions réalisées 4.2. Bilan des émissions réalisées Poids de la BOAD sur le MFR / UEMOA Poids de la BOAD sur le MFR / UEMOA BOAD représente lun des principaux émetteurs du marché : détient le tiers des lignes obligataires cotées à la bourse et le quart de la capitalisation du marché obligataire. BOAD représente lun des principaux émetteurs du marché : détient le tiers des lignes obligataires cotées à la bourse et le quart de la capitalisation du marché obligataire. BOAD détient les emprunts à plus longue échéance 7 à 8 ans. BOAD détient les emprunts à plus longue échéance 7 à 8 ans. Les taux des emprunts BOAD sont souvent utilisés par des professionnels comme des taux de référence. Les taux des emprunts BOAD sont souvent utilisés par des professionnels comme des taux de référence. Un des enjeux de la BOAD est la maîtrise des taux longs pour favoriser le financement du développement. Un des enjeux de la BOAD est la maîtrise des taux longs pour favoriser le financement du développement.

20 20 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai La BOAD sur le MFR - UEMOA 4.2. Bilan des émissions réalisées 4.2. Bilan des émissions réalisées Autres aspects : Autres aspects : Garantie démissions demprunts Garantie démissions demprunts Création de GARI, Cauris, de la SOAGA, actionnaire de la BRVM. Création de GARI, Cauris, de la SOAGA, actionnaire de la BRVM.

21 21 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Observations et Perspectives Le développement du MFR de lUEMOA est entravé par des faiblesses liées entre autres : Le développement du MFR de lUEMOA est entravé par des faiblesses liées entre autres : –au cadre réglementaire du marché –à son insuffisante diversité et profondeur, –au manque de liquidité du marché avec peu dOPCVM et une absence de teneurs de marché, –au problème de coordination de laction des intervenants, tendant à tirer les taux vers le haut, point dautant plus important avec larrivée des émetteurs non résidents, –à labsence dune notation des émetteurs et des émissions, indispensable pour améliorer la transparence sur le marché,

22 22 Mai 2009 –aux distorsions liées à une fiscalité non harmonisée des valeurs mobilières, –à une tarification des services (coût des visas et des prestations des intervenants commerciaux) à améliorer pour favoriser le développement de la base des émetteurs et des investisseurs, –à labsence dune courbe de taux qui se traduit par une insuffisante hiérarchisation des coupons en fonction des durées et de la qualité des signatures, –à une faible connexion avec les autres marchés : peu dinvestisseurs non résidents.

23 23 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Observations et Perspectives Perspectives : Projet de Développement du Marché Financier (PDMF) de lUEMOA avec lassistance de la Banque Mondiale, de lUEMOA avec lassistance de la Banque Mondiale, de lAFD et de lACDI lAFD et de lACDI Projet régional visant à promouvoir le développement du MFR afin daccroître la mobilisation des ressources du marché. Plusieurs réformes engagées pour la modernisation du marché, notamment : la relecture des textes du marché : entrée en vigueur prévue en 2009la relecture des textes du marché : entrée en vigueur prévue en 2009 la mise en vigueur de nouvelles règles comptables depuis janvier 2008.la mise en vigueur de nouvelles règles comptables depuis janvier la réforme des garanties démission demprunts et lintroduction de la notation : effectivité de la réforme prévue en 2009.la réforme des garanties démission demprunts et lintroduction de la notation : effectivité de la réforme prévue en 2009.

24 24 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai Observations et Perspectives la mise en place du cadre juridique dun marché hypothécaire et de la titrisation : textes en cours de finalisation pour adoption.la mise en place du cadre juridique dun marché hypothécaire et de la titrisation : textes en cours de finalisation pour adoption. lharmonisation de la fiscalité des valeurs mobilières : effectivité prévue en 2009lharmonisation de la fiscalité des valeurs mobilières : effectivité prévue en 2009 la revue de la tarification du marchéla revue de la tarification du marché la création du compartiment PME/PMI et la relecture du Code CIMA. la création du compartiment PME/PMI et la relecture du Code CIMA. Lachèvement de ces chantiers devrait contribuer à moderniser et à crédibiliser davantage le MFR de lUEMOA afin quil réponde mieux à lobjectif visé qui est dassurer un financement accru des économies de lUnion et le renforcement de leur intégration.

25 25 LE MARCHE FINANCIER REGIONAL UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai 2009


Télécharger ppt "1 LE MARCHE FINANCIER UEMOA : POINT DE VUE DUN EMETTEUR Mai 2009."

Présentations similaires


Annonces Google