La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Idé BANA Nialen CONDE/BANGOURA Directeur Technique Directrice de lAdministration et des Finances PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU BASSIN DU NIGER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Idé BANA Nialen CONDE/BANGOURA Directeur Technique Directrice de lAdministration et des Finances PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU BASSIN DU NIGER."— Transcription de la présentation:

1 1 Idé BANA Nialen CONDE/BANGOURA Directeur Technique Directrice de lAdministration et des Finances PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU BASSIN DU NIGER

2 2 SOMMAIRE Introduction ontexte Politique, Institutionnel, Socio-économique et défis de développement du bassin du Niger 1- Contexte Politique, Institutionnel, Socio-économique et défis de développement du bassin du Niger 2- Moments forts de lévolution de lABN 3- Outils de développement 4- Bref aperçu du programme dinvestissement Conclusion

3 3 INTRODUCTION LAutorité du Bassin du Niger (ABN), lOrganisme chargé du développement intégré du bassin de ce fleuve, a mené des actions essentiellement orientées vers la connaissance des ressources naturelles notamment les ressources en eau superficielles. Elle a connu des crises qui ont notablement ralenti lexécution de certaines de ses missions Face aux multiples défis liés à sa mission, elle sest dotée dun important dispositif institutionnel qui est en train de sadapter aux exigences dun développement intégré et durable de son bassin.

4 4 Contexte Politique et Institutionnel LAutorité du Bassin du Niger (ABN) est crée en novembre 1980 à Faranah (GUINEE) à la place de la Commission du Fleuve Niger née en 1964 à Niamey. Mission de lABN développement intégré du bassin du Niger Mission de lABN : Promouvoir la coopération entre les pays membres et assurer un développement intégré du bassin du Niger dans tous les domaines par la mise en valeur de ses ressources notamment dans les domaines de lhydraulique, lénergie, lagriculture, lélevage, la pêche et la pisciculture, la sylviculture et lexploitation forestière, lindustrie, les mines, les transports et communications. 1. CONTEXTE POLITIQUE, INSTITUTIONNEL, SOCIO-ECONOMIQUE ET DEFIS DE DEVELOPPMENT DU BASSIN DU NIGER

5 5 Objectifs: 1.Harmoniser et coordonner les politiques nationales de mise en valeur des ressources du bassin ; 2.Planifier le développement du bassin en élaborant et en exécutant un plan de développement intégré ; 3.Concevoir, réaliser, exploiter et entretenir les ouvrages et les projets communs ; 4.Assurer le contrôle et la réglementation de toute forme de navigation sur le fleuve, ses affluents et sous affluents conformément à « lActe de Niamey », et; 5.Participer à la formulation des demandes dassistance et à la mobilisation des financements des études et travaux nécessaires à la mise en valeur des ressources du bassin.

6 6 Organes statutaires de lABN 1. Le Sommet des Chefs dÉtat et de Gouvernement (organe suprême dorientation et de décision), il se réunit tous les deux ans); 2. Le Conseil des Ministres (Organe de contrôle de lAutorité qui se réunit une fois par an en session ordinaire); 3. Le Secrétariat Exécutif (organe dexécution de lAutorité); 4. Le Comité Technique des experts( chargé de préparer les sessions du Conseil des Ministres). Pays membres lABN :. Pays membres lABN : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte dIvoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et Tchad.

7 7 Guinée (6%) ; Côte dIvoire (1%) ; Mali (26%) ; Niger (23%); Nigeria (33%) Burkina Faso (4%) ; Bénin (2%) ; Cameroun (4%) ; Tchad (1.0%)

8 8 Le contexte socio-économique Le contexte socio-économique du bassin est caractérisé par : Une population de plus de 110 millions dhabitants avec un taux annuel moyen de croissance de 3,2 %; 64% rural et 36% urbain ; 44% ont moins de 15 ans; Taux moyen dalphabétisation : 35% ; Espérance de vie : 50 ans ; Accès aux services de santé : 40% ; PIB moyen annuel par habitant est de 350 $ US. jeune mais pauvre Une population jeune mais pauvre malgré labondance des ressources naturelles. jeune mais pauvre Une population jeune mais pauvre malgré labondance des ressources naturelles.

9 9 Utilisation durable et équitable des Ressources en Eau par tous les utilisateurs Reduction de la pauvreté et lamélioration des conditions de vie Protection de lenvironnement et des écosystemes Développement économique et Intégration régionale Sécurité alimentaire Développement dune VISION PARTAGEE Partage des bénéfices mutuels Les Défis de développement majeurs à relever dans le bassin du Niger :

10 10 Face à tous ces défis et animé par le souci dun partage équitable des bénéfices liés à leau sur lensemble du bassin et la recherche du juste équilibre entre le développement et son impact sur les milieux,les Chefs dEtat et de Gouvernement de lABN, au cours de leur 7ème Sommet en février 2002 à Abuja (Nigeria), ont décidé que soit élaborée, une VISION CLAIRE et PARTAGEE avec : Face à tous ces défis et animé par le souci dun partage équitable des bénéfices liés à leau sur lensemble du bassin et la recherche du juste équilibre entre le développement et son impact sur les milieux, les Chefs dEtat et de Gouvernement de lABN, au cours de leur 7ème Sommet en février 2002 à Abuja (Nigeria), ont décidé que soit élaborée, une VISION CLAIRE et PARTAGEE avec : un Plan dActions de Développement Durable à lhorizon 2025 (PADD) assorti dun Programme dinvestissement (PI) acceptés par tous; un Plan dActions de Développement Durable à lhorizon 2025 (PADD) assorti dun Programme dinvestissement (PI) acceptés par tous; un mécanisme institutionnel, règlementaire et juridique pour leur mise en œuvre. un mécanisme institutionnel, règlementaire et juridique pour leur mise en œuvre.

11 11 2. QUELQUES MOMENTS FORTS DE LHISTOIRE DE LABN De 1964 à 1987, notre Organisation a connu plusieurs changements dus aux crises financières à répétition consécutives au non paiement régulier des contributions des États membres. Ceci a eu pour conséquences une faible coordination aussi bien des politiques des Etats membres en matière de ressources en eau, que des bailleurs de fonds ainsi que la perte de la confiance des partenaires et même des Etats membres.

12 à NDjaména (TCHAD) : 5ème Sommet des Chefs dEtat et de Gouvernement Révision de la Convention portant création de lABN; Restructuration du Secrétariat Exécutif; Adoption dune Clé de répartition équitable des contributions des pays au budget annuel de lABN; 2000 à Bamako (MALI) : lors du 6ème Sommet de Chefs dEtat et de Gouvernement, les chefs dÉtats et de Gouvernement des 9 pays membres ont pris lengagement fort davoir désormais une vision claire et partagée des ressources du bassin. Cest ainsi que : Engagement pour le processus dune VISION PARTAGEE;

13 : lors de la 20 ème Session du Conseil des Ministres ordinaire (Conakry-GUINEE) les résolutions suivantes ont été prises : Adoption du principe de la GIRE comme approche méthodologique sur le bassin; Mise en œuvre du processus de la Vision partagée; Réalisation de lAudit organisationnel et institutionnel

14 : 7ème Sommet des Chefs dEtat et de Gouvernement ( Abuja – NIGERIA) Mise en place dun comité de pilotage des activités techniques de lABN; Renforcement des relations de coopération avec les partenaires au développement pour la GIRE dans le bassin du Niger; Régularité déchange dinformations entre les pays membres à travers le Secrétariat Exécutif concernant leurs activités daménagement dans le bassin; Implication de lABN dans le processus de développement initié par le NEPAD; Relecture de la Convention révisée portant création de lABN; Engagement dactions de lutte contre la pauvreté.

15 : Session extraordinaire du Conseil des Ministres ( Niamey –NIGER ): adoption « Déclaration de Niamey » relative au processus délaboration de la Vision partagée; appel au Président Jacques CHIRAC pour un plaidoyer en faveur du bassin du Niger à Yaoundé, 6-9 janvier 2004 : Session extraordinaire du Conseil des Ministres relative au rapport daudit organisationnel et institutionnel de lABN : Adoption dune « Déclaration de Yaoundé » Réaffirmation de ladhésion des pays au mandat de lABN; Maintien provisoire de la maîtrise des projets par les pays; Maintien provisoire de la Clé de répartition des contributions des pays membres au budget de lABN; Engagement des pays membres à payer régulièrement leur contribution et lapurement de leurs arriérés de contribution au budget de lABN; Adoption nouvel organigramme de lABN.

16 16 Au plan de la gouvernance, les actions suivantes sont en cours: o une amélioration du cadre juridique de gestion des ressources naturelles ; o Le renforcement des capacités en vue dune gestion intégrée et durable des ressources naturelles ; o une participation effective et accrue des usagers et usagères de leau à la gouvernance des ressources naturelles. Par ailleurs, pour permettre une bonne gouvernance des ressources en eau au niveau du bassin du Niger, les trois organes ci-dessous sont entrain dêtre mis en place : Par ailleurs, pour permettre une bonne gouvernance des ressources en eau au niveau du bassin du Niger, les trois organes ci-dessous sont entrain dêtre mis en place : le Comité Technique Permanent, le Panel dExperts, les Commissions de sous bassins

17 17 SOMMET DES CHEFS DETAT ET DE GOUVER. Conseil des Ministres Comité Technique des Experts Contrôleur de Gestion SECRETARIAT EXECUTIF Comité Consultatif des Bailleurs de fonds DIRECTION ADMINIS. et FINANCES DIRECTION TECHNIQUE Contrôleur Financier Conseiller Juridique Observatoire du Bassin Chargé Audit Interne DIVISION PLANIFICATION ETUDES DIVISION DES OPERATIONS DIVISION R. H. et ADMINISTRATION GENERALE DIV. FINANCE et COMPT. ORGANIGRAMME DE LABN Actuel Ancien ORGANIGRAMME DE LABN

18 18 3. OUTILS DE DEVELOPPEMENT Centre de Documentation opérationnel ; Réseau de collecte de données hydrométriques en temps quasi-réel par télétransmission ARGOS (en cours de modernisation / PCD METEOSAT ) Banque de Données Hydrologiques Opérationnelle; Schéma Directeur de lutte contre lensablement dans le bassin du Niger; Modèle Hydraulique dallocation et de gestion des ressources en eau du bassin avec un module économique; Modèles de prévisions hydrologiques; Planification stratégique (PADD); Planification opérationnelle (Plan quinquennal et plans annuels).

19 19 Les produits : Bulletins mensuels de situation hydrologiques ; Notes techniques (Synthèses hydrologiques régionales) ; Revue semestrielle de linformation (ABN-INFO); Annuaires hydrologiques ; Dépliants ; Répertoires bibliographiques ; Sites Web :

20 20 4. BREF APERCU DE LA VISION PARTAGEE Les bases du processus délaboration de la Vision partagée pour le développement durable du bassin ont été clarifiées lors de la conférence sur le partenariat internationale du Bassin du Niger, tenue en avril 2004 à Paris. Dorénavant, tous les projets et programmes planifiés dans le Bassin du Niger doivent sinscrire dans le cadre de la Vision partagée. Le PADD a été décliné en un Programme dInvestissement à lhorizon Le Programme dInvestissement est décomposé en quatre plans quinquennaux: : Plan quinquennal Prioritaire (PQP) : deuxième Plan quinquennal (PQ N°2) : troisième Plan quinquennal (PQ N°3) : quatrième Plan quinquennal (PQ N°4)

21 21 Il est axé sur 639 actions ou projets dont près de 80% ont un caractère commun ou transfrontalier. Ces actions sont organisé suivant les trois (3) grandes composantes prioritaires de développement retenues par les Etats : Composante 1 : Développement des infrastructures socio-économiques comprenant 263 actions pour un montant total de Euros dont Euros pour le Plan Quinquennal Prioritaire (PQP) ; Composante 2 : Protection des Ressources et des Ecosystèmes comprenant 140 actions dont le montant total est évalué à Euros dont Euros pour le PQP ; Composante 3 : Renforcement des capacités et implication des acteurs de la GIRE comprenant 236 actions dun montant total de Euros dont Euros pour le PQP.

22 22 Le montant total du Programme dinvestissement à lhorizon 2027, est évalué à 5 558,105 millions dEuros millions dEuros Quant au Premier plan quinquennal ( ), son montant total est évalué à millions dEuros. Dans loptique de mobiliser les financements nécessaires, une Table Ronde des Bailleurs de Fonds sest tenue le 23 juin 2008 à Niamey (NIGER). 472,49 millions dEuros. Cette Table Ronde a permis denregistrer des annonces à hauteur de 906,51 millions dEuros soit environ 1377,9 millions $US. Le financement complémentaire à rechercher est denviron 472,49 millions dEuros.

23 23 En attendant la mise en œuvre du PQP, des projets et programmes importants sont en cours dexécution dans le bassin. Ce sont : Le Projet Niger-Hycos dont le but est de collecter, traiter et diffuser les données hydrologiques; Le Programme de Lutte contre lEnsablement dans le Bassin du Niger: Lobjectif de ce programme est de contribuer à enrayer lensablement du bassin; le Projet Inversion à la Dégradation des Terres et des Eaux dans le Bassin du Niger dont le but est de fournir aux États membres, au moyen dun renforcement des capacités et dune meilleure compréhension du fonctionnement des ressources en terres et en eau du bassin, la possibilité de définir un cadre transfrontalier pour le développement durable du bassin;

24 24 Le Programme de Développement des Ressources en Eau et de Gestion Durable des Ecosystèmes, vise à améliorer, de manière durable, la productivité des ressources en eau pour assurer le développement économique dans les pays membres de lABN; Le Projet Appui à la mise en place dun Observatoire du Bassin du Niger, vise à fournir aux États membres un ensemble doutils daide à la décision en vue daméliorer la gestion coordonnée et concertée des ressources naturelles et des activités socio-économique; Dautres projets non moins importants sont aussi mis en œuvre pour soutenir lABN dans la recherche dun développement durable du bassin; il sagit surtout de projets ayant pour objectifs le renforcement des capacités des cadres du Secrétariat Exécutif et des pays membres.

25 25 A ce titre on peut citer les projets ci-dessous, qui font partie dun programme plus global de renforcement des capacités du Secrétariat Exécutif. -le projet dappui de la GTZ à LABN; -le programme de renforcement des capacités financé par lACDI; -le projet de renforcement des capacités de gestion et fiduciaire, financé par lIDA. A moyen terme, le montage institutionnel de mise en œuvre du Programme dInvestissement (PI) doit permettre de passer de lapproche projets à lapproche programme. A moyen terme, le montage institutionnel de mise en œuvre du Programme dInvestissement (PI) doit permettre de passer de lapproche projets à lapproche programme.

26 26 CONCLUSION L Autorité du Bassin du Niger est une Institution ouest Africaine qui au fil des années a connu des hauts et des bas. Avec lavènement de la vision partagée, le chemin est tout trouvé pour un développement harmonieux et durable du bassin.

27 27 MERCI POUR VOTRE ATTENTION Carte du Bassin du Niger


Télécharger ppt "1 Idé BANA Nialen CONDE/BANGOURA Directeur Technique Directrice de lAdministration et des Finances PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU BASSIN DU NIGER."

Présentations similaires


Annonces Google