La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dialogues autour des dysfonctions sexuelles masculines Pr. Thierry LEBRET Hôpital Foch Université Versailles St Quentin en Yvelines.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dialogues autour des dysfonctions sexuelles masculines Pr. Thierry LEBRET Hôpital Foch Université Versailles St Quentin en Yvelines."— Transcription de la présentation:

1 Dialogues autour des dysfonctions sexuelles masculines Pr. Thierry LEBRET Hôpital Foch Université Versailles St Quentin en Yvelines

2 Les dysfonctions sexuelles a - Homme Troubles de la libido Troubles de l éjaculation et de l orgasme Troubles de l érection b - Femme Troubles de la libido (frigidité) Dyspareunies Troubles de l orgasme

3 Comment aborder la sexualité ? Pas de norme = pas de dépistage Plainte Exprimée Cachée Refoulée

4 Conditions de Consultation ? Ambiance (téléphone, porte, entrée sortie… externes…) Temps (minimum 30 minutes) Écoute – Explications Empathie mais pas copinage Comparaison / propre sexualité, …a priori … Attention aux pervers logorrhéiques … celui qui intéresse Médicaliser

5 Adapter le dialogue des le début de lentretien Et sur le plan sexuel… ? Et avec les femmes… ? Et sur le plan du couple… ? Et avec votre femme… ? Avez vous débuté une acticité sexuelle Avez vous eu des rapports ? as tu déjà eu des rapports ? Homme 60 ans : Avec un jeune Et par masturbation … quand vous vous masturbez … REPONSE +++ écoute + regard … 2 à 3 minutes minimum Pas de problème Refuse den parler : noter dans dossier … pour plus tard Justement…

6 ! Surtout garder la porte ouverte +++ Écouter et relancer …à chaque étape 1.Que connaît-il du sexe (anatomie, physio…) 2.Quelle représentation de la femme 3.Est il en couple ? Projet ? 4.Que trouve-t-il anormal ? 5.MEDECIN 6.Identification – sémiologie 7.Explications 8.But de la prise en charge (PPS) 9.A-t-il compris ? 10.Reprendre le normal … et RV

7 Rester médical Pénis, verge … zizi …!!! Pénétration Rapport Périnée… Exemples Jai un sexe trop petit : Taille Je ny suis pas arriver Jai moins de sperme Je ne peux pas recommencer 1.Que connaît-il du sexe (anatomie, physio…) 2.Quelle représentation de la femme 3.Est il en couple ? Projet ? 4.Que trouve-t-il anormal ? 5.MEDECIN 6.Identification – sémiologie 7.Explications 8.But de la prise en charge (PPS) 9.A-t-il compris ? 10.Reprendre le normal … et RV Écouter et relancer …à chaque étape

8 Quels examens de 1ere intention 1.Pharmaco doppler pénien 2.Pléthismographie nocturne 3.Cavernographie / metrie 4.Dosage hormonaux 5.Aucun examen : je traite ! Partenaires nombreuses entre 18 et 21 ans : aucun problème, érection OK rapports fréquents. La partenaire actuelle a 24 ans, il est « très amoureux »delle 1 première panne lors du début de la relation puis maintenant gros trouble du maintien Examen clinique RAS A linterrogatoire vous recherchez : 1.Les traitements quil prend 2.Erection nocturne ou non 3.Interrogatoire sur le début de ses activités sexuelles 4.Efficacité de la Masturbation 5.Demander à voir sa partenaire

9 Angoisse de performance…

10 Pourquoi rechercher une étiologie ? Rarement DE révèle une pathologie pourquoi moi ? est-ce réversible ? est-ce traitable Sevrage ? 1 - pour expliquer 2 - pour rassurer 3 - pour éviter l aggravation 4 - pour adapter un traitement spécifique Répondre au patient Tabac Equilibre Db… Angoisse de performance (catécholamine..) Tt hormonal Culpabilité

11 Système nerveux central Moelle épinière Nerfs périphériques Coeur Aorte Iliaque Art. caverneuses Drainage veineux 2 corps caverneux tissu caverneux albuginée 1 corps spongieux ! Hormones Anatomie 1

12 Eponge active FlaciditéErection NO GMPc relachement des fibres musculaires Anatomie 2 Contraction Relaxation

13 Etiologies 1 Psychogène Séparation artificielle Organique Multifactorielle Etiologies des D. E.

14 Organique prédominant Psychogène prédominant Début progressif Apparition brutale Disparition des érect. nocturnesConservation des érect. noct. Conservation de la libidoDiminution de la libido Ejaculation à verge molleAbsence d'éjaculation Partenaire stableConflits conjugaux Absence de facteur déclenchantFacteur déclenchant Etiologie organique évidenteDépression Examen clinique anormalExamen clinique normal Exploration complèmentaire Personn.stable à humeur normaleAnxiété, trouble de l'humeur

15 Endocrinopathie - Insuline Neurogène Vasculaire Tissulaire Psychogène Neuropathie périphérique Artérite distale Frein à la libération de NO Anxiété Connaissance LE DIABETE

16 Troubles de l érection Initiation Maintien Quantité : Fréquence Qualité : Dureté /5 Etiologies Vasculaire Neurologique Hormonale Tissulaire Psychogène Constitutionnelle Acquise IatrogènePathologie

17 Psychothérapie Expliquer Rassurer Analyse Rééducation Réorganisation de la sexualité MG, URO, ANDROL… SEXOLOGUE Comprendre la plainte Associer la femme Technique Temps Comportementale Psychologique

18 Epidémiologie Peu d'étude sur le comportement sexuel En France 10 % des hommes ---> D. E. 40 % des hommes de plus de 70 ans ---> D. E. 70 % des couples se plus de 70 ans ---> actifs n rapports ans Déclin progressif Age Comorbidité

19 Interrogatoire 1 - Préciser les symptômes sexuels Réel problème d'érection ? - primaires ou secondaires ? - début soudain ou progressif ? - intermittents ou constants ? - rigidité et durée maximales des érections - si franchement réduit -> dosage hormonaux les problèmes d'érection l'intérêt sexuel les perturbations de l'éjaculation Analyser

20 Interrogatoire 2 - Etude des antécédents Tous atcd médicaux et chirurgicaux Alcool, tabac Autres facteurs de risques vasculaires Médicaments à impact sexuel potentiel

21 Interrogatoire 3 - Contexte psychologique et socio-conjugal Chronologie Chronologie des évènements Personnalité Vécu sexuel (angoisse de performance) Couple et sa relation - difference d'âge - particularités sexuelles de la partenaire - communication - conflit

22 Faut-il demander à voir la partenaire ? Au moins une fois pour : Confirmer des dires de l'homme Rechercher des facteurs contributifs L'informer Si motivée : proposer de revenir

23 L'examen clinique Indispensable Testicules Verge Pouls M. Inf. Reflexes M. inf. Pilosité Car. Sex. II Hépatomégalie Toucher Rectal Volume Consistance Sensibilité Elasticité Pouls Nodule Plaque

24 Quel bilan biologique ? Testostéronémie matinale totale PSA (patient > 50 ans) Prolactinémie et LH : si testost. ou Systématique ? Hypo-androgénie Libido émoussée Age > 50 ans Signes d'hypogonadisme

25 Homme Troubles de la libido Troubles de l éjaculation et de l orgasme Hyper-sexualisme : pb légaux Perte de la libido Psychogène DALA Conjugopathie Hemospermie Ejaculation rétrograde Ejaculation prématurée Ejaculation retardée

26 Pourquoi moi ? Quelle en est la cause ? Est-ce réversible ? Devrai-je prendre un traitement à vie ? Conclusions … fin de CS


Télécharger ppt "Dialogues autour des dysfonctions sexuelles masculines Pr. Thierry LEBRET Hôpital Foch Université Versailles St Quentin en Yvelines."

Présentations similaires


Annonces Google