La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RAPPORT DE LATELIER DE RESTITUTION DES CONCLUSIONS DE LA RENCONTRE REGIONALE FAO SUR LE RIZ ET LAQUACULTURE, POUR LAUGMENTATION DE LA PRODUCTIVITE ET LE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RAPPORT DE LATELIER DE RESTITUTION DES CONCLUSIONS DE LA RENCONTRE REGIONALE FAO SUR LE RIZ ET LAQUACULTURE, POUR LAUGMENTATION DE LA PRODUCTIVITE ET LE."— Transcription de la présentation:

1 RAPPORT DE LATELIER DE RESTITUTION DES CONCLUSIONS DE LA RENCONTRE REGIONALE FAO SUR LE RIZ ET LAQUACULTURE, POUR LAUGMENTATION DE LA PRODUCTIVITE ET LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE EN AFRIQUE DE LOUEST

2 Lan deux mil neuf, du mardi 17 au jeudi 19 mars sest déroulé à lhôtel LES RANHO de Bohicon/Bénin latelier de restitution des recommandations issues de la rencontre régionale FAO sur le riz et laquaculture, pour laugmentation de la productivité et le développement du marché en Afrique de louest tenu à Ouagadougou/Burkina-Faso, du 20 au 24 octobre 2008

3 Au total, cet atelier a rassemblé 35 participants dont des riziculteurs, des pisciculteurs, des représentants dONG, des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA), du Ministère de lAgriculture, de lElevage et de la Pêche (Cabinet, DPP, INRAB, Direction des Pêches et DPFSA/CeRPAs), du Ministère du Commerce (Cabinet, DPP et Directeurs Régionaux) et de la FAO/BENIN.

4 Objectif général Latelier vise à mettre tous les acteurs de la riziculture, de laquaculture et de la rizipisciculture au même niveau dinformation sur les principales recommandations de latelier régional FAO sur le riz et laquaculture, pour laugmentation de la productivité et le développement du marché en Afrique de lOuest qui sest déroulé en octobre 2008 à Ouagadougou au Burkina.

5 Objectifs spécifiques Objectifs spécifiques 1- Restituer les résultats de latelier de Ouagadougou; 1- Restituer les résultats de latelier de Ouagadougou; 2- Finaliser les ébauches de projets à soumettre au projet GCP/INT/053/JPN à latelier de Ouagadougou en mars Finaliser les ébauches de projets à soumettre au projet GCP/INT/053/JPN à latelier de Ouagadougou en mars 2009

6 Résultats attendus Résultats attendus 1- les recommandations de latelier de Ouagadougou 2008 sont restituées et les acteurs sont suffisamment informés ; 1- les recommandations de latelier de Ouagadougou 2008 sont restituées et les acteurs sont suffisamment informés ; 2- des projets de développement de la riziculture, de laquaculture et de la rizipisciculture sont finalisés. 2- des projets de développement de la riziculture, de laquaculture et de la rizipisciculture sont finalisés.

7 Quatre communications ont été présentées: 1.Rappel des principales recommandations de latelier régional de Ouagadougou ; 2.Riziculture béninoise : contraintes et opportunités ; 3.Aquaculture au Bénin : contraintes et opportunités ; 4.Opportunités de commercialisation du riz au Bénin et dans la sous-région.

8 Dans la première communication, les recommandations de latelier régional de Ouagadougou ont été classées en cinq catégories : recommandations générales, recommandations aux gouvernements, à la FAO, à lADRAO et au Projet GCP/INT//053/JPN. Dune manière générale, ces recommandations visent la création des conditions favorables par chaque acteur pour un développement durable de la riziculture et de laquaculture dans les pays concernés.

9 La deuxième communication, a fait ressortir les types de Systèmes Rizicoles pratiqués au Bénin, les contraintes par type de riziculture, les atouts et potentialités (atouts techniques, volonté politique, accroissement des besoins etc.). De façon transversale, tous les systèmes de production sont affectés par lInsuffisance de crédits pour la production et labsence (ou insuffisance) de décortiqueuses pour la transformation. Lexposé est assorti de recommandations pratiques pour la promotion de la riziculture au Bénin.

10 La troisième communication a mis en exergue limportance de laquaculture au Bénin et a fait le point des espèces de poissons élevés, du potentiel aquacole puis des atouts et contraintes au développement de laquaculture au Bénin. Laquaculture est une activité en plein essor au Bénin et les atouts sont nombreux, notamment lexistence de nombreux écosystèmes fluvio-lacustres, de puits artésiens, de nombreuses retenues d'eau et de barrages et la disponibilité de marchés d'écoulement des produits, tant à l'intérieur du Bénin que dans la sous-région. Les contraintes à lever ne sont pas moindres. En amont, lalimentation des poissons constitue la contrainte fondamentale que connaît la pisciculture au Bénin.

11 La quatrième communication a dabord rappelé le principe fondamental du marketing qui est de vendre avant de produire. Elle a ensuite montré, chiffres à lappui, lévolution de la consommation du riz au Bénin et en Afrique. La consommation de riz en Afrique de lOuest a plus que triplé en 40 ans. Le riz est devenu avec le temps partout en Afrique de lOuest, un aliment de base ce qui aggrave dannée en année le déficit entre production et consommation.

12 Ces conditions offrent des opportunités de marché aussi bien national que régional pour le riz béninois. Des propositions daction ont été faites aux fins de rendre compétitif le riz béninois, à savoir : accroître davantage la production, améliorer les techniques de décorticage pour obtenir du riz de très bonne qualité, résoudre la question des emballages et créer une bourse du riz.

13 Cette série de communications a été suivie dun débat enrichissant. Les points de discussion ont porté sur : - le manque doptimisme de la présentation sur laquaculture ; - le manque doptimisme de la présentation sur laquaculture ; - les dispositions prises pour doubler effectivement la production de riz en 2009 (passer de à tonnes) ; - les dispositions prises pour doubler effectivement la production de riz en 2009 (passer de à tonnes) ; - les dispositions prises pour garantir la pureté des variétés en riziculture ; - les dispositions prises pour garantir la pureté des variétés en riziculture ; - Iobligation de spécialisation de chaque acteur en riziculture (production, transformation et commercialisation). - Iobligation de spécialisation de chaque acteur en riziculture (production, transformation et commercialisation).

14 A lissue des discussions, les participants se sont mis en deux groupes de travail pour réfléchir respectivement sur la riziculture et sur laquaculture avec des TDR en quatre points libellés ainsi quil suit : Approfondir les contraintes et les compléter au besoin ; Approfondir les contraintes et les compléter au besoin ; Procéder à une hiérarchisation des contraintes et en identifier celles qui sont prioritaires ; Procéder à une hiérarchisation des contraintes et en identifier celles qui sont prioritaires ; A laide des opportunités et atouts que présente le Bénin pour la production concernée (riziculture et aquaculture), donner des idées de projet de développement ; A laide des opportunités et atouts que présente le Bénin pour la production concernée (riziculture et aquaculture), donner des idées de projet de développement ; Elaborer un à deux projets à soumettre au prochain atelier de Ouagadougou. Elaborer un à deux projets à soumettre au prochain atelier de Ouagadougou.

15 Pour ce qui nous concerne dans la Session Aquaculture: Le groupe Aquaculture a élaboré deux (2) projets de développement: Le premier projet relatif à lAppui au développement de laquaculture au Bénin va contribuer à lamélioration des conditions de vie des populations par laquaculture. Au terme des cinq années dexécution, ce projet permettra datteindre les résultats suivants: Le premier projet relatif à lAppui au développement de laquaculture au Bénin va contribuer à lamélioration des conditions de vie des populations par laquaculture. Au terme des cinq années dexécution, ce projet permettra datteindre les résultats suivants: la productivité et la production aquacoles sont accrues; la productivité et la production aquacoles sont accrues; les différents acteurs maîtrisent toutes les techniques visant le développement de laquaculture; les différents acteurs maîtrisent toutes les techniques visant le développement de laquaculture; le coût réduit des activités aquacoles suscite un grand engouement de la part des populations; le coût réduit des activités aquacoles suscite un grand engouement de la part des populations; les femmes participent davantage aux activités aquacoles; les femmes participent davantage aux activités aquacoles; la pisciculture en cages flottantes et en enclos simplifiés est vulgarisé; la pisciculture en cages flottantes et en enclos simplifiés est vulgarisé; des géniteurs améliorés de tilapia sont produits et disponibles; des géniteurs améliorés de tilapia sont produits et disponibles; une base de données sur laquaculture est disponible à la Direction des Pêches. une base de données sur laquaculture est disponible à la Direction des Pêches.

16 Le second projet en aquaculture, intitulé Création de centre de recherche et de formation en aquaculture, vise à contribuer à lamélioration des techniques aquacoles au Bénin. Au bout de deux ans, ce projet permettra de: identifier les espèces adaptées à lélevage en eaux continentales; identifier les espèces adaptées à lélevage en eaux continentales; rendre disponible les géniteurs améliorés; rendre disponible les géniteurs améliorés; produire les alevins à croissance rapide; produire les alevins à croissance rapide; renforcer les capacités des différents acteurs; renforcer les capacités des différents acteurs; mettre au point des paquets technologiques (manuels et fiches techniques sur les poissons et laliment du poisson). mettre au point des paquets technologiques (manuels et fiches techniques sur les poissons et laliment du poisson).

17 Les participants se sont montrés particulièrement préoccupés par les problèmes de développement de laquaculture au Bénin et ont œuvré pour la proposition de deux idées de projets qui, en principe, si ces projets sont financés, pourront donner une bonne impulsion à la promotion de laquaculture. Ainsi, les acteurs représentés à cet atelier placent un grand espoir dans le processus enclenché à travers le projet GCP/INT/053/JPN. Ils souhaiteraient voir démarrer les projets proposés dici à la fin de 2009.

18


Télécharger ppt "RAPPORT DE LATELIER DE RESTITUTION DES CONCLUSIONS DE LA RENCONTRE REGIONALE FAO SUR LE RIZ ET LAQUACULTURE, POUR LAUGMENTATION DE LA PRODUCTIVITE ET LE."

Présentations similaires


Annonces Google