La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les ateliers de magie pour les enfants Et si on était magicien… ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les ateliers de magie pour les enfants Et si on était magicien… ?"— Transcription de la présentation:

1 Les ateliers de magie pour les enfants Et si on était magicien… ?

2 En hommage à Jacques Delors Arpenteur du temps et de lespace Défricheur de terre vierge Jardinier de lart…

3 Au Menu de ce stage Un atelier de magie… Pourquoi ? Comment répondre aux demandes ? Comment les proposer ? Que mettre au programme ? Lorganisation de latelier, le déroulement, la gestion des enfants… Bilan

4 1.On me contacteOn me contacte 2.La préparation du stageLa préparation du stage 3.Le stageLe stage 4.Les moyens mis en œuvreLes moyens mis en œuvre 5.Le bilanLe bilan 6.La valorisation du stageLa valorisation du stage 7.Bonus et boîte à outils Plan du stage

5 Un atelier, pourquoi ? Latelier de magie est un concept dadulte Il ne répond pratiquement jamais à une demande des enfants Les enfants ne veulent pas forcément savoir Comment réussir à satisfaire les organisateurs et les enfants

6 Comment répondre aux demandes ? Lorganisateur est avant tout en attente de vos proposition Cest vous le magicien, le professeur. Cest vous qui avez lexpertise ! Il faut procéder de manière chronologique.

7 Un atelier, pourquoi ? Est-ce une envie réelle dinitier des enfants à la magie ou une façon déguisée de faire assurer une garderie ? Quelle sera la durée de cet atelier (dans le temps ou la fréquence) ?

8 Un atelier, pourquoi ? Combien de participants ? Dans quelle fourchette dâges ? De quel lieu et matériel disposerai-je ? Quels sont les objectifs réels ?

9 Un atelier, pourquoi ? Doit-il se terminer impérativement par un spectacle ou une présentation en public ? Serai-je seul ou assisté dun animateur ? Quel est votre budget ? …

10 Comment répondre aux demandes ? Est-ce une envie réelle dinitier des enfants à la magie ou une façon déguisée de faire assurer une garderie ? Dans le deuxième cas notre réponse est NON!

11 Comment répondre aux demandes ? Quelle sera la durée de cet atelier? La durée sera déterminée par la demande. 1.Latelier «découverte» (ou initiation)Latelier «découverte» (ou initiation) 2.Latelier «récurent» (courts ou longs)Latelier «récurent» (courts ou longs) 3.Latelier «dédié»Latelier «dédié»

12 Les différents ateliers Latelier «découverte» (ou initiation) un particulier vous demande un atelier de magie après un spectacle danniversaire

13 Les différents ateliers Latelier «récurent» (courts ou longs) Centres de loisirs. Ateliers courts : Une semaine environ, de 1 heure à 1 heure 30 par séance, (vacances scolaires) Ateliers longs : Animation inscrite au programme dactivité annuel. Une fois par semaine, en période scolaire

14 Les différents ateliers Latelier «dédié» Colonie de vacances ou stage spécificité magie sur une durée supérieure à 15 jours. La magie est proposée parmi dautres activités et à participation facultative. Stages organisés par des CE ou des associations, offrants au choix : ski, natation, magie.

15 Les différents ateliers Latelier «dédié» Latelier «découverte» ne peut être envisagé sur une durée excédent 1 heure - éventuellement - pour des enfants très passionnés : 1 heure 30. Ceci étant la durée maximum conseillée. Latelier sur plusieurs séances, suivra le rythme biologique des enfants et tiendra compte de leur capacité de concentration.

16 La règle dor est de suivre le rythme des enfants présents devant vous et de vous adapter en permanence

17 Les clés de la réussite… Combien de participants ? Un atelier de magie de qualité, ne fonctionnera pas efficacement si le nombre de participants excède une dizaine denfants.

18 Les clés de la réussite… Combien de participants ? On verra que souvent 5 ou 7 est le nombre adéquat. Ce nest pas facile à faire accepter par lorganisateur, car celui-ci se voit avec 40 enfants sur les bras.

19 Les clés de la réussite… Dans quelle fourchette dâges ? A notre avis, avant sept ans on ne peut construire un atelier correct, permettant à la fois une initiation positive et une préservation de lémotion magique pour lenfant.

20 Les clés de la réussite… Dans quelle fourchette dâges ? Prenons garde à ce que lécart dâge entre les enfants ne soit pas trop conséquent

21 Les clés de la réussite…

22 Les clés de la réussite… La façon dexpliquer les choses nétant pas la même de 7 ans à 10 ans et de 10 ans à 14 ans. Dans tous les cas, la pédagogie de latelier devra être adaptée à lâge, au nombre, aux conditions, et au but final que lon a défini avec le client demandeur

23 Les clés de la réussite… De quel lieu et matériel disposerais- je ? Vous devrez aussi vérifier que le lieu proposé est bien compatible avec latelier. Une salle trop grande est un facteur de dispersion, une salle trop petite ne permettra pas le jeu scénique.

24 Les clés de la réussite… De quel lieu et matériel disposerais- je ? Vous avez besoin de tables, mais aussi dun lieu dégagé pouvant accueillir lensemble des participants.

25 Les clés de la réussite… Quels sont les objectifs réels ? Nous en arrivons, à létape la plus important de votre entretien. Le grand principe est de rester modeste sur les résultats et de ne pas vous engager à faire des enfants de véritables artistes après quelques heures seulement datelier.

26 Les clés de la réussite… Doit-il se terminer impérativement par un spectacle ou une présentation en publique ? Attention aux spectacles imposés en fin de session. Ils transforment ce qui devrait être une initiation, en une immense répétition rythmée par la pression de réussir à présenter un spectacle digne de ce nom.

27 Les clés de la réussite… Noubliez pas que certains enfants par timidité, seront paniqués à lidée de devoir se produire devant les autres. Ne leur gâchez pas avec cet impératif le plaisir de participer au stage.

28 Les clés de la réussite… Serai-je seul ou assisté dun animateur ? Nous vous conseillons de demander la présence dun assistant au sein de linstitution qui vous engage, si vous ne disposez pas dun BAFA ou déducateur agréé et dans le cas ou le nombre denfants excède la dizaine.

29 Les clés de la réussite… Quel est votre budget ? Nous savons que le nerf de la guerre est toujours largent. Ne sous estimez pas ce point lors de votre entretien. Vous possédez une spécialisation et une connaissance quil ne faut surtout pas «brader» au risque de la dévaloriser.

30 Les clés de la réussite… Ne pas se faire piéger par le spectacle de fin datelier Ne jamais promettre un spectacle Même si on sait quil aura lieu

31 La préparation de latelier

32 La préparation de latelier… Soyez modeste dans vos objectifs, vous ne connaissez pas encore le niveau et la motivation des enfants.

33 La préparation de latelier… Mes objectifs personnels Ne rien expliquer… Prétendre transformer les enfants en magicien Initier un public éventuel Détecter de futurs passionnés

34 La préparation de latelier… Pour un enfant, le regard de lautre est extrêmement important. Autant une réussite lui apportera ferté et confiance en lui, autant un échec induira frustration et renfermement. Notre rôle éducateur ne peut faire abstraction de cela.

35 La préparation de latelier… Ma progression pédagogique Le contenu

36 La préparation de latelier… Latelier «découverte» On choisira pour cela des tours du type «Spectateur/Spectateur»,Spectateur/Spectateur permettant à la fois de confier les accessoires aux enfants, mais de préserver lintégralité de limpression magique.

37 La préparation de latelier… Pour un enfant de 7 à 10 ans, le fait de dissimuler, de tromper ses parents ou un adulte est perturbant. Cest du domaine de la transgression. Il nest pas rare quà la suite dun atelier de magie un enfant réussissant à surprendre un adulte, se sente obligé de lui expliquer comment il a fait tant il se sent coupable.

38 La préparation de latelier… Latelier «découverte» On choisira pour cela des tours du type «Spectateur/Spectateur», permettant à la fois de confier les accessoires aux enfants, mais de préserver lintégralité de limpression magique.

39 La préparation de latelier… Les ateliers sur plusieurs séances Ils nauront pas tous la même progression pédagogique, en fonction du nombre de séances, de leur durée et de la volatilité des participants.

40 La préparation de latelier… «latelier récurent court» Les participants seront identifiés dès le départ. Par exemple une activité proposée aux vacances scolaires

41 La préparation de latelier… «latelier récurent court» Les séances seront préparées sur la progression suivante : Tours spectateur/spectateur Puis au cours des séances des tours «acteur/spectateur» pour finir avec les tours acteur/acteuracteur/spectateur

42 La préparation de latelier… Attention, il sagit dune véritable «traversée du miroir» et les réactions de certains enfants, troublés et déçus par la réalité, risque de vous surprendre énormément

43 Le stage

44 Atelier magique daprès spectacle Celui-ci sapparente beaucoup plus à une initiation «sans lendemain» quà un véritable enseignement.

45 Atelier magique daprès spectacle Si vous jouez un personnage pendant votre spectacle et que celui-ci est très construit il ne peut exister que dans le contexte du numéro.

46 Atelier magique daprès spectacle Vous allez « détruire » limage et les émotions provoquées par votre prestation en « cassant le rêve ». Les enfants seront forcément déçus par votre «retour » au monde normal.

47 Atelier magique daprès spectacle Comment accepter, vendre et aborder un atelier daprès spectacle ? Cet atelier complémentaire, nest pas uniquement une cerise sur le gâteau ou le cadeau « Bonux » destiné à faire passer le reste. Cest une véritable prestation.

48 Atelier magique daprès spectacle Comment accepter, vendre et aborder un atelier daprès spectacle ? Elle sera la dernière chose que vos spectateurs verront de vous et donc cela influera sur limpression que vous laisserez.

49 Atelier magique daprès spectacle Attention à la durée ! Ce type datelier convient à des enfants entre 7 et 11 ans. À partir de 12 ans, vous aurez à faire à des pré- adolescents et la problématique devient toute autre.

50 Atelier magique daprès spectacle La sortie de votre spectacle et votre retour en « professeur » de magie sera toujours un moment un peu délicat : sur le plan artistique, physique et matériel.

51 Atelier magique daprès spectacle Déroulement de latelier daprès spectacle

52 Atelier magique daprès spectacle Le but est de prolonger le rêve et le plaisir des enfants. Il est hors de question de leur expliquer que la magie se compose de trucs et de machins. Cela dévaloriserait votre propre spectacle

53 Atelier magique daprès spectacle Vous allez donc puiser dans un répertoire de tours dinitiation du type acteur/spectateuracteur/spectateur, voir même pour certains enfants plus jeunes des tours spectateur/spectateur spectateur/spectateur

54 Atelier magique daprès spectacle Tout commence par : Il était une fois… Cest en effet par une petite histoire que vous pouvez commencer votre atelier. Celle-ci va avoir deux utilités : ramener les enfants au calme et prolonger la magie du spectacle.

55 Mise en pratique… Tout commence par…. Il était une fois…

56 Atelier magique daprès spectacle Depuis quelques années on remarque de plus en plus chez les enfants et ce, de plus en plus jeunes, un refus de limaginaire, une forme de cartésianisme très prononcé. Il ne faut pas en être désemparé ou déstabilisé, car souvent les enfants utilisent cette méthode pour obtenir la confirmations dexistence de ce quils sont en train de nier

57 Atelier magique daprès spectacle Si vous sentez les efants très réceptifs et pris par lhistoire, dirigez vers un tour du type spectateur/spectateur.

58 Atelier magique daprès spectacle Par exemple, demandez à un des enfants de placer un objet ou un foulard dans une petite boîte. Celui-ci la refermera et vous lui expliquerez, quà laide dune formule magique et dun geste cabalistique, il devrait le faire disparaître

59 Atelier magique daprès spectacle Ne négligez pas la dimension théâtrale de la chose. Les enfants sont sensibles au rituel, il suffît de les voir faire, lorsquon leur confie une baguette magique.

60 Atelier magique daprès spectacle Savoir conclure latelier

61 Atelier magique daprès spectacle Sachez que les enfants nont pas conscience de leur fatigue intellectuelle, ils seront toujours les premiers à vous réclamer de continuer. Mais accepter sera toujours à leur détriment et à celui de limpression générale que vous laisserez.

62 Atelier magique daprès spectacle Vous terminerez donc votre atelier, par un retour au calme. Si possible, assis par terre avec les enfants sur le tapis. Vous allez leur laisser les dernières « consignes » et comme tout bon conteur, vous allez « fermer le livre dhistoires ».

63 Atelier magique daprès spectacle Acceptez aussi de faire une petite photo avec vos jeunes spectateurs, si on vous le demande. Généralement, les parents vous la feront parvenir sans problème et elle viendra enrichir votre book et prolongera un rapport de fidélisation avec les organisateurs

64 Atelier magique court il représente sans nul doute le plus grand nombre de demandes de la part des institutionnels.

65 Atelier magique court Il représente sans nul doute le plus grand nombre de demandes de la part des institutionnels. Il est aussi le plus sujet aux erreurs ou aux dérives.

66 Atelier magique court Découverte à travers un exemple… Trois heures datelier sur trois jours à raison dune heure par jour à la Celle Saint Coud

67 Atelier magique court Première séance : Dés leur entrée dans la salle les enfants sont invités à sinstaller sur le tapis où des coussins les attendent. Le magicien se présente simplement et ne fait pas encore allusion lui-même au fait quil est magicien.

68 Atelier magique court Il suggère aux enfants de se présenter. Il peut sil le souhaite, demander aux enfants de préciser les raisons pour lesquelles, ils ont souhaité participer à cet atelier.

69 Atelier magique court Lorsque tous les enfants se sont exprimés, vous allez poser la question suivante : « Pour vous, cest quoi un magicien ?

70 Atelier magique court Quelque soit les réponses et vous verrez que dans ce domaine les enfants ne sont pas en manque dimagination, laissez les sexprimer et surtout ne faites aucun commentaire négatif. Il sagit pour vous de déterminer, la perception du magicien et de la magie pour eux.

71 Atelier magique court Vous allez présenter un petit tour simple, mais très effectif, pour lequel bien entendu vous demanderez laide des participants. Dans ce cas cest lapparition dune pièce.

72 Atelier magique court Dans le cadre dun atelier, noubliez jamais de demander aux enfants de se souvenir de limpression quils ont ressentie, lors de la découverte de leffet magique. Ce point est indispensable, car il vous permettra de limiter limpression de déception, classique, lors de la découverte de lexplication. Il vous suffira de rappeler aux enfants de se souvenir.

73 Atelier magique court La phrase clé, pour définir ce quest un magicien : Un magicien cest quelquun qui est capable de faire ce que les autres ne savent pas faire... ENCORE !

74 Atelier magique court Pendant quelques minutes, vous allez procéder à un échauffement théâtral classique : déplacement rapide sans contact, exercice de respiration et dassouplissement, jeux mimés...

75 Atelier magique court La dernière partie sera consacrée à la présentation et lexplication de trois effets : Un tour spectateur/acteur « lapparition de la baguette magique » Un tour référent Présentation dun tour du type spectateur/acteur à nouveau, en préparation de la séance du lendemain.

76 Atelier magique court Le tour référent choisi pour cet atelier fut : « Cest pile, sefface !» il permet daborder assez rapidement, la gestuelle associée au regard et aux mots. Comme expliqué précédemment, je présente seulement le tour, puis je laisse les enfants réfléchir à la façon dont il est réalisé. Enfn, je donne les explications et en fait une nouvelle fois la démonstration.

77 Atelier magique court Mais il ne faut pas que les enfants travaillent trop sur ce tour, son assimilation servant de test de perception pour lensemble de latelier.

78 Atelier magique court La séance se termina par la démonstration du tour « Le foulard de Houdini »

79 Atelier magique court Le principe est toujours le même, changement de lieu, pour passer cette fois dans lespace de jeu, puis démonstration en condition réelle et temps de réflexion sur la méthode employée.

80 Atelier magique court Je ne donne pas lexplication réelle lors de cette séance, les enfants devant essayer de retrouver la méthode chez eux. Ceci afin de stimuler leur imagination magique. Je libère les enfants sans avoir auparavant rappeler quun magicien ne reste magicien que tant quil a des secrets...

81 Atelier magique court Fin de la première séance.

82 Atelier magique court Deuxième séance :

83 Atelier magique court Comme la veille, et comme nous le ferons systématiquement, celle-ci commence sur le tapis. Avec un petit point sur ce que lon a appris la veille, ce que lon va faire aujourdhui et surtout pour laisser les enfants exprimer tout ce quils ont à dire sur la séance de la veille, les tours quils ont vus et éventuellement les demandes dexplications complémentaires.

84 Atelier magique court Cest le moment aussi dexpliquer la nouvelle méthode de travail : Je vais partager les enfants en trois groupes, un restera sur le tapis, pour travailler le tour du « Mentaliste », un autre dans lespace jeu pour répéter « le foulard de Houdini » et enfn le dernier groupe à la table de démonstration pour un nouveau tour « Les sucres voyageurs »

85 Atelier magique court Après un court temps déchauffement comme la veille, nous demandons aux enfants de rejoindre leur espace et découter les explications des trois effets qui seront travaillés. Il va sans dire que cette méthode de fractionnement, impose de faire tourner les groupes afin que chacun puisse pratiquer tous les effets. Cela occupera donc pratiquement les trois quarts de la durée de latelier.

86 Atelier magique court Fin de la deuxième séance Comme après chaque atelier, je fais dès le départ des enfants un petit débriefng personnel.

87 Atelier magique court Troisième séance :

88 Atelier magique court Nous arrivons au dernier jour de cet atelier, il va falloir au cours de cette séance poursuivre lapprentissage dun ou deux effets nouveaux, mais aussi donner aux enfants lopportunité de montrer aux autres membres du groupe ce quils auront assimilé.

89 Atelier magique court Vous devrez aussi provoquer lenvie de poursuivre laventure au cours dun autre atelier, qui pourrait être programmé dans un futur proche.

90 Atelier magique court Le tapis va devenir la salle de spectacle où se placent les spectateurs et lespace jeu, la scène où sexprimeront les acteurs.

91 Atelier magique court En effet, nous allons commencer par une présentation volontaire des tours appris lors des séances précédentes. Parmi les enfants, il est fait appel à ceux qui ont envie de présenter leur version dun des effets.

92 Atelier magique court Il doit être présent à votre esprit que les enfants ne peuvent pas en deux séances avoir assimilé les techniques et les présentations. Cette représentation doit donc permettre aux enfants dexprimer leur envie de montrer et en même temps les « protéger » dun éventuel et quasi certain échec.

93 Atelier magique court À moins dune avalanche de volontaires hyper motivés, cette partie doit voir sexprimer un enfant par effet, au maximum deux. La séquence déchauffement ne sera pas utile cette fois-ci ; le passage sur scène des uns et les participations et applaudissements des autres ont tenu ce rôle.

94 Atelier magique court Il doit être présent à votre esprit que les enfants ne peuvent pas en deux séances avoir assimilé les techniques et les présentations. Cette représentation doit donc permettre aux enfants dexprimer leur envie de montrer et en même temps les « protéger » dun éventuel et quasi certain échec.

95 Atelier magique court Le thème choisi pour cette dernière journée est celui des cordes, afin daborder les effets de scène avec accessoire, gimmick secret et séquence de mouvements précis. Nous avons choisi trois tours dont deux dentre eux peuvent permettre de faire une routine seul ou à plusieurs :

96 Atelier magique court La corde coupée et raccommodée Les faux nœuds Les noeuds magiques et multiples Les deux derniers effets peuvent se combiner en une routine que nous avons baptisée « Le basket magique »

97 Atelier magique récurent En ce qui concerne le programme et la progression pédagogique, nous vous conseillons de préparer vos ateliers en suivant le rythme décrit précédemment pour les ateliers courts. Chaque groupe deviendra donc un module à part entière pendant lequel vous aborderez divers concepts.

98 Atelier magique récurent Une quatrième journée sera consacrée à la préparation du spectacle de fn dannée ou de fin de stage. Toutefois il est important de conserver le temps de présentation de la troisième journée, cela vous permettra de «juger» de létat davancement des enfants, de leurs aptitudes et facilités.

99 Atelier magique récurent Ainsi au moment de préparer le spectacle, vous aurez exactement quoi proposer et à qui, ainsi vous éviterez les tâtonnements toujours déstabilisants pour les enfants.

100 Évolution dun tour Où comment sadapter au niveau des enfants Leffet dorigine Comment améliorer le tour ? La première étape est de faire comprendre que la séparation en deux paquets distincts, dévoile en partie le procédé....

101 Évolution dun tour Cela permet déjà deux exercices : Le premier : Apprendre à étaler les cartes entre ses doigts, cela nest pas évident pour des enfants.

102 Évolution dun tour Le deuxième : Habituer les enfants à repérer dans quelle moitié faire prendre la carte et comment la faire remettre dans lautre.

103 Évolution dun tour Nous avons là deux possibilités, faire prendre la carte, puis : - Lenfant la remet lui-même dans lautre moitié - Lenfant la fait remettre par le spectateur dans la bonne partie

104 Évolution dun tour Deuxième étape : Une fois la première étape assimilée, il faut quils se posent la question : Comment améliorer le tour ? Car si le grand frère ou les parents souhaitent examiner le jeu, ils vont découvrir la préparation...

105 Évolution dun tour Il ne sert à rien de proposer des solutions que les enfants ne sont pas en mesure de comprendre ou dappréhender. Tout est dans la bonne perception des capacités du groupe.

106 Évolution dun tour Présenter toujours le tour aux enfants avant de leur expliquer, cela les motive et leur permet de se rendre compte de lefficacité du tour.... Ne sommes-nous pas dailleurs, nous magiciens, comme ça ?

107 Évolution dun tour Deux règles que javais « imposées » :

108 Évolution dun tour La première, de ne présenter un tour appris, que le surlendemain. Les enfants retournaient chez eux chaque jour, et ils étaient impatients de montrer ce quils avaient appris. Cette « obligation » permettait de « roder » leffet et surtout déviter les déceptions.

109 Évolution dun tour La seconde règle était de garder le secret ; cest vrai que cette notion se perd, et que maintenant tout se trouve sur Internet. De plus les enfants ont aussi la tentation pour se mettre en valeur de déflorer le truc, mais cela ne dure que le temps de lexplication, après ce sera la déception.

110 Évolution dun tour Attention, pour un enfant, ne pas dévoiler le secret, revient souvent à lidée de mentir. Pour certains dentre eux, cest une transgression grave, cest pour cela que vous remarquerez souvent, quils expliquent pratiquement toujours le secret à leurs parents. Cest dans lordre des choses, à vous de savoir dédramatiser cela et de prendre le temps suffsant pour expliquer et rassure

111 Les moyens mis en æuvre Le lieu de travail Lenvironnement La taille Léclairage Lameublement Organisation de lespace

112 Les moyens mis en æuvre Organisation de lespace : dans toutes les configurations qui vous seront proposées, vous veillerez à organiser vos 3 espaces. À savoir lespace : - Technique (bricolage, montage, préparation) îlots de tables - Ludique (démonstrations, explications) éventuellement espace au sol, ou cercle de chaises - Scénique (jeux, présentation, mouvement)

113 Les moyens mis en æuvre Les solutions palliatives : vous ne trouverez que rarement le lieu idéal. Dans ce cas, gardez à lesprit les 3 zones, celles-ci doivent être clairement définies dans votre esprit et leur utilisation systématique

114 Les moyens mis en æuvre Le matériel Même si comme nous le précisons depuis le début de ce stage, un atelier de magie pour enfants ne doit pas se transformer en séance de bricolage, il vous faudra tout de même un minimum de matériel et daccessoires pour mener à bien vos initiations

115 Les moyens mis en æuvre Le matériel Même si comme nous le précisons depuis le début de ce stage, un atelier de magie pour enfants ne doit pas se transformer en séance de bricolage, il vous faudra tout de même un minimum de matériel et daccessoires pour mener à bien vos initiations

116 Les moyens mis en æuvre Idées reçues : le premier accessoire qui vient à lesprit dun magicien se préparant à réaliser un atelier de magie est bien entendu, le jeu de cartes. Comme nous lavons même vu écrit sur le site dun de nos confrères « Les cartes évidemment, car entre nous, cest ce quil y a de mieux ! ».

117 Les moyens mis en æuvre Une autre idée reçue, consiste à vouloir faire fabriquer dès le départ les accessoires aux enfants. Là aussi, on sassure quelques minutes, voir quelques heures de tranquillité facile à gérer. Pour peu que lon dispose dun peu de carton et de quelques paires de ciseaux. Le message que les enfants recevront : la magie cest seulement du bricolage !

118 Les moyens mis en æuvre La mallette idéale : elle dépend entièrement de la préparation pédagogique de latelier.

119 Les moyens mis en æuvre À limage dun artiste préparant sa représentation, elle se composera du matériel indispensable prévu et dune « trousse de secours » composée doutils, daccessoires et de consommables qui ne seront pas forcément utilisés, mais dont la présence ermettra à lanimateur de sortir de son sac à malice, tout ce dont il pourrait avoir besoin.

120 Les moyens mis en æuvre Tout temps mort, pour trouver ou rechercher laccessoire ou loutil manquant sera cause dune perte dattention des enfants et par là-même dune perte de crédibilité du magicien.

121 Les moyens mis en æuvre Sans vouloir être exhaustif, voici des suggestions sur le matériel à prévoir. Exemple : Le foulard dHoudini Le jeu des morceaux de sucre décrit par Jacques Delord

122 Les moyens mis en æuvre En revanche, même si le travail en groupe doit être le plus possible une règle, dans le cas des cartes, il est indispensable que chaque enfant possède son propre jeu. Noublions pas dadapter le format des cartes à la main des enfants…

123 Les moyens mis en æuvre Il vous reste à garnir la « trousse de secours » ou celle que nous appellerons la « mallette secrète ». Y prendront place les outils de bricolage, ciseaux, cutters, scotch, colle. Cest aussi là que vous conserverez, un rouleau de corde, quelques foulards, des tubes de carton ou de plastique, quelques trombones, épingles à nourrice. Bref tout le petit outillage quun magicien aime avoir sous la main, lorsquil part en spectacle.

124 Les moyens mis en æuvre Gestion des adultes ou de léquipe dencadrement Contrairement à ce que lon pourrait penser la présence dadultes ou danimateurs nest pas toujours un facilitateur. « Lanniversaire »

125 Les moyens mis en æuvre Il existe deux approches : La première consiste à expliquer aux adultes avant latelier, ce que vous allez faire et où ils pourront vous être utile. Vous pouvez même leur montrer avant les techniques, quils seront en mesure dexpliquer à leur tour aux enfants.

126 Les moyens mis en æuvre Linconvénient de cette méthode, est lobligation darriver avec suffsamment davance et dobtenir leur disponibilité et minimiser limportance de votre intervention, car faisable par eux-mêmes.

127 Les moyens mis en æuvre Lavantage, leur présence est valorisée et les enfants sauront apprécier laide rapide dun adulte en cas de difficulté ou dincompréhension et dattroupement autour du magicien.

128 Les moyens mis en æuvre La seconde méthode consiste à intégrer les adultes, au même titre que les enfants. Ils découvrent au fur à mesure les techniques et on compte sur leur plus grande rapidité de compréhension pour aider les enfants.

129 Les moyens mis en æuvre Les inconvénients : ils doivent sadapter plus rapidement et ne savent pas toujours sils ont le droit dintervenir. Lavantage : on préserve leffet de surprise et de découverte et cest plus souple à mettre en place.

130 Les moyens mis en æuvre Dans tous les cas, vous devez expliquer avant la séance ce que peuvent ou ne peuvent pas faire les adultes présents. Attention à la discipline…

131 Les moyens mis en æuvre Parfois par excès de zèle, les adultes veulent apporter leurs propres explications, qui risquent dêtre très éloignées des vôtres. Nhésitez pas à recentrer tout de suite, avec diplomatie et naturel.

132 Le bilan Débriefing avec les enfants Débriefing avec les organisateurs Débriefing personnel

133 Le bilan Il peut être utile de profiter de ce temps de débriefing, pour remettre aux enfants un support de quelques pages rappelant le contenu du stage :

134 Le bilan - Tours et techniques vus pendant le stage (photocopie des fiches techniques) - Conseils dordres généraux (secrets, répétition dun tour avant de le présenter, comment ne pas avoir le trac) - Bibliographie simple et adaptée - Listes des clubs et organismes associatifs - «Diplômes» souvenirs

135 La valorisation du stage

136 Dés larrivée des enfants tout est prêt… Chaque enfant possèdera sa mallette Vous avez votre programme en tête et la capacité de ladapter suivant les réactions et les enfants. Préparation de latelier

137 La règle des 4 quarts Préparation de latelier

138 A la découverte de lespace scénique - jeux (échauffement, cohésion du groupe) Premier quart UN ATELIER DE MAGIE CELA NE SE FAIT PAS ASSIS !

139 La Magie dans ma main - comment préserver limage de la magie Deuxième quart BEAUCOUP DENFANTS NE VEULENT PAS SAVOIR !

140 La Magie ça se fabrique - ciseaux, papier, carton, et bout de ficelles… Troisième quart CEST LA PREPARATION AU CONCEPT DE TRUCAGE !

141 La Magie ça se montre - Tous en scène – Japprends la dissimulation Quatrième quart CEST PAS FACILE DE MENTIR !

142 Quels tours, quels effets et pourquoi… Demandez le programme !

143 Le tour référent Mais quest-ce ? Demandez le programme !

144 Un tour référent (tour de synthèse): Un effet exigeant de la part des pratiquants un éventail divers de techniques très précises (misdirection, dissimulation, utilisation des regards, des gestes...). Demandez le programme !

145 Il est sélectionné en fonction des critères choisis par lintervenant et de sa progression pédagogique. Il est démontré et expliqué avec soin, mais il ne doit jamais être mis en répétition prolongée Demandez le programme !

146 Son but est de tester lassimilation des techniques enseignées Demandez le programme !

147 En fonction du niveau de qualité de la présentation, il sera facile de déterminer les atouts et les faiblesses et de pouvoir ajuster les séances suivantes, en insistant sur les techniques déficientes Demandez le programme !

148 Avant tout quels sont les critères permettant de définir un «tour référent» ? Demandez le programme !

149 Lexplication de la technique doit être simple. Elle doit faire appel à une technique clairement identifiable. Afin dêtre bien réalisé, plusieurs actions doivent être assimilées et Coordonnées. Demandez le programme !

150 Lassimilation de ce tour permettra de transférer ces règles dans dautres situations. Il est utilisable à létat brut pour lenfant ne souhaitant pas en savoir plus. Ou sera une étape pour un apprentissage éventuel. Demandez le programme !

151 Un exemple concret de tour référent… Demandez le programme !

152 Cest pile, sefface ! Demandez le programme !

153 Vérifions que ce tour répond à tous nos critères : Demandez le programme !

154 Temps dexplication et de démonstration du secret : Moins de 2 minutes La technique : laisser tomber la pièce sur les genoux (Lapping) Demandez le programme !

155 La gestuelle : contrôler la position de son corps, faire un geste simulé identique au geste réel, choisir son discours en fonction des actions visibles et invisibles, contrôler la perception des spectateurs par les jeux de regard Demandez le programme !

156 Lacquisition de ce concept (technique + gestuelle) est transférable à dautres routines, même si lenfant nen est pas conscient - Leffet se suffit à lui-même Demandez le programme !

157 Comment lutiliser ? Demandez le programme !

158 Il est indispensable que ce tour intervienne après les premières découvertes initiatiques. Cest à loccasion dun atelier récurent court ou long quil sera proposé. Ce qui exclut les ateliers initiations daprès spectacle. Demandez le programme !

159 Il sera demandé aux enfants de présenter cet effet plusieurs fois au cours du stage, dans le but de contrôler lévolution de la qualité de sa réalisation. Demandez le programme !

160 Lorsque le tour sera présenté avec succès, il permettra à lanimateur de latelier, de vérifier que les enfants ont bien assimilé le concept, dont les différents aspects auront été expliqués individuellement dans dautres tours. Demandez le programme !

161 À chaque présentation, la technique de correction consistera à expliquer ou à reprendre un tour faisant appel à la partie déficiente. Demandez le programme !

162 Ainsi, en demandant aux enfants de réaliser un seul tour, on sait que tous les autres ont été acquis. Cest un gain de temps et defficacité, permettant de mieux gérer la progression pédagogique et de rester cohérent dans lapprentissage. Demandez le programme !

163 Les tours qui préservent la magie Le foulard évadé Les nœuds apparaissant sur la corde* Le poivre dans leau Le nombre magique Le foulard élastique Les cordons du fakir Les trombones enclavés …

164 Les tours qui se fabriquent Le cercle carré (papier journal)* Lanneau de Möbius La banane découpée dans sa peau Le verre en équilibre sur une carte La baguette qui rétrécit …

165 Les tours qui apprennent à dissimuler La baguette magique qui sort mystérieusement dun porte monnaie* Les sucres voyageurs * Le foulard troué par le crayon Cest pile, cest face Le nœud qui apparait sur la corde …

166 Les tours qui se jouent Seul ou à plusieurs La transmission de pensée Jeff le frileux (pliage)* Les 5 cartes Le détecteur de mensonge Le nœud qui apparait sur la corde …

167 Différente suivant la durée de latelier sur 1 jour ou plusieurs La composition

168 Sur plusieurs jours, il est important de repérer les points forts des enfants… La composition Les comédiens – Les manipulateurs – Les timides – les bricoleurs SANS OUBLIER LES « JAIME PAS LA MAGIE – JE MENNUIE ! »

169 LES EXPLICATIONS DOIVENT ÊTRE UN SPECTACLE Votre participation MAIS VOUS NE DEVEZ PAS TRANSFORMER LATELIER EN SHOW PERSONNEL

170 Il sera conçu par les enfants Cest eux qui choisiront les tours Cest eux qui le mettront en scène Le spectacle de fin datelier

171 Il est indispensable de faire à chaud un débriefing de lactivité, seul puis avec lorganisateur Débriefing et bilan

172 On ne simprovise pas MAGICIEN POUR ENFANTS On ne simprovise pas PROFESSEUR DE MAGIE Conclusion

173 Suggestions

174

175 Tour spectateur/spectateur Il sagit dun effet magique provoqué par lenfant, mais dont celui-ci ne connaît pas nécessairement le modus operandi, il en reste ainsi spectateur. En voici un exemple…

176 Les trombones enclavés Cet effet, qui consiste à placer deux trombones sur une bandelette de papier pliée en S et en tirant sur chacune des extrémités les trombones senclavent. Tour spectateur/spectateur

177 Cet effet nest pas des plus spectaculaires mais il est pratiquement immanquable et noblige pas lenfant à transgresser par dissimilation, « mensonge » ou manipulation secrète, toujours difficile à assimiler et à assumer les premières fois. Tour spectateur/spectateur

178 Tour acteur/spectateur Après le tour spectateur/spectateur, on commencera à sensibiliser les enfants à laction secrète, tout en veillant à préserver absolument lémotion magique. En clair, lenfant doit être le réalisateur du tour, mais doit absolument en être étonné aussi.

179 Lapparition de la baguette magique. Nous utiliserons une baguette en « mylar » se déployant automatiquement lorsque lenfant la jette en lair. Tour acteur/spectateur

180 La seule action secrète est la dissimulation dans le creux de la main de laccessoire, mais son apparition reste spectaculaire et relativement incompréhensible pour lenfant. Celui-ci nayant pas forcément connaissance des particularités techniques du « papier mémoire » Tour acteur/spectateur

181 Cest avec ces effets que lon risque de brûler des étapes et dinitier prématurément les enfants à des procédés trop avancés pour leur stade de compréhension. Tour acteur/acteur

182 « Cest pile, sefface !». Leffet se décrit en quelques mots une pièce montrée sur chacune de ses faces se dématérialise à vue. Lexplication réside dans labandon de la pièce sur les genoux et un certain nombre de points de gestuelle et de langage associé Tour acteur/acteur


Télécharger ppt "Les ateliers de magie pour les enfants Et si on était magicien… ?"

Présentations similaires


Annonces Google