La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

POUR UNE PROTECTION SOCIALE PLUS EFFICACE ET MIEUX CIBLEE : CHOIX STRATEGIQUES ET OPERATIONNELS DANS LE CADRE DE LA REFORME DE LA COMPENSATION Dr. Bambang.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "POUR UNE PROTECTION SOCIALE PLUS EFFICACE ET MIEUX CIBLEE : CHOIX STRATEGIQUES ET OPERATIONNELS DANS LE CADRE DE LA REFORME DE LA COMPENSATION Dr. Bambang."— Transcription de la présentation:

1 POUR UNE PROTECTION SOCIALE PLUS EFFICACE ET MIEUX CIBLEE : CHOIX STRATEGIQUES ET OPERATIONNELS DANS LE CADRE DE LA REFORME DE LA COMPENSATION Dr. Bambang Widianto Sous-Ministre pour lEvaluation DE la Performance du Développement Ministre dEtat de la Planification nationale du Développement, République dIndonésie (BAPPENAS) Atelier Banque mondiale Rabat, Maroc avril 2008

2 FIGURE 1 CARTE DE LASIE DU SUD-EST

3 BIG-BANG ET REFORME SIMULTANEE 1.Démocratisation 2.Réforme économique 3.Décentralisation

4 En 2004, le prix du carburant était bas créant des incitations adverses avec surconsommation, contrebande, congestion et pollution. Problèmes liés aux subventions pétrolières

5 Dépenses pétrolières par quintiles de dépenses Quintiles de dépenses Distribution de dépenses pour carburant (%) Distribution de dépenses pour kérosène (%) Le plus faible 7%10% Faible-moyen11%15% Moyen16%20% Moyen-supérieur23%24% Supérieur43%31% Source : BPS, 2002 (calculé)

6 Les subventions pétrolières consomment des ressources précieuses au détriment des programmes de réduction de la pauvreté Problèmes liés aux subventions pétrolières Source : APBN 2004 et APBDI+II budgets réalisés pour 2003 consolidés Budget

7 Et elles bénéficient principalement les non- pauvres. Mécanisme de transfert pas efficace pour réduire la pauvreté en Indonésie. Problèmes liés aux subventions pétrolières Source: SUSENAS 2003

8 Evolution des chiffres de pauvreté 1 $EU/jour Seuil de pauvreté nationale

9 SCOLARISATION PAR TRANCHE DAGE ET QUINTILE 2004 ans

10 SCOLARISATION PAR ZONES URBAINES ET ZONES RURALES 2004 Urbain Rural

11 29,30% 52,32% 21,21% 43,86% 7,86% 20,76% 9,29% 27,89% Noon Poor Poor Ménages sans accès à leau potable Ménages sans accès à lassainissement Ménages avec enfants de ans non inscrits au secondaire de premier cycle Ménages avec naissance assistée par techniciens médicaux traditionnels LA PAUVRETE MULTIDIMENSIONNELLE DEMEURE UN PROBLEME GRAVE 0,00%10,00%20,00%30,00%40,00%50,00%60,00% Source: SUSENAS 2002, BPS

12 TENDANCES DE LINDICE DE DEVELOPPEMENT HUMAIN COMPARAISON AVEC QUELQUES PAYS

13 INDICE DE DEVELOPPEMENT HUMAIN PAR PROVINCE 2002

14 PAUVRETE ET SUBVENTIONS PETROLIERES En 2005, le Gouvernement a réduit les subventions pétrolières régressives & réaffecté les économies à quatre programmes au bénéfice des pauvres : Protection sociale Transfert monétaire inconditionnel Education Aide opérationnelle aux écoles et bourses pour permettre scolarité gratuite Santé Soins de santé de base à travers centres sanitaires de district (PUSKESMAS) & hôpitals de troisième classe à travers assurance Infrastructure Infrastructure villageoise

15 Transfert monétaire inconditionnel Description et taille du programme : Le GI a exécuté un programme de transfert monétaire inconditionnel (TMI) pour 19,2 millions de familles pauvres et presque pauvres pour les compenser des effets inflationnistes de laugmentation du prix du carburant. Le GI a exécuté un programme de transfert monétaire inconditionnel (TMI) pour 19,2 millions de familles pauvres et presque pauvres pour les compenser des effets inflationnistes de laugmentation du prix du carburant. Chaque famille bénéficiaire recevra Rp. par mois, versées trimestriellement. Chaque famille bénéficiaire recevra Rp. par mois, versées trimestriellement. Le budget prévu pour le programme est de 23 trillions de Rp. Le budget prévu pour le programme est de 23 trillions de Rp. Formules de réaffectation

16 Transfert monétaire inconditionnel Ciblage A partir de juillet 2005, BPS a entrepris de développer une base de données des ménages pauvres au moyen dun « recensement de la pauvreté ». Formules de réaffectation BPS Etape 1 : BPS a interrogé le chef du village et rassemblé linformation sur les ménages les plus pauvres dans cette communauté particulière. Chefs communautaires Liste initiale des pauvres Etape 2 : Vérification par recoupement avec dautres sources dinformation sur la pauvreté, telles que données BKKBN, recensement antérieur de la pauvreté (dans certaines provinces). Etape 3 : BPS a enquêté sur les caractéristiques économiques et sociales des ménages sélectionnés. BPS a utilisé une variable subordonnée au revenu (VSR) pour décider léligibilité. Liste finale des pauvres

17

18 Transferts monétaires inconditionnels Mécanisme de transfert : Trois institutions interviennent dans la mise en œuvre du programme de transfert monétaire ; BPS, Bureau de Poste (PT Pos) et Banque Rakyat Indonesia (BRI). Formules de réaffectation BPS Etape 1 : BPS a produit & distribué la liste des paiements au Bureau de Poste Bureau de Poste (PT Pos) Etape 2 : PT Pos a imprimé les cartes de bénéficiaires et les coupons de réception et les a retournés à BPS pour distribution lors dune deuxième visite. Banque Rakyat Indonesia Ménages Etape 3 : BPS a distribué ces cartes aux ménages bénéficiaires et les a informés de la date et lendroit où les paiements seront faits Etape 4 : Le Bureau de Poste local a un compte à la BRI locale, où le fonds sera transféré. Etape 5 : Les bénéficiaires ont été priés de se rendre au Bureau de Poste indiqué à une certaine date.

19 Points critiques (1) Enquête sur les ménages. (2)Etablissement dun répertoire des ménages pauvres. (3)Distribution de cartes de bénéficiaires. (4)Distribution dargent en espèces. (5)Mécanisme de résolution des conflits. (6)Relations publiques.

20 Aide opérationnelle aux écoles Description et taille du programme : Dons forfaitaires aux écoles publiques et privées participantes aux niveaux primaire et collège. Dons forfaitaires aux écoles publiques et privées participantes aux niveaux primaire et collège. Lobjectif du programme est de fournir une aide aux écoles afin de réduire la contribution financière des élèves, mais aussi de permettre aux écoles de maintenir la qualité de léducation. Lobjectif du programme est de fournir une aide aux écoles afin de réduire la contribution financière des élèves, mais aussi de permettre aux écoles de maintenir la qualité de léducation. La taille du don aux écoles est basée sur la scolarisation et le niveau de lécole : pour les écoles primaires– Rp./ élève/an, pour les écoles secondaires premier cycle– Rp./élève/an. La taille du don aux écoles est basée sur la scolarisation et le niveau de lécole : pour les écoles primaires– Rp./ élève/an, pour les écoles secondaires premier cycle– Rp./élève/an. Le budget prévu 2005 pour le programme est de 6,3 trillions de Rp. Le budget prévu 2005 pour le programme est de 6,3 trillions de Rp. Formules de réaffectation

21 Description et taille du programme : Lobjectif est daccroître laccès et la qualité des services de santé pour toutes les personnes, en particulier les pauvres afin daméliorer les indicateurs de santé. Lobjectif est daccroître laccès et la qualité des services de santé pour toutes les personnes, en particulier les pauvres afin daméliorer les indicateurs de santé. Le programme est con çu pour couvrir : Le programme est con çu pour couvrir : Des services de santé gratuits dans les Puskesmas (centres de santé publics) pour tous etDes services de santé gratuits dans les Puskesmas (centres de santé publics) pour tous et Traitement hospitalisé gratuit dans les hôpitaux de troisième classe pour les pauvres.Traitement hospitalisé gratuit dans les hôpitaux de troisième classe pour les pauvres. Le budget 2005 prévu pour ce programme est de 3,9 trillions de Rp. Le budget 2005 prévu pour ce programme est de 3,9 trillions de Rp. Soins de santé de base et assurance maladie pour les pauvres Formules de réaffectation

22 Soins de santé de base Le gouvernement acheminera des fonds aux Puskesmas à travers les gouvernements de districts pour couvrir : Les services de santé de base gratuits dans les Puskesmas pour tous et les activités opérationnelles et de gestion des Puskesmas Les services de santé de base gratuits dans les Puskesmas pour tous et les activités opérationnelles et de gestion des Puskesmas Services obstétriques aux Puskesmas et par les sages- femmes des villages pour couvrir les accouchements y compris ceux avec des complications Services obstétriques aux Puskesmas et par les sages- femmes des villages pour couvrir les accouchements y compris ceux avec des complications Revitalisation de Posyandu et amélioration de la nutrition. Revitalisation de Posyandu et amélioration de la nutrition. Formules de réaffectation Le gouvernement acheminera des fonds à travers PT ASKES qui remboursera certains hôpitaux de troisième classe de leurs services aux pauvres pour traitement ambulatoire et hospitalisé. Les activités couvriront : Traitement de patient hospitalisé dans des hôpitaux de troisième classe Traitement de patient hospitalisé dans des hôpitaux de troisième classe Suivi du traitement ambulatoire Suivi du traitement ambulatoire Services durgence y compris le service ambulancier Services durgence y compris le service ambulancier Assurance services de santé

23 Programme dinfrastructure rurale Description et taille du programme : Dons forfaitaires aux districts pour la construction de routes/ponts et autres travaux dinfrastructure au niveau du village décidés par la communauté locale. Dons forfaitaires aux districts pour la construction de routes/ponts et autres travaux dinfrastructure au niveau du village décidés par la communauté locale. Lobjectif est de renforcer linfrastructure villageoise au moyen de la prise de décision participative au niveau local et de créer dans le même temps des emplois pour les pauvres dans villages défavorisés. Lobjectif est de renforcer linfrastructure villageoise au moyen de la prise de décision participative au niveau local et de créer dans le même temps des emplois pour les pauvres dans villages défavorisés. Le budget prévu pour ce programme est de 3,3 trillions de Rp. Le budget prévu pour ce programme est de 3,3 trillions de Rp. Formules de réaffectation

24 Programme national dautonomisation communautaire (PNPM) 1. Financer des biens et services « de petite échelle » qui peuvent être fournis par la communauté afin de favoriser la création demplois à travers : a)Le développement de linfrastructure b)Le développement économique local c)Lamélioration des ressources humaines 2. Impliquer les pauvres dans le processus de développement 3. Maintenir les principes de durabilité, i.e. : a)Créer lappropriation du résultat du développement b)Renforcer la capacité de la communauté et de ladministration locale en termes de planification, budgétisation et exécution c)Réaliser une planification et une budgétisation en faveur des pauvres 4. Couverture de la municipalité :

25 Renforcement de la prise de décision par les communautés APPROCHE PROJET APPROCHE PROGRAMME Principes de base : Démocratique Menu ouvert (en fonction des besoins de la communauté), y compris le développement institutionnel Participation des pauvres Sensibilité au genre Promotion de la transparence et accès à linformation Animateurs (techniques et de supervision) Simplicité de lexécution (procédures simples, conception de travail flexible, etc.). Mécanisme dincitation approprié Durabilité sur la voie dune stratégie de sortie Communauté en tant quusagers Les animateurs aident la communauté à prendre les décisions Communauté comme agent de développement Les décisions sont prises par la communauté

26 Transfert monétaire conditionnel (Programme Keluarga Harapan – PKH ) Un programme de transfert monétaire conditionnel destiné aux familles pauvres qui attendent un enfant ou aux mères qui allaitent et aux enfants entre 0 et 15 ans. Un programme de transfert monétaire conditionnel destiné aux familles pauvres qui attendent un enfant ou aux mères qui allaitent et aux enfants entre 0 et 15 ans. La mère ou la femme adulte responsable des enfants dans la famille re çoit un transfert en espèces si : (a) elle se rend à un centre de santé proche pour les soins pré- et post-natals; et/ou (b) les enfants en âge préscolaire re çoivent des vaccinations et des examens médicaux réguliers ; et/ou (c) lenfant/les enfants en âge scolaire sont inscrits dans une école déducation de base avec une scolarisation minimum de 85 %. La mère ou la femme adulte responsable des enfants dans la famille re çoit un transfert en espèces si : (a) elle se rend à un centre de santé proche pour les soins pré- et post-natals; et/ou (b) les enfants en âge préscolaire re çoivent des vaccinations et des examens médicaux réguliers ; et/ou (c) lenfant/les enfants en âge scolaire sont inscrits dans une école déducation de base avec une scolarisation minimum de 85 %.

27 Participation scolaire par tranche de revenu Source : BPS, 2005 Ecole Plus pauvres Plus riches ParticipationQ1Q2Q3Q4Q5Total Age 7-12 ans Scolarisés Pas à lécole Jamais Abandon TOTAL Age ans Scolarisés Pas à lécole Jamais Abandon TOTAL Age ans Scolarisés Pas à lécole Jamais Abandon TOTAL

28 Raisons pour ne pas fréquenter lécole Source: BPS, 2003

29 Heures de travail FEB 2005 FEB 2005 NOV 2005 NOV 2005 FEB 2006 FEB 2006 AGT 2006 AGT *) 0 *) TOTAL TOTAL Pourcentage 3,41 3,41 2,70 2,70 2,33 2,33 2,80 2,80 TRAVAIL DES ENFANTS (10-17 ans) Source : Sakernas *)Ne pas de façon temporaire

30 ELEVES PAUVRES QUI ONT RECU UN PROGRAMME DE BOURSE DE LETAT Province Nombre délèves Elèves pauvres Elèves pauvres qui ont re çu un programme de bourse Nombre %Nombre % du total des élèves % des élèves pauvres Jawa Timur ,9 33,9242 8,2 8,2 24,2 24,2 Banten ,8 16,848 2,0 2,0 12,1 12,1 Sulawesi Utara tad tad 296 9,3 9,3 tad tad Sumatera Utara ,1 33,1256 9,0 9,0 33,1 33,1 NTB ,6 32,6111 6,4 6,4 32,6 32,6 Total ,3 29,3953 6,5 6,5 22,6 22,6 Source: Smeru (2006)

31 Mortalité infantile par tranches de revenu (2005) Plus pauvres ils sont, plus le taux de décès est élevé Source: Gwatkin, 2000 Mortalité infantile (2005): , ou 576 par jour. QuintileCU1 (Mortalité infantile) CU5 (Mortalité enfants de > 5 ans) Accouchement avec présence de praticiens de la santé formés Q 1 (Plus pauvres) Q Q Q Q 5 (Plus riches)

32 Raisons pour le manque daccès aux services de santé ( ) Source: BPS, 2002 and 2003

33 Source : Evaluation rapide du secteur de la santé, Puska UI, mai POURCENTAGE DE LA POPULATION PAUVRE ET POURCENTAGE DE CEUX QUI ONT RECU ASSISTANCE DE LETAT (NORTH SULAWESI)

34 Le PKH fonctionne quand loffre de services est adéquate. Cela signifie : Le PKH fonctionne quand loffre de services est adéquate. Cela signifie : Les Puskesmas ou centres de soins plus petits devraient être prêts et opérationnels (personnel médical, équipement et fournitures). Les Puskesmas ou centres de soins plus petits devraient être prêts et opérationnels (personnel médical, équipement et fournitures). Les écoles ont assez de classes, denseignants et déquipement pédagogique. Les écoles ont assez de classes, denseignants et déquipement pédagogique. Les administrations locales participantes doivent assurer létat de préparation du côté de loffre. Les administrations locales participantes doivent assurer létat de préparation du côté de loffre.

35 Objectifs communs du PKH Réduire la pauvreté et linégalité Réduire la pauvreté et linégalité Par des transferts monétaires aux pauvres – effet de revenu Par des transferts monétaires aux pauvres – effet de revenu Rôle de redistribution et de filet social Rôle de redistribution et de filet social Réduire la pauvreté et linégalité futures Réduire la pauvreté et linégalité futures En liant les transferts aux investissements dans le capital humain (par des conditionnalités en santé/éducation) – effet de prix En liant les transferts aux investissements dans le capital humain (par des conditionnalités en santé/éducation) – effet de prix Effet dassurance Effet dassurance Changer le paradigme parmi les pauvres en laxant sur la santé et léducation Changer le paradigme parmi les pauvres en laxant sur la santé et léducation Réduire le travail des enfants Réduire le travail des enfants Améliorer la qualité des services (forcer ladministration locale et les secteurs à fournir les services aux pauvres – renforcer loffre) Améliorer la qualité des services (forcer ladministration locale et les secteurs à fournir les services aux pauvres – renforcer loffre) Accélérer la réalisation des ODM Accélérer la réalisation des ODM

36 Composante en espèces pour chaque ménage Montant en espèces par composante Montant re çu ménage/an Montant fixeRp Composante correspondante a. Age préscolaire b. Enceinte/Allaitement c. Ecole primaire d. Ecole secondaire premier cycle Rp Rp Rp Montant moyen re çu par ménage Rp Montant minimum re çu par ménage Rp Montant maximum re çu par ménage Rp Un maximum de trois enfants seulement sera utilisé comme base du calcul du montant re çu et le montant maximum reçu est de Rp par ménage. - La composante santé sadresse aux femmes enceintes et aux enfants en âge préscolaire, indépendamment du nombre denfants. - Le montant moyen re çu en espèces est de 16 % du revenu des ménages pauvres. - Le montant minimum re çu en espèces est de 15 %, le maximum est de 25 % du revenu des ménages pauvres

37 Stades pour le PKH Stades er Stade Exit*Exit*Exit* 2 ème Stade Exit*Exit* 3 ème Stade Exit* 4 ème Stade Total (mill. Ménages pauvres) Coût (milliards de Rp) 1,0003,0007,00011,300 11, ,3009,8008,2004,000 Notes: 1.6,5 millions de ménages pauvres qui ont un/des enfant(s) entre 0 – 15 ans et les femmes enceintes et/ou qui allaitent (BPS) 2.En fonction des expériences de pays latino-américains, les bénéficiaires peuvent sortir du programme après 5 – 6 ans 3.La conception de la stratégie dexit sera déterminée plus tard et elle requiert une coordination avec les autres secteurs 4.Le coût du programme consiste en transferts monétaires (Rp 1,4 million/ménage/an en moyenne) et activités dappui (20 % en moyenne du coût total)

38 Emplacement du PKH 7 provinces à titre de zones pilotes en 2007 : DKI Jakarta, Jawa Barat, Jawa Timur, Sumatera Barat, Sulawesi Utara, Gorontalo, dan NTT 7 provinces à titre de zones pilotes en 2007 : DKI Jakarta, Jawa Barat, Jawa Timur, Sumatera Barat, Sulawesi Utara, Gorontalo, dan NTT Critères pour choisir lemplacement : Critères pour choisir lemplacement : Accord de ladministration locale Accord de ladministration locale Avoir une incidence élevée de pauvreté : nombre et pourcentage de pauvreté, taux de malnutrition, taux dabandon du primaire et du secondaire premier cycle Avoir une incidence élevée de pauvreté : nombre et pourcentage de pauvreté, taux de malnutrition, taux dabandon du primaire et du secondaire premier cycle Etat de préparation de loffre pour la santé et léducation Etat de préparation de loffre pour la santé et léducation En utilisant une méthode de sélection aléatoire (utilisant les critères ci- dessus), 51 districts et 348 sous-districts ont été choisis : En utilisant une méthode de sélection aléatoire (utilisant les critères ci- dessus), 51 districts et 348 sous-districts ont été choisis : 1 kota à DKI Jakarta (North Jakarta)1 kota à DKI Jakarta (North Jakarta) 11 districts/kota à West Java11 districts/kota à West Java 21 districts/kota à East Java21 districts/kota à East Java 1 district à West Sumatera (Pesisir Selatan)1 district à West Sumatera (Pesisir Selatan) 5 districts/kota à North Sulawesi5 districts/kota à North Sulawesi 2 districts/kota à Gorontalo2 districts/kota à Gorontalo 7 districts/kota à NTT7 districts/kota à NTT

39 PROGRAMME DE REDUCTION DE LA PAUVRETE I.Promouvoir une croissance de qualité -Industries à forte intensité de main-d œ uvre -Commerce et exportations -Micro et PME II.Accroître lopportunité daccès aux besoins de base pour les pauvres -Education -Santé -Infrastructure de base -Alimentation et nutrition

40 PROGRAMME DE REDUCTION DE LA PAUVRETE III.Renforcer le pouvoir de décision des pauvres (empowerment) -Développement communautaire Economie, social, environnement Changer nos vues sur les pauvres Changer nos vues sur les pauvres dacteur passif en acteur actif Programme national sur lautonomisation communautaire (PNPM) Programme national sur lautonomisation communautaire (PNPM) IV.Améliorer le système de protection sociale -Assistance sociale -Assurance sociale -Premiers essais avec transferts monétaires conditionnels

41 M E R C I


Télécharger ppt "POUR UNE PROTECTION SOCIALE PLUS EFFICACE ET MIEUX CIBLEE : CHOIX STRATEGIQUES ET OPERATIONNELS DANS LE CADRE DE LA REFORME DE LA COMPENSATION Dr. Bambang."

Présentations similaires


Annonces Google