La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Coordinateurs Groupe Obésité : Réda Mohammed Assari Myriam Bennaceur OBESITE DE L'ENFANT DE L'ENFANT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Coordinateurs Groupe Obésité : Réda Mohammed Assari Myriam Bennaceur OBESITE DE L'ENFANT DE L'ENFANT."— Transcription de la présentation:

1

2 Coordinateurs Groupe Obésité : Réda Mohammed Assari Myriam Bennaceur OBESITE DE L'ENFANT DE L'ENFANT

3 Ont participé à ce travail: ALI PACHA Ismaïl PédiatreBab Ezzouar ASSARI Réda Mohammed PédiatreRouiba BENCHENEB Nafissa PédiatreHydra BENNACEUR Myriam PédiatreBaïnem BENNACEUR NaïlaInformaticienne/StatisticienneAlger BOUDJELLI AbdelhakimPédiatreBirkhadem CHAOUI Nabil PédiatreKouba FERDJIOUI Amel PédiatreHydra FERDJIOUI Zoheir PédiatreHydra HAMLAT AMALOU MekkaouiPédiatreBouzareah KEMEL SadiaPédiatreTizi Ouzou MADI Djamel EddinePédiatreBab Ezzouar TERBOUK Fateh PédiatreLes Issers TOUATI Zina PédiatreBirmandreis TOUAZI AliPédiatre Reghaia

4 INTRODUCTION Pays développés: problème de santé publique Pays en développement: nouveau, méconnu sous estimé Situation paradoxale: persistance de la sous alimentation de la dénutrition / obésité Difficulté de parler d'obésité alors que l'on continu de mourir de faim OMS: Problème de santé publique à l'échelle mondiale en 1998 Renversement de la tendance mondiale en 2005: 1 milliard de surpoids et obèses 800 millions de dénutris L'OBESITE EST UNE FORME DE MALNUTRITION

5 INTRODUCTION Causes : Multifactorielles socio-économiques culturelles changement des habitudes alimentaires sédentarisation Conséquences: Morbidité importante Précoce: carence en micro nutriments : fer, vit A répercussions psychologiques: mauvaise estime de soi Tardive cardiovasculaire diabète orthopédique cancers Mortalité en hausse

6 Particularités de l'Algérie: Ouverture vers une économie de marché depuis 10 ans Influence de la mondialisation Croissance du PIB/hab/an: 1993=-4.4% 2003=+5.1% RNB/hab: 2002= 1710$ 2004= 2280$ Emergence d'une classe aisée - enrichissement rapide Urbanisation des populations: 59% en 2004 (10% en 1962) TRANSITION ALIMENTAIRE Persistance de la malnutrition: Insuffisance pondérale modérée: 10% - Insuffisance pondérale sévère: 3% INTRODUCTION

7 Que représentent les surpoids/obèses chez les enfants vus en pratique de ville? Que représentent les surpoids/obèses chez les enfants vus en pratique de ville? Quel est le profil de lenfant en surpoids/obèse Quel est le profil de lenfant en surpoids/obèse chez nous? Quelles sont les populations à risque ? Quelles sont les populations à risque ? Sensibiliser le personnel de santé Sensibiliser le personnel de santé Réflexion sur une stratégie de prévention nationale Réflexion sur une stratégie de prévention nationale OBJECTIFS

8 1- Enquête prospective sur fiche d'enfants en surpoids/obèses 1° septembre 2004 au 31 octobre ° septembre 2004 au 31 octobre cabinets pédiatriques répartis dans 3 wilayate: Alger, Boumerdes, Tizi Ouzou 13 cabinets pédiatriques répartis dans 3 wilayate: Alger, Boumerdes, Tizi Ouzou Enfants de 2 à 16 ans en excès de poids Enfants de 2 à 16 ans en excès de poids Fiche:Age et sexe ATCD personnels poids de naissance pathologies associées ATCD familiaux ObésitéDiabèteHTA Activité professionnelle des parents Enquête diététique Activité physique Données anthropométriques: Poids, taille, IMC, PA Comportement parental 2- Enquête prospective comparative de sujets témoins non obèses âgés de 2 ans à 16 ans MATERIEL ET METHODES

9 Définition des excès pondéraux: Courbes percentiles de l'IMC (PNNS) : - Marie Françoise Rolland-Cachera (selon les données biométriques de Michel Sempé) - Association pour la Prévention et la prise en charge de lObésité en Pédiatrie (APOP) - Validée par le Comité de Nutrition de la SFP Surpoids:P90-P97 Obésité degré I:>P97 Obésité degré II:> 30kg/m² à 18 ans - Seuil établi par l'International Obesity Task Force (IOTF) (rapport entre taux de mortalité par maladies cardiovasculaires et IMC) MATERIEL ET METHODES

10

11

12 Définition Internationale de l'Obésité: Courbe de l'International Obesity Task Force (IOTF) (Cole et coll.,2000) United States) (Brazil, Great Britain, Hong Kong, Netherlands, Singapore, United States) -Degré I (Surpoids): >centile 25 kg/m² à 18 ans -Degré II (Obésité): >centile 30 kg/m² à 18 ans MATERIEL ET METHODES

13

14 RESULTATS 507 enfants en excès de poids/ 105 témoins: (612) 19/507 (3.7%) consultent pour obésité Sexe ratio Age moyen Obèses ans 11mois Témoins ans Extrêmes: Obèses: 2 ans – 16 ans 1 mois Témoins: 2 ans – 15 ans 1 mois

15 RESULTATS Répartition excès pondéraux: 507 enfants

16 Répartition Témoins: 105 enfants RESULTATS

17 Excès pondéraux//âge: 2 à 6 ans:22344% 6 à 10 ans: % >10 ans: % n=507 2 – 6 ans 6 – 10 ans > 10 ans Surpoids % % % Obésité I % % % Obésité II % % % RESULTATS

18 Délai au diagnostic: 3 ans 8 mois(1 mois à 13 ans) Age du Rebond:3 ans 9 mois Rebond avant 6 ans: 222(79.3%) Obésité dès les premiers mois: 32 (11.4%) RESULTATS

19 Poids de naissance: < >4000 Obèses % % % % % Témoins 8 7.7% % % % (p=0.112) RESULTATS

20 Allaitement maternel: -Durée moyenne: 7.3 mois (0 à 48 mois) -34 enfants n'ont jamais été allaité (8.8%) >6 mois6 moisTotal Obèses n= %284 70% % Témoins n= % % % % % % (p=0.006) RESULTATS

21 Diversification: Début diversification: 4.3 mois (Maximum: 12 mois) >4 mois4 mois Obèses n= % % Témoins n= % % % % (p=0.015) RESULTATS

22 Pathologies chroniques associées: Obèses / Témoins: 20.7%/20.2% Asthme ++ (p=0.93) Traitement au long cours Obèses/Témoins: 13.9%/10.6% (p=0.36) Corticoïdes inhalés, antihistaminiques 1 cas de syndrome de Willi Prader RESULTATS

23 Rang dans la fratrie: Aîné: Obèses n= % Témoins n= % (p=0.003) Aucune incidence chez les enfants uniques 296 RESULTATS

24 Environnement familial: Profession du père ObèsesTémoins Chi square Cadre supérieur Cadre moyen Commerçant Ouvrier/fellah % % % % % 51 49% % % L'obésité est plus fréquente chez les enfants de cadres supérieurs et commerçants RESULTATS

25 Environnement familial: Activité de la mère ObèsesTémoins Mères actives Mères au foyer % % % % L'activité de la mère ne semble pas influer sur la survenue de l'obésité chez l'enfant (p=0.273) RESULTATS

26 1 Parent 2 Parents Diabète % 5 1% HTA % 6 1.2% Obésité % % Antécédents familiaux: 1 Parent 2 Parents 2 2% % % 1 1% Obèses Témoins RESULTATS

27 GrosNormalInsuffisant Obèses n= % % 9 1.9% Témoins n= % % Obèses n= % Témoins n= % Comportement alimentaire: AppétitDomicileEcole Obèses n= % % Témoins n= % % Grignotage Déjeuner RESULTATS

28 Obèses n= % Témoins n= % Activités physiques et de loisirs :OuiNon Obèses n= % % Témoins n= % % Sport Télévision RESULTATS

29 OuiNon % % Prise en charge: Régime OuiNon 4 1.1% % Suivi Psy Réaction des parents:Inquiétude: % Désintérêt:270 56% Satisfaction: % RESULTATS

30 COMMENTAIRES % 42.9% 20.4% Enquête (n=507) Sondage (n=337) Relevé systématique de l'IMC de tous les enfants de 2 à 16 ans dans 2 cabinets pédiatriques (n=337): 49 excès pondéraux Enquête Dépistage Surpoids 55.2%79.6% Obèses 44.8%20.4% Pourcentage 14.5% IOTF

31 COMMENTAIRES 45 30% % 25% Notre Dépistage Rolland-Cachera France 2002 national 7 à 9 ans Oulamara Région urbaine est Algérien à 12 ans (CNRS/INIST) Karayanis Grèce ans Surpoids Surpoids Obèses +Obèses % % % Les surpoids modérés passent inaperçus multiplier les enquêtes régionales évaluer la prévalence sur le plan national

32 Répartition Témoins: Obésité et malnutrition coexistent Insuffisance pondérale enfant <5ans (UNICEF Algérie 2004) -modérée: 10% -grave: 3% Pédiatre algérien plus habitué à cette pathologie Obésité perçue comme un problème de pays riche, donc minorée COMMENTAIRES

33

34 L'Algérie est engagée dans un programme de réduction de la dénutrition (UNICEF): OMD O bjectif du M illénaire pour le D éveloppement ( ): Réduire de 50% la dénutrition en 25 ans Le Taux annuel moyen de régression de la malnutrition était de 35% en 2005, considéré comme trop faible pour atteindre la cible OMD COMMENTAIRES

35

36 La lutte contre la malnutrition protéino calorique reste donc, encore, une priorité pour le ministère de la santé COMMENTAIRES

37 Phénomène du rebond: Age moyen du rebond: 3 ans 9 mois Survient dans 79% des cas avant l'âge de 6 ans Lâge du rebond dadiposité prédit lobésité à lâge adulte: plus il est précoce, plus le risque de devenir obèse à l'âge adulte est élevé. Bon indicateur de surveillance de l'obésité Précède de 12 à 18 mois l'impression d'embonpoint -Diminuer le retard au diagnostic -Prédire et prévenir l'évolution vers l'obésité sévère COMMENTAIRES

38

39

40

41

42 Allaitement maternel: Dans notre enquête les enfants obèses sont allaités moins longtemps et l'alimentation diversifiée plus précocement. L'allaitement maternel a-t-il donc un rôle bénéfique? Méta-analyse : Obésité et allaitement maternel J interne Obes Relat Metab Disord 2004 oct;28 (10) (Von Kries et coll.) "L'allaitement au sein semble avoir un léger effet protecteur contre l'obésité chez les enfants" COMMENTAIRES

43 Antécédents familiaux: Risque d'obésité X 3 si 1 parent obèse X 5 si 2 parents obèses Dans notre enquête: -5% des enfants obèses ont les deux parents obèses (versus 1%) -Il n'y a pas de différence lorsqu'un seul parent est obèse L'obésité des parents a-t-elle été sous estimée ? La transition alimentaire (phénomène récent) concerne-t-elle uniquement les enfants ? Le diabète et l'HTA sont plus fréquemment retrouvés COMMENTAIRES

44 Conditions socio-économique Profession du père et obésité: Dans notre enquête l'obésité: - plus fréquente: cadres supérieurs, commerçants (aisés financièrement) - moins fréquente: cadres moyens - rare: ouvriers/fellahs Enquêtes internationales: (OMS, FAO) -Pays développés: catégories socioprofessionnelles défavorisées (ouvriers/employés): accès à une alimentation énergétique et pas cher -Pays en développement: catégories professionnelles aisées financièrement avec accès aux produits alimentaires relativement chers souvent importés Profession de la mère et obésité: Dans notre enquête: mère qui travaille – mère au foyer: pas de différence COMMENTAIRES

45 Comportement alimentaire et sédentarité: Comparativement au groupe témoins: Les enfants obèses mangent plus, grignotent et passent plus de temps devant un écran Enquêtes internationales: résultats identiques SEDENTARITE + CHANGEMENT DES HABITUDES ALIMENTAIRES POURVOYEURS D'OBESITE COMMENTAIRES

46 Réaction des parents: L'obésité est méconnue N 'est pas un motif de consultation: 3.7% Perçue culturellement comme un signe de bonne santé et de réussite sociale La moitié des parents sont indifférents au problème voire satisfaits COMMENTAIRES

47 CONCLUSION -Problème de santé publique mondial -Pourvoyeuse de maladies à l'âge adulte (300 millions de diabétiques liés à l'obésité en 2025) -Intérêt de notre enquête: admettre l'existence de l'obésité cerner les facteurs favorisants habitudes alimentaires sédentarité environnement socioprofessionnel -Conditions socio-économiques, culturelles et politiques dans notre pays : favorables à la progression de l'obésité -Nécessité de mener des enquêtes plus larges -L'aspect médical de l'obésité ne représente qu'une petite facette du problème -Etablir une stratégie de prévention impliquant tous les centres de décision et de gestion du pays.

48


Télécharger ppt "Coordinateurs Groupe Obésité : Réda Mohammed Assari Myriam Bennaceur OBESITE DE L'ENFANT DE L'ENFANT."

Présentations similaires


Annonces Google