La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Mme Marianne PERREAU-SAUSSINE INCA et M. Patrick HESCOT UFSBD.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Mme Marianne PERREAU-SAUSSINE INCA et M. Patrick HESCOT UFSBD."— Transcription de la présentation:

1 1 Mme Marianne PERREAU-SAUSSINE INCA et M. Patrick HESCOT UFSBD

2 Quelques chiffres clés 58 % des cancers Lèvres Bouche Pharynx En 2004 (sauf lymphomes) –Env 7500 cas : estimations 5 ème rang chez lhomme 15 ème rang chez la femme Sex ratio H/F = 3,2 –1875 décès 1,2 % des décès par cancers sex ratio H/F = 3,5 –Age moyen de 61 ans Un des pays les plus touchés en Europe De fortes disparités régionales, partie Nord-Nord Ouest de la France la plus touchée Les cancers de la cavité buccale correspondent aux localisations suivantes selon la classification internationale CIM02 : - Lèvres (C00) - Langue (C01-02) - Gencive (C03-C06) - Amygdale (C09).

3 Evolutions

4 –Des cancers en régression mais toujours aussi redoutables –Taux de survie relative à 5 ans de 40% environ en moyenne (mais 95% pour lèvres et 38% cavité orale) – Mais à différencier selon les stades - 85% à T1NoMo - <10% à T4 –70% T3-T4 au diagnostic – Pas dévolution depuis 30 ans => des cancers détectés trop tardivement Constat initial

5 –Principaux facteurs de risque : alcool, tabac (HPV pour loro- pharynx?) –Existence de lésions pré-cancéreuses et cancéreuses décelables par un examen clinique de la cavité buccale efficace rapide simple –Pas defficacité dun programme de dépistage de masse, mais actions ciblées auprès de populations à risque => des actions de santé publique nécessaires en prévention et en détection précoce Il est possible dagir….

6 –Plan de prévention bucco-dentaire du Ministère de la Santé novembre 2005 –Colloque UFSBD en 2005 « le chirurgien-dentiste et le cancer » –Étude INCa- UFSBD septembre 2006 « Seuls 22 % des chirurgiens-dentistes déclarent avoir suivi une formation en cancérologie » « Dans 6 cas sur 10, ils se déclarent pas suffisamment formés » « Et pourtant, ils sont 85 % à pratiquer un examen clinique de la cavité buccale » => Volonté de sensibiliser et de former les professionnels en priorité Une action initiée avec la profession dentaire

7 En 2009 : 147 formations sur les cancers buccaux 4323 chirurgiens – dentistes participants => Soit 7 % du total des formations continues faites par les chirurgiens – dentistes dans lannée contre 2% en 2008 Une action relayée par la profession dentaire

8 Elaboration et lancement du site de formation (www.e-cancer.fr) en 2009 à destination des chirurgiens-dentistes (2ème trimestre 2010 pour un module « médecins »)www.e-cancer.fr –Comité de pilotage (experts, sociétés savantes, organismes professionnels, institutions….) – Evaluation en cours Forte campagne de sensibilisation auprès des professionnels, en partenariat an niveau national et relayé au niveau local –à inscrire dans la durée Information du grand public, une fois que les professionnels sont sensibilisés => 2010 Soutien à des projets auprès de populations ciblées, notamment lexpérience ANPAA => Un programme aujourdhui reconnu par tous, inscrit dans le Plan Cancer (mesure 17.3) Des résultats concrets

9 Une action tripartite : INCa / ANPAA / UFSBD L ANPAA : Association Nationale de Pr é vention en Alcoologie et Addictologie –Des centres d accueil partout en France, pilot é s par des m é decins alcoologues et tabacologues. L UFSBD : Union Fran ç aise pour la Sant é Bucco- Dentaire –Organisation de la profession dentaire dont lobjet est de susciter, danimer et de coordonner les efforts entrepris en faveur de la santé bucco-dentaire en France. Elle appuie son action sur un important réseau de chirurgiens-dentistes organisé aux niveaux départemental et régional. Lexpérience ANPAA

10 Prioritaires : –D é pister de mani è re pr é coce de potentielles l é sions canc é reuses –Proposer un bilan bucco-dentaire et une orientation appropri é e à des personnes vuln é rabilis é es en rupture de soins Secondaires : –Faire passer des messages cl é s de pr é vention et d hygi è ne bucco- dentaire –Sensibiliser les personnels des centres ANPAA à la question de la sant é bucco-dentaire, dont la question des cancers buccaux et VADS Les objectifs

11 Une op é ration pr é vue sur 24 mois environ dans 12 centres ANPAA d Ile de France L objectif est de voir environ 2800 patients Un chirurgien - dentiste sp é cifiquement form é : cancers buccaux / pathologies sp é cifiques des fumeurs et personnes alcoolo-d é pendantes Une consultation de 15 minutes en moyenne avec un v é ritable dialogue sur les questions d hygi è ne et de sant é bucco-dentaire. Un questionnaire d examen rempli par le praticien: donn é es é pid é miologiques et comportementales + orientation du patient L op é ration est é valu é e par un organisme ext é rieur –La proc é dure –Les m é thodes –Les outils –Les r é sultats Le protocole daction

12 Formation des chirurgiens – dentistes intervenant dans les centres Rencontre et sensibilisation des m é decins coordinateurs des centres et des personnels encadrants Une op é ration qui a commenc é dans les centres ANPAA du 14 è me arrondissement et du Marais à Paris Bonne int é gration de l intervention de l UFSBD dans les centres ANPAA et dans la dynamique d accompagnement instaur é e par les é quipes D é marche bien accueillie par les patients volontaires Une perception tr è s positive de la part des chirurgiens – dentistes r é f é rents (accueil de l é quipe, relationnel avec les patients, utilit é de la d é marche) A ce jour, on remarque un é tat bucco-dentaire tr è s h é t é rog è ne Des questions sp é cifiques sur la prise en charge et l orientation des patients Premières étapes

13 Merci de votre attention…


Télécharger ppt "1 Mme Marianne PERREAU-SAUSSINE INCA et M. Patrick HESCOT UFSBD."

Présentations similaires


Annonces Google