La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prof. Ph. Corten ULB – Clinique du stress CHU Brugmann Octobre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prof. Ph. Corten ULB – Clinique du stress CHU Brugmann Octobre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Prof. Ph. Corten ULB – Clinique du stress CHU Brugmann Octobre 2011

2 Comprendre le stress Gérer le stress en dehors de laide de spécialistes

3 Question 1 Honnêtement est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail pourrait mettre en péril votre vie de couple ou familiale ? Oui=1 Non=0

4 Question 2 Honnêtement est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail vous permet de développer vos hobbies ? Oui = 0 Non = 1

5 Question 3 Honnêtement est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail vous permet davoir une vie sociale qui vous épanouit Oui = 0 Non = 1

6 Question 4 Etes-vous quelquun de méticuleux ou perfectionniste? ou dit-on de vous que vous êtes méticuleux ou perfectionniste? Oui = 1 Non =0

7 Question 5 Etes-vous quelquun dexigeant pour vous et pour les autres? ou dit-on de vous que vous êtes quelquun dexigeant pour vous et pour les autres? Oui = 1 Non =0

8 Résultat du quiz 0 à 5 Plus vous êtes proche de 5, plus vous êtes un candidat au Burn- Out

9 Comprendre le stress Mécanismes physiologiques de la réaction de stress De la réaction de stress à létat de stress Stress « positif » et stress « négatif » Signes dalarmes, effets sur la santé

10 Le stress, au sens strict est une réaction physiologique Archaïque Massive Autonome Du cerveau reptilien Qui sert à assurer à lanimal en danger sa survie. Bien souvent, on appelle stress des réactions des cerveaux supérieurs, comme langoisse ou lanticipation (succès du mot stress) Les 3 cerveaux (Mc Lean): Le cerveau reptilien: assurer les comportements de survie: boire, manger, copuler Le cerveau des mammifères inférieurs: Cerveau de laffectivité et de la mémoire: être triste, heureux, angoissé Le cerveau des mammifères supérieurs: Cortex associatif: associer de manière différente ce qui a été mis en mémoire => processus anticipatoire et créatif, imaginaire

11 orthosympathique Réaction du système nerveux autonome dit orthosympathique Rôle de l Orthosympathique: Préparer laction: attaquer ou fuir vasculariser les muscles, mydriase, fermer les sphincters, augmenter le rythme cardiaque, Augmenter la tension artérielle Augmenter le rythme respiratoire Alerte Ortho

12 Quand on est en danger Quand quelquun rentre dans notre périmètre de sécurité (+/- 1m à 1,5m) Exemple: courses le 24 décembre dans un grand magasin Quand on ne peut ni fuir, ni attaquer (ni se mettre à labri, ni aller de lavant). Exemple: file dattente à la caisse, délibérations Quand on ne sait pas anticiper quelle sera la meilleure solution (Principe dincertitude)

13 Que se passe-t-il lorsque lanimal a eu la vie sauve? Réaction du système nerveux autonome dit parasympathique Réaction du système nerveux autonome dit parasympathique Rôle du Parasympathique: Rôle du Parasympathique: – Préparer la détente et la récupération relâcher les muscles relâcher les muscles Relâcher les sphincters, Relâcher les sphincters, éliminer les toxines, éliminer les toxines, ralentir cœur et respiration, ralentir cœur et respiration, myosis, myosis, érection... érection... Alerte Ortho Détente Para

14 Mise en évidence par Selye en 1936: stress= stretch Cette réaction, nest absolument pas toxique et peut se répéter indéfiniment sans aucune conséquence sur lorganisme, pour autant quà toute phase dalarme succède assez rapidement une phase de détente. Alerte Détente

15 Comprendre le stress Mécanismes physiologiques de la réaction de stress De la réaction de stress à létat de stress Stress « positif » et stress « négatif » Signes dalarmes, effets sur la santé

16 McLean: le syndrome général dadaptation Ortho Adaptation Ortho+Para Break Down Phase 1: réaction orthosympathique Laction nest pas possible Phase 2: le parasympathique fonctionne en même temps que lorthosympathique Lorganisme sadapte peu à peu à la contrainte (diminution des perceptions désagréables) Phase 3: Effondrement grave: infarctus, hémorragie cérébrale, ulcère perforé, accidents, suicides

17 Comprendre le stress Mécanismes physiologiques de la réaction de stress De la réaction de stress à létat de stress Stress « positif » et stress « négatif » Signes dalarmes, effets sur la santé

18 Le stress comme lanxiété ou la déprime sont des réactions physiologiques Heureusement que nous sommes anxieux face à des situations à risques (imaginez-vous gambader sur une corniche qui longe un à pic?) Heureusement que nous sommes tristes quand ceux que nous aimons nous quittent Heureusement que nous avons une réaction de stress quand le fait de rester inerte risquerait de nous mettre en danger Cela ne veut pas dire quil serait bon pour nous de rechercher activement des situations qui nous rendent anxieux, déprimés ou stressés. Les questions importantes sont: Sagit-il dun stress UTILE ou INUTILE Et si je dois affronter un stress, ai-je des stratégies efficaces pour me détendre après?

19 Comprendre le stress Mécanismes physiologiques de la réaction de stress De la réaction de stress à létat de stress Stress « positif » et stress « négatif » Signes dalarmes, effets sur la santé

20 Irritabilité Réveil matinal précoce ou (au début) les réveils intercurrents sans trouble de lendormissement. Le corps qui parle…

21 Mortalité augmentée X 20 à 10 ans Fatigabilité excessive (Syndrome de la batterie de GSM) sur de nombreuses années Troubles majeurs de la concentration et de la mémoire immédiate Troubles de ladéquation émotionnelle ( soit trop, soit trop peu) Incapacité de travail de longue durée: moyenne 8,5 mois) 15% ne réintégreront jamais le circuit du travail

22 Comprendre le stress Gérer le stress en dehors de laide de spécialistes Identifier ce qui me stresse et quels sont mes besoins Diminuer les stress inutiles Comment décompresser Mettre des limites et savoir dire non Etre à lécoute de mes émotions et se faire plaisir

23 Abraham Maslow: pyramide des besoins

24 Besoins physiologiques: Dormir Manger Boire Ne pas avoir froid … Les besoins doivent être satisfaits Satis = assez Physiologie Ni trop peu, ni trop Si vous mourez de soif au désert, que vous importe davoir le prix Nobel Si vous avez mangé à satiété, vous naurez quune envie: faire une sieste.

25 Besoins de protection Ni trop peu, ni trop Trop peu: on sauve sa peau Trop: on na plus daudace Physiologie Sécurité

26 Physiologie Sécurité Stimulation Besoins de stimulations physiques et mentales Ni trop peu, ni trop Trop peu: privation sensorielle => le cerveau va créer ses propres stimulations (hallucinations…) Trop: tendance à déconnecter, à se replier dans sa bulle (Burn-out)

27 « Un homme seul est un homme mort » Dans toutes sociétés deux sentences maximales: Mise à mort Exil Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Besoin dappartenance Famille Bande de copains Equipe de travail …

28 Besoins damour et de sympathie Ni trop, ni trop peu Trop: on étouffe Trop peu: on se dessèche Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie

29 Besoins destime Etre reconnu et apprécié comme différent des autres Sestimer soi et être estimé par les autres => besoin de reconnaissance Intrinsèque : faire quelque chose quon réussit (et recevoir à faire des choses quon peut réussir) Extrinsèque : félicitations, médailles, rémunérations… Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime

30 Besoins dactualisation Actual = Maintenant Agir « What you can be, you must be » Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

31 Est-ce que jattends trop? Ou Est-ce que lon moffre est trop peu?

32 Comprendre le stress Gérer le stress en dehors de laide de spécialistes Identifier ce qui me stresse et quels sont mes besoins Diminuer les stress inutiles Comment décompresser? Mettre des limites et savoir dire non Etre à lécoute de mes émotion et se faire plaisir

33 Comment se rendre au travail? Suis-je vraiment obligé de rapporter du travail à la maison? Organisation des WE pour laisser un maximum de temps à soi Planifier, mieux utiliser son agenda Les relations avec mes collègues et mon patron

34 Comprendre le stress Gérer le stress en dehors de laide de spécialistes Identifier ce qui me stresse et quels sont mes besoins Diminuer les stress inutiles Comment décompresser? Mettre des limites et savoir dire non Etre à lécoute de mes émotions et se faire plaisir

35 Suis-je Tai-chi ou squash? La respiration abdominale. Alerte Break-down Ortho Ortho+Para Alerte Ortho Détente Para Stress

36 Comprendre le stress Gérer le stress en dehors de laide de spécialistes Identifier ce qui me stresse et quels sont mes besoins Diminuer les stress inutiles Comment décompresser? Mettre des limites et savoir dire non Etre à lécoute de mes émotions Se faire plaisir

37 Lois et besoins > Règles > Désirs Types de limitesTypes de limites

38 Ce qui est de lordre de limpossible ou de linterdit universel Valables pour tout le monde Valables en toutes circonstances Exceptions: aucune sauf lorsque deux lois se font concurrence Peuvent sexpliquer Lois physiques Ne pas se jeter par la fenêtre Ne pas mettre la main sur le feu Lois morales Islamistes: ne pas manger du porc Chrétiens: 10 commandements Publiques: meurtre, pédophilie, viol… Lois psychologiques Les besoins (ne se limitent pas aux besoins physiologiques – voir infra) Les lois: caractéristiques

39 Arbitraires Explications: Pas, sinon Fonctionner ensemble « Parce que cest comme ça » Pas valables pour tout le monde Pas valables dans toutes les circonstances => pouvoir être souples Peuvent être modifiées suivant certaines procédures Mais on ne change pas une règle en cours de partie (stabilité de la règle) Exemples Jouer au football Code de la route Règlement de travail Ramadan, Carême Heures de repas ou de coucher… Les règles: caractéristiques

40 Base: altérité (nous sommes tous différents) Justifications: aucune parce que jai envie Eminemment personnels Peuvent changer dun instant à lautre sans raison Les désirs méritent le respect Faire lamour, câlins Desserts, sucreries, douceurs Aimer certains jobs plutôt que dautres … Les désirs: caractéristiques

41 De quelle limite sagit- il? Est-ce un « je dois » ou seulement un « ce serait bien si » « Je dois »: uniquement les lois Ce serait bien si: les désirs Les règles: en fonction des circonstances

42 Comprendre le stress Gérer le stress en dehors de laide de spécialistes Identifier ce qui me stresse et quels sont mes besoins Diminuer les stress inutiles Comment décompresser? Mettre des limites et savoir dire non Etre à lécoute de ses émotions et se faire plaisir

43 1. Tourner le dos au mythe dAtlas : On nest pas obligé de porter seul le poids du monde ! 2. Ne pas rentrer dans le syndrome du pélican: On nest pas obligé de se saigner pour aider les autres ! 3. Partager ses émotions dès le début. => COMMUNIQUER

44 La vie est de qualité quand la vie fait sens

45

46


Télécharger ppt "Prof. Ph. Corten ULB – Clinique du stress CHU Brugmann Octobre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google