La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Létat du monde aujourdhui Lénoncé des droits civils, politiques et sociaux à lépreuve des réalités du 21 e siècle Gérard Fontenau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Létat du monde aujourdhui Lénoncé des droits civils, politiques et sociaux à lépreuve des réalités du 21 e siècle Gérard Fontenau."— Transcription de la présentation:

1 Létat du monde aujourdhui Lénoncé des droits civils, politiques et sociaux à lépreuve des réalités du 21 e siècle Gérard Fontenau

2 que savons-nous du respect des droits fondamentaux proclamés dans la Déclaration Universelle des Droits de lHomme (ONU – 1948) et dans les grands textes qui la précisent ?

3 Toute personne a droit à la liberté de réunion et dassociation. Toute personne a droit à la liberté de réunion et dassociation. Art. 20 de la Déclaration Universelle, explicité par les Conv. No. 87 et 98 de lOIT (libertés syndicales, droit à laction et à la négociation) La liberté dassociation, particulièrement les libertés syndicales sont souvent limitées, contrôlées, réprimées La liberté dassociation, particulièrement les libertés syndicales sont souvent limitées, contrôlées, réprimées Même ou existe, nest pas parfaite : faible implantation dans les PME, intrusion des tribunaux dans les conflits collectifs, difficultés croissantes de lexercice syndical dans les grandes entreprises. Même ou existe, nest pas parfaite : faible implantation dans les PME, intrusion des tribunaux dans les conflits collectifs, difficultés croissantes de lexercice syndical dans les grandes entreprises.

4 Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes du travail et à la protection contre le chômage. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes du travail et à la protection contre le chômage. Art. 23 de la Déclaration Universelle. « Lampleur de la pauvreté est une insulte à la dignité humaine…»(Rapport ONU-PNUD 1999) Chômage : millions de chômeurs; Sous-emploi généralisé; 80% des travailleurs du monde sans protection contre le chômage. Conditions de travail 250 millions denfants obligés de travailler;exploitations nombreuses: bas salaires, cadences fortes, hygiène et sécurité défaillantes, stress… Travailleurs avec emplois… mais pauvres. Des millions de femmes et dhommes contraints au travail forcé.

5 Toute personne a droit à la sécurité sociale. Toute personne a droit à la sécurité sociale. Art. 22 de la Déclaration universelle Dans le monde, 80% des personnes ne bénéficient daucune sécurité sociale. Dans les pays dEurope Centrale et Orientale, la « libéralisation » a conduit à une privatisation Partout, la sécu, et en particulier les régimes de pension et de chômage, sont attaqués.

6 Droit au développement Droit au développement « La pauvreté constitue un danger pour la prospérité de tous » Constitution de lOIT « Tous les êtres humains ont le droit de poursuivre leur progrès matériel et leur développement spirituel dans la liberté et la dignité, dans la sécurité économique et avec des chances égales ». Droit au Développement, ONU, 9 décembre humain sur 6 ont moins d1 dollar par jour pour « vivre » 1 humain sur 4 nont pas accès à leau potable 815 millions dhumains souffrent de la faim dans le monde ; personnes meurent de faim chaque jour ! aussi dans les pays industrialisés

7 Toute personne a le droit de quitter son pays et dy revenir. Devant la persécution toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de lasile en dautres pays. Toute personne a le droit de quitter son pays et dy revenir. Devant la persécution toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de lasile en dautres pays. Art. 13 de la Déclaration Universelle Chaque année, 1 à 2 millions font lobjet de trafics dêtres humains. Poussés par la misère, la pauvreté, les violences, les guerres locales, des millions dêtres humains recherchent une vie plus humaine. LEurope, face à cela, se durcit.

8 Droit à la paix Droit à la paix « Chaque Etat a le devoir sacré dassurer aux peuples une vie pacifique;Préserver le droit des peuples à la paix et promouvoir la réalisation de ce droit constituent une obligation fondamentale pour chaque Etat.» « Toute personne a droit à ce que règne sur le plan social et international un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la Déclaration puissent y trouver plein effet ». Art. 28 de la Déclaration Universelle Les conflits armés se sont multipliés. Linsécurité sociale et économique de la majorité des populations, la répartition tout à fait injuste des ressources, des richesses, des savoirs et des pouvoirs est un terreau pour les intolérances, le terrorisme, le racisme et un facteur de violences et daffrontements armés.

9 les droits et leur mise en œuvre ces droits ne sont globalement pas respectés, lévolution va plutôt dans le mauvais sens beaucoup des inégalités et des injustices sont pires et continuent dempirer

10 La mondialisation ce quelle est, ce quelle nest pas

11 4 caractéristiques … 4 caractéristiques … selon les medias elle est « naturelle », « inévitable », « incontournable »; elle simpose par elle-même; elle est globale, elle uniformise, elle supprime les différences; elle est récente elle est déterminée par des techniques est-ce que ça correspond à la réalité?

12 débat sérieux et utile impossible? chacun peut mettre ce qui lui plaît dans le mot « mondialisation » par exemple, des politiques libéraux y incluent les échanges culturels certains tentent de faire passer lidée que celui qui soppose à la mondialisation est forcément un allié des nationalistes dextrême-droite…

13 Comment discuter dune chose qui veut dire nimporte quoi et qui tombe du ciel dune façon «incontournable»? Comment discuter dune chose qui veut dire nimporte quoi (aussi bien une cuisine exotique quune délocalisation dentreprise) et qui tombe du ciel dune façon «incontournable»?

14 définition pratique de la mondialisation nous avons besoin dune définition pratique de la mondialisation, qui nous permette dagir plus et mieux pour défendre nos droits et ceux des travailleurs du monde entier

15 une définition en 4 points une définition en 4 points 1.mondialisation: processus par lequel le capitalisme financier tend à imposer ses intérêts à lensemble des sociétés de la planète, et à lensemble des secteurs de la société

16 2.étend à la planète entière un mode de production, une idéologie politique (le néolibéralisme) et une culture dominante (celle des USA et accessoirement de lEurope occidentale), mais en produisant des effets de polarisation et dinégalités croissantes une définition en 4 points une définition en 4 points

17 3.voulu et organisé par un consortium dacteurs financiers et industriels, politiques, et militaires 1.ces acteurs sont nombreux et disparates, mais sont reliés par des intérêts communs et de profonds réseaux dinfluence (lobbying). 2.ces acteurs posent des choix identifiables et suscitent la résistance dautres acteurs. une définition en 4 points une définition en 4 points

18 la mondialisation est une étape du développement du capitalisme cette étape a certaines caractéristiques nouvelles (télécommunications, pouvoir accru de la finance); elle a aussi des aspects de retour en arrière (dérégulation). une définition en 4 points une définition en 4 points

19 3 étapes 1840 – – –200? vers la régulation nationale du capitalisme Travailleuses et travailleurs face au capitalisme sauvage mondialisation du capitalisme financier et dérégulation

20 capitalisme sauvage Etape 1 : 1840 – 1920 Travailleuses et travailleurs face au capitalisme sauvage De deux révolutions naît une classe nouvelle, la bourgeoisie industrielle et marchande La construction dEtats-Nation au service de la bourgeoisie industrielle La lente apparition dune classe ouvrière organisée Vers la journée de 8 heures

21 Etape 2 ( ) régulation nationale vers la régulation nationale du capitalisme

22 1918 : deux projets de civilisation Tout détenteur de capital veut accumuler plus de capital toute entreprise veut sagrandir par labsorption ou lélimination de ses concurrents. Toute entreprise veut étendre son marché par-delà les frontières. chaque travailleur veut garantir sa sécurité dexistence chaque travailleur veut avoir son mot à dire dans lEtat aucun travailleur vive uniquement pour travailler … Cest le projet culturel du mouvement ouvrier régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

23 au landemain de la première guerre mondiale La situation va donner à ce mouvement ouvrier le rapport de forces quil na jamais eu jusque là: Aspirations démocratiques des peuples qui se sont fait massacrer au front Menace « bolchévique » suite à la révolution de 1917, et craintesde la « contagion » De ce fait, la reconnaissance du fait syndical et de la démocratie vont progresser dans la plupart des pays. régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

24 1944: Le Consensus de Philadelphie La crise capitaliste des années 1930 avait démontré que le capitalisme était incapable de se réguler lui-même et a eu des conséquences extrêmement importantes: régression sociale crise économique crise politique la guerre ( ) régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

25 intellectuels, responsables politiques et sociaux, syndicalistes, résistants armés, équipe réduite du secrétariat de lOIT analysent les causes et les consé- quences de la crise et proposent des alternatives régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme Cest leconsensusdePhiladelphie triomphe de lidée de régulation internationale économique et sociale.

26 consensus de Philadelphie donne naissance aux Nations Unies 2 documents: la Déclaration universelle des Droits humains (ONU ). la Déclaration de Philadelphie (OIT ) régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

27 On peut se résumer ainsi : le social est considéré comme le complément indispensable de léconomie le marché est perçu de manière négative, incapable de se réguler par contre lEtat démocratique doit avoir des capacités de planification et doit intervenir pour réguler le marché et arbitrer entre intérêts contradictoires. consensus de Philadelphie régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

28 Le cœur des sociétés est lopposition structurelle entre les patrons et les syndicats. La protection sociale doit être adossée au travail salarié Les relations collectives entre syndicats et associations patronales et leurs négociations constituent le gage dune société de progrès. LEtat est aussi le médiateur entre les intérêts opposés (comme en témoigne la structure tripartite de lOIT). consensus de Philadelphie régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

29 Le plein emploi est possible, grâce aux gestions macro-économiques de lEtat. Le social est un amortisseur de crises sociales et un facteur de croissance. Pour garantir la paix et contribuer à la reconstruction et relancer léconomie, la communauté européenne charbon/acier en donne les moyens dans un équilibre économique et social et préfigure la construction européenne. consensus de Philadelphie régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

30 Paix militaire, paix monétaire Linstauration de lONU, de sa charte et de son système de sécurité, correspond à une tentative très forte « dinterdiction de la guerre » Accords de Bretton Woods: les Etats créent un système international de régulation des monnaies et de prévention des crises monétaires, autour du Dollar US consensus de Philadelphie régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

31 lEtat social : lEtat social au plan national Les politiques keynésiennes inspirent alors toutes les politiques économiques et sociales des pays industrialisés régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

32 le gouvernement et lEtat doivent jouer un rôle actif dans léconomie, afin dassurer: La sécurité dexistence de tous Un partage relativement égal de la richesse produite Le plein emploi (ce qui signifie: avoir plus de postes de travail que de demandeurs demploi) La protection sociale Un accès pour tous à lenseignement et à la culture régulation nationale Etape 2 ( ) vers la régulation nationale du capitalisme

33 Les réformes sociales denvergure seront garanties par des pactes sociaux entre représentants du capital et des salariés, sous légide de lEtat. Des systèmes de concertation sociale préviennent ou gèrent les conflits sociaux. Les instruments sont la Sécu, les services publics (donc limpôt), et les systèmes de relations collectives de travail reconnaissant le rôle des syndicats. r é gulation nationale Etape 2 ( ) vers la r é gulation nationale du capitalisme

34 Sur le plan international: fin des colonies, syndicats divisés dans un monde divisé domination économique et industrielle des USA les indépendances nationales seront obtenues progressivement les peuples du Tiers Monde revendiquent les moyens de leur développement grâce à la négociation dun nouvel ordre mondial, qui echouent r é gulation nationale Etape 2 ( ) vers la r é gulation nationale du capitalisme

35 La guerre froide La guerre froide à partir de 1948 consacre un monde bi polaire accélère une course aux armements ainsi que la domestication des Etats alignés sur Washington ou Moscou y compris dans les structures syndicales internationales et nationales. r é gulation nationale Etape 2 ( ) vers la r é gulation nationale du capitalisme

36 les politiques de sécurité nationale, font apparaître des dictatures violentes afin de « lutter contre le communisme » et garantir le libre échange, la contestation des forces progressistes, syndicales ou politiques était reprimé les nationalisations sont supprimées les divisions syndicales sétendent dans les pays industrialisés r é gulation nationale Etape 2 ( ) vers la r é gulation nationale du capitalisme La guerre froide La guerre froide à partir de 1948

37 Le consensus de Philadelphie se lézarde de 1950 à 1980, le compromis fordiste et social-démocrate semble fonctionner: croissance du pouvoir dachat contre docilité et acceptation du système. r é gulation nationale Etape 2 ( ) vers la r é gulation nationale du capitalisme

38 depuis le milieu des années 60 le système capitaliste et ses expressions impérialistes est combattu sur trois dimensions Critique culturelle : mai 68 Critique féministe Critique anti-impérialiste r é gulation nationale Etape 2 ( ) vers la r é gulation nationale du capitalisme

39 Etape 3 (1970 – 2000?) mondialisation capitalisme financier dérégulation Du «choc dollar» au consensus de Washington: mondialisation du capitalisme financier et dérégulation Etape 3 (1970 – 2000?) mondialisation capitalisme financier dérégulation Du «choc dollar» au consensus de Washington: mondialisation du capitalisme financier et dérégulation

40 les milieux daffaires passent à loffensive Le dollar comme arme de guerre les Etats sont contournés dans leurs capacités législatives, sociales et fiscales les syndicats déstabilisés par leurs divisions internes limposition de la soft law à lOCDE et au BIT pour éviter le contrôle des multinationales par les Nations Unies augmente linjustice des termes de léchange ajustements structurels imposés par la FMI et la Banque Mondiale capitalisme financier et dérégulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et dérégulation

41 Le Consensus de Washington… total revirement du Consensus de Philadelphie Aux années 80/90se déroule un processus qui apparaît comme total revirement du Consensus de Philadelphie Les représentants des travailleurs seront principalement victimes de la montée du chômage de masse Les Etats tienent en compte des intérêts des marchés, plutôt que ceux des populations les milieux daffaires passent à loffensive capitalisme financier et dérégulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et dérégulation

42 1. Le marché est le meilleur mécanisme dallocation de richesses 2. Les Institutions privées sont plus efficientes et moins corrompues que les institutions publiques 3. Il faut privatiser entreprises et services publics principales caractéristiques du consensus de Washington capitalisme financier et dérégulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et dérégulation présupposés idéologiques

43 4. La société nest pas constituée de classes mais dindividus; Les politiques sociales publiques doivent aider les défavorisés à acquérir leur autonomie; La politique daide aux pauvres et aux victimes doit transiter principalement par les ONG; Les syndicats sont suspects de favoriser les rentes de situation principales caractéristiques du consensus de Washington capitalisme financier et dérégulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et dérégulation présupposés idéologiques

44 5. Les politiques de protection sociale sont considérées comme des obstacles à la croissance, au développement des marchés ainsi quà la compétitivité des entreprises 6. Les normes de lOIT, indicatives, sont affaiblies par les normes contraignantes commerciales ou financières principales caract é ristiques du consensus de Washington capitalisme financier et d é r é gulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et d é r é gulation présupposés idéologiques

45 COMPÉTITIVITÉ La COMPÉTITIVITÉ devient le moteur essentiel, garante les valeurs du capitalisme mondialisé : propriété privée, libre entreprise, libre échange. suscite la concurrence entre les individus favorise les ruptures de solidarité la responsabilité sociale des entreprises permet laffaiblissement du droit législatif et contractuel. lentreprise est dabord responsable des intérêts des actionnaires. principales caract é ristiques du consensus de Washington capitalisme financier et d é r é gulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et d é r é gulation présupposés idéologiques

46 réduire les déficits publics dans les secteurs de ladministration, des subventions aux entreprises détat et aux biens de consommation élargissement de la base fiscale sur les biens de consommation mais avec un taux marginal bas pour les entreprises privées libéralisation des services et des marchés financiers principales caract é ristiques du consensus de Washington capitalisme financier et d é r é gulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et d é r é gulation principes à respecter

47 un taux de change réel compatible avec les secteurs exportateurs baisser les tarifs douaniers et supprimer les barrières aux investissements étrangers privatiser et déréguler léconomie renforcer les droits de propriété principales caract é ristiques du consensus de Washington capitalisme financier et d é r é gulation Etape 3 (1970 – 2000?) capitalisme financier et d é r é gulation principes à respecter

48 Echec du Consensus de Washington. Naissance du mouvement altermondialiste. Et après ?

49 Sommes-nous au tournant dune nouvelle étape ? « Le consensus de Washington est mort ». Mais comme rien ne le remplace, son idéologie et ses recettes sont toujours en vigueur. Ses recettes nont entraîné le développement ni économique, ni social. Au contraire, inégalités insensées dans chaque pays et entre les pays. Echec du Consensus de Washington Et après ?

50 Sommes-nous au tournant dune nouvelle étape ? Le capitalisme mondialisé savère incapable de réguler son propre développement La contestation et les critiques croissantes de très nombreux groupes alter mondialistes et syndicaux, fragilisent les objectifs et les modèles économiques prônés par le Consensus de Washington. Echec du Consensus de Washington Et après ?

51 Des alternatives se construisent et des résistances samplifient et se renforcent, y compris dans des environnements hostiles. Echec du Consensus de Washington Et apr è s ?

52 le capitalisme mondialisé est enfermé dans un cercle vicieux que ses objectifs contradic- toires ont créé - la majorité des travailleurs du monde ne peuvent dépenser assez pour assurer leur bien-être, Et ceci se retourne contre la croissance. Cest une nécessité impérieuse des entreprises vendre de plus en plus. Le faible pouvoir dachat empêche dacheter et genere profondes frustrations, les entreprises veulent sétendre en vendant

53


Télécharger ppt "Létat du monde aujourdhui Lénoncé des droits civils, politiques et sociaux à lépreuve des réalités du 21 e siècle Gérard Fontenau."

Présentations similaires


Annonces Google