La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Conseil en Orientation Quels invariants en 41 ans de pratique, en CIO pour tous publics et en établissements ? Quelles évolutions ? Septembre 2011 Jean-Marie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Conseil en Orientation Quels invariants en 41 ans de pratique, en CIO pour tous publics et en établissements ? Quelles évolutions ? Septembre 2011 Jean-Marie."— Transcription de la présentation:

1 Le Conseil en Orientation Quels invariants en 41 ans de pratique, en CIO pour tous publics et en établissements ? Quelles évolutions ? Septembre 2011 Jean-Marie QUAIREL

2 Deux objectifs prioritaires à faire vivre - le « développement de la personne » - les valeurs du Service Public. Deux questions centrales : - le pouvoir - la liberté. Lorientation a toujours posé ces questions sous tous les gouvernements : Qui doit détenir le pouvoir dorienter ? Quel degré de liberté accorder au sujet qui soriente ? Aujourdhui, la tentation dirigiste, la recherche de ladéquation des formations à lemploi est maximale mais elle existait déjà en 70. Confrontation et questionnement

3 Quelques observations au fil du temps …. Dans les années 70, le système éducatif est dune violence extrême à légard de 2/3 des élèves …..jeune conseiller, je suis effaré par labsence découte et dattention à légard des exclus : mais, pas de problème, le marché du travail les absorbe très vite. Jutilise, les tests collectifs et individuels : je suis un « orienteur » ou « orientateur » qui a du mal à se faire accepter par les enseignants : ils supportent mal des résultats aux tests qui montrent pour certains élèves un potentiel invisible dans leurs résultats. Nous participons, trop souvent à mon goût, sans état dâme, à un incroyable tri social. Avec dautres jeunes CO et Directeurs, nous ne nous retrouvons pas dans cette approche et nous décidons dexplorer dautres chemins. La prise en compte de la parole, des émotions, des gestes, de tous les signifiants dune personne confrontée au réel sera une première étape qui nécessitera très vite dautres étayages théoriques: mais je ne renie pas cette période un peu « sauvage »!

4 « Vous vous rendez compte M. le principal, le conseiller dorientation reçoit individuellement les élèves et les familles et leur demande, comment se déroule leur scolarité….Il fait même des groupes de paroles ! ….mais où va- t-on ! …Cest certain que nous allons être critiqués ! » Jutilise de moins en moins les tests, mais jécoute de plus en plus les élèves et les parents et jobserve lincroyable intériorisation de la « dévalorisation de soi » et la sourde révolte de ceux qui ont le sentiment de ne pas être entendu et de subir un sort quils nont pas voulu. Intéressantes tentatives danalyses de pratiques en CIO Je découvre et je me forme à la « bioénergie » aux thérapies analytiques et corporelles, à lanalyse systémique. Le niveau de qualification de la population adulte de la France est un des plus bas des pays de lOCDE. Dans la petite ville du Gard où je travaille, 20% des élèves entrant en 6° atteignent le niveau IV ….stupéfaction des enseignants qui sont persuadés « quon donne le bac à tous les élèves ». En LP, avec les Ferronniers et les Ébénistes, janime des ateliers « gestes et paroles » : On y filme les gestes de lartisan en associant des lectures (« La psychanalyse du Feux » de Bachelard sera un moment fort). Dans les années 80

5 Cest le temps du Projet de lélève, de lélève au centre…. Les CO deviennent Psychologues ….On se sent un peu plus reconnu sur le coup : lEtat à travers les missions quil nous confie, semble avoir compris toute limportance de travailler la demande des sujets. Il est surtout poussé, par la dégradation du marché du travail, à maintenir le plus délèves possibles en formation initiale : nous y contribuons grandement. Il y a des tiraillements en CIO, entre COP de formation Psychologue et les autres, encore très nombreux : quelque chose se brise dans la profession …. Les temps danalyse de pratiques se font rares. Les années 90….

6 Durant ces années…. « Le COP ma invité à assister à un travail de groupe avec mes élèves de 6° en difficulté …..Cétait passionnant ! Jaurais jamais cru quils avaient tant de choses intelligentes à dire ….sur leurs passions, leurs ressources, leurs doutes ….leur façon de travailler ….on va faire ça régulièrement » Avec certains enseignants, la partie est presque gagnée : « Lélève est reconnu comme une personne » Dautres continuent à tenir des propos insultants à légard des élèves et des parents : Comment travailler lorientation dans ces conditions ?

7 Durant ces années…. Avec R.Solazzi, je me forme à lADVP et à lEDC ( éducation des choix) qui, en France devient lEAO : pas question de laisser croire que lorientation puisse échapper aux enseignants ou à des spécialistes ( les COP ?) Le sujet est écouté et entendu, mais sa liberté sarrête au moment des « Décisions dOrientation »: terrible limite de notre fonction de Psychologue … Pour moi, nous devons « donner envie » et aider à la réalisation de soi, pas devenir ceux qui renforcent les décisions des enseignants et font accepter le renoncement. Lexercice de la fonction de Psychologue, est-elle compatible avec le fonctionnement de linstitution scolaire ?

8 Des années douverture du CIO Le travail se développe en direction de nombreux partenaires ( parents, artisans, associations culturelles, éducateurs, juges, missions locales.….) Les adultes en reconversion sont de plus en plus nombreux à venir au CIO …..cest un travail passionnant, dune grande richesse, très complémentaire de celui avec les élèves. Il confirme les innombrables ratés dun fonctionnement inégalitaire de lécole, en même temps que les immenses capacités de résilience de lêtre humain.

9 Nous ne sommes plus représentés au ministère de léducation nationale, …. On commence à naviguer à vue ….nous ne sommes pas inspectés : chacun travaille dans ses établissements de manière très indépendante. Il ny a plus de partages dexpériences : nous sommes quelques-uns à penser que ce nest pas bon pour le métier et à réclamer des inspections «supervisions» et collectives. Personnellement, jai besoin dune approche plus structurante de mes pratiques : ce sera celle, déterminante, de « lauto-supervision à lentretien de conseil » de C. Lecomte. Cest le temps de lEAO : une occasion de vérifier sur le terrain, lurgence dun travail dactivation du développement de soi et laspiration du sujet à « prendre en main son présent et son avenir, en comprenant son passé » Je découvre le Yoga et LInde : un choc irréversible….. « Voir ce qui est » …. « Voir aussi au-delà des apparences » Le sentiment que nous sommes « plus pilotés »

10 Le déni des années 2000…… et une réponse par lancrage du CIO dans la Cité Alors que sur le terrain, les demandes sont de plus en plus pressantes et le travail de plus en plus passionnant …. LÉtat, à travers un « Sinistre » de léducation nationale nous signifie notre licenciement (2003) ….. La résistance lempêche, mais le travail de sape va continuer ….jusquà aujourdhui où les perspectives sont la fermeture des CIO et une conception « rabougrie » des missions des COP. Notre métier, avec dautres, est peu à peu dénié. Les crispations syndicales narrangent rien. Le PDMF devient laffaire des enseignants : nous devenons des « Conseillers techniques » …..

11 Le déni des années 2000…… et une réponse par lancrage du CIO dans la Cité Directeur, je continue une pratique de COP au CIO et en LP. Je représente léducation nationale au sein du CDD du Pays dArles où je porte un projet, pour linstant non abouti, de « maison des métiers » : un lieux pédagogique interactif pour les élèves, les enseignants, les parents et les professionnels : une véritable « AGORA » citoyenne Je favorise la création du CLEE, où lon constate que les chefs dentreprises sont très intéressés par le regard dun DCIO sur le travail et sur les jeunes autour de lidée dun « management humaniste ».

12 Cest labandon progressif par lÉtat de sa position de « père symbolique », garant pour tous les citoyens de larticle 1° de la déclaration des droits de lHomme ( les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit) qui explique la situation actuelle : un père a le devoir de faire respecter les lois qui permettent le vivre ensemble, de garantir une égalité de traitement à tous ses enfants et de faciliter à chacun laccès à lexercice dun « pouvoir sur sa vie », par un accompagnement bienveillant, structurant et engagé. Aujourdhui, lÉtat refuse cette posture symbolique et se revendique « chef dentreprise ». Tentative dinterprétation

13 Les conséquences que nous observons En matière de formation et dorientation, lEtat exerce un pouvoir partisan. Sous des apparences libérales trompeuses, tout est mis en place : - pour organiser la déqualification et lacculturation dune majorité au profit dune minorité. - pour accélérer lorientation précoce des jeunes vers les besoins du marché : Cest la logique de loffre qui remplace celle de la demande.

14 La fonction de Conseil, exercée par un conseiller dorientation psychologue, nest plus soutenue ni portée par lEtat. En démocratie, le citoyen délègue à lEtat : - le pouvoir dorganiser la vie sociale - la formation des jeunes de telle sorte que chacun puisse avoir le droit dapprendre à exercer un pouvoir sur sa vie cest lidéal républicain, tel que je lai toujours compris et tel quil a inspiré mon action de COP puis de DCIO.

15 Cette aspiration est un besoin éternel de lêtre humain Mais cette « liberté » sapprend et se transmet contrairement à ce que laisse entendre toute lidéologie néolibérale et son cortège dillusions ( publicité, droit à linformation immédiate etc…..) Lorientation est donc instrumentalisée, mais la pratique du conseil montre que lattente du sujet nest pas illusoire : ce nest pas parce que lEtat utilise des leurres, que nous devons considérer toutes références à la « liberté » du sujet comme dangereuses. Cest, de fait, jen suis convaincu lobjet central de notre pratique

16 Cest lobjectif majeur du « conseil en orientation » Depuis toujours et pour longtemps encore, nous devons dénoncer les tromperies autour de ces notions, Nous devons affirmer que nos pratiques peuvent contribuer à y accéder authentiquement par laccompagnement structurant des expériences de vie traduites en paroles, en gestes et en émotions …. Quand ces expériences sont écoutées et entendues elles confèrent au sujet, un réel pouvoir sur sa vie et un sentiment destime de soi et de liberté : exactement le contraire des objectifs de ceux qui détiennent aujourdhui le pouvoir … Mais cet enjeux est éternel, et tous les pouvoirs y ont été et y seront confrontés. Faire accéder le sujet à sa « liberté intérieure », à son « libre arbitre »…..

17 Le rapport du sujet au Temps et à lEspace, fonde, nous le savons,la qualité de son adaptation aux situation de la vie et donc son degré de « pouvoir » et de « liberté » Le conseil en orientation, peut, en sappuyant sur ces notions, développer une approche à visée émancipatrice, opposée, de tous temps aux volontés dirigistes et finalement totalitaires le libéralisme est un totalitarisme Pouvoir et liberté : quelle traduction dans la pratique du Conseil ?

18 De lutilisation du rapport au temps et à lespace pour dominer ou assujettir un sujet ou un groupe: De nombreux exemples historiques de ces stratégies : Le pouvoir : la maîtrise du temps ….le prélèvement de la dîme royale, la planification des massacres de 14/18, le travail à la chaîne, les attentats du 11 septembre….. les choix dorientation précipités, les élèves paniqués par la gestion dun temps imposé, le remboursement des dettes devenu une urgence …….

19 La maîtrise de lespace : les grottes des premiers hommes, les cages de louis XI… Lexploration des océans et de lespace, les camps de concentration…le Goulag, le mur de Berlin … Le plaisir de la découverte de lespace chez le jeunes enfants et son importance dans son développement mental … La panique de lélève « perdu » sur un terrain de sport…. Les inégalités de logement ….. La liberté …

20 Deux Dimensions Fondamentales De tous temps, les pouvoirs en place se sont établis et maintenus en contrôlant ces deux dimensions et celles-ci sont essentielles dans la construction dune personne. Un pouvoir « authentiquement démocratique » devrait assurer dès la petite enfance, lapprentissage de la maîtrise de ces deux composantes essentielles au développement dune citoyenneté consciente et responsable. Il devrait ensuite édicter des lois qui permettent lexercice de cette citoyenneté ( le pouvoir de décider de son orientation par exemple) dans une société organisée autour de la valorisation et du respect des personnes dans leur travail, quel quil soit.

21 Aujourdhui, limmédiateté est une autre forme daliénation Les pouvoirs en place lont bien compris. Ils mettent la « liberté individuelle » et « légalité des chances » en avant. Ils ne donnent pas aux citoyens les plus modestes, les moyens dy accéder. Ils suppriment toutes les structures et tous les professionnels susceptibles daider à leur acquisition. Ainsi les COP auront-ils encore leur place dans cet univers ?

22 Depuis le début des années 70 aujourdhui et demain Quelles pratiques du Conseil en Orientation se référant à un « travail de sens » proposé au sujet dans son rapport au temps et à lespace et, donc, génératrices de « pouvoir » et de « liberté » peuvent être mises en oeuvre? LEntretien : dans tous les cas, un moment et un espace indispensables à la construction dun sujet désirant acquérir un pouvoir sur sa vie Cest à travers « lécho intérieur qui fait sens » de son discours à propos de sa confrontation au réel et à son imaginaire, quil pourra trouver sa place avec les autres et assumer une liberté responsable.

23 Mais lEntretien nest pas exclusif dautres techniques Le D10 : géniale épreuve projective autour de la notion « despace figuratif » (Le Men) qui permet souvent la mise en place dun ou plusieurs entretiens structurants. LIle déserte : directement inspirée de lADVP et totalement porteuse de sens autour des notions dindividus, de groupe, de talents, de besoins collectifs, de solidarité..…. Les Explorateurs (création personnelle, fin des années 80): « Vous appartenez à un groupe dexplorateurs qui découvrent un pays habité : dites ce quil va leur arriver et ce que vous ferez dans ces moments là » Cela peut se faire par écrit ou oralement dans un entretien : ici les notions de temps et despace sont centrales et leur importance dans ladaptation des réponses du sujet, éclatante.

24 Mais lEntretien nest pas exclusif dautres techniques Le Photo langage dans ses deux versions : expression à partir de photos et élaboration dun « poster personnel » toujours accompagnés dun ou plusieurs entretiens. Ces techniques présentent lavantage dêtre « évolutives » et de sarticuler autour de notions ( le temps et lespace ) qui sont éducables par lexpérience du dialogue et de lentretien structurant limaginaire. Elles peuvent, en plus, faire sens, vis-à-vis dexpériences vécues, dans le réel, par les jeunes ( stages, visites dentreprises …) Enfin, le « questionnement des acteurs de la formation » propose une préparation au dialogue : de lÉlève, de ses parents et des enseignants. (création personnelle : disponible par simple demande à Il évite les dialogues de sourds et les décisions prises dans lurgence ( rapport au temps) et contribue à créer un « espace psychique » ouvert et disponible, une vacuité favorable aux échanges avec un autre différent de soi.

25 Une histoire sans fin….. Si nous sommes convaincus que : celui qui apprend est plus important que ce quil apprend celui qui travaille est plus important que son travail le malade est plus important que la maladie définitivement « lêtre est plus important que lavoir » …. notre métier peut disparaître ou se transformer un temps, dans une période sombre de lhistoire ….. Nous savons qu il aura toute sa place dans une société plus juste que nous aurons contribué à construire.


Télécharger ppt "Le Conseil en Orientation Quels invariants en 41 ans de pratique, en CIO pour tous publics et en établissements ? Quelles évolutions ? Septembre 2011 Jean-Marie."

Présentations similaires


Annonces Google