La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LE COMMERCE ETHIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LE COMMERCE ETHIQUE."— Transcription de la présentation:

1 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LE COMMERCE ETHIQUE

2 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 DE L ETHIQUE SUR L ETIQUETTE C est un collectif de 53 associations nationales, plus de 100 collectifs locaux §Pour lutter contre l exploitation des travailleuses (eurs) du Sud Dans les années 80, Peuples Solidaires crée « Réseau Solidarité » avec des associations de défense des travailleurs à Hong Kong l 1er mai 1993, 188 morts, 496 blessés dans l incendie de l usine Kader à Bangkok l qq. mois plus tard autre incendie en Chine : plus de 80 morts Ces incendies sont imputables aux conditions de travail §Des campagnes de sensibilisation des consommateurs du Nord sont décidées

3 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES MECANISMES D EXPLOITATION §Les délocalisations d industries du Nord vers l Asie dans les années 1970 l Emergence économique de pays comme la Corée du sud, Taiwan, Singapour, Hong Kong l Evolution vers d autres pays moins développés §Zones économiques spéciales l Généralement près des zones côtières l Pression du FMI et de la Banque Mondiale sur les pays d accueil

4 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES MECANISMES D EXPLOITATION §La transnationale est donneuse d ordre Elle a le pouvoir de décision et le retour des bénéfices Elle gère le « design » et les droits de propriété §La production et toute la logistique intermédiaire sont sous-traitées aux NPI (Nouveaux Pays Industrialisés) §Les NPI font fabriquer dans des ateliers de régions peu développées Chine du sud, Thaïlande, Philippines, Indonésie L ouvrière ne se plaint pas, n ose pas se syndiquer §Les « usines hirondelles » se déplacent au gré du marché

5 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LINDUSTRIE DU JOUET §La chaîne de production du jouet: l Les distributeurs (Wall-Mart et Carrefour 1 er et 2 ème mondiaux) l Les marques et détenteurs des licences (Disney, Warner) l Les transnationales du jouet (Mattel, Hasbro) l Les entreprises de production (Hong Kong, Taiwan, Corée du sud) l Les unités de production (Asie, Mexique, …)

6 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LINDUSTRIE DU JOUET §Marché mondial du jouet : 70 milliards $ en 2001 Les exportations chinoises lui rapportent 6,3 Md $, alors quelle représente 50% des exportations mondiales. CHIFFRES D AFFAIRE 2001 en Milliards de $ §MATTEL - USA (Barbie - Fisher Price) 4,8 §HASBRO - USA (Jeux de société - Playskool) 2,5 §BANDAI - Japon (Jeux vidéo - Personnages) 1,7 §LEGO - Danemark 1,4 §TOMY - Japon (Jeux de société - Véhicules à chevaucher) 0,7 §DISNEY - USA (n a pas d usine, vend son image) 25

7 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES CAMPAGNES DU COLLECTIF ESE §7 campagnes depuis 1995 : l : Libère tes fringues l : De l éthique dans l étiquette l 1998 (Mondial de football) : Jouez le jeu ; faites gagner les droits de l homme l 1999 : Pour un label social l 2000 : Pour l école : consommons éthique l 2001 : Achats publics = achats éthiques? l : Exploiter n est pas jouer

8 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES CAMPAGNES DU COLLECTIF ESE § BUT l Inciter les consommateurs à demander des comptes aux grandes surfaces et aux collectivités territoriales sur la qualité « sociale » des produits. §MOYENS l Animations publiques l Pétitions Le nombre de signataires augmente à chaque pétition ( en 2002) l Un carnet de notes des entreprises de la grande distribution est établi Un engagement à promouvoir une politique éthique dans leur chaîne d approvisionnement leur est demandé avec un contrôle en commun

9 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES CAMPAGNES DU COLLECTIF ESE § OBJECTIF GLOBAL l Faire admettre un « code éthique de fabrication » Collectif européen « CLEAN CLOTHES CAMPAIGN » 8 principes de base élaborés par l OIT Faire inclure le code dans les contrats commerciaux signés par les entreprises l Audits sur place Etat des lieux - contrôles internes –S assurer de l indépendance des sociétés d audit Actions correctives progressives l Avoir à moyen terme un label de « progrès social », et à long terme un « label social ».

10 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES CAMPAGNES DU COLLECTIF ESE § OBJECTIFS SPECIFIQUES l Inciter les consommateur à devenir des consom acteurs l Action au quotidien sur la grande distribution (y compris la vente par correspondance) Ces entreprises s abritent derrière la FCD (Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution) Norme SA 8000 (Social Accountability 8000) Création d une clause sociale dans les contrats. l Action sur les pouvoirs publics. l Intensifier l action commune avec la CCC et OXFAM OXFAM demande que l OIT jouisse d un statut d observateur à l OMC Le label social belge créé depuis 2002 par le gouvernement.

11 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES CAMPAGNES DU COLLECTIF ESE Dernières avancées §Plusieurs entreprises européennes ont adopté des dispositions du code CCC (H&M, MIGROS) §Projets pilotes de vérification de mise en œuvre du code. l CCC de: Pays Bas, Suisse, Suède §Création du « Fair Wear Foundation » avec CCC Pays Bas et des entreprises l Vocation à devenir un organisme indépendant de vérification §Projet Initiative Européenne de Vérification (IEV) l Soutien de plusieurs CCC l ESE n est pas pilote pour maintenir librement la pression sur les distributeurs

12 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 CAMPAGNE 2004 § Centrée sur les vêtements de sport à l occasion des JO l Dans le cadre d une campagne européenne §Forcing sur la grande distribution l Nous faire accepter comme acteurs incontournables dans leur démarche éthique l Leur faire admettre leurs responsabilités morale et directe dans l exploitation ouvrière en pays non développés Délais de fabrication trop courts Prix d achat trop bas l Les convaincre de soutenir les organisations de travailleurs sur place

13 Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LES 8 PRINCIPES DE L OIT §Interdiction du travail forcé §Interdiction de l exploitation des enfants §Respect de la liberté d organisation (création de syndicats) et du droit de négociation collective §Non discrimination §Rémunération au moins équivalente au salaire minimum vital ou au salaire légal quand il est supérieur §Respect des règles concernant la santé et la sécurité au travail §Respects des règles fixant la durée maximale du travail et la rémunération des heures supplémentaires


Télécharger ppt "Le commerce éthique février 2004ATTAC74 LE COMMERCE ETHIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google