La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancer et VIH D Costagliola UMR S 720 INSERM et Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 : Epidémiologie clinique et thérapeutique de linfection à VIH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancer et VIH D Costagliola UMR S 720 INSERM et Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 : Epidémiologie clinique et thérapeutique de linfection à VIH."— Transcription de la présentation:

1 Cancer et VIH D Costagliola UMR S 720 INSERM et Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 : Epidémiologie clinique et thérapeutique de linfection à VIH

2 Risque par rapport à la population générale à lére des cART HIV FHDH ANRS CO 4, Herida et al, JCO 2003; 21: SHCS, Clifford et al, JNCI : Sida SIDA et Registres du Cancer dans 11régions des USA, Engels et al, AIDS 2006; 20:

3 Cancers classants SIDA SIR HAART LMNHKaposiCol Clifford24.2 (15,0-37,1) 25,3 (10,8-50,1) 0,0 Engels22,6 (20,8-24,6) 3640 ( ) 5,3 (3,6-7,6)

4 Le Kaposi à lére des cART Etude sur 4 périodes (correspondant à des pratiques antirétrovirales différentes) portant sur nouveaux cas de maladie de Kaposi parmi patients suivis ( P-A) Diminution nette de lincidence (de 32 à 3/1000 P-A) en particulier chez les homosexuels ANRS CO 4 Grabar et al, JCO 2006

5 Le Kaposi à lére des cART Réduction similaire de lincidence avec IP et INNTI (HR=0,68 et HR=0,62 respectivement) Réduction plus importante pour les Kaposis viscéraux (> 50 % versus < 30 %) Augmentation du niveau de CD4 au moment du diagnostic (134 après 1999 vs 24/mm 3 en )

6 Incidence des lymphomes cérébraux primaires, des lymphomes non-hodgkinien et des maladies de Hodgkin ANRS CO 4

7 Evolution de lincidence des lymphomes non hodgkiniens systémiques entre et ANRS CO 4 Blood 2001;98(8):

8 Evolution de lincidence des lymphomes cérébraux primaires entre et

9 Invasive cervical cancer (ICC)-free survival During a median follow-up of 3.6 years ( ), that is 3579 patients- years, 4 women developed invasive cervical cancer. The incidence rate was 1.1 cases per 1000 person-years of observation (95% confidence interval: ). Crude incidence rate of ICC: 0.14 per 1000 person years, IARC Heard et al, 23rd International Papillomavirus Conference, 2006

10 Cancers non classant SIDA SIRHeridaCliffordEngels Total1,9 (1,7-2,1) 3,1 (2,4-4,1) 1,7 (1,6-1,9)

11 Cancers non classant SIDA SIRHeridaCliffordEngels Hodgkin31,7 (25,8-38,5) 36,2 (16,4-68,9) 13,6 (10,6-17,1) Poumon2,1 (1,7-2,6) 2,8 (0,9-6,5) 2,6 (2,1-3,1) Anus50,4 (9,5-149) 19,6 (14,2-26,4) Poumon 4,7 (3,2-6,5) et 2,5(1,6-3,5) après ajustement sur le fait de fumer Engels et al, JCO 2006, Baltimore Clinic cohort

12 Cancers non classant SIDA Foie 6,4 (0,6-23,7) vs 3,3 (2,0-5,1) Cutané non mélanome 3,8 (2,2-6,0)

13 Dramatic Increase in the Incidence of Anal Cancer Despite HAART in the French Hospital Database on HIV ( ) C. Piketty, H. Selinger-Leneman, S. Grabar, C. Duvivier, M. Bonmarchand, L. Abramowitz, D. Costagliola, M. Mary-Krause and the Clinical Epidemiology Group from the French Hospital Database ANRS CO 4Toronto, IAS 2006

14 Studied population * Essentially anal SIL not invasive cancer ** No or not enough information to validate the cases

15 Cases of anal cancer January March 1996n=10 April December 1998n=13 January 1999 – December 2003n=74 Female 9.3% (n=9) Median age [IQR] : 41.7 [ ] Men non MSM23.7% (n=23) Median age [IQR] : 44.1 [36.5 – 50.3] MSM67.0% (n=65) Median age [IQR] : 42.7 [35.9 – 48.5] AIDS prior anal cancer : 42.3% (n=41) Median nadir of CD4 prior to AC [IQR] : 80 [23 – 167] Median CD4 at diagnosis [IQR] : 265 [125 – 446] No HAART before anal cancer : 25.8% (n=25)

16 Incidence rate of anal cancer according to gender, group of transmission and calendar time

17 Overall incidence rate of anal cancer * adjusted on sex, transmission group, nadir of CD4, AIDS

18 Multivariable Cox model HR [95% CI]P value Gender/transmission group Female Non MSM MSM [ ] 6.28 [ ] < Nadir of CD4 (log 2 )0.94 [ ] AIDS * No Yes [ ] < cART treatment * No Yes [0.98 – 2.80] * time-dependent variable

19 Survival after anal cancer 3 year survival rate : 61.6% ± 5.9

20 Discussion This cohort study is the largest series of HIV-associated invasive anal cancer patients presented so far. There is a significant increase in the incidence of anal cancer since the introduction of cART into standard care for patients in France. Significant increase among MSM Trend toward an increasing incidence among non MSM and women Our data are in accordance with published studies regarding the impact of cART on the incidence of HPV anal infection, anal SIL and anal cancer

21 Conclusion Incidence of anal cancer among HIV-infected patients has significantly increased since Although some ascertainment bias cannot be excluded, the data indicate that cART is not associated with a decreased incidience of anal cancer and support the urgent need for evaluating anal cancer screening programs for HIV-infected individuals, whether untreated or under HAART.

22 Etude OncoVIH Evaluation prospective des cas de tumeurs malignes chez les patients infectés par le VIH Canceropôle Ile de France

23 Objectif principal Recenser les nouveaux cas de pathologies malignes survenant chez les patients infectés par le VIH sur une période de 12 mois

24 Objectifs secondaires Décrire les facteurs de risque, la typologie, les principales caractéristiques, les différents types de prise en charge thérapeutique mis en œuvre au moment du diagnostic de la pathologie maligne Déterminer lévolution de la pathologie maligne chez les patients infectés par le VIH (survie à 12 mois et comparaison aux données de référence). Aider à établir des recommandations de prise en charge des patients infectés par le VIH susceptibles de développer un cancer (prévention, dépistage, stratégie thérapeutique, surveillance) Comparer les données de cette base nationale aux autres données disponibles à léchelon international

25 Critères dinclusion Sujets adulte ou enfant Infection par le VIH documentée Patient ayant un nouveau cas de tumeur maligne prouvée histologiquement (en dehors des lymphomes cérébraux primitifs) y compris les cancers classant sida (LMNH, cancer du col utérin, maladie de kaposi) Pour le lymphome cérébral primitif, définition : masse cérébrale ne répondant pas au traitement anti-toxoplasmique, ni cliniquement, ni radiologiquement (après 15 jours dun traitement bien conduit) Cas de tumeurs malignes diagnostiquées en post-mortem Information du patient de létude épidémiologique

26 Situation au 29 septembre 209 centres ont accepté de participer 98 centres ont déclaré au moins un cas Effet de centralisation 391 cas déclarés à ce jour er trimestre ième trimestre 60 3 ième trimestre

27 Fréquence des différents cancers recensés au 1er trimestre

28 Causes de décès en France en 2005 des adultes infectés par le VIH Résultats préliminaires de lenquête Mortalité ANRS-EN19 en collaboration avec Mortavic

29 Cause de décès par cancer en décès, 703 documentés, 245 par cancer soit 35% des décès versus 29% en % Cancers classant Sida 11 % Cancers liés aux hépatites 45 % autres tumeurs

30 Fréquence des différents cancers dans Oncovih 2006 et dans Mortalité 2005

31 Survie à 2 ans après un diagnostic de cancer chez les patients VIH ( ) et comparaison à la population non VIH Biggar et al, JAIDS 2005 Kaposi58 % LMNH41 %1,9 (1,6-2,2) Col64 %1,8 (1,1-3,2) Poumon10 %2,5 (2,0-3.1) Anus76 %0,9 (0,4-2,3) Hodgkin55 %2,6 (1,7-4,1)

32 Conclusion - I Morbi-Mortalité importante lié au cancer chez les patients infectés par le VIH Fréquence augmentée par rapport à la population générale Gravité plus importante Nécessité de comprendre laugmentation dincidence des Hodgkin dune meilleure prise en charge des cancers classant Sida => essais dévaluer lintérêt du d é pistage du cancer du poumon chez les patients à risque et du d é pistage des l é sions anales

33 Conclusion - II Pour donner un cadre à la recherche physiopathologique et évaluer lévolution de la prise en charge au cours du temps Cohorte Lymphovir ANRS CO16 en cours de création C Besson Infection à HPV Cohorte VIH-GY ANRS CO? en cours de création I Heard Cohorte Valparaiso (Sidaction) C Piketty


Télécharger ppt "Cancer et VIH D Costagliola UMR S 720 INSERM et Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 : Epidémiologie clinique et thérapeutique de linfection à VIH."

Présentations similaires


Annonces Google