La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Suivi & Evaluation des progrès de la réponse au VIH/SIDA Atelier organisé par lIAS à ICASA 2008 Par Laetitia Lienart IAS Coordinatrice Evaluation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Suivi & Evaluation des progrès de la réponse au VIH/SIDA Atelier organisé par lIAS à ICASA 2008 Par Laetitia Lienart IAS Coordinatrice Evaluation."— Transcription de la présentation:

1 Suivi & Evaluation des progrès de la réponse au VIH/SIDA Atelier organisé par lIAS à ICASA 2008 Par Laetitia Lienart IAS Coordinatrice Evaluation

2 Quelques mots sur le Suivi & lEvaluation Pourquoi le S&E est-il important? Cest une partie essentielle de votre travail quotidien qui vous aide à identifier les développements indésirables et améliorer sans cesse votre travail. Quest-ce-que lévaluation? Cest lanalyse objective de linformation afin de répondre à des questions spécifiques et dévaluer la réussite dun projet en fonction dindicateurs préalablement déterminés. Les critères dévaluation potentiels pour des projets sont : Pertinence: Les objectifs du projet correspondent-ils aux besoins du groupe cible? Efficience: Les ressources sont-elles employées de manière adéquate? Efficacité: Les objectifs du projet ont-ils été atteints? Impact: Quels sont les effets positifs et négatifs, directs et indirects, intentionnels et non intentionnels induits par le projet? Durabilité: Les bénéfices du projet peuvent-ils perdurer?

3 Quelques mots sur le Suivi &lEvaluation (suite) Quest-ce-que le suivi? Contrairement à lévaluation, le suivi est une analyse continue de linformation, qui indique si le projet est exécuté, ou non, conformément au plan. Sur cette base, un projet peut-être adapté et les processus optimisés en fonction des besoins. Quest-ce qui est essentiel pour le processus de suivi&évaluation? Bien que ce ne soit pas la seule exigence, il est essentiel davoir un projet bien structuré guidé par un cadre logique.

4 Quest-ce-que le cadre logique? Il sagit dun tableau présentant une image claire et synthétique des objectifs globaux et spécifiques, des résultats et des activités dun projet, ses indicateurs objectivement vérifiables et sources de vérification ainsi que les risques susceptibles daffecter la mise en œuvre du projet. Pourquoi un cadre logique est-il utile ? essentiel pour le processus de suivi&évaluation mais aussi outil de référence durant le cycle du projet en vue dune Gestion axée sur les Résultats (GR), c.-à-d. une stratégie de gestion qui se concentre sur la performance et la réalisation des objectifs. outil de référence pour rendre compte et communiquer constamment entre partenaires. Introduction au cadre logique

5 La méthode du cadre logique aide à guider la planification dun voyage du point où nous sommes, ICI, au point où nous voulons aller, LA-BAS. 1 – Qui sommes nous? Qui a un intérêt et est un acteur important devant être impliqué? 2 – Où sommes-nous maintenant? Quels sont les problèmes et les besoins associés à ceux-ci? 3 – Où voulons-nous arriver? Quelles sont les options? Quels sont nos objectifs et les résultats attendus? 4 – Comment arriverons-nous là-bas? Quelle est la stratégie résultante? Quelles activités devons-nous entreprendre? 5 – Quels obstacles pourraient nous empêcher darriver là-bas? Quels sont les risques et comment pouvons-nous les gérer? Quelles hypothèses formulons-nous? 6 – Comment saurons-nous que nous sommes arrivés là-bas? Quels sont les indicateurs et les cibles? De quelles preuves avons-nous besoin? 7 – De quoi avons-nous besoin pour arriver là-bas? Quelles sont les ressources précises et le budget requis? ICI LA-BAS Introduction au cadre logique (suite)

6 Lobjectif principal est lobjectif de premier ordre, limpact à plus long terme, auquel le projet va contribuer. Ne formuler quun seul objectif principal. Des progrès contribuant à lobjectif principal doivent être mesurables au cours du projet. Lobjectif principal fournit une « vue densemble » du besoin ou du problème traité. Il exprime la justification de ce qui est planifié. Utiliser un verbe: ex. Accélérer la réponse au VIH/SIDA dans la région de Nbiya. ETAPE 1 – DEFINIR LOBJECTIF DE DEVELOPPEMENT OU LOBJECTIF PRINCIPAL

7 Lobjectif spécifique décrit les résultats spécifiques et immédiats du projet. Lobjectif spécifique doit être Simple, Mesurable, Réalisable, Pertinent & avoir une Echéance Nayez quun seul objectif spécifique. Si vous pensez en avoir plusieurs, alors vous devez avoir plusieurs cadres logiques; sinon vos objectifs (spécifiques) multiples sont en fait des indicateurs dun seul objectif spécifique ou des résultats attendus. ETAPE 2 – DEFINIR LOBJECTIF IMMEDIAT OU LOBJECTIF SPECIFIQUE

8 Lobjectif spécifique ne doit pas être entièrement réalisable, c.-à-d. quil nest pas totalement sous le contrôle du responsable du projet. Sil est atteint, il sagit alors dun résultat. Ex. Vous pouvez emmener un patient à lhôpital mais vous ne pouvez pas être sûr(e) quil/elle suivra les prescriptions du médecin. Le projet peut consister à « fournir » laccès à lhôpital mais il ne peut pas contrôler le comportement du patient. Le responsable du projet peut, au mieux, exercer une influence sur la réalisation de lobjectif spécifique en maximisant laccomplissement des résultats et en atténuant les risques. Utiliser un verbe: ex. Améliorer laccès au traitement du VIH/SIDA dans la région de Nbiya. ETAPE 2 – DEFINIR LOBJECTIF IMMEDIAT OU LOBJECTIF SPECIFIQUE (suite)

9 Les résultats décrivent ce que le projet livrera/produira afin datteindre lobjectif spécifique. Ils doivent être entièrement sous le contrôle du responsable de projet. Utiliser des noms+adjectifs Ex.: a) Infrastructures médicales réhabilitées/renforcées dans la région de Nbiya; b) Sensibilisation au VIH/SIDA des habitants de la région de Nbiya renforcée; c) Personnel médical de la région de Nbiya formé correctement sur le VIH/SIDA; d) Partenariats initiés entre le gouvernement de Nbiya et un(des) fournisseur(s) de médicaments; etc. En général, il y a de 2 à 8 résultats; le cadre logique devient trop complexe sil y en a plus. ETAPE 3 – DECRIRE LES RESULTATS OU PRODUITS

10 Les activités décrivent les actions qui seront entreprises pour réaliser chaque résultat/produit. Les activités sont généralement des actions (sous forme de noms). Ex: évaluation des besoins, recrutement dexperts/consultants, conception de documents/matériel didactique, développement de programme de formation, sélection de participants/formateurs/fournisseurs, organisation de réunions de coordination, distribution de posters/affiches de sensibilisation, mise en œuvre de travaux, achat déquipement et de fournitures, etc… ETAPE 4 – DEFINIR LES ACTIVITES

11 Lorsque les 4 lignes de la colonne 1 ont été remplies, la logique doit être testée: utilisez la méthode « SI/ALORS » pour vérifier les causes et les effets, en lisant le tableau du bas vers le haut: Si nous réalisons ces activités, alors ce résultat sera livré. Si nous livrons ces résultats, alors cet objectif spécifique sera atteint. Si cet objectif spécifique est atteint, alors il contribuera à lobjectif principal. ETAPE 5 – TESTER LE CADRE LOGIQUE DU BAS VERS LE HAUT

12 Considérant toutes les activités requises pour le résultat 1, posez-vous la question: « Si nous réalisons ces activités avec succès, alors quest-ce- qui peut nous empêcher de livrer le résultat 1? » Répétez cela pour tous les autres résultats, en prenant chaque résultat et les activités qui y sont associées. Considérant lensemble des résultats, posez-vous la question: « Si nous livrons tous ces résultats avec succès, alors quest-ce-qui peut nous empêcher datteindre cet objectif spécifique? » Maintenant posez-vous la question: « Si nous atteignons cet objectif spécifique avec succès, alors quest-ce-qui peut nous empêcher de contribuer à cet objectif principal? » IDENTIFIER LES RISQUES ETAPE 6 – ENTREPRENDRE UNE ANALYSE DES RISQUES

13 Quel est son impact probable? fort, moyen, faible. Quelle est sa probabilité? forte, moyenne, faible. A ce stade, vous pouvez décider dignorer les risques négligeables. Discutez et accordez-vous sur les possibles mesures datténuation, transférez les dans la colonne 1 (comme activités supplémentaires) de votre cadre logique. Exemple: Risque: diminution du personnel médical affecté dans la région de Nbiya. Mesure datténuation/nouvelle activité: plaidoyer/lobbying auprès des autorités et parties prenantes engagées dans la gestion du personnel médical. ETAPE 6 – ENTREPRENDRE LANALYSE DES RISQUES ANALYSER ET GERER CHAQUE RISQUE

14 Les hypothèses sont ce quil reste après que les mesures datténuation aient été mises en place (même si les mesures datténuation sont menées avec succès, il est peu probable que le risque soit complètement éliminé). Les hypothèses sont des facteurs extérieurs qui peuvent affecter la réussite du projet mais que le responsable de projet ne contrôle pas directement. Exemple: « Un engagement fort et un soutien continu des autorités de Nbiya en faveur de la lutte contre le VIH/SIDA ». Test de logique: une fois que les activités ont été exécutées, et si les hypothèses sont vérifiées, les résultats seront produits/livrés. Répétez cette même logique pour les niveaux supérieurs. ETAPE 7 – FORMULER LES HYPOTHESES

15 ETAPE 8 – IDENTIFIER LES INDICATEURS OBJECTIVEMENT VERIFIABLES (IOV) Lun des principaux points forts du cadre logique est quil oblige léquipe de planification à déterminer dès la conception du projet comment celui-ci sera suivi et évalué. Les indicateurs et leur moyen de vérification sont nécessaires pour montrer quelles sont les données que nous envisageons dutiliser pour mesurer les progrès et comment elles seront collectées. La plupart du temps, lors de la conception du projet, il ny a pas assez de données de base disponibles (situation au démarrage du projet) quon puisse utiliser comme référence pour mesurer les progrès effectués; dans ce cas, le cadre logique aide à identifier les lacunes et déterminer ce qui doit être fait.

16 Utiliser la maxime QQT – Quantité, Qualité, Temps. Etape 1: Déterminer lindicateur de base. Etape 2: Ajouter le facteur Quantité – un montant ou un pourcentage qui sera atteint. Etape 3: Ajouter le facteur Qualité – une mesure qualitative pour préciser lindicateur. Etape 4: Ajouter le facteur Temps– date à laquelle cela doit être accompli. Eviter lutilisation de phrases générales telles que Dès que possible. Il est important déquilibrer les indicateurs de fin de projet (CIBLE) avec les indicateurs intermédiaires (JALON). ETAPE 8 – FORMULER LES IOV

17 Etape 1: Augmentation de laccès au traitement HIV/SIDA Etape 2 (Quantité): Augmentation de [%], par rapport à la norme de référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA (dans la région de Nbiya) recevant des médicaments ou au moins [X] % des personnes infectées par le VIH/SIDA (dans la région de Nbiya) reçoivent des médicaments. Etape 3 (Qualité): Augmentation de [%], par rapport à la norme de référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA (dans la région de Nbiya) recevant des médicaments de manière durable. Etape 4 (Durée): Augmentation de [%], par rapport à la norme de référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA (dans la région de Nbiya) recevant des médicaments de manière durable en [année/mois] ou dici [durée]. ETAPE 8 – FORMULER UN IOV (exemple)

18 Les indicateurs sont un moyen par lequel le changement sera mesuré alors que jalons et cibles sont respectivement des objectifs à moyen terme et finaux. Vu quau stade préliminaire dun projet, il se peut quil ny ait pas linformation de référence nécessaire pour fixer les cibles, il y aura donc principalement des indicateurs. Des réunions ultérieures entre parties prenantes et des collectes dinformation conduiront à la conception de ces cibles. Exemple (pour un projet dune durée de 4 ans ): Augmentation de [%], p/r à la référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA recevant des médicaments de manière durable dici [X] années est un indicateur Augmentation de 10%, p/r à la référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA recevant des médicaments de manière durable dici 2 ans est un jalon Augmentation de 25%, p/r à la référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA recevant des médicaments de manière durable fin 2012 est une cible ETAPE 8 – EVOLUTION DUN INDICATEUR EN JALON/CIBLE

19 Le dernier élément de la réalisation dun cadre logique est de décider comment les indicateurs seront mesurés – quelles preuves utiliserons- nous. Il sagit dune étape cruciale dans la planification initiale qui est souvent négligée. Identifier les moyens de vérification dès la planification rendra bien plus facile le suivi et lévaluation du projet. Les moyens de vérification seront presque invariablement des documents (ou parfois des interviews, films, DVD, vidéo ou cassette audio). La vérification des indicateurs doit se faire simultanément à leur formulation; vous compléterez ainsi en même temps les colonnes 2 et 3 du cadre logique. ETAPE 9 – IDENTIFIER LES MOYENS DE VERIFICATION/PREUVES

20 Quelques sources typiques de vérification Compte rendu de réunions et liste de participation Opinion des parties prenantes & groupes cibles Questionnaires/sondages et rapports Journaux, radio, enregistrements TV, photographies, images satellites Statistiques nationales et internationales Progrès enregistrés lors de projets, révision et rapports intermédiaires/finaux de projets Rapport dévaluation externe, questionnaire dévaluation de formation, etc. ETAPE 9 – IDENTIFIER LES MOYENS DE VERIFICATION/PREUVES (suite)

21 ETAPE 10 – ET FINALEMENT, UNE 5 EME LIGNE? Pour simplifier, nous schématisons le cadre logique au moyen dun tableau 4x4, mais 4 cases sont souvent rajoutées en-dessous des 16 cases du cadre logique pour indiquer les coûts et les ressources nécessaires au financement des activités du projet, ainsi que les pré-conditions qui doivent être arrêtées. Intrants/RessourcesRésumé du Budget Personnel/mois Catégories & codes budgétaires Pré-conditions; Hypothèses formulées pour mener à bien les activités

22 EXEMPLE DE CADRE LOGIQUE COMPLET Toujours dater un cadre logique! Logique dinterventionIndicateurs / Jalons / CiblesVérificationHypothèses Objectif principal : Accélérer la réponse au VIH/SIDA dans la Nbiya La proportion dinfections du VIH/SIDA a diminué de [X]% en 2012 (I) Rapports, statistiques, enquêtes, etc. Objectif spécifique: Améliorer laccès au traitement du VIH/SIDA dans la Nbiya Augmentation de 25%, par rapport à la norme de référence, du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA (dans la Nbiya) recevant des médicaments de manière durable dici 2012 (C) Rapports, statistiques, enquêtes, liste de présence des patients, reçus de livraison des médicaments, etc. Engagement durable des autorités et des partenaires Résultats: R1. Infrastructures médicales réhabilitées/renforcées dans la Nbiya R2. Sensibilisation au VIH/SIDA des habitants de la Nbiya renforcée R3. Personnel médical de la Nbiya formé correctement sur le VIH/SIDA R4. Partenariats initiés entre le gouvernement de Nbiya et un(des) fournisseur(s) de médicaments 1. Au moins un hôpital fonctionne de manière indépendante dans la Nbiya dici 2 ans (J) 2. [Nombre] de campagnes de sensibilisation organisées dici 2010 (I) 3. Au moins 50 travailleurs médicaux de la Nbiya formés dici 2012/4 ans (C) 4.1 [Nombre] de partenariats initiés dici 2010/2 ans (I) 4.2 Au moins 2 contrats de partenariats signés dici 2012/4 ans (C) 1. Rapports des visites de contrôle régulier dans les hôpitaux 2. Affiches/brochures et autres matériels de sensibilisation 3. Rapports de formation & évaluation des compétences post- formation 4. MoU/accord/compte rendu de réunions Infrastructures médicales régulièrement entretenues. Pas de restriction sécuritaire qui puisse empêcher laccès à certaines populations. Activités: à développer avec la même méthode

23 LE CADRE LOGIQUE COMME OUTIL DE COMMUNICATION Le cadre logique peut aider à informer/rendre comptes aux partenaires, sponsors et autres parties prenantes de ce que nous faisons et pourquoi. Cela peut être réalisé en adoptant une présentation étape par étape: 1. Objectif principal: Lobjectif principal est de " 2. Objectif spécifique: Afin de contribuer à lobjectif principal, dans ce projet, nous " 3. Résultats: Nous atteindrons cet objectif spécifique en prenant la responsabilité directe de " 4. Activités: Laissez-moi décrire plus en détails notre stratégie. Nous pensons que si nous " 5. Hypothèse au niveau des activités: Et si " 6. Indicateurs de résultat: Nous atteindrons nos cibles de "

24 7. Objectif spécifique: En plus datteindre ces différentes cibles, plusieurs conditions doivent être remplies si nous voulons réaliser notre objectif (spécifique) de " 8. Hypothèse au niveau des résultats: Ces conditions/hypothèses, échappant à notre contrôle, incluent " 9. Hypothèse au niveau de lobjectif spécifique: Nous pensons que si nous pouvons atteindre notre objectif spécifique, nous contribuerons à notre objectif principal. Cependant, cette contribution dépend de facteurs extérieurs à ce projet. Ils incluent Toutes ces facteurs réunis seront suffisants pour réaliser cet objectif. La stratégie que nous proposons est une étape importante et rentable pour parvenir à cette fin." 10. Vérification: Nous proposons que notre performance soit suivie/mesurée et évaluée de la manière suivante " LE CADRE LOGIQUE COMME OUTIL DE COMMUNICATION (suite)

25 RAPPORT SOUS FORME DE CADRE LOGIQUE Complétez le tableau pour chaque niveau dintervention, à différentes périodes du cycle du projet. RAPPORT DE SUIVI DES PROGRÈS PAYS…………TITRE DU PROJET……………… PERIODE COUVERTE………… CODE…………… DATE …………….. PREPARE PAR……………… Structure du projet Indicateurs de réalisation Progrès/Etat davancement Commentaires & recommandations Estimation Insérer les activités et les intrants du cadre logique Insérer les indicateurs du cadre logique Fournir un rapport sur chaque activité et sur lutilisation des intrants Fournir un rapport sur chaque activité et ses intrants (ex. dans quelle mesure les hypothèses sont vérifiées) & formuler des recommandations si nécessaire 1. Probable quil soit totalement réalisé 2. Probable quil soit partiellement réalisé 3. Improbable quil soit réalisé x Trop tôt pour juger du niveau de réalisation

26 OÙ TROUVER DE PLUS AMPLES INFORMATIONS geval/methods/mth_cyc_en.htm 563_1_1_1_1_1,00.html ndEvaluation/default.asp

27 EXERCICE POUR PRATIQUER LE CADRE LOGIQUE Sujet: La région de Nbiya est gravement affectée par le VIH/SIDA, comptant enfants et femmes parmi les populations les plus infectées. Vous souhaitez répondre à un appel doffre lancé par un bailleur de fonds pour répondre aux problèmes de santé dans la région. Méthodologie: chaque groupe est supposé suivre les étapes présentées ci-dessus pour concevoir et présenter au final un cadre logique complet avec au moins 3 résultats et 3 activités par résultat. Utilisez la fiche dinformation pour connaître le contexte dintervention.

28 EVALUATION Votre opinion étant extrêmement importante pour évaluer le succès dICASA 2008, vous serez sollicités peu après la conférence pour remplir un questionnaire en ligne (disponible en anglais & français); toutes vos données resteront confidentielles. Pour participer à cette évaluation, nous vous remercions de bien vouloir compléter la fiche dinformation en cours de circulation.

29


Télécharger ppt "Suivi & Evaluation des progrès de la réponse au VIH/SIDA Atelier organisé par lIAS à ICASA 2008 Par Laetitia Lienart IAS Coordinatrice Evaluation."

Présentations similaires


Annonces Google