La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment les cellules lisent le génome : de l'ADN à la protéine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment les cellules lisent le génome : de l'ADN à la protéine."— Transcription de la présentation:

1 Comment les cellules lisent le génome : de l'ADN à la protéine

2 2 Introduction L'information héréditaire est codée dans la séquence des nucléotides de l'ADN la complexité de la biologie n'est pas infinie Alphabet à 4 lettres bactérie, drosophile, humain Problème : comment –500 gènes bactérie – gènes humain – grosse difficulté dans le décodage d'un génome

3 3 Fig 6-1 p300 Portion de chromosome 2 de la drosophile ( 3% du génome) Légende dia suivante

4 4 Fig 6-1 p300 Portion de chromosome 2 de la drosophile : légende

5 5 Information codée par l'ADN Majorité : séquence des acides aminés molécule forme + chimie Également : –Quand un gène va s'exprimer –Où : dans quels types de cellules

6 6 (Dés)Organisation de l'information Ni un dictionnaire ni un annuaire de téléphone Incroyablement désordonné : –des petits bouts d'ADN codant dispersés dans des gros blocs d'ADN apparemment sans signification –certaines parties du génome contiennent beaucoup de gènes et d'autres pas du tout –des protéines travaillant ensemble dans la cellule ont leur gène sur des chromosomes différents –des gènes adjacents codent pour des protéines qui n'ont pas de rapport entre elles

7 7 ARN comme intermédiaire ADN ARN = transcription ARN protéine = traduction

8 8 Fig 6-2 p 301 Flux de l'information génétique de l'ADN à la protéine via l'ARN

9 9 Dogme central de la biologie moléculaire " Toutes les cellules de la bactérie à l'homme expriment leur information génétique de cette façon "

10 10 Variations sur le dogme Maturation des transcrits ARN (épissage, …) Peut changer la signification (le message) de la molécule d'ARN L'ARN peut être le produit final

11 11 Comment les cellules lisent le génome : de l'ADN à la protéine I.De l'ADN à l'ARN II.De l'ARN à la protéine III.Le monde de l'ARN et les origines de la vie

12 12 Comment les cellules lisent le génome : de l'ADN à la protéine I.De l'ADN à l'ARN II.De l'ARN à la protéine III.Le monde de l'ARN et les origines de la vie

13 13 I - De l'ADN à l'ARN

14 14 Fig 6-3 p 302 Les gènes s'expriment plus ou moins : le gène A s'exprime beaucoup plus que le gène B

15 15 Transcription L'information est recopiée dans un langage proche de l'ADN Les nucléotides sont des ribonucléotides AUGC au lieu de ATGC dans l'ADN ADN toujours en double hélice ARN en simple brin grandes variétés de formes nombreuses fonctions (structure et catalytique)

16 16 Fig 6-4p303(1) Structure de l'ARN : –OH au lieu de H –Uracyl au lieu de thymine

17 17 Fig 6-4p303(2) Structure de l'ARN : même charpente de sucre- phosphate

18 18 Fig 6-5p303 Liaison de l'uracyl avec l'adénine : l'absence du méthyle ne change pas la liaison avec l'adénine

19 19 Fig 6-6 p 304 L'ARN peut former des structures spécifiques en se repliant (A): ARN ne formant que des liaisons conventionnelles (B) : ARN formant des liaisons conventionnelles et non conventionnelles

20 20 Transcription: analogies avec la réplication Ouverture des 2 brins Déroulement d'une petite portion de l'ADN Utilisation d'un des 2 brins comme matrice Appariement des bases Liaison covalente du nouveau nucléotide la séquence du transcrit est complémentaire du brin qui a servi de matrice

21 21 Fig 6-7 p 303 Transcription : brin unique d'ARN complémentaire d'un des deux brins d'ADN

22 22 Transcription: différences avec la réplication La molécule d'ARN ne reste pas liée au brin d'ADN L'hélice d'ADN se reforme juste après le passage Les molécules d'ARN sont beaucoup plus petites que celles d'ADN –ADN jusqu'à 250 millions de pb –ARN jusqu'à quelques milliers de nucléotides

23 23 ARN polymérase Forme la chaîne linéaire d'ARN Allonge dans le sens 5' 3'

24 24 Fig 6-8 p 305 ARN polymérase ATP, UTP, GTP, CTP

25 25 ARN polymérase Se déplace le long de l'ADN Déroule la molécule à son site actif Ajoute les nucléotides un par un sur le brin servant de matrice Gouvernail à l'arrière pour éviter aux deux brins de l'ADN de se ré-enrouler

26 26 ARN polymérase Les substrats sont ATP,CTP,UTP,GTP Comme l'ARN est libéré très vite, on peut recommencer une nouvelle molécule avant la fin de la synthèse de la précédente Vitesse 20 nucléotides par seconde (euk) Plusieurs milliers de transcrits en une heure à partir d'un seul gène

27 27 Fig 6-9 p 305 Transcription de deux gènes en microscopie électronique (gènes d'ARN ribosomaux)

28 28 Différences entre ADN polymérase et ARN polymérase ARN polymérase Ribonucléotides Pas besoin damorce Une erreur tous les 10 4 Erreurs aux conséquences de moyenne importance Système de réparation frustre ADN polymérase Désoxyribonucléotides Nécessité damorce Une erreur tous les 10 7 Erreurs aux conséquences de grande importance Système de réparation très complexe

29 29 Différences entre ADN polymérase et ARN polymérase ARN polymérase Ribonucléotides Pas besoin de primer Une erreur tous les 10 4 Erreurs aux conséquences de moyenne importance Système de réparation frustre ADN polymérase Désoxyribonucléotides Nécessité d'un primer Une erreur tous les 10 7 Erreurs aux conséquences de grande importance Système de réparation très complexe

30 30 Les différents types d'ARN ARN messager : séquence d'acides aminés de la protéine Chez S. cerevisiae plus de 750 gènes (plus de 10% du génome) codent pour de l'ARN comme produit final –snARN (small nuclear RNA) : épissage du pré-ARNm –ARNr : structure du ribosome –ARNt : intermédiaire entre acide aminé et le ribosome –snoARN (small nucleolar RNAs) : modification des ARNr –Autres ARN : télomères, inactivation de l'X, SRP, …

31 31 Principaux types d'ARN produits par la cellule

32 32 Unité de transcription Segment d'ADN transcrit Eucaryotes : un gène donc une molécule d'ARN ou une (...) protéine Bactérie : souvent transcription de plusieurs gènes adjacents plusieurs protéines

33 33 Quelques chiffres d'ARN ARN = quelques % du poids sec de la cellule Le plus important en masse est l'ARNr ARNm = 3-5 % de l'ARN total Il y a des dizaines de milliers d'ARNm différents Il n'y a que molécules de chaque ARNm

34 34 Biochimie de la transcription 2 problèmes – Où commencer ? – Où finir ? Différent chez pro et eucaryotes –1 - Procaryotes –2 – Eucaryotes

35 35 1 – Procaryotes

36 36 L'initiation de la transcription Principal point de la régulation de la synthèse des protéines Principal acteur : ARN polymérase

37 37 L'ARN polymérase Complexe multi protéique Facteur détachable qui "dit" à la pol. où commencer Adhère faiblement à l'ADN bactérien et glisse facilement le long de cet ADN… …sauf si… …elle rencontre un promoteur –Séquence spéciale d'ADN –Indiquant le point de départ pour la synthèse de l'ADN facteur

38 38 Cycle de transcription de l'ARN polymérase Fixation de l ARN Polymérase sur le promoteur Ouverture des 2 brins d ADN Élongation de la molécule d ARN (5 3 ) Signal de terminaison Stop Libération de lARN et de la polymérase

39 39 Étape 1 : Facteur Reconnaît le promoteur

40 40 PAUSE 14 JANV 2007

41 41 Étape 2 :

42 42 Étape 3 :

43 43 Étape 4 :

44 44 Étape 5 :

45 45 Étape 6 :

46 46 Étape 7 :

47 47 Fig 6-10 p 307(1 4) Cycle de transcription de l'ARN polymérase bactérienne 1.Formation de la polymérase avec le facteur localisation sur le promoteur 2.La polymérase déroule l'ADN 3.La transcription commence synthèse d'environ 10 nucléotides (initiation avortée) libération de modifications de conformation de polymérase

48 48 Fig 6-10 p 307(5 7) Cycle de transcription de l'ARN polymérase bactérienne 4.La polymérase prend le "mode élongation" et se déplace vers la droite du schéma 5.Élongation 6.Pol quitte l'ADN et libère l'ARN quand elle rencontre un signal de terminaison

49 49 Signaux de terminaison –Codés par l'ADN –Conduisent à la formation d'un ARN dont la structure déstabilise la fixation de la pol sur l'ARN

50 50 Science,8 juin 2001,cover COVER The enzyme RNA polymerase II in the act of transcribing a gene. X-ray crystal structure comprises the protein (gray, except for orange "clamp" and green "bridge" helix), DNA (blue template strand, green nontemplate strand), and RNA (red). The pink sphere is an active center Mg2+ ion. Double-stranded DNA enters from the right and unwinds before the active center. The unwound nontemplate DNA strand is obscured by motion or disorder [Adapted from Fig. 2C of Gnatt et al.]

51 51 Fig. 1. Nucleic acids in the transcribing complex and their interactions with pol II. (A) DNA ("tailed template") and RNA sequences. DNA template and nontemplate strands are in blue and green, respectively, and RNA is in red. This color scheme is used throughout. (B) Ordering of nucleic acids in the transcribing complex structure. Nucleotides in the solid box are well ordered. Nucleotides in the dashed box are partially ordered, whereas those outside the boxes are disordered. Three protein regions that abut the downstream DNA are indicated. (C) Protein contacts to the ordered nucleotides boxed in (B). Amino acid residues within 4 Å of the DNA are indicated, colored according to the scheme for domain or domainlike regions of Rpb1 or Rpb2 (3). Ribose sugars are shown as pentagons, phosphates as dots, and bases as single letters. Amino acid residues listed beside phosphates contact only this nucleotide. Amino acid residues listed beside riboses contact this nucleotide and its 3'-neighbor. Single- letter abbreviations for the amino acid residues are as follows: A, Ala; D, Asp; E, Glu; G, Gly; H, His; K, Lys; L, Leu; M, Met; N, Asn; Q, Gln; R, Arg; S, Ser; T, Thr; V, Val; and Y, Tyr. (D) Schematic representation of protein features participating in the detailed interactions shown in (C). Same notation as in (C), except that bases are shown as thick bars.3 Gnatt,AL2001p1876fig1Scienc e

52 52 Fig. 2. Crystal structure of the pol II transcribing complex. (A) Electron density for the nucleic acids. On the left, the final sigma-weighted 2mF obs DF calc electron density for the downstream DNA duplex (dashed box in Fig. 1B) is contoured at 0.8 (green). At this contour level, the surrounding solvent region shows only scattered noise peaks. A canonical 16-base pair B-DNA duplex was placed into the density. On the right, the final model of the DNA-RNA hybrid and flanking nucleotides (boxed in Fig. 1B) is superimposed on a simulated-annealing F obs F calc omit map, calculated from the protein model alone with CNS (45) (green, contoured at 2.6 ). The location of the active site metal A is indicated.Fig (B) Comparison of structures of free pol II (top) and the pol II transcribing complex (bottom). The clamp (yellow) closes on DNA and RNA, which are bound in the cleft above the active center. The remainder of the protein is in gray. (C) Structure of the pol II transcribing complex. Portions of Rpb2 that form one side of the cleft are omitted to reveal the nucleic acids. Bases of ordered nucleotides (boxed in Fig. 1B) are depicted as cylinders protruding from the backbone ribbons. The Rpb1 bridge helix traversing the cleft is highlighted in green. The active site metal A is shown as a pink sphere.Fig. 1 Gnatt,AL2001p1876fig2 Crystal structure of the pol II transcribing complex.

53 53 Fig. 3. Switches, clamp loops, and the hybrid- binding site. (A) Stereoview of the clamp core (1, yellow) and the DNA and RNA backbones. The view is as in Fig. 2C. The five switches are shown in pink and are numbered. Three loops, which extend from the clamp and may be involved in transactions at the upstream end of the transcription bubble, are in violet. Major portions of the protein are omitted for clarity. Fig. 2 Gnatt,AL2001p1876fig3 Switches, clamp loops, and the hybrid-binding site

54 54 Fig. 3. Switches, clamp loops, and the hybrid-binding site. (B) Stereoview of nucleic acids bound in the active center. Gnatt,AL2001p1876fig3 Switches, clamp loops, and the hybrid-binding site

55 55 Fig. 4. Maintenance of the transcription bubble. (A) Schematic representation of nucleic acids in the transcribing complex. Solid ribbons represent nucleic acid backbones from the crystal structure. Dashed lines indicate possible paths of nucleic acids not present in the structure. (B) Protein elements proposed to be involved in maintaining the transcription bubble. Protein elements from Rpb1 and Rpb2 are shown in silver and gold, respectively. Gnatt,AL2001p1876fig4 Maintenance of the transcription bubble

56 56 Fig. 5. DNA-RNA hybrid conformation. The view is similar to that in Fig. 2C. The conformation of the DNA-RNA hybrid is intermediary between canonical A- and B- DNA. DNA, blue; RNA, red.Fig. 2 Gnatt,AL2001p1876fig5 DNA-RNA hybrid conformation

57 57 Gnatt,AL2001p1876fig6 Proposed transcription cycle and translocation mechanism Fig. 6. Proposed transcription cycle and translocation mechanism. (A) Schematic representation of the nucleotide addition cycle. The nucleotide triphosphate (NTP) fills the open substrate site (top) and forms a phosphodiester bond at the active site ("Synthesis"). This results in the state of the transcribing complex seen in the crystal structure (middle). We speculate that "Translocation" of the nucleic acids with respect to the active site (marked by a pink dot for metal A) involves a change of the bridge helix from a straight (silver circle) to a bent conformation (violet circle, bottom). Relaxation of the bridge helix back to a straight conformation without movement of the nucleic acids would result in an open substrate site one nucleotide downstream and would complete the cycle. (B) Different conformations of the bridge helix in pol II and bacterial RNA polymerase structures. The view is the same as in Fig. 2C. The bacterial RNA polymerase structure (2) was superimposed on the pol II transcribing complex by fitting residues around the active site. The resulting fit of the bridge helices of pol II (silver) and the bacterial polymerase (violet) is shown. The bend in the bridge helix in the bacterial polymerase structure causes a clash of amino acid side chains (extending from the backbone shown here) with the hybrid base pair at position +1.Fig. 22

58 58 Fig 6-11

59

60 60

61 61 LES ARN POLYMÉRASES Facteurs de Transcription chez les eucaryotes IARN ribosomaux IIARN qui seront traduits + ARN qui forment les snRNP III ARN très petits et stables –ARN ribosomal 5 S –ARN de transfert –etc...

62 62

63 63

64 64

65 65

66 66 MATURATION DES ARN Chapeau 5

67 67

68 68 MATURATION DES ARN Chapeau 5 –Initiation de la synthèse protéique –Prévient la dégradation prématurée de l ARN Queue de poly - A (acide adénylique)

69 69

70 70 MATURATION DES ARN Chapeau 5Chapeau 5 –Initiation de la synthèse protéique –Prévient la dégradation prématurée de l ARN Queue de poly - A en 3 (acide adénylique) –Exportation des ARMm matures hors du noyau –Stabilisation de certains ARNm –Signal de reconnaissance pour le ribosome ÉpissageÉpissage

71 71

72 72

73 73

74 74

75 75

76 76

77 77

78 78

79 79

80 80

81 81

82 82

83 83


Télécharger ppt "Comment les cellules lisent le génome : de l'ADN à la protéine."

Présentations similaires


Annonces Google