La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Elaboration des critères et leur coordination Expériences nationales : France Réunion dinformation Dakar, 27 avril 2005 Jean-Jacques GUITOT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Elaboration des critères et leur coordination Expériences nationales : France Réunion dinformation Dakar, 27 avril 2005 Jean-Jacques GUITOT."— Transcription de la présentation:

1

2 Elaboration des critères et leur coordination Expériences nationales : France Réunion dinformation Dakar, 27 avril 2005 Jean-Jacques GUITOT

3 France Dakar

4 Rappels Rapport de la 1 ière session CRR-04 et les lettres circulaires de lUIT-R Les bandes de fréquences –VHF MHz et UHF MHz Existence de lanalogique –Compatibilité Analogique/Numérique Coordination avec les pays voisins, avec Accès équitable Propagation Transition analogique numérique Autres services de radiocommunications

5 Considérations initiales (1) Existence de lanalogique (SECAM) –Bande III –Bande IV et V –Très forte utilisation des fréquences Répétition de plus de 250 fois entre stations de forte puissance et stations de faible puissance 6 réseaux en analogique (99 % de la population pour 3 et 85 % pour les autres) Bande III Lintroduction du DVB-T Planification pour réception sur antenne fixe sur le toit (portabilité lorsque cest possible) Configuration MFN avec réémetteurs SFN, (quelques SFN ) Réutilisation des points hauts des sites principaux (identiques ou proches) –Utilisation des canaux « tabous » (adjacents) –Initialisation des antennes –Conservation du rapport de puissance Analogique/numérique Réaménagement des réémetteurs analogiques

6 Considérations initiales(2) coordination avec 10 administrations voisines avec –des configurations de réseaux différentes –des modes de réception différents –Des transitions et des durées de transition différentes Et avec, Prise en compte de la protection de la réception des stations de radio astronomie Prise en compte de la protection du service de radionavigation aéronautique au R-U (notamment dans les Îles anglo- normandes) Prise en compte dautres services, notamment mobile ( MHz)

7 Planification et autorisations

8 Lancement du DVB-T 110 sites Plusieurs phases de déploiement Premier objectif : 85% population

9 Existence de lanalogique En France Utilisation des canaux « tabou » Réduction de puissance : (-10 à -13 dB) Décalage de la fréquence centrale DVB-T Mais aussi dans les pays voisins

10 Tour Eiffel C 21: DVB-T C22 : Secam

11 Stations en analogique en Europe bandes UHF et VHF Stations en analogique UHF Stations en analogique VHF

12 Exemple en France : 49 réaméagements / 32 émetteurs

13 Dautres options de démarrage du DVB-T Utiliser des canaux non adjacents lorsque cest possible –Certainement possible en Afrique Arrêter lanalogique pour mettre le numérique –Convertir lassignation analogique en numérique –Augmenter la puissance limitée par un analogique adjacent Déplacer les fréquences des réémetteurs analogique pour introduire le DVB-T sur les sites importants –Exemple en France Combinaison de lensemble

14 Les options de la transition analogique vers numérique Arrêt rapide de lanalogique et passage au nouveau plan Conversion des assignations analogique en numérique (pas de transition) Exploitation en parallèle de lanalogique et du numérique et mise en place du plan définitif en arrêtant lanalogique –Date darrêt? –Compatibilité durant la transition

15 Les coordinations entre administrations Plusieurs groupes de discussions bi et multilatérales –France/Royaume – Uni –France / Pays-Bas –France / Belgique –France/Luxembourg –France / Allemagne –France/Suisse/Allemagne –France/Italie/Suisse –France / Espagne –France/Allemagne/Luxembourg/Suisse/Belgique/ Royaume- Uni/Pays-Bas/Suisse –Existent dautres groupes multilatéraux en Europe

16 Les administrations concernées Allemagne Suisse R.-U. Espagne Italie Pays-Bas Belgique Luxembourg Irlande et Danemark Dans certaines limites de distance 10 administrations Impliquées avec la France France Monaco Andorre

17 Principes de coordination adoptés –Assignations entre France et Royaume-Uni France et Espagne –Allotissements avec méthode des canaux potentiels Dans le groupe multilatéral (8 nations) –Autre France et Italie

18 Méthode des canaux potentiels

19 Exemple

20 Nombre de multiplex Accès équitable aux frontières –Même nombre de fréquences de part et dautres des frontières, mais avec des paramètres comparables Modulation, configuration de réseaux, puissance, etc Maximiser le nombre de multiplexes en fonction des types de réception Dans la zone autour de la France, minimum 6, jusqu8 (mais pour une couverture nationale incomplète) et plus de 8 en tenant compte de couvertures localisées (régions, zones dagglomérations urbaines). Mais travaux encore en cours.

21 Exemple de suivi de travaux (format fichier)

22 Exemple de suivi de travaux de coordination (sous-fichier France)

23 Exercice de planification utilisant un algorithme (1) (exercice CSA-SWR) Recherche doptimisation des fréquences alloties en Bande III Scénario 1- En France : Maintien de la canalisation de 8 MHz, avec conversion des fréquences existantes analogiques en numérique sur les stations principales. Dans les pays voisins: Prise en compte en l'état du plan DVB-T et T-DAB proposé par nos voisins (et pré-coordonné entre eux), basé sur une canalisation de 7 MHz. Scénario 2- En France : Maintien de la canalisation de 8 MHz en France, avec optimisation du choix des fréquences sans contrainte de conversion des fréquences existantes. Dans les pays voisins : idem que 1. Scénario 3- En France : Changement de la canalisation à 7 MHz avec optimisation du choix des fréquences. Dans les pays voisins : idem que 1. Scénario 4- En France : Maintien de la canalisation de 8 MHz, avec optimisation du choix des fréquences sans contrainte de conversion des fréquences existantes. Dans les pays voisins : Optimisation du choix des fréquences sans contrainte de conversion des fréquences existantes. Scénario 5- En France : Changement de la canalisation à 7 MHz, avec optimisation du choix des fréquences. Dans les pays voisins : Optimisation du choix des fréquences sans contrainte de conversion des fréquences existantes.

24 Résultats (2) La mesure de la qualité du résultat dans chaque scénario a été faite avec deux grandeurs associées à chaque plan obtenu par l'algorithme d'optimisation : 1. Le nombre de violations des distances minimales de réutilisation des fréquences (pour les différentes combinaisons DVB- T/DVB-T, DVB-T/T-DAB et T-DAB/T-DAB). 2. Le nombre de violations "sévères" de ces distances minimales de réutilisation des fréquences, correspondant à une réduction de plus de 50 % de ces distances. Note : ces résultats ne sont pas définitifs car il faut prendre en compte le service mobile au R.-U. mais ils montrent toutefois lintérêt dun passage de 8 à 7 MHz Allotissements

25 Les configurations de référence de planification (1) (Rapport ECC 049

26 Les configurations de référence de planification (2) (Rapport ECC 049

27 Caractérisation des CPR * En terme de nombre de canaux nécessaires pour planifier un multiplex/service.

28 Réseaux de référence Exemple en pratique

29 Exemple de comparaisons Le graphe montre le calcul du champ interférent cumulé issu des émetteurs du réseau de référence et celui issu de lémetteur projeté.

30 Exemple dune couche nationale dallotissement (document de travail)

31 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Elaboration des critères et leur coordination Expériences nationales : France Réunion dinformation Dakar, 27 avril 2005 Jean-Jacques GUITOT."

Présentations similaires


Annonces Google