La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Infections nosocomiales Acticall Mardi 7 février 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Infections nosocomiales Acticall Mardi 7 février 2006."— Transcription de la présentation:

1 Infections nosocomiales Acticall Mardi 7 février 2006

2 Définitions Infections nosocomiales : - infections contractées au cours dun séjour dans un établissement de soins - apparaissant au moins à 48 heures de ladmission Infections nosocomiales : - infections contractées au cours dun séjour dans un établissement de soins - apparaissant au moins à 48 heures de ladmission Quelles infections ? Les plus fréquentes : lappareil urinaire, les voies respiratoires, le site opératoire (intervention chirurgicale) et le système sanguin Quelles infections ? Les plus fréquentes : lappareil urinaire, les voies respiratoires, le site opératoire (intervention chirurgicale) et le système sanguin Quels germes ? Escherichia coli, Staphylococcus aureus (staphylocoques dorés) et Pseudomonas aeruginosa. Quels germes ? Escherichia coli, Staphylococcus aureus (staphylocoques dorés) et Pseudomonas aeruginosa. Que sont les BMR ? Bactéries Multi Résistantes pour lesquelles lantibiothérapie est difficile (souches résistantes) Que sont les BMR ? Bactéries Multi Résistantes pour lesquelles lantibiothérapie est difficile (souches résistantes)

3 Notions de base Infection bactérienne Infection bactérienne Notion de résistance Notion de résistance Existence dépidémies bactériennes dans lhôpital Existence dépidémies bactériennes dans lhôpital Traitement par antibiothérapie Antibiogramme Antibiotique sensible Traitement par antibiothérapie Antibiogramme Antibiotique sensible Facteurs favorisants Facteurs favorisants –la fragilité du patient, liée à sa maladie ou à son âge ; –la lourdeur et la complexité des soins dont il a besoin ; –le respect par les professionnels de santé qui le prennent en charge des règles de bonne pratique en hygiène –lattention spécifiquement portée à la prévention des infections nosocomiales –le mauvaise usage de lantibiothérapie

4 Épidémiologie Deux enquêtes nationales épidémiologiques sur la fréquence de ces infections ont été réalisées en 1996 et en Deux enquêtes nationales épidémiologiques sur la fréquence de ces infections ont été réalisées en 1996 et en % des patients à lhôpital 7 % des patients à lhôpital Autres pays européens, entre 6 et 9 % Autres pays européens, entre 6 et 9 % Les taux diminuent ces dernières années Les taux diminuent ces dernières années + de décès chaque année en France + de décès chaque année en France Elles ne sont pas toutes graves Elles ne sont pas toutes graves

5 Prévention La politique de prévention des infections nosocomiales repose sur un programme national quinquennal qui définit des actions prioritaires et des objectifs à atteindre La politique de prévention des infections nosocomiales repose sur un programme national quinquennal qui définit des actions prioritaires et des objectifs à atteindre Un groupe de pilotage assure le suivi du bon déroulement de ce plan et en mesure lefficacité : Un groupe de pilotage assure le suivi du bon déroulement de ce plan et en mesure lefficacité : –spécialistes du risque infectieux –représentants des fédérations détablissements de santé –représentant des usagers appartenant à lassociation le LIEN Le MSSF dispose dune cellule infections nosocomiales chargée de faire la liaison entre les différentes structures concernées par ce sujet et dassurer la continuité des actions menées en France le ministère sappuie sur le comité dexperts appelé Comité technique national des infections nosocomiales et des infections liées aux soins (CTINILS) Le MSSF dispose dune cellule infections nosocomiales chargée de faire la liaison entre les différentes structures concernées par ce sujet et dassurer la continuité des actions menées en France le ministère sappuie sur le comité dexperts appelé Comité technique national des infections nosocomiales et des infections liées aux soins (CTINILS)

6 Prévention : établissement Chaque établissement de santé doit posséder une commission en charge en particulier de définir un programme annuel dactions et qui sappelle le plus souvent CLIN pour Comité de lutte contre les infections nosocomiales. Chaque établissement de santé doit posséder une commission en charge en particulier de définir un programme annuel dactions et qui sappelle le plus souvent CLIN pour Comité de lutte contre les infections nosocomiales. En complément existe une équipe opérationnelle en hygiène composée de professionnels de la prévention qui mettent en oeuvre les actions de surveillance, dévaluation et de formation au sein des services de soins. En complément existe une équipe opérationnelle en hygiène composée de professionnels de la prévention qui mettent en oeuvre les actions de surveillance, dévaluation et de formation au sein des services de soins. Les professionnels font lobjet de formation aux techniques dhygiène et il existe au sein des services des soignants plus particulièrement sensibilisés, appelés « correspondant en hygiène » en charge de tenir leurs collègues informés des nouveaux protocoles de prévention. Les professionnels font lobjet de formation aux techniques dhygiène et il existe au sein des services des soignants plus particulièrement sensibilisés, appelés « correspondant en hygiène » en charge de tenir leurs collègues informés des nouveaux protocoles de prévention.

7 Prévention : contrôles Les inspections comportent les visites de conformité avant la mise en œuvre dinstallations sanitaires qui sont réalisées en liaison avec les médecins conseils des organismes dassurance maladie. Les inspections comportent les visites de conformité avant la mise en œuvre dinstallations sanitaires qui sont réalisées en liaison avec les médecins conseils des organismes dassurance maladie. Des inspections sont programmées dans le cadre de plans nationaux et régionaux, souvent thématiques. Des inspections sont programmées dans le cadre de plans nationaux et régionaux, souvent thématiques. Des inspections en urgence sont réalisées sur la base dun risque avéré ou dune forte présomption apportée par des plaintes notamment. Des inspections en urgence sont réalisées sur la base dun risque avéré ou dune forte présomption apportée par des plaintes notamment.

8 Bilan standardisé des activités de lutte contre les infections nosocomiales Cest un document qui décrit en détail la manière dont la lutte contre les infections nosocomiales est organisée dans chaque établissement de santé public et privé. Cest un document qui décrit en détail la manière dont la lutte contre les infections nosocomiales est organisée dans chaque établissement de santé public et privé. Bilan annuel Bilan annuel Les professionnels de santé en charge de la lutte contre les infections nosocomiales sous la responsabilité du directeur de létablissement de santé effectuent une saisie informatique des données de ce bilan, qui sont ensuite transmises aux DDASS et aux DRASS puis regroupées au Ministère de la santé. Ils sont analysés au niveau de la DRASS et du ministère. Les professionnels de santé en charge de la lutte contre les infections nosocomiales sous la responsabilité du directeur de létablissement de santé effectuent une saisie informatique des données de ce bilan, qui sont ensuite transmises aux DDASS et aux DRASS puis regroupées au Ministère de la santé. Ils sont analysés au niveau de la DRASS et du ministère. Le bilan est réglementairement obligatoire Le bilan est réglementairement obligatoire Le bilan est public est consultable par tous ; mais complexe +++ Le bilan est public est consultable par tous ; mais complexe +++

9 Lun des objectifs du plan de lutte contre les infections nosocomiales est de "mieux informer les patients et communiquer sur le risque infectieux lié aux soins". Pour ce faire, le ministre de la santé a décidé de mettre à la disposition des usagers un tableau de bord des infections nosocomiales pour les établissements de santé. Jugeant des moyens engagés dans la prévention, de son organisation, ainsi que des résultats, ce nouvel outil permettrait de mesurer limpact des mesures entreprises, détablir des comparaisons entre les établissements et dinformer de manière transparente les usagers. Lobjectif est quen 2008 tous les établissements de santé disposent dun tel outil. Pour ce faire, le ministre de la santé a décidé de mettre à la disposition des usagers un tableau de bord des infections nosocomiales pour les établissements de santé. Jugeant des moyens engagés dans la prévention, de son organisation, ainsi que des résultats, ce nouvel outil permettrait de mesurer limpact des mesures entreprises, détablir des comparaisons entre les établissements et dinformer de manière transparente les usagers. Lobjectif est quen 2008 tous les établissements de santé disposent dun tel outil.

10 Tableau de bord des infections nosocomiales Il sagit de la généralisation progressive de 5 indicateurs de performance donnant lieu à un système de classement des établissements dans le domaine de la prévention du risque infectieux (résultats sont accessibles à tous via la site Internet du Ministère). Il sagit de la généralisation progressive de 5 indicateurs de performance donnant lieu à un système de classement des établissements dans le domaine de la prévention du risque infectieux (résultats sont accessibles à tous via la site Internet du Ministère). –Indice composite dévaluation des activités de lutte contre les infections nosocomiales : ICALIN. Cet indicateur est le premier des 5 indicateurs mis en place. –Taux dinfections du site opératoire (ISO) par type dacte opératoire –Volume annuel de produits hydro-alcooliques (hygiène des mains) pour 1000 journées dhospitalisation; –Taux de Staphylocoques dorés résistants à la méticilline pour 1000 journées dhospitalisation ; –Suivi de la consommation des antibiotiques.

11 Tableau de bord des infections nosocomiales Tous les indicateurs ont nécessité des travaux dexpertise pour définir leur contenu et la façon de les calculer, les recueillir et les présenter. LICALIN (indice composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales) est le premier indicateur disponible en décembre Tous les indicateurs ont nécessité des travaux dexpertise pour définir leur contenu et la façon de les calculer, les recueillir et les présenter. LICALIN (indice composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales) est le premier indicateur disponible en décembre Les travaux portant sur les autres indicateurs se poursuivent et lorsque chaque nouvel indicateur sera prêt, il sera intégré au fur et à mesure au tableau de bord des infections nosocomiales. Les travaux portant sur les autres indicateurs se poursuivent et lorsque chaque nouvel indicateur sera prêt, il sera intégré au fur et à mesure au tableau de bord des infections nosocomiales. Lintégralité du tableau de bord des infections nosocomiales est à mettre en place par les établissements de santé publics et privés dici 2008 Lintégralité du tableau de bord des infections nosocomiales est à mettre en place par les établissements de santé publics et privés dici 2008 Le tableau de bord complet offrira une vision densemble de la gestion du risque infectieux dans les établissements de santé. Le tableau de bord complet offrira une vision densemble de la gestion du risque infectieux dans les établissements de santé.

12 Données du Ministère vs enquête « Le Point » ? Concerne tous les établissements (50) Concerne tous les établissements (50) 2424 bilans dactivités (348 quest. remplis) 2424 bilans dactivités (348 quest. remplis) 13 catégories détablissements (2) 13 catégories détablissements (2) 31 items validés par un groupe dexperts (8 items) 31 items validés par un groupe dexperts (8 items)

13 ICALIN Cest lIndice Composite des Activités de Lutte contre les Infections Nosocomiales, il sexprime sous la forme dun score chiffré sur critères du bilan standardisé des activités de lutte contre les infections nosocomiales considérés comme les plus importants

14 Définitions ICALIN nest pas le taux des infections nosocomiales de létablissement de santé ICALIN nest pas le taux des infections nosocomiales de létablissement de santé Score composite = ensemble déléments permettant de caractériser lactivité des établissements de santé publics et privés en matière de lutte contre les infections nosocomiales Score composite = ensemble déléments permettant de caractériser lactivité des établissements de santé publics et privés en matière de lutte contre les infections nosocomiales Ce premier indicateur du tableau de bord permet d'inciter tous les établissements à finaliser la mise en place dun dispositif efficace de lutte contre les infections nosocomiales. Il permet aussi un suivi dans le temps et des comparaisons entre établissements de même catégorie, facteurs damélioration de la qualité et de sécurité Ce premier indicateur du tableau de bord permet d'inciter tous les établissements à finaliser la mise en place dun dispositif efficace de lutte contre les infections nosocomiales. Il permet aussi un suivi dans le temps et des comparaisons entre établissements de même catégorie, facteurs damélioration de la qualité et de sécurité

15 Objectifs Cette démarche de score et dindicateur est conduite dans le cadre du programme national de Lutte contre les Infections Nosocomiales avec pour objectif dici 2008, que le score ICALIN ait progressé pour tous les établissements de santé, et quaucun ICALIN à ce terme nait une valeur comprise dans la dernière classe de performance telle quelle a été définie à partir des données Cette démarche de score et dindicateur est conduite dans le cadre du programme national de Lutte contre les Infections Nosocomiales avec pour objectif dici 2008, que le score ICALIN ait progressé pour tous les établissements de santé, et quaucun ICALIN à ce terme nait une valeur comprise dans la dernière classe de performance telle quelle a été définie à partir des données 2003.

16 Comment connaître lICALIN dun établissement ? ICALIN est accessible par tous, différentes modalités sont prévues ICALIN est accessible par tous, différentes modalités sont prévues –Auprès de létablissement (Directeur, président du CLIN, représentant des usagers) –Sur Internet au site du ministère chargé de la santé : sante.gouv.fr. dans le dossier « infections nosocomiales » rubrique « tableau de bord des infections nosocomiales » (!!! ne fonctionne que sous Internet Explorer) sante.gouv.fr

17 ICALIN : Critères ICALIN est construit avec 31 critères du bilan standardisé des activités de lutte contre les infections nosocomiales, bilan que chaque établissement de santé public et privé doit établir annuellement selon un modèle défini par un texte réglementaire. ICALIN est construit avec 31 critères du bilan standardisé des activités de lutte contre les infections nosocomiales, bilan que chaque établissement de santé public et privé doit établir annuellement selon un modèle défini par un texte réglementaire. Ces critères sont regroupés en 3 aspects de la lutte contre les infections nosocomiales dimportance égale : organisation, moyens et actions. Ces critères sont regroupés en 3 aspects de la lutte contre les infections nosocomiales dimportance égale : organisation, moyens et actions. Laddition des points de tous ces critères permet de construire lIndicateur Composite des Activités de Lutte contre les Infections Nosocomiales : lICALIN. Laddition des points de tous ces critères permet de construire lIndicateur Composite des Activités de Lutte contre les Infections Nosocomiales : lICALIN.

18 ICALIN : Critères (2) « Lorganisation est surtout reflétée par lactivité du CLIN » existence dun programme annuel et dun bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales, et la manière dont les différentes instances consultatives de létablissement sont tenues informées à ce sujet. « Lorganisation est surtout reflétée par lactivité du CLIN » existence dun programme annuel et dun bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales, et la manière dont les différentes instances consultatives de létablissement sont tenues informées à ce sujet. « Les moyens de la lutte contre les infections nosocomiales » La composition de «léquipe opérationnelle dhygiène hospitalière » (EOHH) chargée de la prévention des infections nosocomiales mais aussi lexistence de correspondants en hygiène chargés de relayer laction de cette équipe au sein des services « Les moyens de la lutte contre les infections nosocomiales » La composition de «léquipe opérationnelle dhygiène hospitalière » (EOHH) chargée de la prévention des infections nosocomiales mais aussi lexistence de correspondants en hygiène chargés de relayer laction de cette équipe au sein des services « Les actions de lutte contre les infections nosocomiales » La mise en place des protocoles de bonnes pratiques, la surveillance des infections et lévaluation de la qualité des soins. « Les actions de lutte contre les infections nosocomiales » La mise en place des protocoles de bonnes pratiques, la surveillance des infections et lévaluation de la qualité des soins. Les classes ICALIN est calculé automatiquement par le Ministère de la santé, pour chaque établissement, à partir des données des bilans standardisés. Le score chiffré est associé automatiquement à une classe définie en A, B, C, D, E. Ce système de classes repose sur des études statistiques classant les établissements dune catégorie selon leur score ICALIN. Pour chaque catégorie, les établissements concernés ont été répartis en 5 classes de performance ICALIN de A à E. Les classes ICALIN est calculé automatiquement par le Ministère de la santé, pour chaque établissement, à partir des données des bilans standardisés. Le score chiffré est associé automatiquement à une classe définie en A, B, C, D, E. Ce système de classes repose sur des études statistiques classant les établissements dune catégorie selon leur score ICALIN. Pour chaque catégorie, les établissements concernés ont été répartis en 5 classes de performance ICALIN de A à E.

19 Comment interprété le score Un score ICALIN parfait (100 points) ne signifie pas quil nexiste pas de risque infectieux dans létablissement, mais indique que létablissement a mis en place un dispositif maximum pour limiter ce risque. Un score ICALIN parfait (100 points) ne signifie pas quil nexiste pas de risque infectieux dans létablissement, mais indique que létablissement a mis en place un dispositif maximum pour limiter ce risque. Lappartenance à la classe E ne signifie pas quaucune mesure de prévention nest prise mais que la structure est en retard dans lorganisation de la prévention par rapport aux autres établissements de même nature en France. Lappartenance à la classe E ne signifie pas quaucune mesure de prévention nest prise mais que la structure est en retard dans lorganisation de la prévention par rapport aux autres établissements de même nature en France. Une prise en charge de qualité est évidemment possible dans les établissements de classe E. Une prise en charge de qualité est évidemment possible dans les établissements de classe E.

20 Quel confiance pour lICALIN Un cahier des charges a été élaboré par des experts pour chaque critère à recueillir pour le calcul du score. Il précise quelles sont les preuves que les établissements doivent être en mesure de fournir pour attester de la fiabilité des données quils transmettent dans le bilan dactivité annuel. Un cahier des charges a été élaboré par des experts pour chaque critère à recueillir pour le calcul du score. Il précise quelles sont les preuves que les établissements doivent être en mesure de fournir pour attester de la fiabilité des données quils transmettent dans le bilan dactivité annuel. La qualité des données et les difficultés pour les recueillir ont été évaluées dans le cadre dune vaste étude scientifique soutenue par le ministère de la santé, portant sur la mesure de la performance : le projet de COordination pour la Mesure de la Performance et lAmélioration de la Qualité Hospitalière COMPAQH. La qualité des données et les difficultés pour les recueillir ont été évaluées dans le cadre dune vaste étude scientifique soutenue par le ministère de la santé, portant sur la mesure de la performance : le projet de COordination pour la Mesure de la Performance et lAmélioration de la Qualité Hospitalière COMPAQH. Ainsi, dans létude COMPAQH, qui a comparé en 2003 les données spontanément fournies par un échantillon détablissements, avec les mêmes données recueillies avec leurs éléments de preuve par des enquêteurs indépendants, le score ICALIN est apparu comme un indicateur robuste et fiable. Ainsi, dans létude COMPAQH, qui a comparé en 2003 les données spontanément fournies par un échantillon détablissements, avec les mêmes données recueillies avec leurs éléments de preuve par des enquêteurs indépendants, le score ICALIN est apparu comme un indicateur robuste et fiable. Par ailleurs, des vérifications et des contrôles de données des bilans des activités sont définis et organisés chaque année par les services déconcentrés de lÉtat (DRASS). Par ailleurs, des vérifications et des contrôles de données des bilans des activités sont définis et organisés chaque année par les services déconcentrés de lÉtat (DRASS).

21 Droits des patients

22 Devoir dinformation Droit à linformation Aux termes de l'article L du Code de la santé publique issu de la loi du 4 mars 2002, toute personne victime ou s'estimant victime d'une infection nosocomiale doit être informée par le professionnel, l'établissement de santé, les services de santé ou l'organisme concerné sur les circonstances ou les causes du dommage. Si la personne est décédée, cette information doit être donnée à ses ayants droit. Droit à linformation Aux termes de l'article L du Code de la santé publique issu de la loi du 4 mars 2002, toute personne victime ou s'estimant victime d'une infection nosocomiale doit être informée par le professionnel, l'établissement de santé, les services de santé ou l'organisme concerné sur les circonstances ou les causes du dommage. Si la personne est décédée, cette information doit être donnée à ses ayants droit. Cette information doit être délivrée dans les 15 jours de la découverte du dommage ou de la demande expresse du patient. Cette information a lieu lors d'un entretien où la personne peut se faire assister d'un médecin ou de toute autre personne de son choix. Cette information doit être délivrée dans les 15 jours de la découverte du dommage ou de la demande expresse du patient. Cette information a lieu lors d'un entretien où la personne peut se faire assister d'un médecin ou de toute autre personne de son choix.

23 Associations Pour toute information sur les conditions d'accès au dispositif d'indemnisation, Appel téléphonique au numéro azur de L'Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux, des Affections Iatrogènes et des Infections Nosocomiales (ONIAM) du lundi au vendredi de 14h à 20h : (coût dune communication locale) Pour toute information sur les conditions d'accès au dispositif d'indemnisation, Appel téléphonique au numéro azur de L'Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux, des Affections Iatrogènes et des Infections Nosocomiales (ONIAM) du lundi au vendredi de 14h à 20h : (coût dune communication locale) ONIAM : Office national dindemnisation des accidents médicaux L'Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux, des Affections Iatrogènes et des Infections Nosocomiales est un établissement public administratif placé sous tutelle du ministère chargé de la santé. Il a été créé par un décret du 29 avril 2002, avec une double mission : permettre l'organisation effective du dispositif de règlement amiable des accidents médicaux prévu par la loi, indemniser les victimes. Oniam 36, Avenue du Général de Gaulle, Tour Galliéni II, BAGNOLET Cedex Té : Fax : Mél : Site Web : ONIAM : Office national dindemnisation des accidents médicaux L'Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux, des Affections Iatrogènes et des Infections Nosocomiales est un établissement public administratif placé sous tutelle du ministère chargé de la santé. Il a été créé par un décret du 29 avril 2002, avec une double mission : permettre l'organisation effective du dispositif de règlement amiable des accidents médicaux prévu par la loi, indemniser les victimes. Oniam 36, Avenue du Général de Gaulle, Tour Galliéni II, BAGNOLET Cedex Té : Fax : Mél : Site Web : Association LE LIEN LIEN : Lutte Information Etudes des Infections Nosocomiales Le LIEN est une Association visant à aider les victimes d'infections contractées dans une clinique ou un hôpital. Le LIEN est membre du Collectif Inter-associatif Sur la Santé Président : Alain Michel Ceretti B.P. n° COURTABOEUF CEDEX Tél Fax Association LE LIEN LIEN : Lutte Information Etudes des Infections Nosocomiales Le LIEN est une Association visant à aider les victimes d'infections contractées dans une clinique ou un hôpital. Le LIEN est membre du Collectif Inter-associatif Sur la Santé Président : Alain Michel Ceretti B.P. n° COURTABOEUF CEDEX Tél Fax


Télécharger ppt "Infections nosocomiales Acticall Mardi 7 février 2006."

Présentations similaires


Annonces Google