La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Bourgogne face à ses mutations : Entre stabilité de l emploi et difficultés de recrutements Formation Diams Dijon le 12 juin 2008 DRTEFP/SEPES-juin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Bourgogne face à ses mutations : Entre stabilité de l emploi et difficultés de recrutements Formation Diams Dijon le 12 juin 2008 DRTEFP/SEPES-juin."— Transcription de la présentation:

1 La Bourgogne face à ses mutations : Entre stabilité de l emploi et difficultés de recrutements Formation Diams Dijon le 12 juin 2008 DRTEFP/SEPES-juin 2008

2 Connaître et comprendre l'ensemble des éléments qui déterminent la relation formation, insertion, emploi dans un contexte régional de pénuries de main- d'oeuvre DRTEFP/SEPES-juin 2008

3 Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques observations pour mieux connaître la région… et éviter les confusions ! DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

4 Une population qui reflète lactivité régionale Population totale (nombre dhabitants) Population inactive (jeunes scolarisés + retraités + autres inactifs) Population active totale Actifs en emploi Chômeurs Salariés Non Salariés dont agriculture Secteur privé Secteur public Agriculture Industrie, commerce, services Etat Collectivités territoriales Hôpitaux (RP 99) DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

5 Car sur 100 jeunes (16-25 ans)Car sur 100 adultes (26 ans et +) Source INSEE Enquête Emploi ,1 % pour les + de 26 ans, ce qui est proche de la réalité 20,2 % pour les jeunes, ce qui est trompeur …mais il indique aussi :Le taux de chômage indique : Le chômage est particulièrement faible chez les jeunes, même si l'indicateur "taux de chômage" jeunes est plus élevé que celui des adultes 8,1 = 7,1 / (80,6 + 7,1)20,2 = 6,1 / (24,1 + 6,1) DRTEFP Bourgogne/SEPES- Mai 2008

6 Les contrats à lembauche (MMO et DUE 2005) Les contrats dans lemploi (enquête emploi 2005) Source : Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement - ACOSS Résultats France entière Source : INSEE - Enquête emploi France entière Le plus souvent, la nature du contrat de travail évolue avec le temps CDD 73 % Y compris contrats aidés et apprentissage 8 % 6 % ans 56 % 18 % 12 % DRTEFP Bourgogne/SEPES- Mai 2008 L'attractivité des branches et des entreprises structurantes CDI 23 % intérim 4 % CDI 86 % CDD 8 % intérim 2,5 % contrats aidés 2 % apprentissage 1,5 %

7 Pour classer les secteurs d'activité : la NES 36 (nomenclature économique de synthèse en 36 postes) INDUSTRIEH0 CONSTRUCTIONTERTIAIRE BOInd. agricoles et alimentaires C1Habillement, cuir C2Edition, imprimerie, reproduction C3Pharmacie, parfumerie et entretien C4Ind.des équipements du foyer D0Ind. automobile E1Const. navale, aéron. et ferroviaire E2Ind. des équipements mécaniques E3Ind. équipemts électri. électron. F1Ind. des produits minéraux F2Ind. textile F3Ind. du bois et du papier F4Chimie, caoutchouc, plastiques F5Métallurgie, transfo. des métaux F6Ind. des compos. électri. électron. G1Prod. combustibles et carburants G2Eau, gaz, électricité J1Commerce, réparation automobile J2Commerce de gros J3Commerce de détail, réparations K0Transports L0Activités financières M0Activités immobilières N1Postes et télécommunications N2Conseils et assistance N3Services opérationnels N4Recherche et développement P1Hôtels et restaurants P2Activ. récréa, cultur. et sportiv. P3Serv. personnels et domestiques Q1Education Q2Santé, action sociale R1Administration publique R2Activ. associat. et extra-territor. DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

8 ~ 34 % ~ 57 % DRTEFP Bourgogne/SEPES - juin 2008 L'évolution de la structure économique masque la réalité des besoins de formation De nombreux métiers techniques dans les activités tertiaires Exemple de la Côte-d'Or Source : Assedic – données CVS – Côte-d'Or 9, 3 %

9 Sources Assedic, Urssaf Lindustrie représente aujourdhui en Bourgogne: Des activités économiques où lemploi industriel conserve une place déterminante DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin à salariés dans des activités périphériques (externalisées) de transports, de logistique dingéniérie, de conseil, dassistance de mise à disposition de personnel de gardiennage, nettoyage… Répartis dans des secteurs localement et régionalement porteurs demplois qualifiés métallurgie, travail des métaux ( sal.) équipements mécaniques ( sal.) industries agro-alimentaires ( sal.) chimie, caoutchouc, plastiques ( sal.) emplois directs, soit 28 % de lemploi salarié privé (France entière : 21 %)

10 Les profondes transformations du marché du travail entre 1997 et 2008 DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

11 Une main-dœuvre qui nest plus celle de 1997 En volume : le nombre de DEFM est passé de en 1997 à fin 2007 En qualité : la part des demandeurs demploi disposant dun diplôme qualifiant tend à diminuer En diversité : les flux de formés se réduisent dans les spécialités peu attractives (industrie, BTP…) En localisation : certaines zones demploi sont proches de la pénurie (taux de chômage à Beaune : 5,2 %, Louhans et Avallon : 5,3 %, Montbard : 5,6 %) DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

12 Source : INSEE Recensements 1990 et 1999 Des métiers en expansion aux métiers en retrait Assistantes maternelles, aides à domicile Agents d'entretien Professionnel(le)s de l'action sociale Caissiers, employés de libre service Aides-soignant(e)s Représentants Employés de maison Infirmièr(e)s, sage-femmes Ouvriers qualifiés des travaux publics et du béton Ouvriers qualifiés de la mécanique Ouvriers qualifiés de la maintenance Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir Ouvriers non qualifiés de la mécanique Secrétaires Agriculteurs, sylviculteurs FemmesHommes Les grandes tendances qui ont structuré lemploi au cours des années 90 DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

13 Arrivées de jeunes actifs Départs en retraite Source : INSEE projections de population DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008 Le choc de la démographie Un déficit d'actifs inédit et durable Région Bourgogne

14 Source : INSEE Situation favorable dans l Yonne Solde naturel déficitaire dans la Nièvre Solde migratoire défavorable en Saône-et-Loire Fortes disparités en Côte d Or Composantes de la projection de population active effet taux d'activité effet des migrations effet pyramide des âges Une rupture démographique qui fragilise certains territoires plus que dautres actifs de 2004 à 2015 DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

15 En moins de 10 ans, les départs en retraite vont toucher 20 % des actifs occupés, soit personnes parmi les secteurs les plus touchés : éducation services aux personnes administration publique travail des métaux plasturgie, industrie chimique transports B.T.P. (construction) industrie mécanique métallurgie Les effets probables des départs en retraite sur les activités économiques DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

16 Quelques grands secteurs rapidement atteints par les départs en retraite DRTEFP Bourgogne/SEPES- Janvier 2008

17 % Moyenne 22 % Dirigeants dentreprises Cadres de la banque et des assurances Employés de maison Professionnels du droit Fonction publique administrative cat. A Enseignant(e)s Agriculteurs, sylviculteurs Fonction publique administrative cat. B Secrétaires de direction Assistantes maternelles, aides à domicile Informaticiens Prof. de laction sociale, culturelle et sportive ONQ bâtiment second œuvre Coiffeurs, esthéticiens Techniciens, cadres agriculture ONQ mécanique Employés, agents de maîtrise hôtellerie Armée, pompiers, police Caissiers, employés de libre service Source : INSEE – Recensement de population de 1999 Aux métiers les plus jeunes Des métiers les plus âgés Les effets probables des départs en retraite sur les emplois Proportion des effectifs de 50 ans et plus Des perspectives variables DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

18 Des besoins de compétences à court terme à différents niveaux Ouvriers et employés qualifiés ( CAP à Bac Pro) Techniciens et encadrement intermédiaire (Bac + 2 et sup.) Ces besoins avérés vont saccroître dans les 5 ans à venir, alors que parallèlement le volume global des jeunes diplômés ne cessera de diminuer. Cadres supérieurs (Grandes écoles…) DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

19 Dans les années fastes La progression de l emploi est dépendante de l évolution du PIB DRTEFP/SEPES-juin 2008 Dans les périodes faiblement dynamiques De 1998 à 2000, les hausses annuelles du PIB se situent entre 3,5 % et 4 % La progression annuelle de l emploi salarié avoisine 3 % soit postes supplémentaires par an Depuis 2001, la progression annuelle du PIB se situe entre + 1 % et + 2,5 % La hausse de l emploi salarié est inférieure à 1 % par an. La Bourgogne crée moins de emplois supplémentaires chaque année (en moyenne depuis 7 ans).

20 Une présence industrielle qui pèse davantage sur l emploi salarié régional (28 % contre 21 % au plan national) La Bourgogne pénalisée par sa structure économique DRTEFP/SEPES-Juin 2008 Peu de grands établissements dans les activités du bâtiment et une quasi absence dans le domaine des travaux publics Un nombre restreint dactivités tertiaires « supérieures » (ingenierie, recherche, encadrement juridique et technique des centres de décision) La région ne crée des emplois, en nombre, qu à une double condition : - une progression du PIB supérieure à 2,5 % - une reprise durable de l activité économique, notamment dans lindustrie Evol Bourgogne : - 1,7 % France : - 0,8 % Evol Bourgogne : + 2,7 % France : + 3,1 % Evol Bourgogne : + 1,1 % France : + 1,6 %

21 Faible croissance depuis la fin du 1er trimestre 2007 La reprise de 2006 fortement ralentie … alors que la tendance se maintient au niveau national DRTEFP/SEPES-juin 2008

22 Source : Assedic - Données CVS trimestrielles Léger tassement des pertes industrielles Dynamisme des activités de construction … et croissance des activités tertiaires comparable à celle de 2006 DRTEFP/SEPES-Juin 2008 Solde des effectifs sur les 3 premiers trimestres de 2006 et 2007

23 En 2007, des évolutions hétérogènes selon les secteurs et les territoires Evolution des effectifs salariés dans les départements Persistance des difficultés dans la Nièvre et nouveau décrochage de lYonne Emploi industriel en repli ( emplois) - Textile (58)- 8,2 % - Chimie, caoutchouc, plast. (71)- 5,4 % - Comp. électriq. et électron. (21)- 4,9 % - Equip. du foyer (21 et 89)- 4,6 % Activité soutenue dans le BTP ( emplois) Légère progression du tertiaire ( emplois) - Transports+ 0,4 % - Commerce+ 1,4 % - Hôtellerie-restauration+ 1,4 % Sur les trois premiers trimestres 2007 (source URSSAF) DRTEFP/SEPES-Juin 2008

24 Malgré la faible progression de l emploi salarié, …la demande d emploi (DEFM) ne cesse de reculer Dans la région, la demande demploi a chuté de 20 % en moins de 2 ans DRTEFP/SEPES-Juin 2008 Toutes les zones demploi profitent de lamélioration en 2007 Taux de chômage calculés à fin juin 2007 Côte d'Or : 6,5 % Nièvre : 7,2 % Saône et Loire : 7,0 % Yonne : 7,4 % Bourgogne : 6,9 % France : 8,0 % … et notamment celles de : Montbard (-17 %), Autun et Beaune (-16 %), Avallon (-15 %), Sens (-13 %) Evolution de la Defm depuis janv par départements

25 Moins de jeunes entrant sur le marché du travail et dinscrits à lANPE en 2007 soit - 17 % en un an DRTEFP/SEPES-Juin 2008 Des embauches en forte croissance (dans les établissements de 10 salariés et plus) de en 2003 à en 2007 Des départs en retraite de plus en plus nombreux de en 2003 à en les hommes représentent les deux tiers des sortants des entreprises - lindustrie est plus fortement impactée (elle compte moins du tiers des salariés, mais représente la moitié des retraités) - les départs ont doublé dans le commerce et les services Les seules créations demploi ne justifient pas l ampleur de la baisse du chômage De plus en plus, les recrutements compensent les départs en retraite

26 Aujourdhui déjà, la ressource humaine manque et les pénuries de main-d'œuvre apparaissent DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin2008

27 Source : ANPE/DRTEFP Taux de chômage localisés au 4ème trim DIJON 6,3 % AUXERRE 6,1 % CHALON/SAONE 6,6 % AUTUN 6,6 % COSNE-sur-LOIRE 6,5 % DECIZE 6,5 % CHATILLON/SEINE 6,2 % MACON 5,8 % MONTBARD 5,6 % AVALLON 5,3 % BEAUNE 5,2 % LE CHAROLAIS 5,7 % LOUHANS 5,3 % Taux < à 6,0 % Taux de 6,0 % à 6,9 % Taux à 7,0 % NEVERS 7,0 % LE CREUSOT 9,0 % JOIGNY 7,0 % MONTCEAU 8,9 % SENS 7,8 % DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008 Sur un plan quantitatif Les taux de chômage sont bas

28 Niv. 5 et 6 bis : sans diplôme Niv. 5 : CAP-BEP Niv. 4 : Baccalauréat Niv. 3 : Bac + 2 Niv. 1 et 2 : > à bac + 2 Source : DRTEFP – ANPE (DEFM cat. 1 au 31/03/2008) 0,0%10,0%20,0%30,0%40,0%50,0% Dip. Non dip. Sans diplôme Sur un plan qualitatif Les demandeurs d'emploi sont souvent dépourvus de qualification DRTEFP/SEPES-juin 2008

29 Un renouvellement des ressources humaines fortement appuyé sur les jeunes actifs DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

30 Les entreprises « désertées » par les ans Moins de 25 ans ans ans 55 ans et plus Total Nombre % du total , , , , ,0 dont femmes Nombre Part dans chaque tranche dâge (%) , , , , ,5 Source : INSEE - RP 99 - Emploi total au lieu de travail Plus de 30 % des actifs à la veille de leur retraite. Un relais difficile pour les jeunes et les adultes disponibles. Un constat avant les changements annoncés (démographie, reprise économique) DRTEFP Bourgogne/SEPES- juin 2008

31 En 2007, les mouvements de main-dœuvre ne sont favorables quaux ans Intérim : Tous âges : 2,5 % - 26 ans : 8,0 % CDD : Tous âges : 8,0 % - 26 ans : 18,0 % Les jeunes bénéficient du besoin de renouvellement générationnel De la précarité mais beaucoup dembauches …même sils subissent, avec les seniors, lessentiel de la précarité dans lemploi (CDD, intérim, emplois aidés…) DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

32 Des territoires hétérogènes où loffre de formation détermine les choix dorientation Macon Dijon Auxerre Nevers Chalon/Saone Chatillon/Seine Sens Montbard Avallon Cosne-sur-Loire Autun Joigny Decize Creusot Beaune Montceau-les-Mines Charolais Louhans - rurale - industrielle - tertiaire DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

33 Près de 75 % des sortants de formation ont étudié dans leur zone demploi de résidence… et plus de 60 % y sont actifs Source : Enquête Génération CEREQ Une mobilité géographique très restreinte DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

34 Une concentration pénalisante Source : Rectorat / SSR Une faible diversité dans la demande féminine (de formation) DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

35 Niveaux de formation et conditions dinsertion DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

36 Source : Enquête Génération CEREQ France Bourgogne ND : non diplômé Peu de diplômés de haut niveau… et trop rarement dans les bonnes spécialités DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

37 Source : Enquête Génération CEREQ Dans chaque niveau, part de CDI 3 ans après la sortie de formation Dans chaque niveau, part de chômeurs 3 ans après la sortie de formation ND : non diplômé Moins de chômage et de précarité chez les jeunes diplômés DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

38 Les difficultés de recrutement poussent les entreprises à reconsidérer leurs modes de gestion des ressources humaines DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

39 Sources Effectifs et salaires : URSSAF au 31/12/2006 Turn-over : DRTEFP/MMO 2006 Des activités dominantes aux conditions demploi hétérogènes DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008 Instabilité et faiblesse des rémunérations très prégnantes dans les grands secteurs du "tertiaire"

40 Les licenciements touchent principalement la population des seniors DRTEFP Bourgogne/SEPES-juin 2008 Soit dans des secteurs où l'emploi régresse : métallurgie - transformation des métaux industries des équipements du foyer industries agro-alimentaires ind. des composants électriques et électroniques Derrière la question discutable de la productivité d'un senior, se cache celle d'un coût social qui s'étend souvent à plusieurs générations Soit dans des activités en développement : construction industries des équipements mécaniques santé, action sociale Alors que la main-d'œuvre jeune se fait rare, pourquoi se priver d'une population active expérimentée ?

41 Fréquence des licenciements… mais rareté des embauches DRTEFP Bourgogne/SEPES-juin 2008 L'observation des recrutements des plus de 50 ans au cours des 3 dernières années confirme des pratiques sectorielles plus ou moins discriminantes Priorité aux jeunes Les commerces, l'hôtellerie-restauration Tx d'embauche < à 4 % La construction, les industries agro-alimentaires, l'industrie des équipements mécaniques de 4 à 7 % Compensation des départs en retraite La métallurgie, la construction automobile, le gardiennage- nettoyage, l'industrie des équipements du foyer de 7 à 10 % Valorisation de l'expérience Les activités financières, les transports, la santé, l'enseignement de 10 à 13 %

42 La réalité de la structure économique régionale détermine la nature des emplois DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

43 Malgré les difficultés à prévoir lavenir de certaines activités, notamment dans lindustrie, des besoins en emplois se confirment ou apparaissent dans des domaines divers - chaudronnerie : ouvriers qualifiés CAP – BEP - mécanique : ouvriers qualifiés CAP – Bac Pro - maintenance : OQ et techniciens de CAP à Bac informatique : Bac + 2 et supérieur - bâtiment : gros œuvre, second œuvre CAP-BEP - alimentation (boucher, boulanger…) CAP-BEP - hôtellerie-restauration (cuisine) CAP-BEP - commerce (métiers qualifiés) Bac Pro. - transport (cariste, cadre en logistique…) de CAP à Bac banque et assurance (Bac et +) - service aux personnes (aide à domicile…) CAP - enseignement (Bac + 4) - action sociale (Bac + 2) -santé (médecin, kiné, infirmier, aide-soignant) Quels métiers pour demain ? DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

44 En 2008, des tensions avérées sur des métiers concernent tous les domaines et tous les niveaux de formation DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

45 150 métiers ouverts, dès 2007, aux ressortissants des états européens… Dans le BTP - Ouvrier du béton - Couvreur - Electricien du bâtiment et des travaux publics - Conducteur dengins de chantier du BTP, du génie civil et expl. - Chef de chantier du BTP - Conducteur de travaux du BTP… etc Dans lhôtellerie-restauration - Cuisinier… etc Dans l agriculture - Maraîcher-horticulteur - Bûcheron… etc

46 DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008 Dans l industrie - Chaudronnier-tôlier - Opérateur-règleur sur machine-outil - Soudeur - Techn. fabrication de construction mécanique et travail des métaux - Techn. études-recherche-développement en électric. électroniq. - Electricien de maintenance - Maintenicien des systèmes thermiques, climatiques et frigorifiques - Responsable logistique - Pilote d installation des industries agro-alimentaires… etc Dans les services - Cadre de la comptabilité - Analyste de gestion - Juriste (financiers) - Informaticien d étude (dont chef de projet) - Conseiller en crédit bancaire - Responsable d exploitation en assurances - Attaché commercial en biens d équipements professionnels - Acheteur industriel - Employé de ménage à domicile - Agent d entretien et nettoyage urbain… etc

47 DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008 et 30 métiers déjà ouverts aux ressortissants des pays tiers Dans le commerce - Technicien de la vente à distance… etc Dans le BTP - Dessinateur du BTP - Géomètre… etc Dans lindustrie - Dessinateur en électricité et électronique - Techn. fabrication construction mécanique et travail des métaux - Conducteur de machine de fabrication ind. Ameublement et bois - Technicien des industries de l ameublement et du bois - Maintenicien en électronique - Opérateur de formage du verre - Technicien de production des industries de process… etc

48 DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008 Dans le transport - Technicien de méthodes-ordonnancement-planification… etc Dans les services - Informaticien d études… etc … et quelques métiers supplémentaires (20) liés aux spécificités régionales - Mécanicien d engins de chantier - Dessinateur en électricité-électronique - Technicien des industries de l ameublement - Dessinateur du BTP - Installateur-maintenicien en ascenseurs… etc

49 Le décalage entre la demande sociale et les besoins des entreprises tend à s accroître. Ces évolutions préoccupantes tiennent notamment : - à la sous-information des jeunes et de leur famille sur les réalités du marché du travail (débouchés, conditions d accès à l emploi…) - à l absence quasi-totale d informations destinées aux acteurs locaux sur lactivité économique, les métiers, les recrutements, les conditions de travail… - à des choix de formation surdéterminés par loffre locale et souvent sans lien avec des projets professionnels - à la survivance de représentations erronées (… il n y a plus de débouchés dans lindustrie, la société se tertiarise, les emplois de bureau suscitent beaucoup dembauches…) Malgré les besoins, les tensions sont accentuées par linadaptation des ressources humaines DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008

50 Quelques observations pour conclure Comme partout ailleurs, l'économie de notre région se transforme. La main-d'œuvre disponible, peu qualifiée, est de plus en plus rare alors que les besoins des entreprises s'intensifient. Les meilleures places seront offertes à ceux qui auront obtenu les meilleurs diplômes en termes de niveaux, de contenus… Les places à prendre par des jeunes… et des moins jeunes sont plus nombreuses Les choix de formation pèsent lourd sur la rapidité et la qualité de l'insertion La mobilité accroît les chances d'insertion DRTEFP Bourgogne/SEPES- Juin 2008 Il est primordial que tous les actifs ou futurs actifs prennent conscience du fait que les évolutions économiques doivent orienter leurs choix de formation et de recherche d'emploi

51 Lessentiel de ces informations est accessible sur le site internet du Sepes, à ladresse suivante :


Télécharger ppt "La Bourgogne face à ses mutations : Entre stabilité de l emploi et difficultés de recrutements Formation Diams Dijon le 12 juin 2008 DRTEFP/SEPES-juin."

Présentations similaires


Annonces Google